Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Interview de Leproux : deuxième partie

Interview : Robin Leproux répond à PSGMAG.NET (2)

vendredi 28 janvier 2011, par Arno P-E, Vivien B.

Interview : Robin Leproux répond à PSGMAG.NET (2)

Vendredi 14 janvier, pendant une heure, Robin Leproux nous a reçus dans son bureau, au deuxième étage du Parc des Princes, pour un entretien exclusif. Après une première partie consacrée à ses propos dans So Foot, l’augmentation du prix des places et des abonnements, la communication envers les anciens abonnés et la recherche d’un public de consommateurs, nous avons interrogé le président du PSG sur le tournoi de Paris, les affluences, la médiation, la charte 12, les déplacements et le reportage d’Envoyé spécial.

Interview réalisée vendredi 14 janvier 2011.

La surestimation des affluences

Le soir du match PSG-Saint-Étienne, vous avez communiqué deux chiffres différents, en surestimant de 12 % le nombre de spectateurs transmis aux médias par rapport à celui fourni à la LFP.
Ce sont les invitations je pense… Je vous le dis en toute transparence, au début il y avait beaucoup d’invitations.

Précisons le contexte : une semaine auparavant, sur Canal+, vous affirmiez qu’il y aurait entre 35 000 et 40 000 spectateurs pour ce match.
Oui, parce que nous pensions vraiment les avoir…

Après le match, nous avons appelé un journaliste du Parisien, qui nous a expliqué que, selon lui, vous avez délibérément menti pour minimiser la baisse de l’affluence.
Ah non non, ce sont vraiment les invitations. [1]

Le Parisien ne l’a pas formulé aussi explicitement — contrairement à ce que le journaliste nous avait assuré la veille au téléphone —, mais il a tout de même été écrit que « lors de ces deux rencontres [PSG-Saint-Étienne et PSG-Maccabi Tel-Aviv] le club a annoncé des affluences légèrement supérieures. Interrogé sur ce décalage, le PSG n’a pas souhaité répondre à nos questions. »
On a même parlé de 15 000 ou 20 000 invitations [1], alors que nous n’en avons jamais donné dans ces proportions-là, et en même temps on nous dit que nous mentons sur 25 000. Non. PSG-Saint-Étienne, il y avait ce nombre de spectateurs, en revanche oui il y avait beaucoup d’invitations. Mais pas 10 000 non plus, loin de là. Nous sommes peut-être allés jusqu’à 4 000. Mais c’est vraiment le grand maximum.

La distribution d’invitations continue-t-elle à ce niveau-là ?
Il y en a eu de moins en moins au fur à mesure de la saison. Maintenant il n’y a franchement plus beaucoup d’invitations.

JPEG - 82.9 ko
Robin Leproux
Photo Éric Baledent — PSGMAG.NET

L’interdiction d’être debout durant le tournoi de Paris

Lors du tournoi de Paris, des supporters ont été expulsés des tribunes parce qu’ils sont restés debout. Les stewards avaient-ils des consignes ?
Non. Non, et nous nous en sommes aussi déjà expliqué. Sur les quelques tout premiers matches de début de saison, c’était un tel stress — il suffit de repenser au circuit pour arriver au stade… Et surtout maintenant les gens dangereux ont compris que c’était compliqué pour eux, mais au début souvenez-vous ils sont venus attaquer.

(silence)
Ah oui, ils sont venus attaquer le plan, ils sont venus forcer…

(silence)
Non mais attendez, vous rigolez, c’est là où il y a eu…

Vous parlez des manifestations ?
Non je ne parle pas des manifestations, mais des 200 interdits de stade de Boulogne — et là-dedans il y en a bien 70 pour lesquels, comme chacun dit, cela a été bien ciblé. La police a peut-être fait large et malheureusement il y a des gens qui ont pu être arrêtés ou interdits de stade alors qu’ils n’avaient rien fait, mais elle a aussi su cibler ceux qu’il fallait, et cela a été un coup important pour expliquer la situation aux gens qui voulaient en découdre. Aujourd’hui ils sont interdits de stade et ils ne reviennent plus. Pour en revenir à la question sur les stewards : non, ils n’avaient pas ces instructions-là, y compris quand on se lève, on chante, on crie, etc. C’est vraiment regrettable, et j’ai donné des consignes très claires en organisant une réunion dès que nous avons su ce qui s’était passé — il ne s’agissait pas non plus de les engueuler outre mesure, parce que ce n’était que l’application pure et dure, bête et méchante… Les supporters se regroupaient, ils étaient debout, m’insultaient pendant une heure et demie.

(silence)
C’est ce qui s’est passé au premier match, oui. Il y a une personne que nous avons vu se faire sortir qui était là à crier : « Heil Hitler », « Hitler n’a pas fini son boulot avec toi » [à propos d’un steward d’origine maghrébine], etc. Et ce stadier-là c’est quelqu’un de franchement remarquable, très professionnel, très expérimenté. Maintenant je vais vous dire, et je le dis publiquement parce que c’est important pour que chacun prenne ses responsabilités, nous allons désormais filmer les interventions des stewards sur les gens que nous sortons. Ainsi quand le gars va dire : « On m’a pris par les pattes, on m’a un peu bousculé », nous pourrons lui répondre : « Oui, quand tu dis “Heil Hitler” et “Hitler n’a pas fini son boulot avec toi”, là tu vas peut-être faire de la tôle mon vieux. » [2]

Comment expliquez-vous que cette personne-là n’ait pas été confiée à la police si elle a tenu les propos que vous dites ? Nous sommes absolument certains que celui que l’on voit dans le reportage d’Envoyé spécial n’a jamais été interdit de stade.
(soupirs) Vous savez, il y a des gars par exemple qui fument des pétards. Celui à qui on demande de l’éteindre une fois, deux fois, et qui l’éteint la troisième fois, bon on ne va pas le déférer.

Des expulsions ont eu lieu le samedi, lors du premier match, mais aussi le lendemain. Vous disiez pourtant avoir réagi dès que vous avez eu connaissance du comportement des stewards…
Non, parce qu’en vingt-quatre heures nous n’avons pas été au courant. Et je suis même plus sincère que cela, puisque je reconnais qu’il y a eu le premier match de championnat lors duquel nous avons connu le même problème.

Si vous n’aviez pas donné de consignes, pourquoi les stewards ont-ils passé toute la soirée, deux jours de suite, à faire asseoir les supporters ?
Il y avait tellement de forces de police à l’extérieur et tellement de stewards à l’intérieur — il n’y en a jamais eu autant qu’en début de saison —, et souvenez-vous qu’à l’époque nous disions aux gens de rester à leur place, numérotée. Et certains ont été jusqu’au-boutistes en disant : « Vous restez à votre place, et vous restez assis. » Je vous explique la vérité, c’est celle-là. Mais c’est fini, c’est complètement fini puisque maintenant ils peuvent crier « Leproux enculé » pendant une heure et demie, ils ne sont même pas virés [3].

Lorsque vous avez été interrogé sur 20minutes.fr quelques jours plus tard, au lieu de revenir sur ces incidents, vous vous étiez contenté d’assurer qu’à l’avenir les supporters pourraient rester debout.
L’information la plus importante était de dire : « Il n’est pas question une seule seconde d’imaginer qu’on ne pourra pas se lever dans le stade. »

Vous avez également participé à un chat sur PSG.FR à cette époque. La question que nous nous posions était de savoir pourquoi il avait été interdit de se lever. La seule question validée était en revanche : « Sera-t-il possible, à l’avenir, de se lever ? » Le fait de n’avoir pas eu de réponse à l’époque sur ce qui s’est passé a contribué, à nos yeux, au climat de défiance dont vous parliez tout à l’heure.
Écoutez, peut-être que j’aurais dû expliquer aussi longuement ce qui s’est vraiment passé. Mais pendant une semaine-dix jours, nous avons appris en marchant, dans un contexte vraiment très, très difficile. Le plus compliqué, c’était d’ailleurs à l’extérieur du stade. De la part des ultras violents des deux côtés, Auteuil et Boulogne, des promesses de… Là-bas [avenue du Général-Sarrail] c’étaient plutôt des gens d’Auteuil qui n’étaient pas franchement méchants, mais là [place de l’Europe] il y avait de l’Auteuil vraiment… Ceux que nous ne voulons plus avoir. Sans parler de ceux de Boulogne qui se sont faits interdire de l’autre côté.

À propos de la manifestation d’Auteuil, que pensez-vous des personnes interpellées puis interdites de stade pour six mois alors qu’il n’y a pas eu le moindre débordement durant leur rassemblement ?
Je n’y étais pas. Je ne vais pas vous faire de langue de bois, comme je n’y étais pas…

Vous n’étiez pas non plus là-bas [place de l’Europe]…
… et que je n’ai pas des gens de confiance qui y étaient — comme à propos du steward, où je réponds vraiment du garçon dont nous parlons —, je ne sais pas jusqu’où ils sont allés et ce qui a pu justifier… Je veux bien volontiers croire que la police a ratissé large à ce moment-là. Mais est-ce que la moitié, ou un tiers, ou les deux-tiers, avaient vraiment manifesté au-delà de ce qu’ils disaient, franchement je ne sais pas, et ce serait irresponsable de ma part d’être catégorique dans un sens comme dans l’autre.

La médiation avec Cayzac et Borotra

Plusieurs supporters qui ont participé à la médiation nous ont affirmé que le département supporters n’était pas représenté lors du département supporters.
Jean-Philippe d’Hallivillée [le directeur de la sécurité et des relations avec les supporters] était là.

Jean-Philippe d’Hallivillée était présent à la réunion de clôture de la médiation ?
Bien sûr !

Plus globalement, c’est quelque chose qui revient régulièrement depuis l’été dernier : les différentes entités que vous avez pu rencontrer s’étonnent que le département supporters n’est pas impliqué dans les mesures que vous prenez.
Tout le monde est impliqué. Philippe Boindrieux [le directeur général du club] ; Bruno [Skropeta] parce qu’il est obligé d’évangéliser, d’expliquer ce que l’on fait ; Jean-Philippe [d’Hallivillée] en premier évidemment, et il était là à chaque fois. Son boulot est de discuter avec tout le monde, c’est ce qu’il fait.

Alain Cayzac et Franck Borotra ont rencontré les différentes entités. À l’issue de ces réunions, ils vous font…
(Il coupe.) Une note. Manuscrite, et uniquement à moi.

Le ressenti des supporters avec qui nous en avons discuté est le suivant : lors de la réunion de clôture, dans leur introduction, Cayzac et Borotra ne tiennent pas du tout compte de ce qui leur a été dit.
Alain et Franck ont vu les 25 personnes, et ensuite nous avons discuté entre nous pendant une dizaine de jours et nous avons dit : « Voilà ce qu’il faut faire comme deuxième mouvement qui est fidèle à l’état d’esprit de chacun et qui est raisonnable comme évolution pour le club. » C’est ce que nous avons présenté. Et puis il faut être très clair : dans la mesure où j’ai la responsabilité finale du club, si nous avions eu une divergence énorme, j’aurais peut-être décidé tout seul. Ce n’était pas à eux de décider, ils étaient chargés de me transmettre leurs recommandations. Il se trouve que nous avons eu un consensus. Maintenant vous avez tout à fait raison : ceux qui parlent très fort lors de cette réunion, on les connaît, ce sont les plus virulents. Et ceux-là ne voulaient pas du tout ce que nous avons présenté, donc ils disent : « C’est un dialogue de sourds, nous perdons notre temps, c’est de la merde. » Pour reprendre les termes exacts : « Vous êtes de la merde, c’est de la grosse merde. » Voilà le genre d’échanges. Et là c’est vrai que cela ne dure pas très longtemps… Eux nous disent : « Nous voulons de chaque côté 500 ou 1 000 personnes dont nous allons avoir la responsabilité, nous sommes grands, nous sommes sages, nous avons compris, et vous votre plan c’est de la merde. »

Nous avons également les retours de personnes modérées qui nous disent : « Nous avons l’impression que ce qui a été proposé au travers de la charte 12 correspond exactement à ce que nous avons dit ne surtout pas vouloir. » Nous insistons : c’est le sentiment de personnes qui sont par ailleurs modérées dans leur discours.
Oui, je vois à qui vous faites allusion. Moi je ne sais pas ce qu’ils reprochent à la charte 12, nous pouvons en parler…

La charte 12 et les déplacements

Nous pensons que la volonté de responsabiliser le président de l’association est une très bonne chose. Mais comment peut-on faire si l’association est coupée en deux ? Comment être responsable de ce qui se passe de l’autre côté ?
C’est-à-dire que vous faites une association et vous manquez à ce point de confiance en 50 personnes de votre association, parce que vous savez qu’ils peuvent partir en vrille ? Alors là je ne suis pas d’accord. Si je suis président d’une association, que je décide de soutenir le PSG et que j’ai pas confiance soit dans un lieutenant, soit tout simplement dans les 50 personnes qui vont être de l’autre côté, alors je pense qu’on n’est pas mûrs pour faire une association au PSG dans le contexte actuel…

Il est tout de même très délicat de se porter garant de 50 personnes que l’on ne connaît pas forcément, puisque le but d’une association n’est pas de réunir ses amis, mais tous ceux qui ont envie de supporter le Paris Saint-Germain.
Mais je parle du nombre, vous voyez…

50, oui. 50 personnes qui lèvent la main en disant : « Je veux bien participer… »
Écoutez, je vais revenir sur les fondamentaux. Il faut que nous nous justifions parce qu’il y a des raisons pour lesquelles nous avons fait tout ce sur quoi vous m’avez interrogé. Mais nous sommes, il ne faut pas se le cacher, dans une période de contraintes. Voilà, moi j’appelle un chat un chat. Je le redis et il faut que personne ne l’oublie : il y a des gens qui étaient en danger de mort, et le club était en danger de mort. Vraiment ! Là nous avons fait un plan. Il est très mauvais, « Leproux enculé », tout ce qu’on veut, mais nous avançons. Petit à petit, nous évoluons. Des gens très proches du club me disaient : « Robin, ton plan est un succès. » Moi je répondais : « Bon, il s’agit seulement de la phase 1, ce qui est intéressant c’est toute l’évolution. » On m’a dit : « Reste à la phase 1, ne fais pas d’évolution. » Vraiment. Certains me l’ont écrit, de ne pas faire la phase 2. Or moi j’ai la vision d’un club qui doit évoluer, j’ai la vision d’associations. Donc je me sentais obligé de proposer des formules d’associations très vite, au 1er janvier, et de permettre le retour des abonnements, pour qu’enfin soient démasqués ceux qui ne tiennent qu’à une chose : leur territoire. Il s’agit de dire : « Maintenant cela suffit, tout ce que vous voulez c’est votre carré de béton. » Alors oui, il y a des contraintes. Ce n’est pas un hasard si ce sont les historiques qui se connaissent le mieux [les Hoolicool] qui ont signé la charte les premiers, parce qu’ils se disent : « Nous n’aurons pas de problèmes avec nos membres. »

D’accord, mais combien sont-ils les Hoolicool ?
Ils sont ce nombre-là.

Ils ne sont quand même pas 100 ?
Mais si !

Les Hoolicool sont 100 ?
Bien sûr, j’ai la liste de leurs membres. Et nous avons le même problème avec les Vikings, qu’on ne sait pas encore où mettre.

Les Vikings aussi nous pensions qu’ils étaient 5…
Ce que je vous dis, c’est qu’en effet ceux qui vont signer la charte aujourd’hui, alors que les contraintes sont encore là, doivent être sûrs de leurs membres. Malheureusement nous en sommes là, nous ne sommes pas encore dans la normalité.

Un autre point qui nous pose problème dans la charte 12 concerne le passage sur la liberté d’expression. Évidemment pas de racisme, pas d’antisémitisme, pas de xénophobie…
(Il coupe.) Et pas d’insulte.

Oui, enfin pas de remise en cause des actionnaires par exemple.
Non : « Pas d’insulte. »

Il est écrit que le devoir d’un supporter est de soutenir le club et ses actionnaires [4].
Lisez la charte. Celui qui me dit : « Moi je veux pouvoir insulter », je lui réponds non. Par contre à aucun moment celui qui crie « Leproux démission » ou « Leproux t’es un nul » n’aura de problème. Il en aura le droit.

Soyons concrets : si nous allons à Lorient avec une bâche « Colony Go Home », est-ce que nous avons le droit de la laisser ?
Moi je n’ai aucun problème avec cela.

Alors pourquoi les policiers ont-ils demandé à ce que cette bâche soit retirée à Lorient ?
Mais vous rigolez ? À Lorient ? Moi j’y étais, cela a été des insultes sur moi, vous n’imaginez pas. Vous n’imaginez pas ! Les gars n’ont même pas regardé le match. Et c’étaient des insultes sans arrêt. Le match ne les intéressait pas.

Il y a des gens qui vous insultent, d’accord. Mais ce qu’on leur demande, c’est de retirer la bâche « Colony Go Home ». Nous ne voyons pas le rapport…
Je vais être très clair là-dessus : ce n’est pas moi qui l’ai demandé. Je n’ai jamais demandé de retirer une bâche, dans aucun stade. Franchement. Ce qu’on lit aujourd’hui sur les forums à propos de Lviv, c’est un délire. Nous aurions dit que les Lutece étaient des je ne sais quoi, nous aurions demandé de les… Mais c’est un fantasme total ! [1] Sur un déplacement de coupe d’Europe, nous avons d’autres chats à fouetter. Et je suis tellement habitué à me faire insulter… La seule chose, je vais vous dire, où cela me dérange, c’est quelques fois s’il s’agit d’un match de coupe diffusé à la télévision. Il y avait des matches amicaux par exemple cet été, je me suis dit : « Si nous donnons cette image du PSG avec des banderoles très violentes, très insultantes partout, ce n’est pas génial pour nous. » Mais sinon je m’en fous totalement. À Lorient, nous n’avons rien demandé. Maintenant la police locale est intervenue — je pense parce que c’était des torrents d’injures, de l’échauffement jusqu’à la fin du match —, et ils ont dû faire un amalgame, ils n’ont peut-être même pas lu la banderole… Je ne sais pas. Mais nous, nous ne demandons rien. Ils trouvent que je suis nuls, ils veulent que je m’en aille, qu’est-ce que vous voulez ? « Leproux, la retraite à 52 ans » à la limite c’est rigolo, on peut en sourire un peu.

À Valenciennes, 250 supporters — Auteuil et Boulogne mélangés — se sont déplacés en tribune valenciennoise sans que cela ne débouche sur des incidents. Considérez-vous que c’est un motif de satisfaction ?
Non, les torrents d’insultes ne sont pas un motif de satisfaction.

Mais vous venez de nous dire que vous vous en foutiez ? C’est juste pour comprendre.
La question telle que vous la posez, je le dis et cela ne fera pas plaisir à certains supporters : venir à Valenciennes pour encourager aussi peu l’équipe pendant le match — vraiment, j’ai été vigilant là-dessus —, être les trois-quarts du temps à m’insulter, et un quart du temps à soutenir l’équipe, je ne trouve pas que ce soit un déplacement très positif. Maintenant nous avons le droit de ne pas être d’accord…

Le reportage d’Envoyé spécial

Alors que nous étions à peine entrés dans le bureau de Robin Leproux, la discussion s’était engagée avec Bruno Skropeta au sujet de notre réponse au communiqué du PSG — qui lui-même répondait au reportage d’Envoyé spécial — et de l’interview de Linda Bendali que nous avions publiée le soir de la diffusion de son enquête sur France 2.

BS : Au-delà du fait qu’elle [Linda Bendali] dise dans votre interview que le club a refusé de s’exprimer — quand une journaliste nous appelle et nous fait comprendre que c’est un reportage à charge et que l’on diabolise le Paris Saint-Germain, libre à nous de nous exprimer ou pas —, ce que nous lui reprochons, c’est de donner la parole à deux personnes qui n’ont jamais travaillé au Parc des Princes. Nous l’avons vérifié.

Elle assure de son côté que le steward qui parle dans le reportage a bien travaillé au Parc.
BS : La société qui l’a employé nous a affirmé qu’il n’avait jamais travaillé pour nous. Ensuite quand dans le reportage on nous montre qu’un interdit de stade peut acheter une place…

En effet le fait qu’un interdit de stade puisse acheter un billet n’est pas probant, nous l’avons d’ailleurs signalé.
BS : Quand nous relevons qu’elle achète des places à son nom pour entrer dans le Parc des Princes, qu’elle utilise ses places et que derrière elle dit qu’elle est rentrée avec des places au nom d’un interdit de stade… Elle est en droit de vous donner une autre version, mais nous sommes en droit de nous poser des questions.

On la voit rentrer avec les places au nom de Sami B., cela apparaît à l’image.
BS : Moi je peux vous montrer sur l’image au ralenti que le billet est changé au moment où elle rentre…

Quand quelqu’un rentre au Parc des Princes, vous n’êtes pas capable de connaître le nom du billet ?
RL : Ce que vous dites ne peut pas nous être opposé : nous ne pouvons pas vérifier l’identité de 30 000 personnes.
BS : C’est d’ailleurs pour cette raison que les billets sont nominatifs, mais pas pour une seule personne : tous les billets sont au nom de l’acheteur. L’intérêt est de pouvoir retrouver les spectateurs s’il y a des problèmes à l’intérieur du stade. Si vous achetez des billets à votre nom, que vous me les donnez et que moi je crée des incidents, vous aurez des problèmes.
RL : Mais pour répondre à votre question, nous savons si le billet a été utilisé ou pas.

Donc vous êtes capables de dire si ce jour-là un billet au nom de Sami B. a été introduit ou pas ?
BS : Nous sommes capables de dire que la journaliste est rentrée avec son billet à elle.

Des billets au nom de Linda Bendali ont été validés, d’accord ; mais pouvez-vous nous dire si quelqu’un est rentré avec un billet au nom de Sami B. ?
BS : Je n’ai pas cette information.
RL : Je comprends la question, c’est vrai qu’il faudra qu’on vous dise si quelqu’un est rentré avec ces billets-là. [NDLR : malgré quatre relances les 14, 17, 21 et 27 janvier, cette information ne nous a pas été communiquée]

Dossier Robin Leproux face à la contestation à lire cette semaine sur PSGMAG.NET :

- synthèse de nos entretiens avec les supporters

- Robin Leproux répond à nos questions (1/2)

- Robin Leproux répond à nos questions (2/2)

- Debrief : notre contre-enquête

Notes

[1] RMC.FR a annoncé 15 000 invitations contre Saint-Étienne et 12 000 contre Bordeaux.

[2] Nous reviendrons sur ce sujet dans notre synthèse publiée vendredi.

[3] Robin Leproux fait référence au match PSG-Monaco, lors duquel des anciens abonnés avaient pris place en tribunes latérales.

[4] « Les associations devront clairement indiquer dans leurs statuts qu’elles partagent avec le club les valeurs suivantes, quelles s’engagent à les respecter en toutes circonstances et à les faire respecter par leurs membres : […] soutenir le club dans les bons comme dans les mauvais moments. Donc bannir dans leurs expressions/actions publiques tout message injurieux contre le club (ses joueurs, ses dirigeants, ses actionnaires, ses collaborateurs, ses partenaires, …) et toute action causant un préjudice au club (préjudice financier, d’image, …). » (source : PSG.FR)

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

15 votes
Votez

33 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1
    9 votes
    Votez
    Booby
    28 janvier 2011 09:37

    stanc, ca te va là, tu commences à ouvrir les yeux ? :D

    Mais quelle mauvaise foi, c’est pas possible de lire des trucs pareils…

    Le souci Robin, c’est qu’ici tu es lu par des fidèles du PSG, des mecs qui vont au stade, et qui savent ce qui s’est réellement passé en tribune. Tes pourcentages d’insultes et de chants pour l’équipe est ridicule.
    A l’échauffement et en après-match on est en pourcentage supèrieur d’insultes et de revendications c’est vrai.
    Mais pendant le match c’est clairement du 70/30 en faveur des encouragements !

    Et puis si il est tant choqué par les insultes, qu’ils prennent le ratio des insultes au Parc, on rigolera :)

    Bref, cela ne fait que prouver à tous que cette personne est d’une mauvaise foi catégorique !!

    Rend les armes Robin, tu es en train de craqué !
    Curieux de voir les réactions de BS sur ce sujet :D !

    En même temps, se prendre un coup de boule à Boulogne sur Mer, ca rend pas crédible :)

  • #2
    17 votes
    Votez
    Shinichi
    28 janvier 2011 10:02

    Article très intéressant. J’avais loupé le premier que je me suis empressé de lire.

    Je trouve qu’il fait preuve d’une certaine franchise, bien qu’il soit obligé de manier la langue de bois par sa position.

    Un tout petit reproche a l’inteviewer : j’ai trouvé le ton un peu agressif, je crois qu’il y avait peut etre encore plus à obtenir comme info… En meme temps quand on est passionné, je peux comprendre que certaines langues de bois pesent un peu !!!

    Globalement, j’ai toujours défendu Leproux et continue à le défendre. Evidemment je ne suis absolument pas 100% derrière lui, mais l’idée de "perdre" un an de supporters pour "nettoyer" le stade, pourquoi pas. Et si ca ne marche pas, ca n’aura "rien" couté d’essayer. En plus les résultats aident un peu à faire passer la pilule.

    Par contre il parle de la phase 2, c’est peut etre finalement celle la qui me fait le plus peur… Je ne sais pas ce que c’est, mais après toute révolution, il faut prendre le temps de l’évolution…

  • #3
    20 votes
    Votez
    chris
    28 janvier 2011 10:11

    Salut,

    Plutôt déçu par l’interview (les deux parties) de Leproux.
    Je trouve les questions à charge, uniquement pour le repousser dans ses retranchements et lui opposer ses contradictions, je n’y vois rien de constructif, ça ressemble à une vengeance pour moi.

    Et le niveau des commentaires sur l’article précédent est affligeant à mon goût.

    Bref, j’adore PSGMag, je lis vos articles avec plaisir, je sais ce que vous défendez au niveau de la place des supporters mais là…

  • #4
    16 votes
    Votez
    david
    28 janvier 2011 10:11

    En attendant, la majorité des commentaires sont dans la dénonciation (rarement argumentée), les propositions ? on les cherche encore. Je m’en fous de Leproux, j’étais là avant lui et je serais encore là après lui, mais force est de constater et bien qu’il ne soit pas toujours à l’aise sur certains points, qu’il joue quand même le jeu de la transparence en acceptant de répondre aux questions. Rien n’avancera (autre que le plan) tant que vous lui donnerez du grain à moudre avec des "Leproux enculé" et "ton plan c’est de la merde". Rien.

  • #5
    8 votes
    Votez
    commentateur anonyme
    28 janvier 2011 10:58

    C’est effectivement intolérable le comportement des stewards en début d’année (en présidentielle ok, mais pas en virages), et pour ceux qui étaient à l’Emirates Cup (1ère participation), cela doit leur rappeller des souvenirs…

    Merci à psgmag d’en avoir fait l’écho, par ses articles et lors de l’entretien.

    Sur le fond je suis d’accord encore sur un point avec Robin Leproux : les insultes ça va 2 minutes. J’ai rarement sifflé un joueur (Anelka oui -mercenaire-, pas Déhu parce que ça servait à rien le jour d’une finale bordel !), jamais mon équipe !! Dieu sait que je me suis pété les cordes vocales sur des chants pour le club, plus que pour insulter l’ennemi, ou l’actionnaire…

    Alors oui au contre-pouvoir, non à la facilité et la tentation de politiser -des deux côtés- le soutien aux joueurs au PArc ou dans une ambiance hostile.

    Concernant les commentaires précedents :

    Chris "Je trouve les questions à charge, uniquement pour le repousser dans ses retranchements et lui opposer ses contradictions, je n’y vois rien de constructif, ça ressemble à une vengeance pour moi",
    Shinici "j’ai trouvé le ton un peu agressif",
    David "la majorité des commentaires sont dans la dénonciation".

    +1000 j’ai exactement le même ressenti après la lecture de cette deuxième partie.

    La critique est facile, l’art est difficile.

  • #6
    11 votes
    Votez
    jloan
    28 janvier 2011 11:07

    shinichi je suis attéré par ton commentaire :"mais l’idée de "perdre" un an de supporters pour "nettoyer" le stade, pourquoi pas."
    Toi c est clair tu n etais pas abonné et tu ne dois pas souvent aller au parc pour sortir un truc pareil…

    Leproux est tres fort, il parait sincere, puis il se contredit lui-meme… Quand on ne suit pas au plus pres tous ce qui c est passé je comprend que des gens puissent le croire plutot que les mechants supporters….

    En tout cas c est assez ecoeurant de lire certaines choses…

    La seule chose que je reconnais à leproux c est qu il n est aps obligé de donner cette itw et qu il l a fait. Le pb c est que qui va lire cet itw à part des fans ? Le grand public ou meme les medias nationnaux ne vont pas en parler…

    Encore une fois il y a un sacré decalage entre les paroles et les actes de leproux….

    leproux va-t-il comprendre un jour qu au lieu de traiter les supporters en ennemis, ils les traitait en amis cela arrangerait beaucoup de choses ? 95% des problemes seraient résolus avec de la communication et du dialogue.

    L’interet suppérieur du club passe après son égo démesuré c est bien dommage…

  • #7
    13 votes
    Votez
    kob_bzh
    28 janvier 2011 11:29

    @ Chris : biensûr que les questions sont dérengeantes et offensives, et ce sont les seuls à oser le faire. Si tu veux des bons vieux coups de brosse à reluire (pour rester correct), achète la presse "classique", tu auras ce que tu sembles rechercher.

    Par contre, j’avoue que quand je vois à quel point Leproux est mauvais sous la pression, je me demande ce qui l’a incité à accepter cet interview. Quand on a son directeur de communication pour pondre de beaux communiqués mensongers et insultants pour les supporters, tout va bien. Mais quand on est mis face à ses mensonges et ses contradiction, la belle assurance se fissure rapidement pour laisser place à de l’incompétance flagrante !

    Un seul exemple : stigmatiser sans cesse les insultes dont il est la cible pour s’en servir d’une arme contre ses détracteurs (même et surtout ceux qui n’en usent pas !) est le summum de la malhonêteté intellectuelle. Tout président de club est un jour ou l’autre victime de ce genre de désagrément et en acceptant un tel poste on les accèpte tacitement. Même si l’insulte n’est pas une solution, elle est souvent la seule possibilité pour des supporters floués, bafoués et humiliés de faire entendre leur désaprobation -euphémisme- et leur légitime colère… Car, et même si c’est plus fin, plus pernitieux, je me suis moi-même fait copieusement insulter par Leproux (et par les journalistes reprenant sa "croisade" à leur compte) depuis le début de cette affaire. Le simple fait de fréquenter assidument les travées de Boulogne depuis plusieurs décénies a subitement fait de moi un paria, un indésirable, un individu dangeureux et pour les journalistes un hooligan et un raciste mettant en danger la survie même d’un club que je soutiens contre vents et marées, physiquement et financièrement, depuis bien avant l’arrivée de Leproux et que je continuerai à soutenir quand le PSG ne sera plus pour lui qu’une ligne sur son CV (ou plutôt un boulet révélateur de son incompétance crasse qui le suivra le plus lontemps possible, je l’espère !)…

  • #8
    7 votes
    Votez
    stef
    28 janvier 2011 11:50

    j’espere juste qu’il ne parle pas de mon cas quand il dit que la personne a crié "hitler"
    car ce serait faux…totalement faux et ceux avant moi je ne les ai pas entendu non plus, forcement ceux qui se sont fait virer apres moi je ne sais pas
    pourquoi n’a t il pas demandé que les charges soit allegées quand il a été au courant des abus (est ce de la maladresse aussi ????)
    j’attends la synthese….

  • #9
    13 votes
    Votez
    Ben75
    28 janvier 2011 12:21

    Pour moi, cette interview me confirme tout le mal que je pensait de Leproux.

    En passant sur les mensonges éhontés

    Les Hoolicool sont 100 ? Bien sûr, j’ai la liste de leurs membres

    la contradiction

    “À Lorient ? Moi j’y étais, cela a été des insultes sur moi, vous n’imaginez pas. Vous n’imaginez pas !”

    et

    “Et je suis tellement habitué à me faire insulter […]Mais sinon je m’en fous totalement.”

    la mauvaise foi

    Le plus compliqué, c’était d’ailleurs à l’extérieur du stade. De la part des ultras violents des deux côtés, Auteuil et Boulogne, des promesses de…

    à propos de la manifestation pacifique contre Saint-Etienne.

    le soutien d’un exemple flagrant d’arbitraire

    ils ont dû faire un amalgame, ils n’ont peut-être même pas lu la banderole…

    on appelle ça la dictature !

    le cautionnement de mesures injustes et liberticides

    La police a peut-être fait large et malheureusement il y a des gens qui ont pu être arrêtés ou interdits de stade alors qu’ils n’avaient rien fait,mais elle a aussi su cibler ceux qu’il fallait

    l’indécence et la provocation

    Il s’agit de dire : « Maintenant cela suffit, tout ce que vous voulez c’est votre carré de béton.

    un carré de béton où il y avait des fresques, fruit de centaines d’heure de travail, et dont certaines rendaient hommage à des supporters partis trop tôt ;

    Malgré tout ça, le pire du pire, la cerise sur le gâteaux, c’est ce passage :

    À Valenciennes, 250 supporters — Auteuil et Boulogne mélangés — se sont déplacés en tribune valenciennoise sans que cela ne débouche sur des incidents. Considérez-vous que c’est un motif de satisfaction ?
    Non, les torrents d’insultes ne sont pas un motif de satisfaction.

    Monsieur martèle depuis des mois que Auteuil et Boulogne ne cohabitent pas/plus, c’est d’ailleurs une des raison d’être de son plan, et quand enfin on lui dit qu’il n’y a eu aucun problème entre les deux entités, il élude la question en rebondissant sur le problème mineur des insultes (il y en a eu, il y’en à -partout-, et il y en aura), insultes qui sont censées le laisser de marbre.

    J’appelle ça, au mieux, de la débilité, au pire (et je le craint), de la malhonnêteté.

  • #10
    7 votes
    Votez
    Arno P-E
    28 janvier 2011 12:30

    Interview à charge ?

    Pour ceux qui nous parlent de notre ton trop offensif, ou d’une volonté de mettre Robin Leproux en défaut : notre but n’était pas là. Nous sommes parti d’un constat : le manque de fréquentation du Parc. Notre analyse de ce constat c’est que le public ne se retrouve pas complètement dans ce "nouveau PSG".

    Maintenant nous avons essayé de comprendre pourquoi, de lister les motifs de mécontentement. Après, soit on passait ça sous silence, soit on donnait au président du PSG l’occasion de s’expliquer. Force est de constater que les mass media évitent systématiquement les sujets qui fâchent. Comment Robin Leproux pourrait-il faire passer son point de vue si tout le monde prend soin de ne jamais évoquer ces sujets ?

    Au contraire, on lui a donné l’occasion de répondre à TOUS les motifs de fâcherie ou d’incompréhension entre dirigeants et supporters. Et je peux vous assurer que d’une part cela représente un énorme boulot de préparation, et ensuite que ça n’est pas super exaltant de rencontrer le président du PSG en étant convaincu que vous allez passer pour un type super chiant, et que donc a priori il ne vous réinvitera jamais…

    Après, chacun réagit selon son analyse des propos de M. Leproux : on peut se dire "OK, je l’avais pas compris, il est honnête dans son job, ils ont été lourds avec leurs questions mais au moins c’est clair désormais", ou bien "non, ses réponses ne m’ont pas convaincu, je ne suis pas d’accord avec M. Leproux malgré ses explications".

    Mais ça, vous pouvez le faire parce qu’on lui a posé des questions franchement désagréables. On aurait voulu jouer les cire-pompes, ça aurait été plus simple Clin d'oeil

  • #11
    10 votes
    Votez
    Booby
    28 janvier 2011 12:31

    #4 David et autre consor…

    Mais vous êtes sérieux quand vous parlez de propositions là ?
    Elles ont été écrites noires sur blanc ou passées à la radio les propositions faites à Cayzac et Borotra lors de la médiation.
    Alors arrêtez de dire, que la critique est facile et que rien n’est proposé en retour !!!!

    Des propositions, il y en a eu de faites, des concrètes et des cohérentes, alors arrêtez de fermer les yeux et renseignez vous !

    Période d’essai, responsabilisation de blocs, c’est même allé sur des propositions d’abos fixes en bleus et aléatoires en rouges ! Et y en a des dizaines derrières encore !
    Cet argument n’est pas valable, des propositions il en a eu, il a tout simplement décidé de son plan en solitaire et depuis des mois, point barre…

    Quand aux insultes, comme l’a dit kob_bzh c’est une des seules fenêtres d’ouvertures pour déranger Leproux, et c’est bien là le but, qu’il se foute en rogne…Je suis bien d’accord sur la forme, que c’est pas le mieux, mais il y a pas grand chose d’autres pour se faire entendre.
    Mais si il veut qu’on dise, "Leproux Demission" c’est pas un problème :) !

    Bref, merci à PSGMag de poser les questions qui fâchent, voilà un vrai travail de journaliste !

  • #12

    Votez
    elcuervo
    28 janvier 2011 12:55

    Arnaud PE,

    Ton interview est comme d’habitude tres bien.

    En ce qui me concerne, j’accepte le plan, mais cela ne veut nullement dire s’aplatir devant Leproux et magnifier toutes ses decisions. Vous gardez un oeil critique et allez le chercher plutot que lui servir la soupe. Je trouve que c’est exactement ce que devrait faire la presse, et le debat y gagne.

    Je prefere que les pro-plans se distinguent par leur transparence, quitte a reconnaitres les erreurs et les defauts, plutot que de travestir ou nier la realite.

  • #13

    Votez
    amirage
    28 janvier 2011 13:16

    Et je peux vous assurer que d’une part cela représente un énorme boulot de préparation, et ensuite que ça n’est pas super exaltant de rencontrer le président du PSG en étant convaincu que vous allez passer pour un type super chiant, et que donc a priori il ne vous réinvitera jamais…

    Pourtant et c’est vous qui le dites, l’interview a semble t il durée plus longtemps que prévu d’une part. (deux fois plus je crois, 1 heure au lieu de 30 minutes). Et d’autre part vous avez aussi précisé que l’interview s’est achevée seulement après plusieurs sollicitations de son assistante "venu lui rappeler ses obligations". Donc l’interview aurait pu durer plus longtemps.

    Ca ne sont pas les signes d’un entretien qui se serait mal passé. Il vous faut donc encore travailler votre coté Raphael Mezrahi, c’est pas encore ça. (je plaisante hein)

    D’autre part j’ose imaginer que quand même ils doivent connaitre un peu PSGmag.net (certainement grace à vos pub de fin d’année. :p ). Et que Monsieur Leproux devait savoir à quoi s’en tenir en acceptant que vous l’interviewiez. C’est sur que si Caysac ou Tahar lui ont fait un feedback il a peut être pu trouver une différence de traitement mais ce sont les sujets qui veulent ça. Et puis son bel interview d’ancien président c’est pour dans quelques années pas maintenant.

    Sinon j’ai une impression bizarre sur cette interview, un peu comme si pour lui aussi les choses étaient confuses. Et encore plus étrange, j’ai eu l’impression par moment d’une certaine sincérité mais il est difficile de démêler, j’ai aussi eu l’impression qu’ils déroulait des poncifs et éléments de langages à d’autres. Le coup des personnes et du club en danger de mort c’est juste la 437 000 fois qu’il le ressort (j’ai même l’impression qu’il ne perd pas une occasion de le placer). A croire qu’il imagine que les supporters ont des mémoires de poisson rouge. A croire aussi qu’il pense que les supporters n’ont pas conscience ou ne savent pas lire lorsqu’un arrêté préfectoral est publié.

    Et sur les insultes, il affirme qu’il est blindé mais visiblement il semble plus sensible à la question qu’il ne veut bien l’admettre car pour parler uniquement ou presque des torrents d’injure à Lorient, et balancer une proportion d’insultes/soutient à l’équipe à VA, c’est vraiment que ce point a une résonance particulière pour lui. On est loin en tout cas du "ça m’en touche une sans bouger l’autre" qu’il a cité dans le blog de Pierre Menes.

  • #14
    9 votes
    Votez
    david
    28 janvier 2011 13:24

    Ah et on les trouve où ces propositions ? Je ne doute pas un seul instant que vous en ayez sous le bras, mais où ? Comment moi le pékin moyen je fais pour les trouver ? un lien megaupload peut-être ? Ne pas avoir de site web, même tout pourri, une page suffit, avec les fameuses propo, en disant "voilà nous on propose ça", cartes sur tables, et une faute professionnelle à l’heure du web 2.0.

    Je ne suis ni pro ni anti, je déplore comme beaucoup la mort des deux virages et de l’énorme ambiance qui animait le Parc, mais pour vous suivre et crier au loup moi aussi, il en faut un peu plus. Le chèque en blanc, non merci.

    Et je précise, à toutes fins utiles, que la première fois que j’ai vu un match au Parc, on pouvait y voir le président de l’UEFA jouer pour une équipe française (pour éviter que l’on me rétorque que je n’y ai jamais mis les pieds….)

  • #15

    Votez
    Booby
    28 janvier 2011 14:10

    Je comprends, l’accès à ces infos ne sont généralement pas diffusés sur les presses classiques, mais il y en a.
    LPA, ex-LF, ou autres rumeurs de pré-annonce de plan sur RMC.

  • #16
    6 votes
    Votez
    Observateur
    28 janvier 2011 14:16

    @david #14 : ce genre de réparties est quand même gonflant et pas terrible…à croire qu’il faudrait à chaque page répeter les propositions !!!
    peut êter faudrait il demander à PSG MAG de mettre soit les proposition, soit un lien, en bas de page ou en haut de page, afin que n’importe qui puisse à n’importe quel moment les retrouver ?
    je te dirai 2 choses :
    1- t’as qu’à chercher un peu, si ça t’interesse vraiment, et là tu verras que des listes de proposition y’en a pas qu’une mais plusieurs …
    2- ma proposition : on pouvait ne RIEN changer du tout, juste faire appliquer la loi , ça suffisait amplement !

    Mr Leproux nous dit que si un gars gueule "HH" au moment de son expulsion il sera filmé et ira en taule, alors voilà si c’est vrai on peut revenir comme avant, et dès qu’un acte raciste sera fait, le mec ira en taule !
    Sauf que malgré la presence de plusieurs centaines de bleus et de plusieurs caméras sur place , un mec s’est fait tuer et on n’a toujours pas de coupable si je ne m’abuse…

    Je dis tout ça sans agressivité envers toi ou mr Leproux , il fait son job , il fait de la comm’, je ne sais pas si il dit la vérité (mais j’en doute !) , je ne sais pas s’il pense ce qu’il dit , mais en tout cas c’est lui qui a le power, et il l’utilise pour faire les choses comme il le souhaite.Je jugerai au résultat, et je ne souhaite même pas qu’il se plante, si y’a des mecs qui viennent me remplacer au parc, tant mieux pour eux, si le PSG gagne, tnat mieux pour nous, mais je reviendrai (regulierement) quand y’aura de l’ambiance, et quand je pourrai retourner en bleu aussi, parce que les virages rouges, je trouve que je vois pas assez bien (surtout quand c’est mort comme ça l’est en ce moment)
    bonne journée à tous et allez paris !

  • #17

    Votez
    Tophe
    28 janvier 2011 14:24

    Malgré ce que dit Leproux, j’ai vu un type se faire sortir pendant PSG-Lens (assez durement) pour avoir scandé "Bazin, on t’encule".
    A moins qu’il n’ait fait autre chose d’encore plus répréhensible que je n’ai pas vu…
    A mon avis, les stadiers ont quand même quelques consignes de maintien de "l’ordre" et même encore maintenant.

  • #18

    Votez
    jr75
    28 janvier 2011 15:22

    @ david
    premièrement avec les nouveaux arrêtés pour les matchs à l’extérieur ce n’est plus les seuls anciens abonnés qui sont visés mais l’ensemble des supporters parisiens !!!
    je ne vais pas revenir sur tout ce qui a été déjà dit mais effectivement il y a de nombreuses propositions qui ont été faites et d’autres laissés en suspend faute de volonté de concertation de la part de leproux.
    je vais parler pour LPA ; nous avons la base de notre plan depuis le départ qui a évolué car l’association gagne en adhérents et la situation évolue et que d’autre réflexions sur le sujet son venues nourrir le débat, notamment le "livre vert du supporterisme" ( http://www.sports.gouv.fr/IMG/pdf/L… ) que l’on doit intégrer à nos réflexions.
    nous ne sommes pas une entreprise de communication et nous sommes bénévoles, je le répète !
    il y a de nombreuses entités avec ses propres idées !
    et de toute façon c’est avec le club que doit se construire non pas un plan b mais un plan tout court car nous pouvons constater objectivement et preuves à l’appui que ce plan ne resoud rien !
    et mr leproux a refusé tout débat !!!!
    la réunion avec les entités dont on parle dans le reportage n’était que l’annonce de son plan !!!
    mais on continue de travailler de notre côté car nous sommes des passionnés et le psg fait parti de nous ! on sera toujours là !!!
    un livret de synthèse et d’explications est en élaboration et c’est un travail énorme d’autant que vous l’imaginez bien nous ne sommes pas des professionnels et nous avons une vie à côté !
    nous le faisons par amour pour notre club de toujours !!
    maintenant ceux qui veulent en discuter qu’il viennent nous rencontrer c’est très facile mais je le dis à chaque fois et je n’ai jamais vu personne !!!! (par mp pour ceux qui sont loin !)
    en attendant et même si malheureusement ce n’est pas exhaustif tant leproux nous a abreuvé de contre vérités (je ne parle même de toute les entraves qu’il tente contre nous !)…MERCI A PSGMAG pour ce travail de journalisme !
    une oasis dans le désert

  • #19

    Votez
    david
    28 janvier 2011 15:42

    Je te remercie de me répondre sur ce ton courtois, le fait est que je ne vis plus aussi près du Parc que par le passé, donc pour vous rencontrer….. quand je peux je viens au stade et je repars (loin en province). En fait j’ai pris fait et cause pour LPA au départ. Et puis à un moment j’ai eu le sentiment de me faire rouler dans la farine, lorsque je n’avais rien à répondre à ceux qui me brandissaient les morts, la violence, l’inaction des différents tartuffes qui se sont succédés au siège….Je conçois que cela demande beaucoup d’investissement, mais si tu ne communiques pas, tu n’existes pas. Et eux en face, ils communiquent et ils ont des moyens.
    Au fond de moi, j’ai envie de vous défendre, et je sais très bien ce qui se trame sur tous les terrains de France par rapport aux ultras, mais il faut je pense être plus clairs. Bref.
    Au moins tu as évité le "t’as qu’à chercher" (c’est ce que je dis à mes gosses qui cherchent leurs affaires), je t’en remercie.

  • #20

    Votez
    commentateur anonyme
    28 janvier 2011 19:16

    Leproux : y’a un problème, c’est jamais de ma faute, je n’étais pas là…putain je partirais pas à la guerre avec lui…comme d’habitude il répond à côté, ou se trouve des excuses. Bref du Leproux

  • #21

    Votez
    jr75
    28 janvier 2011 19:19

    @david
    si tu vas sur le forum de LPA tu me trouveras facilement et tu peux poser tes questions par mp…

  • #22
    6 votes
    Votez
    Bi Ur Arte
    28 janvier 2011 21:45

    Ahurissant de constater à quel point cet homme hors du commun (je reste abasourdi devant quelques unes de ses réponses) refuse d’accepter ses erreurs. Un tel discours frise l’obscurantisme et c’est très très grave que des gens soit encore là à soutenir un homme qui pratique la langue de bois, le double discours bref tous les vices du pouvoir, avec autant de liberté !

    Aucune crédibilité.

    Un exemple parmi les dizaines de contradictions dans son discours ? :

    Lorsque ce cher Mr Leproux affirme qu’il n’acceptera aucune insulte dans "son" stad… euh, pardon parc d’attraction, il omet tous les footix qui peuplent actuellement notre stade et souillent nos virages à coup de "ohisse enculééé" ou "arbitre enculé"…
    Il est "tellement habitué à (se) faire insulter… " mais ne supporte plus aucune insulte au Parc ? euh… ok d’accord pour la cohésion on repassera…

    Ouvrez les yeux, rien ne tient la route dans sa réaction, ses mots, ses stratégies de communication !

  • #23
    8 votes
    Votez
    pauletapsg
    28 janvier 2011 22:39

    Un grand bravo à toute l’équipe de PSGMag, qui apporte un vrai plus par rapport aux médias traditionnels. En tant que jeune journaliste, j’apprécie tout particulièrement le travail réalisé.

    En tant qu’ancien abonné du KOB, interdit de stade après la contestation, quelques heures avant le premier match de ligue 1 de la saison, je m’insurge contre les propos de Leproux qui traite le sujet de manière vraiment légère. Il affirme que "malheureusement" certaines personnes ont pu être IDS alors qu’elles n’avaient rien fait. Apparemment, ça ne l’a pas empêché de dormir. Pour nous, quelle injustice ! quelle rage ! Aller pointer comme un criminel, 2 fois par match, devoir expliquer à son employeur qu’on devra quitter le bureau un peu plus tôt ce mercredi…

    Le double discours de Leproux apparaît explixitement quelques lignes plus bas, lorsqu’il évoque "les ultras violents" qui contestaient à l’extérieur. Là, il amalgame tout le monde. Oui, je suis viscéralement contre son plan, non je ne suis pas un "ultra violent".

    Robin Leproux : nous étions vos opposants, nous sommes devenus vos ennemis irréductibles. Beaucoup ne seront plus IDS, le 9 février prochain. Leproux, on va revenir et jamais vous ne pourrez vous débarassez de nous.

    Dernière remarque : Leproux affirme vouloir que les supporters historiques reviennent et le Riolo nous interpelle en nous mandant de jouer le jeu. Mais franchement, Robin, vu comment tu nous parles, personne ne se pose la question. Je l’ai toujours dit : ce plan aurait pu marcher si la direction avait associée la majorité des ultras qui en avaient assez des conflits entre supporters parisiens. Ils ont choisi la confrontation : assumez les conséquences.

  • #24

    Votez
    Kalou
    29 janvier 2011 02:30

    Merci psgmag, honnêtement j’avais pas l’habitude de venir sur votre site, mais éyant vue la QUALITER de vos questions pour l’interview, je ne peux que m’en réjouir, vous féliciter et vous remerciers.
    MAIS SVP ne prenez pas en compte les pauvres commentaires que j’ai pu lire sur les tribunes par des personnages qui non jamais cotoyer le parc, qui non jamais fait de déplacement ect.. qui globalement soutiennent a demi-mot Le Proux !

    LE PROUX TU NE MERITE QUE NOTRE MEPRIS LA PLUS TOTALE, moi qui a été viré du parc OUI VIRE BORDEL pour aucunne raisons valable !

  • #25

    Votez
    Thib
    29 janvier 2011 08:48

    Comme PauletaPsg, je suis scandalisé par la réaction de Monsieur Leproux sur les interpellations et IDS qui ont suivies PSG-St Étienne. Sa légèreté est choquante. En gros c’est "il y a peut-être eu des abus et des dommages collatéraux, mais il fallait envoyer un message fort et puis de toute façon c’est les flics, pas nous." Comment peut-on accepter l’injustice quand on martèle depuis le début de la saison se battre pour l’exemplarité des comportements ? Idem quand il avoue sans trop de remords "on emmerde 13 000 personnes mais il le fallait pour virer les violents".
    Pour le reste, mon avis n’a pas changé sur le bonhomme et son plan. Malgré son habile communication (qu’il semblait avoir oublié lors de cet entretien) et sa continuelle posture de victime, il ne faut se voiler la face. La lutte contre la violence est la parfaite couverture pour l’exécution des basses-œuvres de Colony, à savoir écraser le contre-pouvoir contestataire des tribunes.
    Pour finir je ne regretterais qu’une petite chose dans votre superbe travail. Ne pas avoir demander à monsieur Leproux son avis sur les différents arrêtés préfectoraux et ministériels qui vont depuis des mois à l’encontre des notions élémentaires de liberté de circulation et qui participent à la stigmatisation et criminalisation des supporters du PSG, notamment en province.

  • #26

    Votez
    Thib
    29 janvier 2011 10:43

    Juste une petite remarque que je me suis faites en relisant votre itw. Monsieur Leproux met en avant les Hoolicools et les Vikings, deux assos qui ont signé la charte 12. Je suis interpellé : les Vikings, ce ne serait pas un nom de guerriers ? Pourquoi avoir refuser le nom de Red Fighters à certains sous le prétexte d’une nomination belliqueuse et accepter par ailleurs celui de Vikings ???? Monsieur Leproux n’est décidément pas à une contradiction près…

  • #27

    Votez
    commentateur anonyme
    29 janvier 2011 12:30

    @thib
    les vikings ont même tenté de saccager et piller paris ils ont fait le siège !

  • #28

    Votez
    amirage
    30 janvier 2011 01:45

    @ Thib et Commentateur anonyme : Les vikings sont vu comme peuple barbare avec leur hache et leur drakkars mais ça ne sont pas des guerriers au sens stricte. C’est si on disait que les anglais, les allemands, les chinois sont des guerriers. Même les Huns s’ils sont eux aussi célèbres pour leur coté guerrier et leurs conquètes ne sont pas uniquement des guerriers mais bien un peuple.

    Et juste comme ça il y a même une marque de machine à coudre qui s’appelle Viking (tapez sur un moteur de recherche viking et sewing machine vous verrez).

  • #29

    Votez
    Thib
    30 janvier 2011 03:25

    Ok amirage, petit rappel historique judicieux. Après je pense que lorsqu’on prend le nom de Vikings c’est plus rapport à leur réputation de combattants et envahisseurs qu’à leurs arts ou leur gastronomie…

  • #30
    16 votes
    Votez
    100% Leproux
    31 janvier 2011 12:17

    Merci pour cette interview, et merci à Leproux pour sa franchise et son obstination à vouloir vraiment changer les choses au Parc. Je suis 100% Leproux !
    Il fallait nécessairement passer par là pour améliorer l’ambiance à chier du Parc dont j’avais honte jusqu’à maintenant.
    Merci Mr Leproux vous êtes parfaitement dans votre rôle de président, et personne ne peut vous le reprocher. L’évolution est plus que positive pour bon nombre de supporters amoureux du football.
    Quand à ceux qui se disent supporters du PSG et payent leurs billets pour insulter joueurs ou dirigeants qui jusqu’à cette saison pourrissaient l’ambiance de ce club que j’aime plus que tout, restez chez vous. Le PSG n’a pas besoin de vous. La preuve depuis que vous êtes partis, il se porte beaucoup mieux. Et il devient plaisant de venir au Parc des princes voir du beau football dans une ambiance familiale, et non voir des groupes de supporters s’insulter entres eux.
    Tchuss.

  • #31
    5 votes
    Votez
    kob_bzh
    31 janvier 2011 15:18

    Commentaire simpliste d’un troll qui n’a pas pris le temps de lire un seul des messages avant le sien… (ni même sans doute l’interview elle-même)

  • #32
    5 votes
    Votez
    titifoso
    17 février 2011 13:56

    Mr Leproux les gens comme vous dite qui ne revendique que leur bout de béton et qui comme vous le sous entendez sont donc des gens qui viennent au stade que pour en découdre ou vous insulter, parmis eux il y a des gens comme moi fidèle à leur bout de béton depuis 29 ans qui ont toujours payés et jamais eu la chance de bénificier de vos invitations, des gens qui comme moi vennaient en famille avec femme et enfants et ce bien avant que vous n’offriez les places aux femmes et enfants pour cacher l’échec qu’est votre plan. J’allais au stade avec ma femme mes 2 enfants et mon frère et ses 3 enfants soit 8 personnes, nous ne pouvons plus y aller ensemble puisque limité votre système merdique d’aléatoires limite le nombre de places vendues dans la même tribune (nous sommes les affreux hooligans que vous avez viré) Pas content de nous avoirs volés nos abonnements votre système merdique TOUS PSG nous interdit de réserver 8 places dans la même tribune amusant quand vous dites vouloir favoriser et inciter les familles à venir au stade.
    Je vais au parc depuis suffisament longtemps pour savoir que vous mentez avec le nombres de membres des Hoolicool vikings et je ne sais quels autres assos de collabos. Vous mentez quand vous dites que des banderoles non insultantes ne sont pas retiré sur vos ordres par les stadiers. Une simple banderole verte avec écrit NON dessus aura tenu 7 minutes contre Lens le 12/02/2011. C’est ça votre politique faire taire par tous les moyens vos nombreux opposants et vous vous plaignez d’être insulté ?
    Expliquez nous monsieur Leproux, pourquoi si votre plan est un succes toutes les assos historiques de boulogne, auteuil et G n’adhèrent pas a votre projet et boycott le parc ? Pourquoi tous les clubs PSG de province aussi boycott votre parc sans âme que vous voulez nous créer ? Ce serait tous de dangereux hooligans qui ne voudraient venir au pac pour en découdre ? 13.000 hooligans dans les travées du parc ? Vous faites un amalgame bien dangereux. Vous connaisssez depuis toujours les fauteurs de troubles ou alors que font tous ces RG, caméras flics en civils dans nos tribunes ?
    La vérité c’est que vous chercher à virer les plus modeste d’entre nous pour les remplacer par de bons pigeons consomateurs qui colleront bien mieux dans le projet du nouveau parc shopping voulu par vos patrons de Colony, ce fond de pension américain qui ne connait rien au foot et qui s’en tape royalement.
    Mais ne revez pas Mr Lepoux nous étions là bien avant vous nous allons au parc avec nos pères quand on est enfant, puis avec nos amis quand on est jeune et après on y amène nos enfants et la boucle est bouclée vous ne nous eradiquerez pas de NOTRE parc.
    Nous nous réunissons en assiociation LIBERTE POUR LES ABONNES et nos rangs grossissent de jours en jours nous ne vous laisserons tuer notre club sans réagir au non de foot business !!!
    Colony go home

  • #33

    Votez
    titifoso
    17 février 2011 16:58

    Leproux dit que les banderoles contestataires sont tolérées mais pas celles qui sont insultantes. Un simple NON serait donc une insulte ?
    LEPROUX EST UN MENTEUR LA PREUVE EN IMAGE

    http://www.dailymotion.com/video/xh…

    Il tente de censuré la contestation par tous les moyens et cacher que les VRAIS supporters du PSG ne veulent pas de son plan sécuritaire.
    Cette vidéo (le lien) date de samedi 12 février 2011 au Parc des princes mais il nous dira surement que ce stadier à fait du zèle, qu’il n’a pas de consignes précisent car il nous prend tous pour des cons

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG