Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Les campagnes de C1 du PSG (5/5)

Le PSG en Ligue des champions (5/5) : 2004/2005

vendredi 24 août 2012, par Florian B.

Cette saison, le Paris Saint-Germain disputera sa 20e campagne européenne, la sixième dans la compétition majeure, la Ligue des champions. Chaque vendredi jusqu’au tirage au sort, PSGMAG.NET vous propose de revivre l’un des cinq précédents. Épisode 5 : 2004/2005.

C1 2004/2005 : si près, et pourtant si loin

Après deux éliminations en seizièmes de finale de coupe UEFA en 2001/2002 et 2002/2003, et une absence de toute compétition internationale en 2003/2004, le PSG fait son retour en Europe par la grande porte.

Vice-champion de France, le Paris Saint-Germain hérite d’un groupe difficile.

Le FC Porto, vainqueur de la coupe UEFA 2003 et de la Ligue des champions 2004, fait figure de favori dans ce groupe H. Huitième au classement UEFA, le double champion du Portugal vient cependant de perdre plusieurs de ses joueurs, ainsi que son entraîneur emblématique, José Mourinho, parti à Chelsea.

Chelsea justement, sera un adversaire du PSG pour cette compétition. Vice-champion d’Angleterre et demi-finaliste de la Ligue des champions 2004, le club acheté un an plus tôt par Roman Abramovitch a dépensé plus de £100m durant l’été pour renforcer leur équipe. Les nouveaux riches du football européen ont en particulier recruté — outre Mourinho — Cech, Robben, Drogba, Ricardo Carvalho et le futur Parisien Mateja Kezman.

Derrière ces deux poids-lourds, le CSKA Moscou et donc le PSG se livreront bataille pour la troisième place, qualificative en coupe UEFA, tout en espérant un faux-pas du champion un titre.

Commençant de la pire des manières, par deux défaites, la campagne du PSG est relancée lors du double duel contre Porto. À deux journées de la fin, la lutte fait rage entre le PSG (4 points), le CSKA Moscou (4) et Porto (2), derrière un Chelsea déjà mathématiquement assuré de finir premier du groupe. Le PSG est même second au coup d’envoi de la dernière journée, sur le point de créer l’exploit et d’éliminer en poules le champion en titre.

Un triplé de Semak plus tard, le PSG s’incline au Parc, et est éliminé de toute compétition européenne.

Phase de poules : groupe H

Journée 1/6 (14/09/2004) : PSG 0-3 Chelsea

PSG (en Hechter à bande décalée) : Letizi — Mendy, Helder, Pierre-Fanfan, Armand — Mbami, Cana — Coridon (Ljuboja, 66e), Rothen (Ateba, 83e) — Ogbeche (Pancrate, 72e), Pauleta. Entraîneur : Halilhodzic.

Chelsea (en blanc) : Cech — Paulo Ferreira, Gallas, Terry, Bridge — Makelele — Tiago, Lampard — Cole (Geremi, 70e) — Gudjohnsen (Kezman, 11e), Drogba (Duff, 81e). Entraîneur : Mourinho.

- Avertissements : Hélder, Lampard.
- Buts : Terry (29e), Drogba (45e), Drogba (75e).

Motivés et poussés par un public transcendé par la Ligue des champions, les Parisiens font le jeu, et dominent la première demi-heure. Coridon efface Gallas et Terry, mais son lobe passe à coté. C’est ensuite Pauleta qui frappe un ballon des 20 mètres et manque le cadre de peu.

Les Anglais réagissent alors, et la défense locale tient bon. Mendy arrête d’abord Tiago, avant que Pierre-Fanfan et Gudjohnsen ne se tamponnent. Le premier se fait poser neuf points de suture, alors que l’Islandais doit quitter la pelouse. Les Anglais continuent cependant d’avancer. Letizi s’interpose devant Drogba, mais il est très mal placé quelques minutes plus tard, et délaissé par sa défense, il ne peut capter la tête de Terry (0-1, 29e).

Le PSG réagit, et commence à cadrer. Ogbeche voit par deux fois Cech repousser ses frappes. Letizi s’illustre également, en repoussant une balle loin des pieds de Kezman. Drogba la récupère et, du plat du pied, la pousse au fond des buts. L’ancien Marseillais marque ainsi son premier but au Parc des Princes (0-2, 45e).

Le score à la pause est sévère car les deux équipes ont fait jeu égal. Ce ne sera pas le cas en seconde période. Les Blues déroulent, et Letizi a beau repousser l’échéance en gagnant ses duels face à Cole, l’attaque parisienne n’est que peu menaçante. Ljuboja frôle la transversale des 20 mètres, avant qu’Helder ne commette une faute sur Kezman à l’entrée de la surface. Drogba tire le coup franc directement (0-3, 75e).

Dans les dernières minutes, Paris tente de sauver l’honneur mais aucun de ses tirs à mi-distance n’aboutit.

Dans le même temps, le FC Porto et le CSK Moscou terminent sur un nul (0-0) et Paris se retrouve donc dernier de sa poule.

Journée 2/6 (29/09/2004) : CSKA Moscou 2-0 PSG

CSKA Moscou (en rouge) : Akinfeev — Semberas, Ignashevich, A. Berezutskiy — Aldonin, Rahimic — Gusev (Kirichenko, 70e), Zhirkov — Jarosik, Olic (Semak, 58e) — Love (V. Berezutskiy, 89e). Entraîneur : Gazzaev.

PSG (en Hechter à bande décalée) : Letizi — Mendy, Helder, Pierre-Fanfan, Badiane, Armand — Cissé (Mbami, 22e), Cana — Coridon (Pancrate, 75e) — Ljuboja (Reinaldo, 81e), Pauleta. Entraîneur : Halilhodzic.

- Avertissements : Rahimic, Badiane, Mendy.
- Buts : Semak (64e), Love (77e, s.p.).

Avec une défense à cinq, l’objectif est clairement de jouer le hold-up en Russie. Cependant, dans le froid moscovite (4°C), c’est Pierre-Fanfan, bien servi par Ljuboja, qui ouvre les hostilités dès la 7e minute. Akinfeev repousse. Les locaux prennent ensuite le match à leur compte, Olic se montrant très remuant, mais le système tactique fort défensif du PSG empêche les Russes de s’approcher des cages de Letizi.

Après la sortie sur blessure d’Édouard Cissé — collision avec Coridon —, les Parisiens continuent de se créer quelques occasions. Coridon en particulier voit sa frappe repoussée sur la ligne par Ignashevich, Pauleta étant trop court pour pouvoir la reprendre.

Si les imprécisions fusent dans chaque camp, le score de parité à la pause est logique. Il faut attendre l’heure de jeu pour voir une occasion de but dans ce match de milieux. Wagner Love entre dans la surface, Letizi lui plonge dans les pieds, et le Brésilien peut passer à Semak, qui vient d’entrer en jeu. Le futur Parisien inscrit une tête plongeante dans le but vide (1-0, 64e).

La défense parisienne semble alors assommée par ce but encaissé sur le seul tir cadré des locaux. Courant au but, Semak est alors fauché par Badiane dans la surface. L’arbitre accorde penalty, que Love transforme (2-0, 77e).

Les quelques tentatives de Pauleta dans les derniers instants n’y changeront rien, et le PSG enchaîne une seconde défaite en deux matches.

Journée 3/6 (20/10/2004) : PSG 2-0 Porto

PSG (en Hechter à bande décalée) : Letizi — Pichot, Pierre-Fanfan, Yepes, Armand — Coridon, Cana, Mbami, Rothen (Boskovic, 49e) — Reinaldo (Cissé, 73e), Pauleta (Ljuboja, 83e). Entraîneur : Halilhodzic.

Porto (en bleu et blanc) : Vitor Baia — Seitaridis, Jorge Costa (Bosingwa, 76e), Pepe, Ricardo Costa — Costinha (Quaresma, 52e) — Maniche, Diego — Carlos Alberto, Derlei (Postiga, 69e), McCarthy. Entraîneur : Fernandez.

- Avertissements : Pichot, Seitaridis, Pepe, Maniche, Bosingwa.
- Buts : Coridon (28e), Pauleta (30e).

Derniers du groupe H, Porto (1 point) et le PSG (0) se rencontrent dans ce qui ressemble déjà à un match de la dernière chance. Les deux équipes sont toutefois libérées, et proposent un jeu offensif.

Diego est le premier à cadrer, mais Letizi s’interpose (2e). McCarthy, Pauleta, Cana, Pepe, puis Rothen — sur coup franc — tentent également d’ouvrir le score dans les dix premières minutes. La défense parisienne, plus rigoureuse qu’en septembre, repousse les assauts du champion en titre, et lance des contre-attaques.

Ainsi Pichot, sur la droite, peut déborder et centrer pour Coridon, qui reprend du droit dans un geste peu gracieux, à mi-chemin entre l’aile de pigeon et le retourné. Grâce à ce but à la fois spectaculaire et peu académique, le travail est fait (1-0, 28e).

Trois ans et sept mois après Galatasaray, le PSG marque de nouveau un but en Ligue des champions… Le stade en redemande, il va être immédiatement servi. Une-deux entre Pauleta et Reinaldo. Le Portugais contrôle, et marque (2-0, 30e).

Porto réagit immédiatement. Letizi repousse en corner une échappée dangereuse, avant que McCarthy ne place sa tête juste à côté.

De retour des vestiaires, les deux équipes s’observent. Les Portugais tentent quelques frappes lointaines, sans que cela n’inquiète Letizi. Appliqué, le PSG attend patiemment le coup de sifflet final, et engrange ainsi ses premiers points en Ligue des champions 2004/2005. Les espoirs de qualification sont permis, le PSG revenant à un point du CSKA, battu (2-0) par Chelsea, qui n’a plus besoin que d’une victoire pour se qualifier.

Journée 4/6 (02/11/2004) : Porto 0-0 PSG

Porto (en bleu et blanc) : Vitor Baia — Seitaridis, Jorge Costa Pedro Emanuel, Ricardo Costa — Bosingwa — Maniche, Diego (Carlos Alberto, 64e) — Quaresma (Postiga, 77e), Derlei (Postiga, 69e), McCarthy (Hugo Almeida, 64e). Entraîneur : Fernandez.

PSG (en Hechter à bande décalée) : Letizi — Pichot, Pierre-Fanfan, Yepes, , Armand — Cissé (Boskovic, 85e) — Cana, Mbami — Pancrate, Corridon (Mendy, 74e) — Pauleta (Ljuboja, 88e). Entraîneur : Halilhodzic.

- Avertissements : Jorge Costa, Pedro Emanuel, Quaresma, Derlei, Letizi, Armand, Mbami.

Sous la pluie, ce match retour voit un duel entre deux équipes qui, après un début de saison ratée, reprennent des couleurs en se basant sur une assise défensive.

Bien loin de la folle entame du match aller, il faut attendre la 18e minute pour voir la première frappe, Maniche reprenant de volée — mais hors cadre — une passe de Quaresma. Si les Parisiens dominent dans le jeu, ce sont les locaux qui se créent les seules occasions franches, Letizi intervenant dans les airs ou devant Diego, avant que Derlei ne manque le cadre.

Au retour, le PSG joue en contre, et seul McCarthy (51e) peut tirer au but, mais sa tête est repoussée. Il faut attendre les dernières minutes pour voir une autre occasion, et pour la première fois, elle sera parisienne. Parti seul en contre, Mendy a l’occasion d’ouvrir le score, mais Vitor Baia sauve le nul. Porto aura également une bonne situation en jouant vite un ballon qu’ils étaient supposés rendre à l’adversaire… Heureusement, Letizi était attentif et gagne son face-à-face avec Postiga. Le coup de sifflet final retentit sur ce score nul et vierge, alors que Fabrice Pancrate filait au but.

Chelsea — qualifié suite à sa victoire contre le CSKA (0-1) —, les Russes et le PSG (4 points chacun) sont favoris pour la qualification, tandis que Porto est condamné à enchaîner deux victoires pour pouvoir espérer défendre son titre un peu plus longtemps.

Journée 5/6 (24/11/2004) : Chelsea 0-0 PSG

Chelsea (en blanc) : Cudicini — Johnson, Gallas, Carvalho, Bridge — Parker — Smertin, Lampard (Gudjohnsen, 62e) — Cole, Robben (Duff, 46e) — Kezman (Drogba, 62e). Entraîneur : Mourinho.

PSG (en Hechter à bande décalée) : Letizi — Pichot, Pierre-Fanfan, Yepes, Armand — Mendy, Mbami, Cana, Cissé (Boskovic, 84e) — Reinaldo (Coridon, 76e), Pauleta (Pancrate, 89e). Entraîneur : Halilhodzic.

- Avertissement : Pichot.

Une nouvelle fois, Halilhodzic aligne une équipe fort défensive face à la meilleure défense d’Europe — une seule défaite, pour sept buts encaissés depuis l’été —, ce qui n’empêche pas le duo Cole-Kezman de s’illustrer dans les premières minutes, se servant mutuellement, sans trouver le cadre.

Concentrés et sérieux, les Parisiens vont ensuite tenir le ballon. Le jeu musclé de Mendy, Mbami, Cana et Yepes permet au PSG d’avancer. Reinaldo, Cana et Armand s’offrent même quelques tirs cadrés, que Cudicini repousse. Servi par Pauleta, Reinaldo ne trouve lui que le petit filet.

Remontés, les Londoniens reviennent des vestiaires avec plus d’envie, mais ni Duff ni Lampard ne trouvent la faille. Mécontent, Mourinho lance alors simultanément Drogba et Gudjohnsen, ce qui pousse le PSG à se replier en défense.

Si le PSG ressort quelques rares fois en contre, c’est bel et bien Chelsea qui pousse, et qui force Letizi à se surpasser. Face à Drogba par deux fois — sur coup franc à la 77e puis dans un face à face à la 80e —, puis contre Duff, le gardien parisien préserve le score de parité.

Simultanément, la victoire de Porto en Russie (0-1) permet au PSG d’occuper la deuxième place du groupe H, devant Porto. Paris a son destin entre ses mains : une victoire contre le CSKA qualifierait le PSG pour les huitièmes, alors qu’un simple nul lui garantit un printemps européen, que ce soit en C1 ou en C3.

Journée 6/6 (07/12/2004) : PSG 1-3 CSKA Moscou

PSG (en Hechter à bande décalée) : Letizi — Pichot (Ljuboja, 73e), Pierre-Fanfan, Yepes, Armand — Cissé — Mbami (Mendy, 7e), Cana — Pancrate, Coridon (Boskovic, 62e) — Pauleta. Entraîneur : Halilhodzic.

CSKA Moscou (en rouge) : Akinfeev — Semberas, Ignashevich, A. Berezutskiy — Aldonin (V. Berezutskiy, 58e), Rahimic — Gusev , Zhirkov — Jarosik (Laizans, 90e), Semak — Love. Entraîneur : Gazzaev.

- Avertissements : Pierre-Fanfan, Cana, Mendy, Semberas, Zhirkov.
- Exclusions : Zhirkov (53e), Mendy (90e).
- Buts : Semak (28e), Pancrate (36e), Semak (64e), Semak (69e).

Douzième en Ligue 1, le PSG reçoit le CSKA avec l’espoir de se qualifier. Le premier quart d’heure refroidit cependant le Parc des Princes. La sortie de Mbami sur blessure dès la 7e minute, puis les premières frappes cadrées russes — repoussées par Letizi — ne placent pas le PSG dans les meilleures conditions, et les visiteurs en profitent.

Love et Semak combinent parfaitement, et se procurent plusieurs occasions. Sur un centre du Brésilien, le futur Parisien ouvre le score de l’intérieur du pied droit (0-1, 28e).

Virtuellement, le CSKA est qualifié pour les huitièmes, tandis que le PSG est dernier de la poule. Le CSKA s’amuse, et tente des gestes inutiles. Alors que Duff vient d’ouvrir le score à Porto, Pancrate sonne la révolte. Il centre pour Pauleta, mais l’aigle des Açores voit sa frappe repoussée par Akinfeev. Pancrate a bien suivi et égalise (1-1, 37e).

À ce jour, ce but de Pancrate le 7 décembre 2004 reste le dernier but inscrit par le PSG en Ligue des champions.

À la pause, ce score de parité fait les affaires du PSG. Combiné à la défaite 0-1 de Porto contre Chelsea, il qualifie en effet le PSG pour le second tour. Logiquement, le PSG revient sur la pelouse armé de bonnes intentions, et se crée plusieurs occasions. Pour une faute de main, Semberas récolte son second jaune et se fait expulser. Paris jouera donc la dernière demi-heure à onze contre dix. Le coup franc de Pauleta est détourné en corner après avoir frôlé le poteau. Sa tête décroisée sur ledit corner manque le cadre de peu.

Opportuniste, Semak frappe à ras de terre quelques minutes plus tard, et double le score (1-2, 64e).

Alors qu’à Porto, le score est de parité (1-1), le PSG est alors virtuellement éliminé. La défense parisienne abattue laisse alors Semak inscrire un triplé d’une frappe limpide (1-3, 69e)

Le Paris Saint-Germain ne semblera jamais en mesure de réduire le score, encore moins d’égaliser, même en supériorité numérique. Dans le temps additionnel, Mendy rétablit la parité en recevant à son tour un second jaune. Sous les sifflets, Paris termine quatrième du groupe H.

Si le PSG est éliminé de toute compétition européenne ce soir du 7 décembre, le but de McCarthy en fin de match de Porto-Chelsea élimine également le CSKA Moscou de la Ligue des champions, ce qui favorisera le départ de Semak, l’homme du match, vers le PSG. Alors qu’il a été auteur de 4 buts en deux matches contre son nouveau club — dont 3 au Parc —, il faudra attendre fin avril [1] pour voir Semak inscrire son seul but sous les couleurs parisiennes.

À suivre sur PSGMAG.NET :

- Vendredi 27 juillet : épisode 1 — Coupe des clubs champions européens 1986/1987
- Vendredi 3 août : épisode 2 — Ligue des champions 1994/1995
- Vendredi 10 août : épisode 3 — Ligue des champions 1997/1998
- Vendredi 17 août : épisode 4 — Ligue des champions 2000/2001
- Vendredi 24 août : épisode 5 — Ligue des champions 2004/2005
- Vendredi 31 août : tirage au sort — Ligue des champions 2012/2013

Notes

[1] victoire 3-1 contre Nice.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

7 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Méass
    24 août 2012 10:44

    (5/5) et non (4/5).

    Notre pire campagne de C1 à mon goût. Je me souviens, après Chelsea en sortant du Parc, le sentiment de ne pas être compétitif semblait général. Et voir Drogba qui criait "allez l’OM" après son but…

  • #2

    Votez
    Edenwood
    24 août 2012 10:51

    Vous avez le classement de la poule ?

    Comment a t-on pu rater la 3eme place ?

    Merci !

  • #3

    Votez
    Zillits
    24 août 2012 11:26

    Et Semak qui a fait le match de sa vie… j’y croyais dur comme fer à la pause en plus.

  • #4

    Votez
    Gishy77
    24 août 2012 11:58

    Rétrospectivement je me demande comment on avait pu y croire à l’époque avec un tel effectif…

    Putain les mecs, Coridon et sa touffe lymphatique ! Pancrate et ses sprints débiles ! Pichot…

    Je me souviens du match contre le CSKA, dans un Parc frigorifié, comme de l’une de mes plus grosses colères de supporter…

  • #5

    Votez
    Florian B.
    24 août 2012 15:06

    @Meass : merci, c’est corrige.

    @Edenwood :
    avant le 6e match : Chelsea 13, PSG 5, Porto 5, CSKA 4
    mi-temps : Chelsea 16, PSG 6, Porto 5, CSKA 5
    final : Chelsea 13, Porto 8, CSKA 7, PSG 5

  • #6

    Votez
    ClemTlse
    25 août 2012 14:44

    On va pas épiloguer sur cette campagne 2004-2005… mais on te remercie quand même, Florian, de nous rappeler d’où on vient avec cette dernière participation médiocre en CL (8 ans déjà !!!), avec quelques traumatismes à la clé (Chelsea-PSG, PSG-CSKA, le bide de Semak au PSG…)…

    Par contre, je te trouve un peu dur, avec ton

    "Coridon, qui reprend du droit dans un geste peu gracieux"

  • #7

    Votez
    Edenwood
    17 septembre 2012 12:12

    Letizi — Pichot (Ljuboja, 73e), Pierre-Fanfan, Yepes, Armand — Cissé — Mbami (Mendy, 7e), Cana — Pancrate, Coridon (Boskovic, 62e) — Pauleta

    Ce serait cool que Armand débute face à Kiev, ce serait le seul à pouvoir faire le lien 8 ans plus tard …

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG