Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Le Parc a changé, tout le monde il est est beau désormais

PSG : focus sur la propagande de L’Équipe, du JDD

Pour assurer sa communication, le PSG peut compter sur certains médias

mercredi 11 août 2010, par Vivien B.

PSG : focus sur la propagande de L'Équipe, du JDD…

Depuis le début des années 1980, les supporters du PSG sont caricaturés, et l’atmosphère au Parc des Princes dépeinte dans les médias de masse très éloignée de la réalité vécue par ses habitués (voir Immersion au Parc des Princes après la banderole). Alors, quand le président du PSG a annoncé une série de mesures visant à régler le problème du racisme et de la violence dans le monde — ou presque —, certains ont été tentés d’y croire. Depuis, ils répètent jour après jour les bienfaits de ce plan, quitte à annoncer son succès quand rien ne le justifie. La propagande est à ce prix.

Dès le premier match du tournoi de Paris, francefootball.fr s’était félicité d’une nouvelle ambiance : « Les tribunes n’étaient pas tout à fait pleines à craquer. Bien au contraire même. Mais l’état d’esprit convivial souhaité par les dirigeants parisiens était au rendez-vous. Un grand pas, déjà. » Depuis, les autres titres du groupe Amaury se sont mis à encenser à leur tour le nouveau Parc des Princes, avec un empressement plus que suspect. Rencontre avec une presse militante.

Scoop du JDD : les gens sont contre la guerre !

« Les Parisiens approuvent le PSG », titrait le Journal du dimanche la semaine dernière. Le chapô donne le ton : « Critiqué par les ultras, le plan antiviolence de Robin Leproux est massivement soutenu selon un sondage ».

C’est un plébiscite qui tombe à pic. Alors que le club de la capitale teste depuis hier […] sa nouvelle politique au Parc des Princes, un sondage Harris Interactive pour le PSG révèle que les mesures radicales mises en place par la direction parisienne sont « jugées nécessaires et massivement approuvées par les Franciliens ». Selon cette enquête, 97 % d’entre-eux (84 % « oui, tout à fait » et 13 % « oui, plutôt ») estiment que le PSG doit prendre des mesures pour lutter contre les violences entre supporters des tribunes Boulogne et Auteuil. « Beaucoup de gens en ont marre de cette atmosphère », commente Robin Leproux, intrigué d’être critiqué de toutes parts alors que les gens qu’il rencontre lui manifestent plutôt leur soutien. […] Ce plan remporte une large adhésion : 92 % des interrogés l’approuvent. […] Sans surprise, les personnes les plus réceptives sont les plus âgés et les CSP+.

Alimenté par un sondage commandé par le PSG, Solen Cherrier a demandé au PSG de réagir. Au terme de cette enquête sans concession, on apprend que les Franciliens sont massivement contre la violence et que, du coup, ils sont favorables à ce que soient prises des mesures permettant de lutter contre la violence. Et dire que l’AFP n’a pas repris un tel scoop !

De l’art de poser les questions

Les deux questions dévoilées par le JDD méritent le détour. Rappelons, en préambule, qu’il s’agit d’un sondage commandé par le PSG lui-même…

D’après vous, le PSG doit-il prendre des mesures afin de lutter contre les violences qui opposent les supporters des tribunes Auteuil et Boulogne au Parc des Princes ?
D’après vous, le gouvernement doit-il prendre des mesures afin de lutter contre les excès de vitesse ? Allez hop : la France est favorable à une fermeture des autoroutes.

Plutôt que de gloser sur les 97 % de sondés qui ont répondu oui, Solen Cherrier devrait s’interroger au sujet des 3 % ayant répondu : « Non, le PSG ne doit pas prendre de mesures afin de lutter contre les violences qui opposent les supporters des tribunes Auteuil et Boulogne au Parc des Princes. »

Trouvez-vous que ce plan visant à lutter contre la violence entre supporters au Parc des Princes est une… bonne idée ? mauvaise idée ?
Trouvez-vous que ce plan visant à éradiquer la faim dans le monde est une… bonne idée ? mauvaise idée ?

Popularité des mesures

Un chiffre le rend [Robin Leproux] optimiste sur la capacité du club à rebondir : plus de la moitié des personnes interrogées (52 %) déclare suivre l’actualité du PSG.
Effectivement, il y a de quoi être optimiste : cela représente plus de six millions de personnes qui « suivent l’actualité du PSG » ! Huit fois plus que le nombre de personnes qui passent au moins une fois par mois sur PSG.FR

Le site officiel du PSG revendique 800 000 visiteurs uniques par mois, nous confiait le responsable du pôle médias du club en février dernier. Sa page Facebook réunit près de 300 000 membres. Et pourtant, malgré une présence sur la page d’accueil du site depuis plusieurs mois et une abondante communication — achats d’espaces publicitaires dans L’Équipe, le Parisien et sur Internet —, au 11 août, moins de 46 000 personnes l’ont signée. Le compteur à six chiffres présent sur la page d’accueil de PSG.FR est là pour rappeler que le club s’attendait à un score autrement plus important… De son côté, le site tousabonnes.com a réuni près de 14 000 signatures grâce au seul bouche à oreille.

Autrement dit, l’écrasante majorité de ceux qui suivent l’actualité du PSG et ont eu connaissance de la charte Tous PSG ont choisi de ne pas la signer. Et pourtant, elle est on ne peut plus consensuelle : « Nous voulons un Parc sans violence. […] Nous voulons pouvoir venir au Parc en famille, en couple, entre copains. » De tels résultats obligent à se poser des questions. Il ne faut pas compter sur le JDD pour cela.

Comment le Parc est devenu Disneyland en 3 mois

L’Équipe et le Parisien s’engagent

Ne comptez pas non plus sur le Parisien pour s’interroger sur les mesures du plan Tous PSG. Le quotidien a donné le ton le 9 mai dernier :

Ce projet, inédit en France en matière de supporters, doit être encouragé. Et ce, même si la pression se fait plus grande autour de Robin Leproux. Très impliqué et courageux depuis le départ sur ce dossier chaud, le président ne doit pas flancher, même si la grogne des supporteurs semble inévitable. […] Le club a raison de vouloir en finir avec des années douloureuses et violentes qui remettent en cause jusqu’à son existence même. Aujourd’hui, les fans doivent comprendre qu’il faut tourner le dos au passé et que ces mesures courageuses et radicales sont pensées pour leur bien et celui du club, dont l’image a été trop souvent ternie ces dernières années.
Les supporters parisiens, un peu neuneus, n’ont pas bien compris que ce plan courageux était pensé pour leur bien. Heureusement qu’Arnaud Hermant, malgré un style un peu pénible, est là pour le leur expliquer. À L’Équipe, le porte-parole de Robin Leproux s’appelle Damien Degorre. Et lui aussi, il trouve le plan très courageux.

- Le 1er août :

Ce plan, courageux et indispensable après les drames des saisons précédentes, risque de limiter la fréquentation du Parc dans un premier temps.

- Le 7 août :

Pas question pour les dirigeants parisiens de revivre un tel drame au moment même où des mesures aussi radicales que courageuses sont adoptées pour nettoyer le Parc des Princes des supporters les plus violents.

L’argument-massue est de sortie : il fallait faire quelque chose, le plan Tous PSG constitue quelque chose, donc il est parfaitement juste. Et en plus il est courageux ! Que demander de plus ?

La propagande de Damien Degorre

Après le premier match de la saison au Parc des Princes, PSG-Porto lors du tournoi de Paris, Damien Degorre avait trouvé un angle intéressant : son article, intitulé « Le Parc a bien changé », évoquait la nouvelle ambiance au stade.

Après le premier match de championnat au Parc des Princes, PSG-Saint-Étienne, Damien Degorre a trouvé un angle intéressant : son article, intitulé « Paris change d’air », évoque la nouvelle ambiance au stade :

Nouveau public, nouveau climat et bon départ. Et si le PSG profitait sur le terrain des mesures qui visent les tribunes…
Nouveau public ? Avec 5 000 personnes en virages rouges et quelques milliers d’abonnés en latérales pour un total de 23 000 spectateurs seulement, sachant que les secteurs familles n’étaient pas pleins… il y avait en fait plus d’anciens abonnés que de familles samedi soir ! Le « nouveau climat », c’est surtout l’absence d’ambiance. Quant au nouveau public, il était tout simplement resté chez lui…
Le Parc des Princes a changé. […] Devant un peu plus de 25 000 spectateurs [c’est faux], un peu plus de la moitié de la capacité du stade, le PSG a réussi une entrée en matière qui inspire confiance sur le comportement des joueurs. […] Les virages, Auteuil et Boulogne, ont moins chanté samedi soir, les Parisiens n’en ont pas souffert. Mieux, on a parfois eu le sentiment qu’ils s’exprimaient avec plus d’aisance que dans un passé récent.

Le Parc a changé et, pour ceux qui en doutaient encore, c’est pour le bien du club. Celui des familles, plus nombreuses à s’y rendre ce week-end, et qui, quelles que soient leurs origines, leur couleur de peau, étaient réparties indifféremment dans les deux virages sans générer un début de bagarre. Celui des joueurs aussi, et c’est là le paradoxe. Les saisons précédentes, lorsque les mauvais résultats s’enchaînaient, certains n’hésitaient pas à « se cacher » sur le terrain, de peur d’être pris en grippe par un public capable des ambiances les plus chaudes, dans la joie comme dans la colère. À trois reprises, seulement, la saison dernière, Paris a réussi à revenir au score après avoir été mené à domicile. Les cinq autres fois où l’adversaire avait marqué en premier, il s’était effondré autant sous le poids de ses insuffisances techniques que de celui d’un public intraitable sinon sévère. Quand les Verts ont égalisé, samedi soir, quelques minutes avant la pause, Paris aurait pu sombrer, dans la lignée des mois derniers. Mais ses joueurs ont continué à jouer, à tenter, à dribbler, à frapper, et la reprise en ciseaux victorieuse (avec l’aide de Janot) de Sessegnon a relancé la machine et réchauffé l’ambiance. […] Le président Robin Leproux est déterminé à ne pas sacrifier la problématique de la violence sur l’autel de l’atmosphère. Il trouve en son entraîneur un vrai porte-parole. La veille puis le soir du match, Kombouaré, toujours très à cheval sur le vocabulaire employé, répétait : « C’est important qu’il n’y ait pas d’insultes en tribune [1]. Pas de bagarres non plus. Et, finalement, on a vu des joueurs plus libérés. »

Pour ceux qui n’auraient pas compris, le Parc a donc changé. En bien. D’une part parce que la violence, c’est mal ; d’autre part parce que cela permet de libérer totalement les joueurs. Pendant les trois minutes durant lesquelles le PSG ne menait plus au score — que dis-je, les 180 secondes ! —, les joueurs parisiens se sont sentis tellement en famille qu’ils ont continué à tenter. Décidément, on dirait bien que le Parc a changé.

La veille, Damien Degorre répétait déjà la même thèse — question propagande, la répétition n’est jamais inutile :

Hier, les Verts sont surtout tombés sur une équipe parisienne débarrassée du stress d’être conspuée au premier échec, sifflée au premier dribble raté, vilipendée à la première passe mal ajustée. C’est là le paradoxe d’évoluer dans un stade moins bouillant. Il est également moins exigeant. Trois minutes après le but de Payet, Sessegnon n’hésitait pas à lâcher un ciseau qui butait sur le montant gauche de Janot avant d’être repoussé dans le but par le gardien stéphanois (42e).

Au fait, Damien Degorre, que s’était-il passé la semaine précédente, lors du tournoi de Paris ?

Jusqu’ici, le maigre public s’était égayé en chambrant, non sans cruauté, le même Traoré à chaque fois qu’il touchait le ballon, à cause d’une petite faute technique commise en début de rencontre — « De toute façon, je sais que, moi, je n’ai pas le droit à l’erreur », soupirait le défenseur buteur […]. « C’est vrai que, niveau ambiance, ça change de la saison passée, reconnait Christophe Jallet. […] Je regrette juste que les supporters présents aient passé leur temps à siffler Sammy. »
De son côté, le Parisien écrivait que Sammy Traoré avait été « brocardé pendant tout le match ». Ah, quel merveilleux nouveau-public-qui-ne-met-pas-la-pression…

Si, par le passé, les virages se sont indéniablement illustrés par des pressions négatives voire malsaines, résumer leur comportement à cela est franchement réducteur. Ils étaient également coutumiers des encouragements massifs dès un but encaissé, et surtout loin d’être les seuls à siffler les joueurs, bien au contraire. Le phénomène de tête de Turc a toujours existé, et se fait d’autant plus entendre de la part de ceux… qui ne sont pas occupés à chanter de manière continue et jusqu’au boutiste. On rappellera au passage une banderole déployée à Auteuil il y a quelques années : « Siffler nos joueurs, c’est cracher sur nos couleurs ». Elle s’adressait, notamment, au public des latérales. Celui qui n’a pas été exclu du « nouveau Parc des Princes ».

L’absence de pression négative se fera-t-elle sentir positivement en cas de mauvaise période ? Possible. Mais il faudra attendre les premières défaites voire les premières « crises » pour le vérifier. Une chose est sûre : attribuer à l’absence des 13 000 abonnés la tentative de Sessegnon ou la reprise de Nenê ne relève de rien d’autre que de la propagande pure et simple.

Que certains journalistes, agacés par les violences et le racisme qui gangrènent la vie du PSG depuis trop longtemps, aient envie de croire au plan annoncé par Robin Leproux, c’est légitime. Mais leur insistance à déformer la réalité et à livrer à leurs lecteurs un tel prêt-à-penser interroge : si le plan qu’ils soutiennent était si parfait, pourquoi se sentent-ils obligés de mentir pour le faire adouber par le grand public ?

Avec Tous PSG ©, plus d’insulte. Achetez Tous PSG !

Après PSG-ASSE, Antoine Kombouaré a tenu le discours que son président attendait de lui :

On était inquiets, on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Le public a bien répondu, il est bon enfant. On aimerait qu’il pousse plus quand on est en difficulté mais, dès que l’on marque, on le sent. Surtout, il n’y a plus d’insultes envers l’actionnaire et les joueurs sont plus libérés. Je suis super content.

Tout va bien, les insultes les plus entendues samedi soir n’étaient pas dirigées contre l’actionnaire, mais contre le Paris SG.

Le compte-rendu du match PSG-Saint-Étienne publié par slate.fr permet d’en savoir plus sur l’ambiance de ce week-end :

S’affiche alors sur les écrans géants une sorte d’applaudimètre en forme de tour Eiffel. « Faites du bruit ! » Mi-amusés, mi-affligés, les virages s’enflamment et retrouvent leurs bons vieux réflexes. C’est avec des sifflets et des « Enculéééééés » qu’ils participeront à la nouvelle animation du club vacances made in Leproux.

Après les sifflets envers Traoré et un supporter de l’OM contre Porto, les insultes envers l’arbitre face à la Roma puis les « Marseille on t’encule » entendus contre Saint-Étienne (sic) ou encore les « Enculé ! » scandés lors de chaque composition d’équipe, le nouveau public est définitivement bien plus « bon enfant » que l’ancien — qui dévorait sans doute trois enfants pendant chaque mi-temps, tout en insultant la mère de tous les journalistes présents au stade… Enfin, on imagine, comment expliquer un tel ramassis de n’importe quoi sinon ?

Notes

[1] D’après le Parisien et l’AFP, Kombouaré se félicitait en réalité qu’il n’y ait pas d’insultes « envers l’actionnaire ».

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

35 votes
Votez

6 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Cédric
    11 août 2010 15:35

    Puissions-nous espérer que votre article soit lu par les médias de la France entière, pour que vérité soit rétablie ? :)

  • #2

    Votez
    commentateur anonyme
    11 août 2010 15:52

    Pourquoi ne pas contacter les dits journaux et leur demander pour quelle(s) raison(s) ils font preuve de si peu de "neutralité" dans cette affaire…Même si la raison majeure on l’a connait…autant leur faire pointer leurs nez dans leur propre merde…

    Propagande quand tu nous tiens !!

    PSG MAG à quand un article sur le projet d’association "Liberté pour les abonnés" ?

    Suivre ce lien pour les gens contre le Plan TOUS PSG & un retour à nos abonnements avec une lutte pacifique…

    http://lutte-abonnes.forumactif.com

  • #3

    Votez
    Vivien Brunel
    11 août 2010 16:18

    Pourquoi ne pas contacter les dits journaux et leur demander pour quelle(s) raison(s) ils font preuve de si peu de "neutralité" dans cette affaire…Même si la raison majeure on l’a connait…autant leur faire pointer leurs nez dans leur propre merde…

    C’est une bonne idée. On n’a malheureusement pas le temps de faire tout ce qu’il faudrait, mais n’hésitez pas à agir de votre côté. Clin d'oeil

    PSG MAG à quand un article sur le projet d’association "Liberté pour les abonnés" ?

    C’est en cours, Arno P-E s’en occupe. Ce sera bientôt bouclé. Sourire

  • #4
    8 votes
    Votez
    Paul
    11 août 2010 17:01

    Le sondage du JDD et de Harris Interactive est tout simplement scandaleux. Bourdieu doit se retourner dans sa tombe en voyant une telle manipulation des enquêtés et au final de l’opinion… Quel scandale !

    Quant à la nouvelle propagande des journalistes en faveur du plan Leproux, mon avis est qu’ils ne font pas preuve de malhonnêteté, mais tout simplement d’ignorance. Pour connaître un certain nombre de (futurs) journalistes (notamment dans le groupe Amaury, et pour certains supporters du PSG), je peux vous affirmer qu’ils ne connaissent absolument rien à ce qui se passe en tribunes. Les Degorre et compagnie ne font donc que véhiculer les "on dit" qu’ils ont eux même toujours entendu, sans bien sûr vérifier quoique ce soit !

    Pour finir, une nouvelle fois bravo pour cet article, documenté, argumenté, tout le contraire de ce que l’on peut lire dans la presse en général. Cette manipulation/ désinformation, si elle peut faire "sourire" puisqu’il s’agit de foot (et encore, ce n’est pas uniquement de sport dont on parle ici), fait froid dans le dos quand on extrapole cela à des domaines plus "graves" et sur lesquels nous sommes très certainement menés aussi en bateau par les journalistes spécialisés.

  • #5

    Votez
    commentateur anonyme
    11 août 2010 20:18

    article fort bien écrit et une fine analyse de l’accueil médiatique du plan controversé et du relais dont la direction du club parisien a bénéficié dans différents journaux

  • #6
    6 votes
    Votez
    Def
    11 août 2010 20:52

    Dans la même veine, voir l’article de France football du 10 août "Paris prend un nouveau virage" enfin surtout la signature de l’article….
    l’article n’est pas signé : "Par souci de sécurité, France football est contraint de ne pas dévoiler l’identité de son envoyé spécial, auteur de ce reportage".

    Quel courage ce journaliste, c’est vrai on ne sait jamais, il doit craindre pour sa vie….on aura tout vu…..

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG