Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Les Parisiens en sélection nationale

Bilan des joueurs parisiens en sélection nationale

jeudi 13 septembre 2012, par Alexis M.

Entre la probante victoire à Lille (1-2) il y a dix jours et la réception de Toulouse ce vendredi, le Paris Saint-Germain a vu une quinzaine de ses joueurs rejoindre leur sélection respective, dans la plupart des cas pour disputer des rencontres qualificatives pour la coupe du monde 2014. PSGMAG.NET dresse un bilan de leurs performances.

Les Français

En forme avec son club, Mamadou Sakho était de nouveau associé à Mapou Yanga-Mbiwa dans l’axe de la défense tricolore lors des victoires face à la Finlande (1-0) et la Biélorussie (3-1). Comme face à l’Uruguay en août (0-0), le Parisien a formé avec son coéquipier une charnière solide qui a commis peu d’erreurs durant ces deux matches, à l’exception d’un mauvais alignement à l’origine d’une grosse occasion finlandaise. Sakho s’est également montré à son avantage sur les corners offensifs, plaçant plusieurs têtes dangereuses sans parvenir à tromper les portiers adverses. Opta signale par ailleurs que l’ancien capitaine du PSG « a remporté 6 de ses 7 duels aériens contre la Biélorussie, plus que tout autre joueur lors de ce match » Cette charnière centrale a de l’avenir en équipe de France et pourrait passer un premier gros test en Espagne dans un mois.

Christophe Jallet a regardé le premier match du banc mais a bénéficié de la prestation fébrile d’Anthony Réveillère. Didier Deschamps l’a donc titularisé pour la deuxième rencontre, au cours de laquelle il s’est montré percutant et précis dans ses centres. Paradoxalement, c’est sur un centre raté qu’il marque avec beaucoup de réussite son premier but international, mais il a également participé à l’ouverture du score d’Étienne Capoue. Peu malmené défensivement, il aura eu le seul tort de laisser partir Dragun dans son dos juste après la pause après une mauvaise relance de Yanga-Mbiwa, Hugo Lloris ayant alors dû s’employer pour éviter l’ouverture du score. Quoi qu’il en soit, Jallet a marqué des points auprès du sélectionneur et a prouvé que la concurrence ne l’effrayait pas, ce qui lui sera utile à Paris prochainement.

Blaise Matuidi est le Parisien ayant eu le moins de temps de jeu mais il est entré à la fin de chacune des deux rencontres, fournissant une prestation satisfaisante malgré un carton jaune reçu d’entrée pour une faute grossière sur Eremenko contre la Finlande. Finalement, seul Jérémy Ménez a été relativement décevant ; de retour en Bleu contre la Finlande après sa suspension, il s’est distingué par une belle activité mais a eu du mal à faire la différence. Il a terminé son match par une frappe dans les nuages sur une passe en retrait de Benzema avant de laisser sa place à Valbuena à l’heure de jeu. Néanmoins sa prestation, certes imparfaite, ne justifiait certainement pas la colère surréaliste de Jean-Michel Larqué. Contre la Biélorussie, Ménez n’est entré en jeu que pour une poignée de minutes, au cours desquelles quatre joueurs parisiens ont évolué ensemble en équipe de France. Michel Kollar rappelle que cela n’était plus arrivé depuis la demi-finale de l’Euro 1996 contre les Tchèques, à laquelle avaient pris part Bernard Lama, Alain Roche, Vincent Guérin, Patrice Loko et Youri Djorkaëff.

Zlatan

Laissé au repos en août lors du match amical face au Brésil, Zlatan Ibrahimovic retrouvait sa sélection suédoise, deux mois après son but à l’Euro face à l’équipe de France. Lors du match amical face à la Chine, il est titularisé en soutien de Johan Elmander, auquel il donne d’entrée un bon centre en retrait après un débordement côté droit, mais l’ancien Toulousain voit sa frappe repoussée par le gardien Wang. Très en jambes en début de match, Ibrahimovic arme un superbe tir à 20 mètres après un une-deux avec Toivonen, mais le poteau repousse sa tentative. Un peu moins en vue par la suite, il termine sa mi-temps par un puissante frappe croisée du droit, à nouveau sur le gardien, après avoir effacé le défenseur Peng ; remplacé à la pause par Albin Ekdal, il verra du banc Johan Elmander marquer l’unique but du match.

De retour à la compétition face au Kazakhstan à Malmö, sa ville natale, Ibrahimovic a très largement contribué à la victoire (2-0) de sa sélection, se montrant très actif notamment sur les ailes. L’un de ses centres de la droite mal renvoyé par la défense kazakhe a amené l’ouverture du score par Rasmus Elm, et c’est du côté gauche qu’il offre sur un plateau le second but au remplaçant Marcus Berg, d’un centre à ras de terre parfaitement dosé dans les ultimes secondes du match. Zlatan s’est lui-même procuré plusieurs occasions, dont une tête à bout portant à la réception d’un long centre, repoussée par le gardien Sidelnikov, et aurait même pu bénéficier d’un penalty pour une béquille de Dmitrenko. Seul bémol, un carton jaune reçu pour contestation. Les Suédois engrangent ainsi leur trois premiers points et auront fort à faire dans un groupe composé également de l’Allemagne, de l’Irlande et de l’Autriche.

Les Sud-Américains

Insuffisamment remis d’une blessure à la cuisse, Thiago Silva est resté à Paris alors que sa sélection s’envolait pour le Brésil disputer une série matches amicaux. Le sélectionneur Mano Menezes, qui avait déclaré vouloir donner sa chance au néo-Parisien Lucas Moura pour les prochains matches, a effectivement titularisé le jeune milieu offensif lors de la première rencontre contre l’Afrique du Sud (1-0). Très décevant, Lucas est sorti en seconde période juste avant l’ouverture du score. Il a ensuite participé au festival offensif du Brésil contre la Chine (8-0), inscrivant le troisième but dès le retour des vestiaires sur un caviar de Hulk. Lucas, qui ne rejoindra Paris qu’en janvier, sera probablement aligné lors de la double confrontation amicale face à l’Argentine — 19 septembre et 3 octobre —, qui se déroulera sans les internationaux évoluant en Europe.

Ezequiel Lavezzi était titulaire sur le côté droit de l’attaque argentine face au Paraguay (3-1). Dès la deuxième minute, le Parisien percute côté droit et sollicite le une-deux avec Higuain ; la défense paraguayenne cafouille et Di Maria enroule une frappe du gauche, déviée par le dos de Lavezzi, dans la lucarne de Villar. Toujours aussi accrocheur, le Parisien a continué par la suite à provoquer, subissant plusieurs fautes et obtenant un carton jaune pour Richard Ortiz, avant d’être remplacé par Palacio à la 64e minute. De nouveau titulaire pour le second match au Pérou (1-1), Lavezzi a encore été décisif en donnant l’égalisation à Gonzalo Higuain, d’une intelligente passe en retrait sans contrôle après avoir été lancé côté droit par-dessus la défense. Il est de nouveau sorti à un quart d’heure de la fin mais peut s’estimer très satisfait de sa double prestation internationale, alors que Javier Pastore n’a pas été appelé en sélection depuis novembre 2011 et un nul face à la Bolivie (1-1).

Enfin la sélection uruguayenne a subi en Colombie sa première défaite depuis un an et demi, sur le lourd score de 4-0. Diego Lugano, évidemment capitaine et titulaire, a pris part pendant 90 minutes au naufrage de le Céleste, même s’il n’est pas directement fautif sur les buts encaissés. Fautif, il l’a en revanche été dès la 7e minute du match à domicile contre l’Équateur (1-1), concédant un penalty indiscutable pour un fauchage sur Caicedo et récoltant un avertissement au passage. Deux mauvais résultats pour l’Uruguay qui rétrograde à la quatrième place du mini-championnat sud-américain, désormais dominé par l’Argentine.

Les autres sélectionnés

Cesare Prandelli avait décidé de se passer des services de Thiago Motta pour les matches qualificatifs face à la Bulgarie (2-2) et Malte (2-0). Salvatore Sirigu, qui avait connu sa troisième sélection contre l’Angleterre en amical en août (défaite 2-1), a observé du banc la prestation de Gianluigi Buffon : le portier italien, largement coupable sur le premier but bulgare, s’est bien rattrapé ensuite, réalisant plusieurs interventions décisives et sauvant le match nul, avant de passer une soirée tranquille contre Malte. Marco Verratti faisait également partie du groupe mais n’est pas rentré en jeu durant ces deux rencontres.

Après un Euro catastrophique et la débâcle face aux Belges en amical (4-2), le sélectionneur néerlandais Louis Van Gaal avait décidé de remanier son effectif ; Gregory van der Wiel, titulaire à l’Euro, n’était donc pas convoqué pour les rencontres face à la Turquie (2-0) et la Hongrie (4-1). En Afrique, la Côte-d’Ivoire a pris une option sur la qualification pour la Can 2013 en battant le Sénégal 4-2 au match aller, une rencontre dont Siaka Tiéné a disputé la première période ; le retour aura lieu mi-octobre. Le Mali de Patrice Carteron a battu le Botswana (3-0) sans Momo Sissoko, toujours en phase de reprise à Paris. Enfin Jean-Eudes Maurice — prêté cette saison au Mans — est parti en Haïti disputer le premier tour qualificatif pour la coupe caribéenne des nations, et a déjà marqué deux buts lors des victoires haïtiennes face à Saint-Martin (7-0) et aux Bermudes (3-1).

Les jeunes

L’équipe de France des moins de 20 ans, avec dans ses rangs les Parisiens Alphonse Aréola, Youssouf Sabaly et Richard-Quentin Samnick, a remporté un tournoi à quatre équipes disputé en Chine du 3 au 12 septembre, grâce à un nul 0-0 contre la Chine et deux victoires 3-1 contre la Corée du Nord et le Mexique. Le milieu de terrain Youssouf Sabaly s’est notamment illustré en marquant le 2e but contre la Corée du Nord. Jean-Christophe Bahebeck n’a pas participé à cette tournée, son entraineur Jean-Marc Furlan l’ayant retenu à Troyes, club auquel il est prêté cette saison. Les joueurs de Pierre Mankowski disputeront la coupe du monde des moins de 20 ans l’an prochain en Turquie.

Par ailleurs, les moins de 18 ans, sous la houlette de l’ancien Parisien Philippe Bergeroo, ont remporté 4-1 un match amical en Autriche. Le néo-professionnel Adrien Rabiot s’est signalé en ouvrant le score à la suite d’une contre-attaque, alors que le gardien Mike Maignan et le milieu Hervin Ongenda ont également disputé l’intégralité de la rencontre.

Temps de jeu

- Sakho : 180 minutes (2 matches, 2 titularisations)
- Lugano : 180 minutes (2 matches, 2 titularisations)
- Lucas Moura : 162 minutes (2 matches, 2 titularisations, 1 but)
- Lavezzi : 138 minutes (2 matches, 2 titularisations, 1 passe décisive)
- Ibrahimovic : 135 minutes (2 matches, 2 titularisations, 1 passe décisive)
- Jallet : 90 minutes (1 match, 1 titularisation, 1 but)
- Rabiot : 90 minutes (1 match, 1 titularisation, 1 but)
- Ménez : 65 minutes (2 matches, 1 titularisation)
- Tiéné : 45 minutes (1 match, 1 titularisation)
- Matuidi : 32 minutes (2 matches, 0 titularisation)

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

7 votes
Votez

16 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Indy
    13 septembre 2012 10:07

    Cette charnière centrale a de l’avenir en équipe de France et pourrait passer un premier gros test en Espagne dans un mois

    M’Biwa sera suspendu contre l’Espagne. La charnière Sakho - M’Biwa ne pourra donc pas être associée à cette occasion.

  • #2

    Votez
    7homa5
    13 septembre 2012 10:17

    @ Indy
    Ce qui devrait pousser DD à titulariser Sakho une nouvelle fois contre l’Espagne (associé à Koscielny ?).

    Pour Mohamed Sissoko, il me semblait qu’il refusait la sélection. C’était le cas notamment l’an passé mais, comme cette année, il était de retour de blessure. Alors je ne sais pas si son refus de rejoindre le Mali est définitif.
    Il n’avait d’ailleurs pas participé à la CAN 2012.

  • #3

    Votez
    IMFBB
    13 septembre 2012 12:06

    C’est pas Jallet qui est au marquage du buteur sur le penalty ?

  • #4

    Votez
    Charles
    13 septembre 2012 12:16

    Salut les potos, content de vous retrouver (vacances+déménagement= plus de net !!! je commençai à être en manque…)

    Tout à fait, Jallet n’a pas suivi, mais je pense qu’il ne se fera plus avoir… Il s’est fait surprendre quelques fois par ces biélorusses qui à mon avis, à la mi-temps se sont remotivés contrairement à l’EDf…

  • #5

    Votez
    Charles
    13 septembre 2012 12:26

    En tout cas, je le préfère largement (et en toute objectivité, eh eh) à tous les derniers latéraux sélectionnés ces derniers temps. Content pour lui pour ce but qui lui a donné une nouvelle clé : Felindra : tête de tigre !!!

  • #6

    Votez
    commentateur anonyme
    13 septembre 2012 12:28

    Concernant le penalty, le buteur est entré dans la surface d’un bon gros mètre au moment du tir. Jallet plus respectueux de la règle (peut-être à tort ?) a fatalement un mètre de retard après. Et le ballon va pile poil sur le biélorusse, et je ne vois pas bien ce que Jallet aurait pu faire contre ça…

  • #7

    Votez
    Charles
    13 septembre 2012 12:38

    @commentateur anonyme,

    tous les bleus sont en paquet, les biélorusses jouent bien le coup, le but n’est pas de la faute de Jallet, qui en fait est le plus prompt à réagir mais trop tard !!! Mais malheureusement, au moment de la reprise, tout le monde voit que c’est lui qui est en retard !!! En tout cas, c’est bon pour nous, car si le cas se reproduit, il sera le premier sur le ballon, à moins de jouer la jamaîque !!!

  • #8

    Votez
    Yep
    13 septembre 2012 13:38

    Hello à tous, j’ai une question (un peu HS) concernant les matches de suspension avec sursis : je viens de voir que Lavezzi devait en purger un, qui tomberait contre Toulouse demain (mais il y a peu de chances qu’il soit dans le groupe) : s’il n’est effectivement pas présent, comment ça se passe ? le match avec sursis est quand même comptabilisé demain ou il faut absolument qu’il entre en jeu ou soit dans dans les 18 (donc report de ce match "sanction") pour que la LFP le prenne en compte ? (J’espère que je suis assez clair).

  • #9

    Votez
    Indy
    13 septembre 2012 13:45

    Je crois que le match avec sursis deviendra suspension s’il prend un nouveau carton (jaune) durant les 10 prochaines rencontres. Donc s’il n’est pas présent contre Toulouse, il aura toujours une épée de Damoclès durant les 9 matches suivants.

    En gros, il ne doit pas se faire sanctionner durant les 10 prochaines journées (soit jusqu’à la 14e journée comprise) s’il ne veut pas être à nouveau suspendu.

  • #10

    Votez
    Hoss
    13 septembre 2012 14:03

    10 journées sans carton, c’est quand même long !

    Je suis d’accord avec vous, j’ai bien aimé le match de Jallet, une bonne qualité de centre, même si parfois, il ralentissait un peu le jeu à des moments où il aurait pu l’accélérer. Mais on sentait qu’il se libérait au fil des minutes. Il est passé devant Réveillère et c’est déjà pas mal !

    Par contre, je n’ai pas l’impression qu’il ait fait l’unanimité au vue (on écrit bien comme ça ?) des différentes critiques que j’ai pu lire par ci par là

  • #11

    Votez
    papy
    13 septembre 2012 14:15

    il ne faut pas oublier qu’il manquait Debuchy et Sagna. Dans la concurrence, ils vont être plus dur à déloger que Reveillere.
    Donc pour le futur, si il n’y a pas de blessés, il y aura une grosse bataille pour cette place de latéral droit et rien n’est acquis pour Jallet !

    Pour le penalty, en effet, l’attaquant biélorusse part bien avant que le penalty soit tiré : je suis d’ailleurs étonné que les commentateurs ne l’aient pas fait remarquer

  • #12

    Votez
    Florian B.
    13 septembre 2012 15:45

    @7homa5 : en effet, Sissoko avait "temporairement" renoncé à la sélection lors de ses divers pépins physiques avec la Juve, ce qui est assez pro vis à vis du club : si tu es blessé 35 matchs par an, les 15 qu’il reste tu pars pas à Tombouctou faire le mariole contre le Cap Vert ou le Botswana.
    En arrivant à Paris, il a confirmé sa "retraite", refusant en particulier de participer à la CAN 2012, afin de parfaire son intégration au PSG.
    Il est à noter que cela s’est fait d’un commun accord avec les sélectionneurs successifs, car un joueur ne peut pas en théorie refuser un appel en sélection pour un match officiel (les amicaux, tout dépend, c’est plus complexe).

    @Yep, Indy, Hoss :

    à confirmer par les experts juridiques, car je ne trouve rien dans les reglements de la ligue qui parle de durée sur le sursis, mais il faut voir ca comme un "avertissement", la commission de la ligue peut à tout moment décider de révoquer un sursis, ce qui sera probablement le cas pour un jaune foncé pour un tacle décolé, mais pas pour un jaune pour contestation par exemple… C’est un peu à la tête visiblement

  • #13

    Votez
    Charles
    13 septembre 2012 16:26

    @papy

    Les commentateurs ont d’abord tous déclarés qu’il n’y avait pas de contact avant de se rétracter !!! Quand au biélorusse, sur les images, il part bien avant le tireur, mais il pénètre dans la surface de réparation à peu de chose près en même temps que Jallet (pour moi en tout cas !) et le fait qu’il arrive plus "lancé" que Jallet, lui permet de le devancer alors qu’au départ il est assez loin de l’action.

    Réussite énervante, tu imagines si ils égalisent juste après…

  • #14

    Votez
    7homa5
    13 septembre 2012 16:34

    Ce sursis, je croyais que c’était un élément que la LFP prenait en compte en cas de carton rouge ou d’accumulation de 3 rouges en 10 matches (L1, CdFr, CdL). Dans ces cas-là, la commission de discipline peut pondre un joli PV avec un « considérant que M. X a un sursis de 2 matches, et considérant que M. X a envoyé M. Y trois mois à l’hôpital, la commission décide de lever le sursis de M. X et de le suspendre sur une période de 15 matches dont 3 avec sursis. »

  • #15

    Votez
    CRPMP
    14 septembre 2012 15:21

    Les 2 meilleurs latéraux droits français sont Debuchy et Jallet.

  • #16

    Votez
    Hoss
    14 septembre 2012 16:52

    @CRPMP : Debuchy, puis Jallet précisément non ?

    Vous croyez encore réellement à un retour de Sagna en EDF ?

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG