Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Leonardo, Arnaud Hermant et le bac philo

Avenir du PSG : quand le Parisien rate son bac philo

vendredi 17 juin 2011, par Arno P-E

Avenir du PSG : quand le Parisien rate son bac philo

Actualité oblige, PSGMAG.NET enquête sur ces petits jeunes qui passent leur bac philo. Et cette année, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’au journal le Parisien, on n’a pas été très inspiré. Voici en reprise de volée comment Arnaud Hermant a vécu cette première épreuve.

La philo, on sait tous comment ça se passe : toute l’année, on jette des boulettes de papier sur le prof barbu qui gesticule sur l’estrade. Les jours d’évaluation, on sort ses cours sous le nez de la petite prof toute timide à lunettes collection Afflelou automne hiver 1974/1975. Et à partir de mai, on sèche pour aller bronzer sur une pelouse en face du bahut, et tenter vainement d’échanger quelques fluides corporels avec une camarade de classe. La philo, finalement c’est plutôt tranquille. Enfin jusqu’à ce que l’on découvre les sujets le jour de l’épreuve. Parce que là, soudain, on regrette.

Tenez, par exemple découvrez en exclusivité quasi véridique comment Arnaud Hermant s’est retrouvé hier matin, penché au dessus de sa copie, la bouche sèche, et le front suant. Alors qu’à choisir il aurait préféré le contraire.

Convocation : 7h40 (du matin !). Un peu stressé, Arnaud Hermant s’est présenté pile à l’heure, sa carte d’identité dans une petite pochette plastique préparée la veille. Et re-préparée à minuit, parce qu’il avait rêvé qu’il l’avait oubliée. Puis re-re-vérifiée à 6h00, avant de partir. Tout ça pour que le surveillant se foute de sa gueule, vu que la carte d’identité en question date de 2005 et du fameux voyage familial en Tunisie, quand c’était la mode des coupes Tecktonik. On ne devrait jamais se faire prendre en photo au collège.

8h00. Le journaliste du Parisien est seul à sa table, et attend son énoncé. Brouhaha au loin : le proviseur a évidemment choisi de débuter sa distribution par l’autre bout du couloir…

8h04. Alors que tout le monde stresse, le surveillant est parti montrer la carte d’identité de Hermant au prof qui s’occupe de la salle d’à côté.

8h12. Pour la sixième fois, un enseignant rentre hilare dans sa salle pour demander qui est Arnaud Hermant. Toujours pas de sujet.

8h14. Distribution :
Sujet 1 : l’arrivée de Leonardo est-elle un nouveau départ ?
Sujet 2 : pensez-vous que plus on a de sous, plus on Qatari ?
Sujet 3 : étudiez ce texte du philosophe Laurent Paganelli…
Vous avez quatre heures.

Rapide calcul mental. Le bac est sur 380 points, avec trois points de retard en épreuves anticipées, plus le sport où Arnaud Hermant a eu 12… Euh… Ah, tiens ! Contrairement à sa première impression, même avec un zéro en philo, on n’est pas sûr d’échouer dès la première épreuve. Bon, alors Paganelli, le prof barbu a dû parler de ça en mai quand Hermant découvrait les émois printaniers, parce que là, vraiment, ça lui dit rien à notre journaliste. Ou alors il était hypnotisé par son taille crayon et n’a rien écouté. Possible : parfois les cours de philo ça rend un peu bizarre. Le deuxième sujet, avec les Qataris, Hermant pourrait prendre, mais est-ce qu’à court terme il ne risquerait pas de faire un hors-sujet à la Laurent Blanc ? On se retrouve vite à expliquer que les Arabes, ça signe des gros chèques et ça aime le dribble, mais physiquement, ça tient pas 90 minutes, et après tout le monde gueule qu’on est raciste. Pas facile de choisir…

Au bout d’une heure passée à élaborer des super plans de dissertation sur la base de synthèse-antitèse-machin, le journaliste se décide donc pour le sujet 1. Leonardo. Et voilà ce que ça a donné, quand il a fallu rendre sa feuille, à midi : « Le rôle de Leonardo au PSG se précise ».

Alors évidemment, lu comme ça, on se dit que c’est nul, et que Hermant va se taper un quatre sur vingt. Mais s’arrêter à la première impression serait injuste pour ce jeune élève. Et puis il faut se mettre à sa place. Tenez, prenez l’intro :

Si l’arrivée de Leonardo à Paris ne fait désormais plus de doute, la nature exacte de son poste reste encore à définir. Il est acquis que l’ancien joueur du PSG disposera des pleins pouvoirs sportifs.
Après avoir fébrilement rassemblé ses vagues souvenirs des cours du lundi de 16h à 18h, Arnaud Hermant tente de faire comme on lui a dit : exposer clairement le plan dans l’introduction. Sauf que là, évidemment, comme il ne sait rien, de plan, il n’y en a pas. Enfin pas tout à fait. Et du coup, dans un article intitulé « Le rôle de Leonardo se précise », Hermant explique d’emblée que « la nature exacte de son poste reste à définir ». Oh, et puis zut : on n’aura qu’à dire que ce sont des précisions qui restent à définir, et puis c’est tout. De toute façon, les intros ça sert à rien. L’important, c’est de bien développer sa thèse. Allez mon Arnaud, vas-y, montre-leur que tu es le digne héritier de Socrate !
Le PSG tient son nouvel homme fort. Si l’annonce de l’arrivée de Leonardo ne doit pas être officialisée tout de suite, à en croire un proche du Brésilien (certaines sources évoquent malgré tout une annonce en fin de semaine), son prochain engagement avec Paris ne fait plus aucun doute.
Ou pas… Oui, parce qu’en fait, vers 10h, au moment de rédiger ce passage, Hermant a eu comme une fringale. Faut dire que ce salaud de Touboul, qui était à la table d’à côté, a sorti un paquet de Choco’croc, et les lui a bouffés sous le nez. Il y a toujours un Touboul dans une salle d’examens, le mec qui mange les sucreries les plus improbables du monde pendant toute l’épreuve. Et bien sûr, les Choco’croc, non seulement ils sont emballés individuellement dans un plastique qui crisse bien, mais en plus ça donne trop faim !

Moralité, Hermant se retrouve déconcentré, et explique que l’arrivée de Leonardo ne sera « pas officialisée tout de suite »… ou qu’au pire elle aura lieu « en fin de semaine ». Sachant que l’on était un jeudi au moment de la publication de l’article, ça fait forcément un peu bizarre. Donc soit Hermant ne sait pas ce qu’est une fin de semaine, soit il ne comprend pas le sens exact des mots « tout de suite », soit il ne sait rien et raconte n’importe quoi. Et voilà ce qui arrive quand on a passé l’année à faire mu-muse sur les bancs de la tribune de presse du Parc des Princes au lieu de suivre les cours de prof Kombouaré ! Le jour du bac, on a l’air d’un con. Passons à la suite :

Hier, les déclarations de Massimo Moratti, le président de l’Inter Milan où son contrat d’entraîneur court jusqu’en juin 2012, se veulent sans équivoque. Le dirigeant lombard recherche un successeur à Leonardo.

Ah ! Ça c’est bien ! Une référence à un auteur classique. Très important, bien joué. Alors évidemment, le mieux aurait été de donner la citation de Moratti. Mais pour cela, il aurait fallu faire des recherches, apprendre ses leçons, enfin bref, bosser un peu. Non, là Hermant, pris de court, préfère parer au plus pressé et balancer du Moratti sans donner ni source ni propos exacts. À la place, une très jolie faute de concordance des temps : « Hier les déclarations se veulent… ». Ouille. Il y en a un qui n’est pas prêt d’avoir son bac !

Et pendant ce temps-là Touboul qui n’arrête pas de gratter à côté ! Il est agaçant le Touboul, avec sa bouteille d’eau au bouchon « sport », qui glougloute dès qu’il boit une gorgée ! Ça fait quoi ? Trois copies doubles qu’il redemande au surveillant ? Bon sang, mais qu’on lui file tout le paquet à celui-là, il nous énerve à la fin ! Comment voulez-vous vous concentrer dans de telles conditions ? Alors, voyons le reste…

Bien que l’intitulé de son poste ne soit pas encore connu, il devrait être manageur sportif, en charge de toute la politique sportive du PSG version Qatar. Ses prérogatives élargies empiéteront inévitablement sur celles d’Antoine Kombouaré, de Robin Leproux et d’Alain Roche dans ce domaine.
Stratégie n°2, à ce stade de la copie c’est sûr que l’examinateur a remarqué que je ne savais rien, donc autant jouer franc-jeu : le poste de Leonardo, je ne le connais pas en vrai. Mais bon, ça pourrait être manager, non ? Non ? J’ai pas bon ?

Attendez, mais si je bosse demain, je finirai par le savoir hein ! Quoi ? Il n’y a plus philo demain ? C’est ballot alors… Non mais en tous cas, maintenant que Leonardo va venir travailler au PSG, Hermant est formel : il va prendre une part du travail de ceux qui bossaient là avant lui.

Ça c’est quand même de l’info : pour ceux qui croiraient que le Brésilien serait payé à ne rien faire, eh bien non ! Il va vraiment travailler ! Et donc comme avant il n’était pas là, et que forcément l’an passé au rayon sportif Kombouaré, Roche et Leproux s’occupaient de tout, cette saison il faudra que Leonardo empiète sur leurs prérogatives. Bien joué Arnaud, je suis sûr que personne n’y avait pensé avant toi ! Ça c’est de l’esprit déductif. Tu marques des points là.

Le meilleur pour la fin. Reste à lire le sommet de la copie de l’élève du Parisien :

Leproux s’est sans doute vu remettre sa feuille de route pour les prochaines semaines. En matière de recrutement aussi. Les versions sur cet aspect crucial de l’été se contredisent. Quoi qu’il en soit, les Qataris pourraient, dans un premier temps, ne pas consentir de folies financières. L’arrivée de Leonardo, au salaire conséquent (on parle de 5 M€ à 6 M€ annuels), démontre pourtant leur ambition et leur volonté d’investir à moyen terme. […] Leonardo arrive, mais d’autres surprises ne sont pas à écarter d’ici à la reprise de la Ligue 1.

Voilà voilà. Donc, pour résumer, Leproux sait ce qu’il doit faire, ou pas ; et les Qataris ne vont pas faire des folies financières, ou finalement peut-être que si. Et ça a suivi des cours de philo pendant un an ? Parfois, on se demande pourquoi on continue à payer les barbus en pantalon de velours côtelé, si c’est pour que des Hermant finissent leur lycée avec un niveau aussi indigent.

Ça sent la convocation à l’oral de rattrapage.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

37 votes
Votez

17 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    kob_bzh
    17 juin 2011 10:32

    Juste excellent…

    Tu lui en a "mailé" un exemplaire ? `Mort de rire

  • #2

    Votez
    laurent
    17 juin 2011 10:51

    Vraiment croustillant j’adore

  • #3

    Votez
    Théo
    17 juin 2011 10:52

    Génial !

    Bravo ! J’espère vraiment qu’il aura l’occasion de le lire !

  • #4

    Votez
    Ben78
    17 juin 2011 13:13

    G.E.N.I.A.L !

  • #5

    Votez
    CRPMP
    17 juin 2011 16:35

    J’espère que je ferais mieux que lui l’année prochaine ! :)

    Sinon, excellente reprise de vollée, ça faisait longtemps qu’on en avait pas eu ! Continuez à en faire, c’est toujours excellent !

  • #6

    Votez
    Zillits
    17 juin 2011 16:58

    "pensez-vous que plus on a de sous, plus on Qatari ?"

    J’adore.

  • #7
    8 votes
    Votez
    Arno P-E
    17 juin 2011 17:01

    Merci à tous pour vos commentaires, ça fait très plaisir.

    Non, je ne lui ai pas mailé, déjà parce que je ne connais pas Arnaud Hermant personnellement, et ensuite parce qu’on sait que de toutes façons ses collègues nous lisent. Il y aura bien eu une bonne âme pour lui donner le lien, je ne m’en fais pas `Mort de rire.

    En tous cas, bien content que ça vous plaise, et merde à CRPMP pour le bac français lundi Clin d'oeil.

  • #8

    Votez
    Jay-Jay
    17 juin 2011 17:08

    Tout simplement super ! Et hilarant !

  • #9

    Votez
    commentateur anonyme
    17 juin 2011 17:21

    Enorme !!!

    Enfin un scoop qu’ils ne devraient pas vous piquer !!

  • #10

    Votez
    CRPMP
    17 juin 2011 19:14

    post 7 : merci, je croise les doigts…
    sinon, comment fait-on pour mettre des smileys ?

  • #11

    Votez
    Retourneur !
    17 juin 2011 19:17

    Pauvre Arnaud Hermant. c’est la faute à Luc Ferry tout ça !

  • #12

    Votez
    Zotla9201
    17 juin 2011 22:05

    AH AH AH qu’es-ce qu’il envoi ce Arno-P ! X) Pauvre journal, il se fait detruire dans chaque article… et c’est justifié je ne perd d’ailleurs plus mon temps à le lire

  • #13

    Votez
    Arno P-E
    17 juin 2011 22:21

    @ Zillits : Merci ! J’ai bien cru que mon superbe jeu de mots passerait inaperçu Clin d'oeil.

    @ Retourneur ! : tu viens de perdre 3 points Michel-Moulin Pas content. C’est pas la faute à Luc Ferry, c’est la faute à Paul le Guen ! Tout est la faute à Paul le Guen. Toi, sous peu tu vas devoir prouver que t’as pas changé d’identité au Cameroun l’année dernière…

    @Zotla9201 : Arno P-E `Mort de rire ! Soyons précis.

    @CRPMP : Pour les smilies, je sais pas… Tirer la langue

  • #14

    Votez
    chris747
    18 juin 2011 07:47

    Arno : article hilarant comme d’hab. Je le dis avec d’autant plus de franchise que je suis prof de philo et pas journaliste au P@risien.
    (Pour l’anecdote : je ne suis pas barbu et ne porte plus de velours côtelé depuis 20 ans, mais pour les boulettes et les gesticulations c’est vrai Clin d'oeil= !)

  • #15

    Votez
    jr75
    18 juin 2011 09:41

    merci de m’avoir fait rire avec un sujet aussi affligeant !

    u can’t ban a psg fan

  • #16

    Votez
    Tonio94
    18 juin 2011 10:40

    Je surkiffe ! :D

  • #17

    Votez
    bernard
    20 juin 2011 18:11

    Superbe article, sur le fond comme sur la forme. La vacuité des articles du Parisien et les inventions d’Arnaud Hermant (le roi de la "source proche du dossier", du "fin connaisseur des arcanes du club" et d’autres voix qui parlent dans sa tête) sont déjà propices à la rigolade, mais la construction de cette histoire en rapport avec l’actualité est géniale ! Chapeau !

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG