Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Le PSG fin septembre : stats historiques

Le mois de septembre du PSG vu par les chiffres

lundi 1er octobre 2012, par Florian B.

Depuis la saison 2002/2003 et le retour de la Ligue 1 à 20 clubs, un total de dix saisons complètes ont été jouées. Suffisant pour dégager des tendances qui ne demandent qu’à être confirmées.

Journée 4 : Lille 1-2 PSG

Le bilan du PSG en terre lilloise est terne : 6 défaites et 4 nuls lors des dix derniers matches, 3 buts marqués en dix ans pour 10 encaissés. Ce bilan est valable sur l’ensemble de l’histoire du Paris Saint-Germain, qui est reparti de Lille avec une défaite 23 fois sur 35, pour seulement 3 victoires — et une moyenne de 0,51 point par match.

Depuis le but victorieux de Jimmy Algerino en avril 1997, Paris n’avait plus gagné à Lille. C’est désormais chose faite.

Grâce à cette victoire, le PSG peut compter un nombre de points après quatre journées plus conforme à ses habitudes : avec 6 points pris en quatre matches, le PSG 2012/2013 est donc médian, ayant fait mieux à cinq reprises, et pire par cinq fois. En moyenne, le PSG a 5,9 points après quatre journées, ce qui correspond encore aux résultats de l’équipe actuelle.

La huitième place de l’équipe est également logique, le Paris Saint-Germain ayant, ces dix dernières années, fait mieux cinq fois — étant même leader en 2005/2006 —, pour cinq classements plus mauvais — jusqu’à la 15e place en 2007/2008 — et un classement moyen à la 8,3e place.

Plus important : grâce à cette victoire le PSG se replace dans la course au titre, arrivant au même total que Lyon 2007/2008 (8e, 6 points), Bordeaux 2008/2009 (7e, 6 points), devant Lille 2010/2011 (11e, 4 points).

Si 70 % des futurs champions possédaient au moins 7 points après quatre journées, seul Montpellier était leader. Avec encore 90 % du championnat à parcourir, les leaders à J4 n’obtiennent l’Europe que dans 30 % des cas. [1]

SaisonMJPointsClassementLille-PSG
2002/2003 4 8 4e 2-1
2003/2004 4 4 14e 1-0
2004/2005 4 2 14e 1-0
2005/2006 4 10 1er 0-0
2006/2007 4 4 12e 1-0
2007/2008 4 3 15e 0-0
2008/2009 4 7 6e 0-0
2009/2010 4 10 2e 3-1
2010/2011 4 4 13e 0-0
2011/2012 4 7 3e 2-1
2012/2013 4 6 8e 1-2

Journée 5 : PSG 2-0 Toulouse

Depuis le retour du TFC dans l’élite, il est délicat pour les Toulousains de monter au Parc. Ils repartent avec une défaite dans 56 % des cas, et ne s’imposent que dans 22 % des cas.

Il est donc assez logique que Paris réalise sa quatrième victoire consécutive face au Téfécé.

Avec 9 points en cinq matches, le PSG réalise pratiquement sa plus belle saison depuis dix ans, n’étant qu’à un point des 10 unités obtenues en 2005/2006, 2008/2009, 2009/2010 et 2011/2012.

La quatrième place du PSG, similaire au classement obtenu la saison passée après le même nombre de matches joués, est synonyme d’un début de saison réussi. En effet, le PSG n’a fait mieux qu’à deux reprises en dix ans : une troisième place en 2005/2006 et en 2008/2009.

Concernant la chasse au titre, le PSG améliore encore ses références. Sur les dix derniers champions, la moitié possédaient plus de points à J5 [2], l’autre moitié en avait moins ou autant [3] De même, seuls 4 des 10 derniers champions se trouvaient déjà sur le podium à J5 : Lyon 2004/2005, 2005/2006 et 2006/2007, ainsi que Montpellier 2011/2012.

En effet, à partir de la cinquième journée — soit 13 % du championnat déjà joué —, les podiums se stabilisent. Depuis 2002/2003, seuls 4 leaders [4] n’ont pas décroché de qualification européenne — la Ligue des champions dans 83 % des cas.

Sur les dix dernières saisons, 45 équipes ont obtenu au moins 10 points lors des cinq premiers matches. Les équipes concernées ont connu des fortunes diverses sur la fin du championnat : couronnées dans 11 % des cas, qualifiées en Ligue des champions dans 31 % des cas, en Europe dans 58 % des cas, mais parfois reléguées (4 % des équipes).

SaisonMJPointsClassementPSG-Toulouse
2002/2003 5 9 4e -
2003/2004 5 4 17e 2-1
2004/2005 5 3 14e 0-0
2005/2006 5 10 3e 2-0
2006/2007 5 4 15e 0-0
2007/2008 5 4 15e 1-2
2008/2009 5 10 3e 0-1
2009/2010 5 10 5e 1-0
2010/2011 5 7 7e 2-1
2011/2012 5 10 4e 3-1
2012/2013 5 9 4e 2-0

Ligue des champions, journée 1 : PSG 4-1 Dynamo Kiev

Cette saison 2012/2013 est la quatorzième saison de Ligue des champions ayant le format actuel pour le premier tour — 8 groupes de 4 équipes. Ces 13 saisons précédentes ont donc vu un total de 208 matches être joués pour la première journée. Les équipes qui remportent leur premier match voient un printemps européen dans 93 % des cas, se qualifiant même pour le second tour dans 76 % des cas — chiffres comparables que la victoire ait eu lieu à domicile ou à l’extérieur.

Il faut remonter à la saison 1997/1998 pour voir le PSG remporter son premier match de Ligue des champions, et à la saison 1994/1995 pour voir le PSG battre Kiev au Parc des Princes. Enfin il faut attendre la victoire 7-2 contre Rosenborg en 2000 pour voir le PSG inscrire au moins 4 buts — ou l’emporter d’au moins trois buts d’écart — en Ligue des champions. Il est indéniable que le Paris Saint-Germain a réussi son entrée en Ligue des champions 2012/2013.

Seul point négatif, mais anecdotique, le but de Miguel Veloso étant le premier but encaissé au Parc des Princes de la part d’un club ukrainien.

SaisonMJPointsClassementPSG - D. Kiev
1994/1995 1 3 1er 1-0
1997/1998 1 3 1er -
2000/2001 1 0 3e -
2004/2005 1 0 4e -
2008/2009 - - - 0-0
2012/2013 1 3 1er 4-1

Du côté des joueurs, on notera en particulier la première apparition — et le premier but — de Thiago Silva sous ses nouvelles couleurs, mais également le trente-et-unième but de Zlatan Ibrahimovic. Suite à ce match, le Suédois est le premier joueur à jouer — et marquer — en Ligue des champions sous six maillots différents, après l’Ajax, la Juventus, l’Inter Milan, le FC Barcelone et le Milan AC.

Journée 6 : Bastia 0-4 PSG

S’il n’est pas surprenant de voir le PSG vaincre Bastia — la dernière défaite remontant à 2002/2003 —, cette victoire confirme le bon début de saison du PSG, qui n’avait pas obtenu un tel départ que durant la saison 2005/2006.

Concernant la chasse au titre, sur ces 10 dernières saisons, quatre futurs champions seulement ont réalisé un meilleur départ — Lyon 2005/2006 et 2006/2007 avec 16 points, Marseille 2009/2010 avec 14, Montpellier 2011/2012 avec 13 unités —, soit exactement autant que de futurs champions ayant réalisé un plus mauvais départ — Lyon 2002/2003 avec 11 points, Lyon 2003/2004 seulement 8, Bordeaux 2008/2009 et Lille 2010/2011 avec 10 points chacun.

En moyenne, 2,9 équipes atteignent le total de 12 points chaque saison, pour un total de 29 précédents. Un sur cinq (21 %) finit champion, plus de la moitié (57 %) sur le podium. Seul Bastia 2004/2005 a été relégué avec un tel départ.

Le résultat lui-même doit être un motif de satisfaction : obtenir — en Ligue 1 et à l’extérieur— une victoire par 4 buts d’écart n’était pas arrivé depuis le 3 octobre 1999 et une victoire 0-4 à Nantes. Marquer au moins 4 buts dans deux rencontres consécutives était en revanche déjà arrivé la saison passée, le nul 4-4 à Lyon précédant la victoire 4-1 contre Ajaccio. Enfin le PSG ne s’était jamais imposé aussi largement en Corse. Les précédentes plus larges victoires étaient en effet par deux buts d’écart. [5]

L’excellent début de saison de l’Olympique de Marseille est à surveiller. S’il est vrai que seuls 20 % des leaders à ce stade du championnat réussissent à obtenir la couronne, parvenir à obtenir 6 victoires d’affilée est rarissime : seulement 5 précédents dans l’histoire du championnat de France [6], aucun depuis plus d’un demi-siècle. Exception faite de Lille 1936/1937, tous décrochent un podium, et les deux derniers clubs à réaliser cette performance ont remporté le titre. Autant dire que statistiquement parlant, l’OM devrait être de la lutte pour le titre. La dernière fois que Paris et Marseille furent en concurrence pour le titre, c’était lors de la saison 1993/1994. Le PSG avait alors été champion…

SaisonMJPointsClassementBastia - PSG
2002/2003 6 9 9e 1-0
2003/2004 6 7 15e 0-1
2004/2005 6 3 17e 1-2
2005/2006 6 13 2e -
2006/2007 6 7 14e -
2007/2008 6 7 13e -
2008/2009 6 10 7e -
2009/2010 6 11 6e -
2010/2011 6 8 9e -
2011/2012 6 11 5e -
2012/2013 6 12 3e 0-4

Du côté des joueurs, Grégory Van der Wiel a joué son premier match sous le maillot parisien, devenant, après Kees Kist et Pierre Vermeulen, le troisième Néerlandais à disputer un match de l’équipe première.

Journée 7 : PSG 2-0 Sochaux

La dernière victoire sochalienne à Paris remonte à plus de vingt ans [7], et le PSG restait sur une incroyable victoire 6-1 la saison passée. Ainsi une victoire 2-0 contre Sochaux n’a-t-elle rien d’exceptionnel. Il est toutefois bon de noter que battre Sochaux sans encaisser de but n’était pas arrivé depuis la saison 2001/2002.

Avec 15 points pris en sept rencontres, le Paris Saint-Germain réalise son meilleur début de l’ère Ligue 1, et il faut remonter à la saison 1997/1998 pour trouver un PSG prenant plus de 15 points lors des sept premiers matches. Le PSG avait alors pris 18 points en sept journées, contre 17 les deux saisons précédentes. De même, il s’agit de la première apparition du PSG sur le podium de la 7e journée depuis la saison 2000/2001.

Avec 15 points en 7 journées, Paris se positionne clairement en prétendant au titre. Sur les 10 dernières saisons en effet, seuls trois futurs champions ont obtenu un meilleur départ : Lyon — en 2005/2006 et 2006/2007 — et Montpellier 2011/2012. De plus, des 15 équipes ayant atteint le total de 15 points après 7 journées depuis 2002/2003, un tiers a été couronné champion, alors qu’un second tiers s’est contenté d’un podium.

SaisonMJPointsClassementPSG - Sochaux
2002/2003 7 12 4e 1-1
2003/2004 7 10 11e 1-1
2004/2005 7 4 18e 2-2
2005/2006 7 13 4e 3-1
2006/2007 7 8 13e 0-0
2007/2008 7 8 13e 0-0
2008/2009 7 10 12e 2-1
2009/2010 7 12 6e 4-1
2010/2011 7 11 5e 2-1
2011/2012 7 14 4e 6-1
2012/2013 7 15 2e 2-0

Inscrivant un doublé, Kevin Gameiro a marqué son premier but en match officiel depuis le 11 mars (Dijon 1-2 PSG), et son premier doublé depuis le 20 janvier (Sablé 0-4 PSG).

Bilan du mois de septembre 2012

Sur les 10 dernières saisons, le PSG prend en moyenne 6,62 points contre ces quatre adversaires. Une moyenne qui descend à 6,00 points lorsque le PSG doit affronter ces quatre équipes au sein de la même saison. [8] Cette année, le PSG réalise donc une très belle série, prenant grâce à ces quatre victoires le double de points.

En septembre, sur les trois ou quatre matches disputés chaque année par le PSG, les Rouge & Bleu prennent en moyenne 1,7 point par match, n’atteignant le parfait 3 points par match de cette saison qu’à une seule reprise, en 2003/2004.

Au 1er octobre, le PSG n’a eu plus de quinze points qu’à deux reprises : en 2005/2006 et en 2011/2012, avec à chaque fois au moins un match supplémentaire. Par conséquent, la moyenne de 2,14 points par match arborée ce lundi n’avait jamais été atteinte par le PSG un 1er octobre en Ligue 1. Le meilleur résultat jusque lors était le 2,125 points par match obtenu l’an passé.

Données sur le mois
SaisonMJPtsMoy
2002/2003 4 5 1,3
2003/2004 3 9 3,0
2004/2005 4 5 1,3
2005/2006 4 7 1,8
2006/2007 3 4 1,3
2007/2008 3 4 1,3
2008/2009 3 3 1,0
2009/2010 3 2 0,7
2010/2011 3 7 2,3
2011/2012 4 10 2,5
2012/2013 4 12 3,0
Données au 1er octobre
SaisonMJPtsClassementMoy
2002/2003 9 14 6e 1,6
2003/2004 8 13 8e 1,7
2004/2005 8 7 16e 0,9
2005/2006 9 17 2e 1,9
2006/2007 7 8 13e 1,1
2007/2008 9 11 13e 1,2
2008/2009 7 10 12e 1,4
2009/2010 7 12 6e 1,7
2010/2011 7 11 5e 1,6
2011/2012 8 17 1er 2,1
2012/2013 7 15 2e 2,1

Un pas de côté

Le championnat des buteurs

Même s’il est resté muet lors de PSG-Sochaux, Zlatan Ibrahimovic est confortablement installé en tête du championnat des buteurs, avec 7 buts inscrits lors des 7 premières journées.

Si ce total de buts est indéniablement bon, la saison est encore longue. Dimitri Payet il y a deux saisons possédait exactement le même total de buts après 7 journées, sans décrocher le titre en fin de saison. Sous l’ère Ligue 1, seuls Frei, Pauleta, Benzema et Niang ont fini meilleur buteur tout en étant déjà en tête du classement après 7 journées.

Invincibilité

La défaite du Dinamo Zagreb 0-2 contre Porto stoppe une série de 33 matches officiels sans défaite. Le Shakhtar Donetsk et sa série de 31 rencontres sans défaite devient donc, parmi les clubs européens encore invaincus, celui qui possède la plus grande série en cours.

En France, les défaites ce dimanche de Marseille et Lyon réduisent à trois le nombre de clubs invaincus cette saison : Bordeaux (depuis 17 matches), Paris (12) et Lorient (7).

Au total, 27 clubs en Europe sont encore invaincus, 8 d’entre eux ayant plus de 10 matches d’invincibilité.

La Ligue 1 vue par Gérard Holtz

Attaque de Marseille ! Après 6 journées, l’OM possède 4 points d’avance sur le peloton. Avec Lyon et Paris pour le mener, le peloton va probablement rouler à leur poursuite ! Mais… mais… alors que Marseille est dans une position idéale, ils semblent s’arrêter pour attendre le peloton. Peut-être ont-ils pensé qu’attaquer si tôt dans la course était voué à l’échec ? En tout cas désormais Paris est à portée !

La Ligue 1 vue du ciel

Les couleurs indiquent la moyenne de points par match, entre 0 (rouge) et 3 (vert). Toutes les cartes utilisent le même maillage.

Notes

[1] Outre Montpellier 2011/2012, ajoutons Marseille 2006/2007 et 2008/2009.

[2] 11 pour Lyon 2004/2005 et Marseille 2009/2010, 12 pour Montpellier 2011/2012, 13 pour Lyon 2005/2006 et 2006/2007.

[3] 7 pour Lyon 2003/2004, Bordeaux 2008/2009 et Lille 2010/2011, 8 pour Lyon 2002/2003, 9 pour Lyon 2007/2008.

[4] Nice 2002/2003, Toulouse 2004/2005 et 2010/2011, et Bordeaux 2009/2010.

[5] Ajaccio 1-3 PSG en 2011/2012, Bastia 2-4 PSG en 1985/1986 et Bastia 0-2 PSG en 1974/1975.

[6] Lille 1936/1937, 1947/1948 et 1949/1950, Nice 1955/1956, Monaco 1960/1961.

[7] 0-2 en 1990/1991.

[8] Ce qui est arrivé en 2003/2004 (7 points) et 2004/2005 (5 points).

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

6 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Paulo75
    1er octobre 2012 14:54

    "obtenir — en Ligue 1 — une victoire par 4 buts d’écart n’était pas arrivé depuis le 3 octobre 1999 et une victoire 0-4 à Nantes."

    Il manque "à l’extérieur" dans cette phrase Sourire

    Sinon, merci pour ces stats intéressantes !

  • #2

    Votez
    Florian B.
    1er octobre 2012 15:24

    Merci Paulo, c’est corrigé ;)

  • #3

    Votez
    Shinichi
    1er octobre 2012 17:08

    Ce m3d, probablement la meilleure recrue de la saison apres Verratti

  • #4

    Votez
    Imay
    1er octobre 2012 20:01

    Bonjour,
    Les cartes de "La Ligue 1 vue du ciel" sont splendides. D’ou viennent-elles ? Peut-on en générer nous même via un site ?

    Merci !

  • #5

    Votez
    Florian B.
    1er octobre 2012 20:49

    @Imay :

    Je génère les cartes manuellement, ce qui me permet d’utiliser un maillage différent d’un mois à l’autre, selon les tendances qui se dégagent au premier de chaque mois, et également de "tricher" avec les données, afin de briser des angles trop aigus (générés en particulier par le coupe de points Lyon-ASSE, très proches mais ayant des valeurs fort différentes).

    Il existe plusieurs logiciels, plus ou moins performants, qui te permettent de générer des isolignes. Du côté des freewares, tu as SURFIT, GRASS, ou SPRING. Je n’en ai essayé aucun. J’ai eu l’occasion en revanche d’essayer (voire de créer) des logiciels spécialisés, qui donnent de bons résultats.

  • #6

    Votez
    Charles
    2 octobre 2012 08:47

    WAOUHH !!

    Gros boulot !!! Merci de nous faire vivre le foot différemment, et de contribuer à la qualité de notre site préféré.

    Bien aimé aussi le speech de Gérard Holtz, réel ou inventé ? En tout cas, Marseille s’est mal alimenté et est en train de se taper une fringale au pied de l’ascension !!!

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG