Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Le PSG et l’Euro, de 1992 à 2012 (2/2)

Rétro : les joueurs du PSG à l’Euro de 1992 à 2012

mercredi 13 juin 2012, par Florian B.

Rétro : les joueurs du PSG à l'Euro de 1992 à 2012

Ce vendredi a commencé la quatorzième édition du championnat d’Europe des nations, à laquelle prennent part Blaise Matuidi, Jérémy Ménez, Thiago Motta et Salvatore Sirigu. Historique des Parisiens lors de cet événement. Deuxième partie : de 1992 à 2012.

Voir aussi la première partie : les joueurs du PSG à l’Euro, de 1960 à 1988

1992 : les premiers anciens

1 Parisien, 2 futurs Parisiens, 2 anciens Parisiens

La guerre dans les Balkans provoque l’exclusion de la Yougoslavie de la compétition, au grand bonheur du Danemark, qualifié sur tapis vert, et qui remportera l’édition — 2-0 contre l’Allemagne — chez son voisin suédois.

Côté allemand, qui apparaît pour la première fois réunifié, le jeune (20 ans) défenseur Christian Wörns, qui joue encore en Allemagne, ne disputera pas la moindre minute de jeu. En équipe de France, les places sont essentiellement occupées par des Marseillais — ils sont huit sur la liste de 20. Un seul Parisien sous contrat prend part à l’Euro 1992 : Christian Perez. En revanche, ils sont deux anciens à ses côtés : Jocelyn Angloma, parti l’été précédent à Marseille, et Luis Fernandez, désormais à Cannes après un passage au Racing — et qui ne reviendra à Paris qu’en 1994, en tant qu’entraineur. Incapable de remporter le moindre match, l’équipe de France quitte la compétition dès la phase de groupes.

  • 10/06/1992 : France 1-1 Suède (groupe A) avec Perez, Fernandez et Angloma
  • 14/06/1992 : France 0-0 Angleterre (groupe A) avec Perez, Fernandez et Angloma
  • 17/06/1992 : Danemark 2-1 France (groupe A) avec Perez et Fernandez

1996 : le retour des Parisiens en Équipe de France

5 Parisiens (2 buts), 3 futurs Parisiens, 1 ancien Parisien

Suite aux explosions de la Yougoslavie et de l’URSS, l’Euro anglais double le nombre de participants, de huit à seize. Les deux demi-finales se jouent aux tirs au but, et c’est finalement l’Allemagne qui l’emporte après prolongations contre la République tchèque (2-1).

L’augmentation du nombre de pays n’a que peu d’impact sur les joueurs parisiens. Si Igor Yanovski pour la Russie et Helder Marino pour le Portugal signeront au Paris Saint-Germain quelques années plus tard, c’est surtout en équipe de France qu’évoluent les Parisiens. La relégation de l’OM et les excellents résultats du PSG — en France comme en coupes d’Europe — boostent le PSG en sélection tricolore, qui part avec cinq Parisiens sur 22, soit le plus gros contingent : les sélectionnés sont Patrice Loko, Youri Djorkaëff, Vincent Guérin, Alain Roche et Bernard Lama. Il faut ajouter à cette liste Jocelyn Angloma, parti du club en 1991, et Mickaël Madar, qui tente l’étranger cet été-là et reviendra en France en 1999, à Paris — mais ne jouera pas de la compétition.

Lors de France-Roumanie et France-Espagne, les cinq Parisiens sous contrat prennent part au match, dépassant ainsi le record de trois joueurs réalisé en 1984 pour France-Yougoslavie.

  • 09/06/1996 : Danemark 1-1 Portugal (groupe D) avec Helder
  • 10/06/1996 : France 1-0 Roumanie (groupe B) avec Loko, Djorkaëff, Guérin, Lama, et Roche
  • 09/16/1996 : Allemagne 2-0 Russie (groupe C) avec Yanovski
  • 14/06/1996 : Portugal 1-0 Turquie (groupe D) avec Helder
  • 15/06/1996 : France 1-1 Espagne (groupe B) avec Loko, Djorkaëff (but du 1-0), Guérin, Lama, Roche et Angloma
  • 18/06/1996 : Bulgarie 1-3 France (groupe B) avec Loko (but du 3-1), Djorkaëff, Guérin et Lama
  • 19/06/1996 : Russie 3-3 République Tchèque (groupe C) avec Yanovski
  • 19/06/1996 : Portugal 3-0 Croatie (groupe D) avec Helder
  • 22/06/1996 : France 0-0 (5-4 aux tirs au but) Pays-Bas (quarts de finale) avec Loko, Djorkaëff, Guérin et Lama
  • 23/06/1996 : Portugal 0-1 République Tchèque (quarts de finale) avec Helder
  • 26/06/1996 : France 0-0 (5-6 aux tirs au but) République tchèque (demi-finale) avec Loko, Djorkaëff, Guérin, Lama, Roche et Angloma

2000 : deuxième titre français, 1 seul Parisien

1 Parisien (titré), 3 futurs Parisien, 2 anciens Parisiens (2 titrés, 2 buts)

Pour la première fois co-organisé par deux nations — Belgique et Pays-Bas —, l’Euro 2000 marque la deuxième victoire de la France dans la compétition. Menée 0-1 par l’Italie au bout du temps additionnel, la France égalise puis l’emporte au but en or (2-1).

Avec l’arrêt Bosman, la France se vide de ses internationaux, et ils ne sont plus que sept sur 22 à jouer dans l’Hexagone. Deuxième gardien derrière Fabien Barthez, le Parisien Bernard Lama est de ceux-là. En revanche, Nicolas Anelka — qui est alors à la fois un ancien et un futur du club — et Youri Djorkaëff sont déjà partis et jouent respectivement au Real Madrid et au FC Kaiserslautern. Pedro Pauleta, membre de l’équipe du Portugal, rejoindra Paris trois ans plus tard, et prendra sa retraite en 2008. Année où Mateja Kezman signera à Paris. En 2000, alors âgé de 21 ans, le Serbe dispute son premier Euro. Expulsé à la 88e minute du match contre la Norvège — seulement quelques secondes après son entrée en jeu —, il est à ce jour le seul Parisien expulsé à l’Euro.

En marquant contre la République tchèque, Djorkaëff devient le premier Parisien à marquer dans deux Euros différents après son passage au club.

  • 11/06/2000 : France 3-0 Danemark (groupe D) avec Djorkaëff et Anelka
  • 13/06/2000 : Yougoslavie 3-3 Slovénie (groupe C) avec Kezman
  • 16/06/2000 : France 2-1 République tchèque (groupe D) avec Djorkaëff (but du 2-0) et Anelka
  • 18/06/2000 : Norvège 0-1 Yougoslavie (groupe C) avec Kezman (expulsé)
  • 20/06/2000 : Allemagne 0-3 Portugal (groupe A) avec Pauleta
  • 21/06/2000 : France 2-3 Pays bas (groupe D) avec Lama, Djorkaëff et Anelka
  • 25/06/2000 : France 2-1 Espagne (quarts de finale) avec Djorkaëff (but du 2-1) et Anelka
  • 28/06/2000 : France 2-1 Portugal (après prolongations) (demi-finale) avec Anelka
  • 02/07/2000 : France 2-1 Italie (après prolongations) (finale) avec Djorkaëff

2004 : peu glorieux pour les Parisiens

1 Parisien, 5 futurs Parisiens, 1 ancien Parisien

L’Euro 2004 voit la victoire surprise de la Grèce, qui élimine la France, la République tchèque et le Portugal sur le même score minimal de 1-0.

Pour la première fois depuis 1988, il n’y a aucun Parisien sous le maillot de l’équipe de France. Cela se joue à quelques jours, puisque Jérôme Rothen rejoindra le PSG à la fin de la compétition. Les gardiens remplaçants Mickaël Landreau et Grégory Coupet, tout comme Claude Makelele, devront encore attendre quelques années. Dans les autres équipes, on retrouve les défenseurs Christian Wörns avec l’Allemagne et David Rozehnal avec la République tchèque, ainsi que le seul Parisien sous contrat de cette édition, Pedro Pauleta, avec le Portugal.

  • 12/06/2004 : Portugal 1-2 Grèce (groupe A) avec Pauleta
  • 13/06/2004 : France 2-1 Angleterre (groupe B) avec Makelele
  • 15/06/2004 : Allemagne 1-1 Pays-Bas (groupe D) avec Wörns
  • 16/06/2004 : Russie 0-2 Portugal (groupe A) avec Pauleta
  • 19/06/2004 : Allemagne 0-0 Lettonie (groupe D) avec Wörns
  • 19/06/2004 : Pays-Bas 2-3 République tchèque (groupe D) avec Rozehnal
  • 20/06/2004 : Espagne 0-1 Portugal (groupe A) avec Pauleta
  • 21/06/2004 : France 3-1 Suisse (groupe B) avec Makelele
  • 23/06/2004 : Allemagne 1-2 République tchèque (groupe D) avec Wörns et Rozehnal
  • 25/06/2004 : France 0-1 Grèce (quarts de finale) avec Rothen et Makelele
  • 30/06/2004 : Portugal 2-1 Pays-Bas (demi-finale) avec Pauleta
  • 04/07/2004 : Portugal 0-1 Grèce (finale) avec Pauleta

2008 : plus de Parisien sous contrat

0 Parisien, 3 futurs Parisiens, 3 anciens Parisiens

Organisé par deux pays — Suisse et Autriche — pour la deuxième fois de l’histoire après 2000, l’Euro voit ces deux sélections être à la peine : ni l’une ni l’autre ne sort des groupes. La France de Domenech, avec un seul point pris en trois matches, finit dernière du groupe C et ne se qualifie pas non plus pour les quarts. L’Espagne entame sa domination mondiale avec une victoire contre l’Allemagne (1-0), après avoir sorti le champion du monde italien (0-0, 4-2 aux tirs au but) et la Russie (3-0).

Pour la première fois en vingt ans, il n’y aura pas de Parisien sous contrat lors de l’Euro 2008. Du coté des anciens, Sergei Semak est le capitaine de la Russie — seul Parisien à porter le brassard durant un Euro —, David Rozehnal est parti à Newcastle depuis un an, tandis que Nicolas Anelka — repassé par Paris depuis son dernier Euro, mais déjà reparti — est encore en bons termes avec Domenech. Claude Makelele et Grégory Coupet, déjà présents en 2004, sont encore là, mais n’ont toujours pas rejoint le club. Le premier signera au PSG dès la fin de la compétition, le second l’été suivant, tout comme l’attaquant turc du FC Sochaux Mevlüt Erding.

  • 07/06/2008 : Suisse 0-1 République tchèque (groupe A) avec Rozehnal
  • 07/06/2008 : Portugal 2-0 Turquie (groupe A) avec Erding
  • 09/06/2008 : Roumanie 0-0 France (groupe C) avec Coupet, Makelele et Anelka
  • 10/06/2008 : Espagne 4-1 Russie (groupe D) avec Semak (capitaine)
  • 11/06/2008 : République tchèque Portugal 1-3 (groupe A) avec Rozehnal
  • 13/06/2008 : France 1-4 Pays-Bas (groupe C) avec Coupet, Makelele et Anelka
  • 15/06/2008 : Turquie 3-2 République tchèque (groupe A) avec Rozehnal
  • 14/06/2008 : Russie 1-0 Grèce (groupe D) avec Semak (capitaine)
  • 17/06/2008 : France 0-2 Italie (groupe C) avec Coupet, Makelele et Anelka
  • 18/06/2008 : Russie 2-0 Suède (groupe D) avec Semak (capitaine)
  • 21/06/2008 : Pays-Bas 1-3 Russie (après prolongations) (quarts de finale) avec Semak (capitaine)
  • 25/06/2008 : Allemagne 3-2 Turquie (demi-finale) avec Erding
  • 26/06/2008 : Espagne 3-0 Russie (demi-finale) avec Semak (capitaine)

2012 : l’année du renouveau

4 Parisiens (1 but), 0 futur Parisien, 0 ancien Parisien

Pour la première fois depuis 1988, il n’y aura aucun ancien Parisien à l’Euro. Toutefois, avec quatre Parisiens appelés à disputer leur premier championnat d’Europe des nations — Blaise Matuidi et Jérémy Ménez pour la France, Thiago Motta et Salvatore Sirigu pour l’Italie —, le PSG possède son plus fort total depuis les cinq Français de 1996.

Par ailleurs, le PSG n’avait jusque-là disposé de joueurs sous contrat dans deux équipes différentes qu’à une seule reprise : en 1984 — deux en France, un en Yougoslavie. Avoir simultanément deux joueurs appelés dans une autre sélection que la France n’était jamais arrivé, de surcroit dans la même équipe.

Les matches à suivre :
  • 10/06/2012 : Espagne 1-1 Italie (groupe C) avec Motta
  • 14/06/2012 : Italie 1-1 Croatie (groupe C) avec Motta
  • 15/06/2012 : France 2-0 Ukraine (groupe D) avec Ménez (but du 1-0)
  • 18/06/2012 : Italie 2-0 Irlande (groupe C) avec Motta
  • 19/06/2012 : France 0-2 Suède (groupe D) avec Ménez
  • 23/06/2012 : Espagne 2-0 France (quarts de finale) avec Ménez
  • 28/06/2012 : Allemagne 1-2 Italie (demi-finale) avec Motta
  • 01/07/2012 : Espagne 4-0 Italie (finale) avec Motta
Voir aussi la première partie : les joueurs du PSG à l’Euro, de 1960 à 1988
À lire aussi sur le même sujet :

Sur son blog, Michel Kollar a récemment passé en revue les performances des joueurs sous contrat avec le PSG lors des phases finales des championnats d’Europe et des coupes du monde depuis 1982.

P.-S.

Crédit photo : Joaocastro — Wikipédia

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

7 votes
Votez

26 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Kob_bzh
    13 juin 2012 12:21

    Très bon travail que ces deux articles. Merci ! Clin d'oeil

  • #2

    Votez
    keke
    13 juin 2012 15:28

    "2012 : l’année du renouveau

    4 Parisiens, 0 futurs Parisiens, 2 anciens Parisiens

    Pour la première fois depuis 1988, il n’y aura aucun ancien Parisien à l’Euro."

    Y aurait-il une légère erreur dans le compte des anciens Parisiens ?

    Sinon Bravo pour le travail !

  • #3

    Votez
    Méass
    13 juin 2012 15:51

    Quand aux futurs Parisiens à cet Euro 2012, il y en a 0 à ce jour mais seul l’avenir nous donnera le nombre définitif !

  • #4

    Votez
    Charles
    13 juin 2012 16:17

    Non, je ne pense pas, sinon, qui sont les anciens parisiens ???

  • #5

    Votez
    Florian B.
    13 juin 2012 16:54

    @Kob_bzh, keke : Merci

    @Keke, Charles : erreur de copié-collé. Merci, c’est corrigé.

    @Meass : c’est tout a fait vrai, et pas seulement pour 2012. Par exemple si Ibrahimovic signe, il faudra editer les Euros 2004, 2008 et 2012 pour le compter en tant que "futur parisien"

  • #6

    Votez
    CRPMP
    13 juin 2012 19:16

    "le vice-champion du monde italien"
    L’Italie a gagné la Coupe du Monde 2006 devant la France, ou aloirs j’ai raté un épisode Clin d'oeil

  • #7

    Votez
    Florian B.
    13 juin 2012 20:30

    @CRPMP : Merci, c’est corrigé.

  • #8

    Votez
    commentateur anonyme
    14 juin 2012 18:53

    "1996 : […] La relégation de l’OM et les excellents résultats du PSG — en France comme en coupes d’Europe — boostent la sélection tricolore […]"

    > telle quelle, cette phrase sous-entend que la relégation de l’OM a directement profité à l’équipe de France ; je ne sais pas si c’est ce que tu voulais dire, mais si c’est le cas ça me paraît légèrement tendancieux - même s’il est évident que la relégation de l’OM a contribué au fait qu’il n’y ait aucun Marseillais sélectionné et cinq Parisiens, soit une situation inverse à celle de 92, mais ce n’est pas exactement la même chose.

  • #9

    Votez
    Florian B.
    14 juin 2012 19:29

    @ anonyme (8) : tu as compris le sens de la phrase avec ta deuxième interpretation. Il faut effectivement comprendre "boostent le PSG en sélection tricolore".
    C’est corrigé, merci.

  • #10

    Votez
    vincepsg83
    15 juin 2012 09:48

    Salut les gars, vous savez quand le PSG met en vente les places pour PSG-Bordeaux !?
    Car sur le site il n’y que les abonnements dispo dans la billeterie !

  • #11

    Votez
    Kimmo Parigo
    15 juin 2012 23:33

    Merci Menez pour la vendange Sourire mais surtout pour ce magnifique BUT

  • #12

    Votez
    G
    26 juin 2012 14:39

    Et Jeremy Menez a désormais gagné le droit de se faire siffler sur toutes les pelouses de province. Merci les journaleux !

    Putain de déferlante médiatique. Quelqu’un a compris pourquoi Nasri devrait être suspendu 2 ans ? Parce qu’il s’est pris la tête avec un journaliste ou parce qu’il fait trop de touches de balles ? on mélange tout : une performance sportive toute pourrie, attitude dans le groupe et comportement avec les journalistes . Si Nasri est suspendu parce qu’il s’est pris la tête avec un mec de l’AFP alors Jean-Luc Mélenchon doit être radié à vie du paysage politique français.

  • #13

    Votez
    IMFBB (ex kob_bzh)
    26 juin 2012 15:48

    Oui… mais non.

    L’attitude de Nasri est complètement inconvenante et est un exemple déplorable pour les jeunes qui suivent le foot.

    Il se pointe en conférence de presse et refuse de répondre aux questions. Le journaliste lui demande, s’il ne veut pas répondre, de faire de l’air (en des termes effectivement un peu vifs, mais pas injurieux). Et l’autre petite frappe perd ses nerfs. Je suis désolé, rien à voir avec un homme politique qui paye ses frasque au moment du décompte des voix. Que Nasri soit suspendu et puni financièrement !

  • #14

    Votez
    G
    26 juin 2012 16:18

    Moi je crois surtout que Samir a dit tout haut ce que la plupart des lecteurs de PSG mag écrivent toute la journée. La presse sportive, par sa course au scoop permanente, est assez lamentable. Et c’est vrai qu’ils aiment foutre la merde dans les vestiaires, à Paris on en sait quelque choses.

    Qu’est ce qu’on en a à foutre qu’il s’engueule avec un journaliste (qui lui a dit « casse toi » au passage) ? Moi ce qui m’intéresse c’est ce qu’il se passe sur le terrain. Est-il bon ou non ? la réponse est non donc il sort de l’équipe, pas besoin d’aller plus loin et d’instruire son procès. Et puis cette façon de mettre tout le monde dans le même panier parce qu’ils sont nés la même année, c’est pathétique.
    Plutôt que de se dire "on pas été bon donc on est sortis de la compétition" et de se demander ce qu’il faudrait faire sportivement on se focalise sur des pauvres histoires de vestiaires (et qui devraient y rester)

  • #15

    Votez
    fred78
    27 juin 2012 12:59

    d accord avec toi G je trouve qu on fait trop d histoires pour pas grand chose et qu on ne parle pas assez du principal : le terrain et la faillite sportive (blanc je te regarde)
    je trouve ca trop facil de mettre cet "echec" sur le compte de comportement qui arrivent dans tous les vestiaires.
    apres par rapport a nasri il estcertes aller fort mais je comprends pas l interet de la provocation du journaliste a part foutre la merde
    ps : c etait deja le cas pour menez la preuve au mans

  • #16

    Votez
    IMFBB (ex kob_bzh)
    27 juin 2012 16:44

    "faillite sportive"… Vous en faites pas un peu beaucoup, les gars ? Les Pays-Bas ont eu une faillite sportive. Les bleus ont rempli leurs objectifs et sont à leur place, ni plus ni moins.

    Est-ce que si Sainté termine 10ème l’an prochain on parlera de faillite sportive au prétexte qu’ils ont été X fois champions dans les années 80 ?

  • #17

    Votez
    m3d
    27 juin 2012 18:21

    G :

    Moi je crois surtout que Samir a dit tout haut ce que la plupart des lecteurs de PSG mag écrivent toute la journée

    Sauf que :
    1-Il n’y a pas des dizaines (centaines ?) de milliers de gamins qui nous lisent
    2-Depuis 2010, Gauthier ou Vivien ne nous ont pas quotidiennement martelé qu’il fallait qu’on travaille notre image
    3-On ne s’est pas fait rappeller à l’ordre il y a une semaine
    4-Personne ici n’utilise ce language (à l’ecrit sur le site, dans les forums ou dans les comms)

    Nasri est un gamin, dans sa phase "défi" : on lui interdit de faire un truc, il le fait quand meme, il se fait gronder (pas fort), du coup il recommence (plus fort) pour voir jusqu’où il peut tirer sur la corde.
    Son tweeter "d’excuse" est très bien dans le genre "fermez la tous, c’est privé entre un journaliste et moi, et si ca vous va pas, vous pouvez aller vous faire foutre"….

    Sportivement c’est autre chose. La France (14e FIFA) a été normalement dominée par l’Espagne (1e) et (sans que ce soit anormal non plus) la Suède (17e), a fait jeu égal avec l’Angleterre (6e)-Bis, et a battu l’Ukraine (52e), l’Estonie (57e), la Serbie (34e) et l’Islande (131e).
    La France a donc fait un Euro tout à fait normal sportivement. Pas digne de France 98, mais digne de la France 2012, 14e au classement FIFA.
    10e nation Européenne, elle pouvait esperer les quarts (top 8) ou une 3e place du groupe (top 12), ce qu’elle a eu.
    Espagne et Allemagne (1 et 2) peuvent viser la finale, tandis qu’ Angleterre et (surtout) Pays-bas ont raté leur EURO (ils auraient pu viser les demies), que Croatie et Danemark auraient pu logiquement atteindre les quarts, mais qu’Italie et Portugal ont déjà réussi leur compétition en arrivant si loin.
    La France est entre la Russie et de la Grèce à l’indice FIFA. Des trois, c’est pourtant elle qui a eu le meilleur EURO.

  • #18

    Votez
    papy
    27 juin 2012 18:52

    je rejoins totalement m3d : la france est aujourd’hui une bonne équipe qui possède de bons joueurs et 1 ou 2 très bons joueurs (titulaires dans une équipe majeure) : benzema et ribery.
    A part ça c’est tout, il y a de bons joueurs, de bons espoirs mais pas de fuoriclasse comme dirait CA.

    On est loin, très loin de france 98 ou zidane, desailly, deschamps, thuram étaient tous de très bons joueurs parmi les meilleurs à leur poste.
    Malheureusement je pense que l’équipe France 98 a en quelque sorte fait du mal à l’équipe de france. Car nous avions au préalable de france 98, des supporters de l’équipe de france qui ne supportaient pas leur équipe avant : je suis supporter de l’italie et en 96 c’est moi qui militait auprès des supporters de l’edf pour dire que leur équipe était bonne.
    Ensuite les supporters de l’EDF ont vécu les belles années 98-2000 qui je suis désolé pour tous les supporters français étaient "anormales" par rapport aux résultats de l’EDF depuis 1986.
    Et ces supporters attendent toujours de revivre 98-2000 (ce qui se comprend) mais surtout pensent que cette épopée était normale. Non elle était extraordinaire et il ne faut pas s’attendre que ça se reproduise tous les 4 ans !!

    Seules 2 équipes en europe sont quasiment au rendez-vous à chaque fois : l’italie et l’allemagne (et encore l’italie est souvent présente pour le mondial et rarement pour l’euro).

    C’est pour ça : un 1/4 de finale contre l’espagne ce n’est pas un désastre et encore moins une faillite sportive. Après on peut discuter de la forme : les joueurs n’ont peut être pas tout donné.
    C’est un autre débat mais dans ce cas là qui est le prolongement d’une possible mauvaise ambiance au sein de l’EDF. Si votre groupe est pourri, vous allez pas vous battre sur le terrain pour passer 2 semaines de plus ensemble.

  • #19

    Votez
    fred78
    28 juin 2012 11:56

    le resultat en lui meme n est pas desastreux mais la maniere l est un peu plus (c est surtout le manque d audace de blanc qui me decoit)

    dans toutes les equipes ya plus ou moins des clans je pense pas qu il faille etre pote avec tout le monde pour avancer. ca fait 2ans que laurent blanc travaille avec pratiquement le meme groupe donc si les joueurs sont aussi ingerables que j entends depuis l elimination c est que le selectionneur s est trompe.

    en fait moi ce qui me derange le plus c est tout l emballement mediatique et toutes ces eventuelles sanctions que je trouve inutiles et disproportionnées (ils ont pas refait knynsa quand meme)

  • #20

    Votez
    Florian B.
    29 juin 2012 16:55

    A noter qu’il n’y a eu que 3 parisiens titrés alors qu’ils étaient "sous contrat" : Rocheteau et Fernandez en 84, Lama en 2000.

    Une victoire de l’Italie dimanche serait une premiere :
    - Parisien titré avec une autre equipe que la France
    - Parisien titré sans jouer une minute de jeu (déjà arrivé à Bergeroo en 84)

  • #21

    Votez
    IMFBB (ex kob_bzh)
    29 juin 2012 17:06

    Purée, je crois bien que c’est la 1ère fois de ma vie que je serai pour l’Italie… C’est quoi la prochaine étape de ma déchéance ? L’achat d’une écharpe bleu ciel et blanche ? Mouais

  • #22

    Votez
    papy
    1er juillet 2012 18:44

    et l’étape d’après c’est un blog sur les maillots de l’italie :)

  • #23

    Votez
    IMFBB (ex kob_bzh)
    2 juillet 2012 07:53

    On va y penser… `Mort de rire

    À propos, je crois que leur maillot Puma était le plus moche de l’Euro, avec leurs motifs brillant. On se serait cru reparti il y a 20 ans…

  • #24

    Votez
    papy
    2 juillet 2012 12:21

    ouais : il est pourri ce maillot !!

    J’ai pas vu ce que donne la version extérieure mais le maillot bleu est affreux !!

  • #25

    Votez
    Florian B.
    17 juillet 2012 20:51

    Avec l’officialisation du transfert d’Ibrahimovic, update pour tenir compte de ses 3 euros consécutifs (2 buts dans chaque compétition)

  • #26

    Votez
    Kimmo Parigo
    17 juillet 2012 21:21

    Ça y est … Paris a deux Joconde(s) : une au Louvre et l’autre au Parc.

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG