Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Bilan de l’actu du 25 au 1er août

Actu PSG de la semaine : Pastore, transferts, anciens

lundi 1er août 2011, par Gauthier B., Vivien B.

Actu PSG de la semaine : Pastore, transferts, anciens

Pour être sûr que vous n’ayez rien raté de l’actualité du PSG cette semaine, nous vous proposons une synthèse récapitulative, sujet par sujet. Pour en savoir plus sur un point précis, vous n’avez qu’à suivre les liens.

Absent ou peu disponible ces derniers jours ? Nous vous offrons une séance de rattrapage.

Transfert et rumeurs de transferts, matches des pros et des équipes de jeunes, infos diverses : toute l’actu du PSG du 25 juillet au 1er août 2011 en bref.

Les faits majeurs du 25 au 1er

Le transfert au PSG de Javier Pastore

- Quand Javier Pastore signera-t-il au PSG ? Après les déclarations du président de Palerme, de Nasser al-Khelaifi puis de Leonardo (voir ci-dessous), le transfert de Javier Pastore au PSG est considéré comme acquis par la presse spécialisé. Seule la date de son arrivée reste en suspens : « Ce n’est plus qu’une question d’heures, estime L’Équipe. Samedi, le PSG a confirmé, par fax, à Palerme son accord sur les conditions financières du transfert de l’international argentin. Toujours en vacances, ce dernier ne peut pas parapher le contrat de cinq ans qui l’attend à Paris. […] A priori, le milieu de Palerme est attendu en début de semaine et l’officialisation [du transfert] est imminente. »
« Sauf coup de théâtre, Javier Pastore sera bien le nouveau renfort du PSG cette semaine, considère également le Parisien. […] L’arrivée de l’Argentin de Palerme n’est plus qu’une question d’heures, au pire de quelques jours. »

- Le transfert de Javier Pastore au PSG officialisé cette semaine ? « Nous sommes très proches [de la signature], dès que c’est fait, le public et les médias français seront informés », a déclaré à l’AFP Nasser al-Khelaifi, le président du conseil de surveillance du PSG, ce samedi. Plus tôt dans la journée, le président de Palerme, Maurizio Zamparini, avait déjà jugé « officiel » le transfert de Javier Pastore au PSG. « Quand son départ sera-t-il officialisé ? C’est déjà le cas, a-t-il encore assuré à francefootball.fr samedi soir, bien que le PSG attende la signature du joueur avant de réellement officialiser la transaction. Je pense qu’il signera le contrat lundi ou mardi. »
« De source proche du club parisien, il semble que les derniers détails concernant ce transfert aient été réglés [samedi], dans la matinée, et que tout soit désormais en ordre pour l’officialiser en début de semaine prochaine », indique L’Équipe. Le quotidien sportif croit savoir que « le PSG a confirmé par écrit aux dirigeants de Palerme qu’il était d’accord avec les conditions financières de la transaction », et que Pastore « est attendu à Paris dans les prochaines heures ». Au contraire, le site de France Football estime que l’Argentin « devrait arriver à Paris dans le courant de la semaine prochaine, mais pas forcément lundi ou mardi ». Enfin le Parisien considère également que Pastore « devrait arriver à Paris en début de semaine prochaine ».

- Leonardo se dit « optimiste » pour le venue de Pastore. À l’issue de l’Emirates Cup, Leonardo a évoqué le transfert de Javier Pastore : « On est proche et optimiste. On est content d’avoir la possibilité de le faire venir. On verra ce qui se passe dans les prochains jours. Bon, c’est un peu long mais ce ne sont pas des choses qui se règlent rapidement. On a un très bon rapport avec le joueur et Palerme mais on doit encore s’accorder sur tout. Si on y arrive, tout le monde sera content. Les négociations se passent très bien. On l’attend. L’idée, c’est d’avoir tout finalisé si possible avant le 6 août. » (source : AFP)

- Palerme : « Le transfert de Pastore au PSG est officiel. » Samedi matin, la Gazzetta dello Sport rapporte que le président de Palerme, Maurizio Zamparini, a confirmé le transfert de Javier Pastore au PSG à la radio italienne : « Hier soir, vers minuit, l’accord a été finalisé. La vente de Pastore au PSG est pratiquement officielle sur la base de 43 M€. »
En fin de matinée, Zamparini a de nouveau confirmé l’information auprès de RMC Sport : « La vente est-elle officielle ? Oui, oui, oui. J’ai parlé avec Leonardo. Je crois que cet après-midi il va faire une communication officielle sur le site du PSG. C’est entre 42 et 43 millions d’euros. Pastore est content. Je lui ai conseillé d’aller à Paris car c’est la plus belle ville du monde et je crois que le PSG va devenir l’un des meilleurs clubs de la planète avec Leonardo et le prince du Qatar. »
Enfin samedi midi, l’AFP annonce qu’« une source au club parisien » a estimé que celui-ci « considère comme acquis le transfert dans son effectif du milieu international argentin Javier Pastore ». (voir Palerme : « Pastore au PSG, pratiquement officiel »)

- Quel montant pour le transfert de Pastore ? Samedi, sur RMC Sport, le président de Palerme, Maurizio Zamparini, a estimé le transfert de Javier Pastore entre 42 M€ et 43 M€. Ce dimanche, le Parisien croit savoir qu’il sera de « 42 M€ (plus 2 M€ ou 3 M€ de bonus) », alors que l’AFP évoquait vendredi un montant d’une « trentaine de millions d’euros, sans les bonus divers estimés à une dizaine de millions d’euros ». Enfin le JDD rapporte que « selon les médias italiens, la société Dodici, propriétaire d’une partie des droits du joueur, devrait toucher un quart de ces 43 M€ ».
Par ailleurs, le Parisien précise que « le paiement de [ce] transfert serait étalé sur trois ans avec un premier versement immédiat de 22 M€ ».

- Pastore, le plus gros transfert de la L1 ? « Ni Chelsea ni l’AC Milan, également intéressés par l’Argentin, n’ont souhaité augmenter leur offre, croit savoir le Parisien. Le club de la capitale semble donc avoir gagné par KO. » Avec un transfert estimé à 42 M€ par la presse française et annoncé à 43 M€ par le président de Palerme, Javier Pastore serait le joueur le plus cher de l’histoire du championnat de France, rappelle L’Équipe ce samedi. Il devancerait Anelka (PSG, 2000, 34 M€), Lisandro (Lyon, 2009, 24 M€), Nonda (Monaco, 2000, 23 M€), Gourcuff (Lyon, 2010, 22 M€), Lucho (Marseille, 2009, 22 M€), Lucas (Rennes, 2000, 21 M€) et Sonny Anderson (Lyon, 1999, 19 M€).
Il s’agirait par ailleurs du plus gros transfert de l’été 2011, signale francefootball.fr. Pour le moment, les principales transactions sont celles de Sergio Agüero (Manchester City, 43 M€), Fabio Coentrao (Real Madrid, 30 M€) et Alexis Sanchez (Barcelone, 26 M€).

- Sirigu, pour faciliter l’intégration de Pastore ? Ce vendredi, la presse spécialisée revient sur les raisons qui auraient décidé Javier Pastore à rejoindre le PSG cet été. « L’arrivée de Pastore à Paris constituerait le premier grand coup de Leonardo, estime le Parisien. Sans lui, rien n’aurait été possible. Entre la perspective de disputer la Ligue des champions et celle de travailler aux côtés du Brésilien, le jeune Argentin a semble-t-il tranché. Le président de Palerme, Maurizio Zamparini, a fortement conseillé à son joueur de rejoindre Paris parce que, selon lui, Leonardo lui ressemble tellement qu’il sera la meilleure personne pour guider la suite de sa carrière. Malin, Leonardo a bouclé en 48 heures l’arrivée du gardien de Palerme, Salvatore Sirigu. Le numéro trois de l’équipe nationale d’Italie est accessoirement l’un des meilleurs amis de Pastore… Idéal pour l’intégration et sans doute décisif pour finir de convaincre le meneur de jeu. »

Qui est Javier Pastore ?

- Présentation de Javier Pastore. Samedi, L’Équipe dresse le portrait de celui qui pourrait devenir prochainement le gros coup de Leonardo sur le marché des transferts. « Pastore ? Beaucoup de courses, une vision du jeu redoutable, des passes géniales, un toucher de balle impeccable et cette habitude de tenter les gestes dont il a envie, alternant pied gauche et pied droit, intérieur, extérieur et talonnades. […] Parfois gourmand, l’Argentin se casse le nez sur les crampons des défenseurs [à son arrivée en Italie en 2009] et doit apprendre à calmer ses ardeurs. Son entraîneur d’alors, Walter Zenga, trouvera la méthode pour lui faire gagner en précision dans ses transmissions : “À la dixième passe ratée, tu sors.” Si la pépite reste perfectible, l’Italie ne tarde pas à découvrir l’ampleur du talent. Outre Kaka, on évoque Riquelme ou Zidane devant la palette de ce numéro 10 gracieux et tout en longueur, et sa cote commence à enfler, après six premiers mois délicats. Les buts arrivent, et la sélection avec : Maradona l’emmène en Afrique du Sud pour la coupe du monde 2010, où il fera trois apparitions et recevra les éloges sibyllins du mythique sélectionneur : “Pastore, c’est un footballeur mal élevé, dans sa manière de toucher le ballon”. […] Cette saison, le joueur était guetté. Il a brillé (11 buts en 35 matches de Serie A), mais ne s’est pas encore débarrassé de toutes ses inconstances. Quand ça ne tourne pas, il peut s’agacer ; quand ça tourne, il gagne le match à lui seul, riche d’un répertoire inépuisable. »

- Da Fonseca : « Pastore ? Élégant, fantaisiste, rusé, feinteur… » Sur francefootball.fr, l’ancien attaquant argentin Omar da Fonseca — champion de France au PSG en 1986 — a longuement présenté son compatriote Javier Pastore, qu’il avait mis à l’essai à Saint-Étienne en 2006, lorsqu’il travaillait à la cellule recrutement du club forézien. « C’est un joueur rare, de classe, estime Da Fonseca. Techniquement, c’est le niveau supérieur. Avoir la balle entre les pieds est naturel pour lui. Faire un dribble, une passe extérieur du pied en regardant à l’opposé, pour lui c’est inné. Il a une technique élégante. Il se tient toujours très droit, il utilise toutes les surfaces de ses deux pieds, intérieur, extérieur, semelle. Il élimine facilement, bouge beaucoup, aime faire des une-deux, des petits ponts, des roulettes. Il a un côté fantaisiste. Il est rusé et feinteur, il aime tromper l’adversaire. À Huracan, il a eu la chance d’évoluer sous les ordres d’Angel Cappa, un mec qui prône le jeu à terre. Si on lui cherche des défauts, il n’a pas un jeu de tête extraordinaire par rapport à sa taille et il frappe rarement du pied gauche. »
Le consultant du groupe Canal évoque ensuite sa position sur le terrain : « Si tu me demandes aujourd’hui où joue Pastore, je ne peux pas te répondre. C’est un meneur de jeu, il peut évoluer comme deuxième attaquant, il peut jouer un peu excentré. Tu ne peux pas le cantonner dans un schéma de jeu rigide. C’est comme Messi. Messi, il joue quoi, il faut qu’il joue où ? Maradona, quel était son poste ? Tu ne peux pas tuer le talent, la fantaisie, la créativité, l’improvisation avec un système. À Palerme, il a passé un cap dans son jeu. Il joue davantage à une touche, il libère plus vite le ballon. Dans les vingt derniers mètres, là où il doit faire mal, il est plus efficace. » (lire l’intégralité du portrait de Pastore par Da Fonseca sur francefootball.fr)

- Dabo : « Pastore sait jouer en une touche. » Sur Football 365, Ousmane Dabo, ancien milieu défensif de la Lazio Rome (2008-2010), dresse un portrait élogieux de Javier Pastore : « C’est un talent pur. Il est très technique, voit le jeu. Il est encore jeune, et pourtant c’est déjà un joueur vraiment complet. […] Il est dur à prendre car il a une très bonne technique. En plus, il est grand. Ce n’est pas un dribbleur comme peut l’être Ronaldinho. Il ne va pas te faire dix passements de jambe. Il sait jouer en une touche, il lève beaucoup la tête. Il est positionné derrière les attaquants, donc il part de derrière et arrive à s’infiltrer pour aller essayer de marquer ou de donner une passe décisive. C’est ce qui fait sa force. […] Ce n’est pas un joueur individualiste, il fait jouer l’équipe, c’est ce qui est bien. Il me fait penser à Riquelme […]. En plus, s’il est très fort techniquement, ce n’est pas qu’un meneur, il sait aussi marquer des buts car il est très adroit. […] Peut-être qu’il aura besoin d’un temps d’adaptation, mais il a de la personnalité et je pense qu’il va énormément apporter à Paris. »

- Pastore vu par des journalistes italiens. Sur son site Internet, eurosport.fr a interrogé trois journalistes de son cousin italien, Eurosport Italie, sur le départ de Javier Pastore au PSG. « Il est appelé à devenir l’un des meilleurs joueurs au monde, estime Mattia Fontana. De prime abord, son toucher de balle rappelle Kakà à ses débuts. En réalité, c’est plus un numéro dix classique : il est capable de jouer même quand il n’a pas d’espace pour bouger. Dans ce registre, il ressemble plus à Zidane. C’est un passeur fabuleux, qui peut aussi marquer des buts. “C’est un footballeur effronté”, dit de lui Diego Maradona. Dans son esprit, ça veut dire qu’il est assez talentueux pour ne pas respecter les consignes à la lettre et briller par ses qualités dans n’importe quelles conditions. »
Andrea Tabacco dresse un portrait similaire de l’Argentin, mais rappelle que s’il est doué, il reste aussi très jeune (22 ans) : « Pastore n’a pas encore assez de vécu pour être considéré comme un crack. […] C’est sans doute prématuré de croire qu’il pourrait être une superstar immédiatement. […] Quoi qu’il en soit, son touché de balle est super, comparable à Kakà et/ou Zidane. […] Pastore doit jouer avec des joueurs de qualité pour montrer tout son talent. C’est un numéro dix classique. À Palerme, il évoluait le plus souvent sur la même ligne qu’Ilicic, en soutien de l’attaquant de pointe (Pinilla ou Hernandez). En tout cas, le fait qu’il soit jeune signifie qu’il pourrait être meilleur l’année prochaine. »
Si Tabacco estime que Pastore « fait une erreur en changeant de championnat (et de pays) à ce stade de sa carrière », son confrère Luca Stacul se montre encore plus sceptique : « La saison dernière, Javier Pastore a montré de grandes qualités à Palerme. Mais il manque de consistance pour les maintenir au plus haut niveau. Près de 45 millions d’euros, c’est vraiment trop cher pour un joueur certes talentueux, mais qui doit encore faire ses preuves sur la scène internationale. Alors oui, c’est vrai que la saison dernière, le meneur de jeu argentin a marqué quelques buts de grande classe lors de la première partie de saison. Mais en 2011, il n’a pas été décisif. Voilà pourquoi son transfert au PSG ressemble un peu à un pari. »

- Zamparini a conseillé à Pastore de signer à Paris. Très loquace sur le départ de son protégé, le président de Palerme, Maurizio Zamparini, a expliqué à francefootball.fr les raisons qui l’ont poussé à conseiller à Javier Pastore de signer à Paris : « Au fond de moi, je suis sûr qu’il fera de très belles choses au Paris Saint-Germain. […] Je suis très heureux qu’il aille à Paris. […] C’est vrai que Chelsea est un plus gros club. Mais je lui ai conseillé d’aller au PSG car c’est une équipe qui a d’énormes ambitions. Je suis certain qu’il deviendra le leader de cette équipe. Et ça, c’est une chose très importante. »

Milan Bisevac a signé au PSG

- Milan Bisevac a signé pour trois ans. Peu après Ménez et Matuidi — en raison d’une visite médicale décalée —, le PSG a annoncé sur son site officiel que Milan Bisevac a signé au PSG pour trois saisons, soit jusqu’en juin 2014. La semaine dernière, Francis Decourrière, le président de Valenciennes, a indiqué que le montant du transfert serait de 3,2 M€, avec 0,8 M€ de bonus complémentaires. Son salaire serait de 180 K€ par mois, d’après le Parisien. Il récupère le numéro 4 laissé libre par Claude Makelele. (voir Transferts : Milan Bisevac a signé au PSG (officiel))

- Leonardo raconte l’émotion de Bisevac. Pour illustrer l’importance que revêt, à ses yeux, le désir des joueurs de rejoindre le PSG, Leonardo a raconté une anecdote sur l’arrivée de Milan Bisevac à Paris lundi pour signer son contrat : « Son envie de venir au PSG a été déterminante. Il parle de rêve, d’émotion. Quand il est venu au Parc des Princes, il était vraiment ému. L’anecdote, c’est que quand il a signé son contrat, il en a pris une photo avec son téléphone portable. C’est très important. L’état d’esprit est déterminant pour réaliser de belles choses. Il possède celui que nous recherchons. » (sources : AFP, PSG.FR)

- Bisevac : « Le PSG, un club mythique. » Arrivé à Paris dimanche soir, Milan Bisevac devrait signer au PSG cet après-midi pour trois saisons et 3,2 M€ — 4 M€ si les bonus sont activés. À la veille de ce transfert, il a fait part de sa satisfaction à L’Équipe : « C’est exceptionnel. Avant, c’était un rêve. Quand j’étais petit, à l’époque de Raí et de Leonardo, c’était une équipe que j’admirais. Un club mythique. Aujourd’hui, c’est une réalité. J’avais très envie d’aller là-bas depuis un an. J’y suis parvenu. […] Cela fait un an que le PSG me voulait. Antoine me l’a répété. […] J’ai eu aussi Leonardo au téléphone, il y a deux jours. Il était content. Et Alain Roche doit venir m’accueillir [dimanche soir] à l’hôtel. Ça n’a pas été facile pour moi d’assumer toute cette attente. Elle a été stressante. Maintenant, je suis au PSG et je suis soulagé. […] La concurrence ? Je m’y suis préparé. [Elle] fait progresser, t’oblige à ne pas te relâcher. Combien de matches le PSG a-t-il disputé la saison passée ? 70 ? [60 matches officiels en réalité]. C’est normal que les postes soient doublés ou triplés. Quand on joue au PSG, il faut viser haut. Je suis venu pour gagner des titres. J’ai déjà vécu cette pression avec l’Étoile Rouge de Belgrade. Les supporters attendent de vous que vous soyez champion tous les ans. »

Blaise Matuidi a signé au PSG

- Blaise Matuidi a signé pour trois ans. Lundi après-midi, le PSG a annoncé sur son site officiel que Blaise Matuidi a signé au PSG pour trois saisons, soit jusqu’en juin 2014. D’après L’Équipe, le montant du transfert serait de 7,5 M€, et prévoirait 2,5 M€ de bonus. Son salaire serait de 240 K€ par mois d’après le Parisien. Il portera le numéro 14, précédemment porté par Kezman. (voir Transferts : Blaise Matuidi a signé au PSG (officiel))

- Matuidi : « Ici pour progresser. » Après avoir signé son contrat lundi midi, Blaise Matuidi a répondu aux questions des journalistes au Parc des Princes : « C’est une vraie satisfaction d’avoir signé ici. […] Le projet du PSG va me permettre de franchir un palier. Paris, c’est quand même quelque chose de particulier. C’est un club à part et très reconnu dans le monde entier. […] Paris doit prétendre à jouer les premiers rôles en France mais aussi faire bonne figure sur la scène européenne. C’est à nous, les joueurs, de le prouver. […] Makelele ou Giuly sont des joueurs avec une grande expérience et deux grandes carrières. Mais aujourd’hui, je pense que Jérémy [Ménez] et moi sommes des joueurs assez confirmés avec pas mal de matches derrière nous. […] Le PSG va me permettre d’être sur le devant de la scène et forcément de postuler à une place en sélection. Et je pense à l’Euro à la fin de la saison prochaine. […] Non [la concurrence ne me fait pas peur], pas du tout. Je me connais et je sais ce dont je suis capable. Et puis, je suis venu ici pour progresser. » (source : sport24.com)

Momo Sissoko a signé au PSG

- Sissoko a signé au PSG pour trois ans. Jeudi soir, le PSG a annoncé que Momo Sissoko a signé au PSG pour trois saisons, soit jusqu’en juin 2014. Il récupère le numéro 23, laissé libre par Jérémy Clément. Sur son site officiel, la Juventus a indiqué que le montant du transfert est de 7 M€ — à payer dans les trois ans —, avec un bonus de 1 M€ si le PSG se qualifie pour la phase de groupes de la Ligue des champions avant septembre 2013. (voir Transferts : Momo Sissoko a signé au PSG (officiel))

- Sissoko : « Prêt à tout casser. » « C’est un énorme plaisir de jouer au PSG, a déclaré Mohamed Sissoko lors de sa présentation à la presse. J’ai opté pour le PSG car le club a un projet très ambitieux. [Il] m’a donné l’envie de venir. Je n’ai pas hésité. Le discours de Leonardo et d’Antoine Kombouaré a fait la différence. Ce projet m’a motivé. […] Je suis prêt à tout casser. » (sources : PSG.FR, francefootball.fr)

- Sissoko : un profil intéressant, mais quelques doutes. Formé à Auxerre, Mohamed Sissoko a joué à Valence (2003-2005) et Liverpool (2005-2008) avant de rejoindre la Juventus (2008-2011). « Milieu récupérateur talentueux, […] il allie l’expérience des grands clubs européens et la puissance physique (1m87 et 81 kg) », décrit le Parisien. De son côté, L’Équipe croit savoir que « Leonardo suivait déjà Sissoko quand il entraînait l’Inter Milan, entre janvier et mai. Quand il est en forme, ce puissant milieu axial, capable également d’évoluer à droite, affiche un impact énorme dans les duels, au sol comme dans les airs. Et sa capacité à se projeter vers l’avant dessine un autre atout. » Opta souligne que « la Juventus a gagné 59 % de ses matches de Serie A avec Momo Sissoko (42 sur 71), contre 38 % sans lui (31 sur 81) ».
Les deux quotidiens précisent toutefois que le Franco-Malien, qui n’a jamais disputé plus de 26 matches de championnat au cours d’une saison selon lequipe.fr, devra se relancer à Paris : « En Espagne, il se mettra en valeur pendant deux saisons, au point de séduire Liverpool, rappelle L’Équipe. Chez les Reds, il disputera une première saison consistante en 2005/2006 (26 matches de Premier League, 10 en Ligue des champions), avant de subir une concurrence forte de joueurs comme Steven Gerrard et Xabi Alonso. En janvier 2008, il partira à la Juve, où il ne s’imposera jamais vraiment, entre les blessures et les choix d’entraîneurs. Cette saison, son horizon turinois ne semblait pas parti pour s’éclaircir, ce qui laisse planer un point d’interrogation sur son envergure actuelle, autant que le peu de sollicitations concrètes qu’il a reçues cet été, en dehors de Stoke City et de la Real Sociedad. » Le Parisien abonde dans le sens de son confrère : « Un doute subsiste sur sa capacité à enchaîner une saison dans sa totalité. L’international franco-malien a accumulé les blessures ces dernières années. En 2009, il avait été écarté des terrains pendant huit mois en raison d’une fracture du pied gauche. Le 1er mars dernier, une opération du genou gauche est venue gâcher sa fin de saison. Sa fragilité constitue aujourd’hui un grand point d’interrogation. »

Salvatore Sirigu a signé au PSG

- Sirigu a signé au PSG pour quatre ans. Jeudi soir, le PSG a annoncé que Salvatore Sirigu a signé au PSG pour quatre saisons, soit jusqu’en juin 2015. Il récupère le numéro 30, laissé libre par Apoula Edel. D’après les estimations de la presse française comme de son homologue italienne, le montant du transfert serait de 3,5 M€. Il s’agira du deuxième joueur italien à rejoindre le club parisien en provenance du championnat transalpin après Marco Simone [1]. (voir Transferts : Salvatore Sirigu a signé au PSG (officiel))

- Leonardo : « Sirigu, le vice-Buffon. » « Salvatore est un grand joueur, a estimé Leonardo lors de la présentation à la presse du gardien italien. Évoluer à l’étranger sera pour lui une grande expérience sur le plan humain et sportif. Il sort de deux belles saisons qui lui ont permis d’être parmi les trois gardiens de l’équipe d’Italie, où il est considéré comme le vice-Buffon. » (sources : PSG.FR, francefootball.fr)

- Douchez menacé par Sirigu ? « Je suis très heureux de signer au PSG, s’est réjoui Salvatore Sirigu. Je suis honoré. Je vais apprendre le français aussi vite que possible afin de pouvoir communiquer avec mes coéquipiers. Il est important que le club se dote de deux gardiens qui possèdent l’expérience et la compétence afin de pouvoir intervenir au moment venu. Je suis très heureux d’avoir l’opportunité de côtoyer Nicolas Douchez, dont j’apprécie la technique. J’ai hâte de m’entraîner avec lui et d’apprendre au maximum à ses côtés. » (source : PSG.FR)
« Voilà pour le discours officiel. La réalité est différente, estime L’Équipe. Hier matin, Nicolas Douchez, arrivé libre de Rennes fin avril, a été reçu par Antoine Kombouaré, dans son bureau du Camp des Loges, pour avoir des éclaircissements sur sa situation mais le gardien (30 ans) n’a pas reçu la garantie d’être titulaire, loin de là, et est reparti contrarié. Blessé à une cheville, Douchez devra laisser la place de titulaire à Sirigu pour le premier match de la saison (contre Lorient, le 6 août). Et, tant que le troisième gardien de la sélection italienne donnera satisfaction, la hiérarchie restera identique. Leonardo ne l’a-t-il pas présenté comme “le vice-Buffon” ? »

Jérémy Ménez a signé au PSG

- Jérémy Ménez a signé pour trois ans. Lundi après-midi, le PSG a annoncé sur son site officiel que Jérémy Ménez a signé au PSG pour trois saisons, soit jusqu’en juin 2014. D’après la presse spécialisée, l’accord avec l’AS Roma aurait été conclu sur une indemnité de transfert de 8 M€ — plus 1 M€ de bonus en cas de qualification à la Ligue des champions. Il récupère le numéro 7 laissé libre par Ludovic Giuly. (voir Transferts : Jérémy Ménez a signé au PSG (officiel))

- Ménez : « J’ai tout fait pour venir ici. » « Le PSG n’est pas un club comme les autres, a confié à France Football Jérémy Ménez. Dès qu’il s’est manifesté, je n’ai guère hésité. Tout de suite, Paris a été ma priorité. J’ai tout fait pour venir ici. Ma volonté est de participer à l’histoire de ce club. […] Le PSG a rythmé mon enfance et mon adolescence. C’est mon club de cœur ! Plus jeune, j’allais parfois au stade et je me souviens de certains PSG-OM, de Ronaldinho, que j’ai beaucoup admiré. L’ambiance du Parc des Princes m’a toujours impressionné. Maintenant, j’espère que ce sera pareil sur la pelouse. J’ai envie de donner du bonheur à tous ces gens. Paris a toujours été ma ville. Le PSG, c’était finalement mon destin… »

- Christian Damiano présente Jérémy Ménez. Sur mercato365.com, Christian Damiano, ancien adjoint de Claudio Ranieri à l’AS Roma, a longuement évoqué l’arrivée de Jérémy Menez au PSG : « Est-ce un joueur sérieux et consciencieux ? Pour moi, oui. C’est un garçon qui mérite d’être entouré. Ensuite, dès l’instant où il est en confiance, il est capable de faire de grandes choses. […] Quand les joueurs ont un tel talent et de telles qualités, vous ne leur apprenez pratiquement plus grand-chose. La seule chose qui reste, c’est de les mettre en confiance pour qu’ils se sentent bien mentalement. Il faut créer un climat de confiance, une relation saine, solide et très hermétique entre les joueurs et vous. À partir de là, les objectifs s’atteignent. C’est ce qu’il s’est passé avec lui. Quand il a pris sa dimension, il s’est retrouvé en équipe de France A, il a fait la différence contre le Milan AC, contre l’Inter Milan, contre le Bayern Munich… C’est lui qui a fait basculer les matchs contre les grosses équipes. […] Je connais bien Antoine Kombouaré pour avoir été son instructeur à Clairefontaine. Je pense que c’est un fin psychologue qui va rapidement pouvoir donner toute sa dimension à Jérémy. […]
Bien sûr qu’il manque de régularité mais ça va venir. C’est un garçon qui est en pleine progression. Il n’a pas encore atteint son maximum. Je pense qu’il va doucement y arriver. […] Sur le plan physique, il a un très gros potentiel. Il peut aller dans les espaces, il va très, très vite… L’image qui me reste de lui n’est pas celle d’un joueur fragile. […] Le danger de se disperser à Paris, dans sa région ? À Rome, il y avait le même danger ! La différence, c’est qu’en Italie, la pression de la presse et des supporters est telle que vous êtes dans un conditionnement total. À Paris, c’est vrai que la situation est différente. Il y a un côté moins passionnel que ce qu’on trouve en Italie. Mais je pense qu’il connaît bien son milieu. Il sait ce qui l’attend.
 »

Jérémy Clément a quitté le PSG

- Jérémy Clément a signé à l’AS Saint-Étienne. Lundi soir, l’AS Saint-Étienne (L1) a officialisé sur son site Internet la signature pour trois saisons de Jérémy Clément (26 ans). Le milieu défensif, qui avait signé au PSG en janvier 2007, était sous contrat au PSG jusqu’en juin 2012. L’indemnité de transfert est évaluée à 1,8 M€ par L’Équipe. (voir le parcours de Jérémy Clément au PSG)

- Clément : « Je n’oublierai jamais le PSG. » « Je n’oublierai jamais mes quatre ans et demi passés à Paris, a déclaré Jérémy Clément après l’officialisation de son départ du PSG. J’ai connu beaucoup de choses dans la capitale, des succès en coupe de la Ligue [2008] et coupe de France [2010] mais également des saisons plus difficiles. Ce fût malgré tout une aventure exceptionnelle. Je tiens à remercier tout le monde pour ce que j’ai pu vivre ici. Les supporters, les salariés du club ainsi que l’ensemble du groupe professionnel. Je laisse beaucoup de personnes avec qui j’ai noué des liens très forts. Paris restera comme une page importante de ma carrière professionnelle. » (source : PSG.FR)

Transferts officialisés : autres infos

- Le PSG, principal pourvoyeur d’internationaux français. Sur les 26 joueurs sélectionnés en équipe de France lors du dernier rassemblement — début juin —, 5 évoluent désormais au PSG : Kevin Gameiro, Guillaume Hoarau, Blaise Matuidi, Jérémy Ménez et Mamadou Sakho. Le club parisien est celui qui compte le plus d’internationaux français (5), devant Marseille (4) et Lyon (2). (voir Le PSG, principal pourvoyeur d’internationaux français)

- Ménez et Matuidi en chiffres. Opta signale que Blaise Matuidi est le joueur ayant effectué le plus de tacles la saison dernière en L1 (130), tandis que Jérémy Ménez est le plus jeune joueur à avoir marqué un coup du chapeau en Ligue 1, en janvier 2005, à l’âge de 17 ans — et en 7 minutes. (sources : Opta, Opta)

- Leonardo : « Ils avaient beaucoup d’opportunités. » Lors de la présentation à la presse de Sissoko et Sirigu, le nouveau directeur sportif du PSG s’est félicité d’avoir fait venir deux joueurs de Serie A : « Nous sommes vraiment contents aujourd’hui. C’est un jour important car ce sont deux joueurs qui avaient beaucoup d’opportunités. Ils ont choisi le PSG. […] Dans un grand club, il y a toujours besoin de concurrence. Elle est obligatoire si l’on veut bien figurer sur les quatre compétitions. » (sources : PSG.FR, lequipe.fr)

Rumeurs de transferts : les arrivées

- Quid du recrutement d’ici fin août ? Ce week-end, le Journal du dimanche croit savoir que le recrutement du PSG pourrait se poursuivre. Outre un défenseur central estimé à dix ou quinze millions d’euros, l’hebdomadaire assure que « selon une source proche de QSI, une autre opération d’envergure pourrait se réaliser “si une opportunité se présente” d’ici fin août. Cela suscite tous les fantasmes (de Borriello à Eto’o, en passant par Hazard ou Zarate). “Les Qataris veulent frapper un grand coup dès la première année. Et un très grand coup la deuxième”, souffle-t-on. »
Sur SkySport-24 — relayé par francefootball.fr —, l’agent de Marco Borriello (AS Roma) a évoqué un éventuel intérêt du PSG pour son joueur : « En ce moment, il n’y a rien de précis. Il y a seulement un grand intérêt de la part de Leonardo qu’il a connu au Milan. Borriello est bien à la Roma. Mais il est évident que l’hypothèse d’une expérience à l’étranger, notamment à Paris, intéresse tout le monde. » Par ailleurs, le site caughtoffside.com assure que « le PSG s’apprête à faire une offre de 20 M€ à Manchester United pour l’attaquant Dimitar Berbatov ».

- Le PSG va-t-il encore recruter cet été ? Interrogé dimanche après-midi sur la suite du recrutement parisien, Leonardo a habilement noyé le poisson : « La base du groupe est faite. Dans ce mercato, on a fait beaucoup. On a fait ce qu’on avait prévu de faire, et peut-être même plus. On a essayé d’agir en regardant ce qui s’était passé l’an passé. On a été obligé de faire les choses vite, mais on a fait bien par rapport au marché, à nos moyens, nos besoins et en fonction de l’effectif présent. […] On doit être conscient que le club a changé et on a une vraie ambition de faire encore mieux que l’an passé. Cette équipe est déjà prête pour le championnat en terme d’effectif, d’expérience. Certains joueurs ont encore besoin de se préparer mais on a du temps devant nous. L’équipe peut être compétitive dans toutes les compétitions. On a maintenant à notre disposition des joueurs de très haut niveau, vraiment motivés. » (source : AFP)
La presse spécialisée envisage que le PSG recrute encore un ou deux joueurs d’ici la fin du mercato : « Paris cherche toujours un défenseur central d’envergure internationale, assure L’Équipe ce lundi. À ce sujet, la piste du Brésilien de Benfica, Luisão (30 ans, lié jusqu’en 2013), s’est sérieusement refroidie. » De son côté, le Parisien croit savoir que « [Leonardo] pencherait toujours pour les renforts d’un défenseur central et d’un milieu de terrain défensif pour doubler les deux postes ».

- Luisão dément avoir été contacté par le PSG. « Avant-hier, Leonardo s’est entretenu au téléphone avec Luisão », affirmait L’Équipe samedi. Le défenseur central du Benfica Lisbonne a assuré ce dimanche n’avoir reçu « aucune proposition » du PSG ou d’un autre club. « Aucune proposition ne m’est parvenue, mais je vais m’entretenir avec le président [du Benfica] pour évoquer mon avenir. Si je reste, ce ne sera pas à contrecœur. Je suis au Benfica depuis huit ans et j’estime que le moment est venu de céder la place à d’autres. » (source : AFP)

- La venue de Luisão « en stand-by ». « En défense centrale, la venue de Luisão est en stand-by, estime le Parisien. Selon certaines informations (sic), c’est l’entourage du joueur qui aurait directement contacté Leonardo, pas totalement convaincu. »

- Le PSG suivrait Gabriel Torje. « Le Losc et le PSG se sont positionnés sur Gabriel Torje, milieu offensif de 21 ans, international roumain du Dinamo Bucarest surnommé le “Messi roumain” dans son pays, assure RMC Sport. […] Selon nos informations, le PSG est intéressé par Torje, qui rentre dans la stratégie de Leonardo de vouloir recruter de jeunes joueurs talentueux. Paris n’a pas encore fait d’offre officielle mais serait prêt à proposer près de 5 M€, somme insuffisante pour les dirigeants roumains [qui] en voudraient 10 M€. Les discussions devraient se poursuivre dans les prochains jours. » L’agence affirme encore que Manchester United, Chelsea, le Real Madrid, la Fiorentina et le Borussia Dortmund « suivent également de près la situation du joueur ».

- Autres rumeurs : Torje, Sanchez. Après RMC Sport mercredi, c’est au tour de L’Équipe d’annoncer qu’« en Roumanie, on évoque désormais [l’]intérêt [du PSG] pour Gabriel Torje (21 ans), le prometteur attaquant international du Dinamo Bucarest. » Par ailleurs, le Parisien estime que « le PSG et Lyon demeurent à l’affût [pour le recrutement de] Carlos Sanchez (25 ans), milieu de terrain colombien de Valenciennes, convoité par l’Udinese ».

- Trezeguet n’intéresse pas Kombouaré. Libre après la relégation de Hercules Alicante — où il a inscrit 12 buts en 31 matches —, David Trezeguet s’entraîne à Monaco, en compagnie de Ludovic Giuly. Sa disponibilité n’attire toutefois pas les principaux clubs français, dévoile L’Équipe ce mercredi. « J’ai du monde devant. On a beaucoup plus besoin de recruter des éléments défensifs », répond ainsi Antoine Kombouaré. En L1, seul l’OGC Nice serait intéressé.

- São Paulo aurait refusé 25 M€ pour Lucas. « São Paulo refuse de négocier Lucas, et ce, quelles que soient les conditions, a indiqué le vice-président du club pauliste, João Paulo de Jesus Lopes, à Lancenet !, d’après footmercato.net. Nous recevons les offres à son sujet avec la plus grande courtoisie, mais nous ne les étudions même pas. La seule façon de recruter Lucas à São Paulo est de payer sa clause [80 M€]. Nous n’avons même pas lu la proposition de l’Inter Milan [estimée à 25 M€], et nous avons indiqué que nous refusions. »

- Taarabt continuait de croire à sa venue au PSG. Après avoir accordé une interview à L’Équipe dimanche, Adel Taarabt a répondu lundi dernier aux questions du Parisien. Le milieu marocain continuait d’espérer son transfert au PSG : « Je ne suis pas sûr que la différence entre ce que réclame mon club [10 M€ plus 2 M€ en cas de qualification pour la Ligue des champions] et ce que propose le PSG [8 M€] soit insurmontable pour les nouveaux propriétaires. […] On est passés de 15 M€ à 10 M€. C’est quand même un bel effort, au regard du marché en Angleterre. QPR va adresser un fax [lundi] au PSG pour refuser l’offre transmise vendredi. Après, une contre-proposition est peut-être encore possible. Ce qui est clair, c’est que je n’irai pas au clash avec mon club. Je pourrais, mais ça ne me ressemble pas. »
Taarabt revenait également sur ses contacts avec les dirigeants parisiens : « C’est vrai qu’on a parlé avec le PSG, bien avant l’arrivée de Leonardo. Je l’ai eu au téléphone, et au contraire, il m’a rassuré sur le fait qu’il souhaitait me voir évoluer au Paris Saint-Germain. Les Qataris ont envie que je vienne. Ils me veulent, c’est une évidence. J’ai eu Nasser [al-Khelaifi] au téléphone et il a très envie que je signe. Mais c’est Leonardo le boss. Et si les Qataris sont d’accord et pas lui, ça ne se fera pas. […] Suis-je un second choix derrière Jérémy Ménez ? Ce n’est pas ce que j’ai compris. Le club voudrait faire jouer les deux joueurs. Sur le terrain, Jérémy joue sur le côté droit, alors que je peux évoluer derrière l’attaquant. Et Antoine Kombouaré n’aurait pas émis d’avis défavorable me concernant. »

Rumeurs de transferts : les départs

- Luyindula sur le départ ? Non convoqué par Antoine Kombouaré pour le tournoi amical en Autriche mardi — tout comme Arnaud, Kebano, Landre, Maurice et Ngoyi —, alors que seuls 16 joueurs font le déplacement, Peguy Luyindula pourrait être poussé vers la sortie, croit savoir le Parisien. Pour le quotidien francilien, la présence de l’ancien Strasbourgeois dans cette « liste de bannis » indique que « [son] avenir parisien s’obscurcit une nouvelle fois ». Luyindula a ensuite réintégré le groupe pour l’Emirates Cup : il était titulaire face aux New York Red Bulls.

Résultats, blessures, compos, suspensions…

- Innsbruck 0-1 PSG, AS Roma 0-3 PSG. Mardi soir, pour ses cinquième et sixième matches amicaux de la saison 2011/2012, le PSG l’a emporté 0-1 face au FC Wacker Innsbruck (Autriche) puis 0-3 face à l’AS Roma (Italie). (voir la fiche Innsbruck-PSG, le résumé Innsbruck-PSG, la fiche Roma-PSG, le résumé Roma-PSG, l’analyse (infos, stats, vidéos))

- New York Red Bulls 1-0 PSG. Samedi après-midi, pour son septième match amical de la saison 2011/2012, le PSG s’est incliné 1-0 face aux New York Red Bulls (États-Unis). (voir la fiche, le résumé, l’analyse (infos, stats, vidéos))

- Boca Juniors 0-3 PSG. Dimanche après-midi, pour son huitième et dernier match amical, le PSG s’est tranquillement imposé 0-3 face à Boca Juniors (Argentine). (voir la fiche, le résumé, l’analyse (infos, stats, vidéos))

- La 5e passe de la semaine pour Nenê ! Déjà buteur face au Benfica puis contre Brighton, Nenê a adressé quatre passes décisives mardi — une contre Innsbruck, trois contre l’AS Roma — et une cinquième dimanche face à Boca Juniors. (voir plus de stats)

- Amicaux et début de saison. Réussir une bonne série de matches amicaux est-il un gage de succès pour les premiers matches de championnat ? Retour sur les dix derniers étés du PSG. (voir Les matches amicaux et le début de saison du PSG)

- Quelle équipe-type ? Ce lundi, L’Équipe estime que « dans son esprit et sauf blessure, [l’équipe] qu’alignera [Kombouaré] dans cinq jours est claire ». Elle serait la suivante : Sirigu — Tiéné, Sakho, Bisevac, Jallet — Nenê, Chantôme, Matuidi, Ménez — Gameiro, Hoarau. « Mais cette équipe risque de connaître des changements au cours des semaines suivantes », poursuit le quotidien sportif, qui considère que Sakho, Bisevac, Ménez, Nenê et Gameiro sont « indiscutables », tandis que Chantôme, Matuidi et Hoarau seront « menacés » après PSG-Lorient : « Leonardo n’a pas recruté Sissoko pour qu’il soit remplaçant et une fois que l’ancien Turinois aura achevé sa préparation physique, débutée il y a seulement dix jours, il sera titulaire. […] L’arrivée imminente de Pastore devrait expédier un autre [joueur sur le banc]. De l’équipe pressentie samedi, la victime désignée semble s’appeler Hoarau. Mais comme l’Argentin ne sera pas prêt avant fin août, l’ancien Havrais a le temps de chasser la concurrence. » Enfin L’Équipe juge que cinq Parisiens « ont un coup à jouer » après leurs performances durant les matches amicaux : Cearà, Armand, Chantôme, Bodmer et Erding.

- La réorganisation du PSG est repoussée. Lors de la révocation du mandat de président de Robin Leproux, les nouveaux propriétaires du PSG avaient annoncé leur intention de revenir à une gouvernance par conseil d’administration — présidé par Nasser al-Khelaifi —, à la place de la formule directoire-conseil de surveillance en vigueur actuellement. Pour cela, une assemblée générale des actionnaires devait être convoquée fin juillet afin de modifier les statuts de l’entreprise. Un directeur général devait également être nommé à cette occasion.
Mardi après-midi, L’Équipe a annoncé sur son site Internet que cette réunion, qui devait se tenir jeudi, a finalement été reportée au mois de septembre prochain « en raison de l’indisponibilité de certains participants ». Ce mercredi, le Parisien indique à son tour que l’AG a été repoussée « en raison des vacances d’été et de l’absence de certains participants ».
En attendant la concrétisation de cette réorganisation, al-Khelaifi reste président du conseil de surveillance, Benoît Rousseau prolonge son intérim au poste de président du directoire, et Philippe Boindrieux poursuit ses fonctions de directeur général. « À Paris, la réorganisation de l’organigramme pourrait s’étirer jusqu’au mois de décembre, les nouveaux propriétaires du club souhaitant que l’accent soit mis en priorité, cet été, sur le marché des transferts », conclut le quotidien sportif.

- Arnaud, Maurice et Ngoyi bientôt écartés du groupe pro ? Avec un groupe de 26 joueurs — sans compter Javier Pastore —, Antoine Kombouaré pourrait être tenté de mettre de côté quelques joueurs sur lesquels il ne compte pas s’appuyer cette saison. « Trois ou quatre des vingt-six joueurs de l’effectif pourraient aller s’entraîner avec la réserve à partir de la semaine prochaine », croit savoir L’Équipe. Si Antoine Kombouaré a indiqué en conférence de presse qu’il souhaitait « travailler avec un groupe concerné », le quotidien sportif assure qu’il s’est montré plus explicite dans le vestiaire, en s’adressant à ses joueurs : « Je vais réduire le groupe à l’entraînement. » Et L’Équipe de lister les joueurs visés : « A priori, les jeunes joueurs à qui il avait demandé, dès la reprise, de trouver un club en prêt pour obtenir du temps de jeu sont les premiers concernés : Granddi Ngoyi, Loris Arnaud et Jean-Eudes Maurice. Et si Javier Pastore débarquait dans les prochaines heures, Peguy Lyindula (sic), sous contrat pour un an encore, pourrait s’ajouter à la liste. »

- Toulouse-PSG sur Foot+. Le match Toulouse-PSG sera retransmis en direct sur Foot+ dimanche 28 août 2011 à 17 heures. (voir TV : Toulouse-PSG diffusé sur Foot+ le 28 août)

- Présentation de la Fondation PSG. Il n’est pas évident d’intéresser le grand public aux activités de la Fondation PSG, créée en 2000 par le club parisien, qui la finance aux côtés de l’État, du conseil régional d’Île-de-France, du conseil général des Yvelines et de la mairie de Paris. Une vidéo réalisée par Nike et diffusée sur PSG TV permet de découvrir en quelques minutes les différentes opérations menées par cet organisme à but non lucratif. (voir aussi notre présentation de la Fondation PSG)

À propos des supporters

JPEG - 179.2 ko

- Réabonnements : la date limite encore repoussée. Mardi, dans la foulée des signatures de Jérémy Ménez, Blaise Matuidi et Milan Bisevac, le PSG a adressé un nouveau mail à ses anciens abonnés 2009/2010. « La dimension d’un club se juge aussi à son public, est-il indiqué. Vous qui avez répondu présent au rendez-vous la saison dernière (sic), votre place est au Parc. Alors il n’est plus temps d’hésiter : une semaine supplémentaire pour bénéficier des tarifs préférentiels de réabonnement, exceptionnellement prolongés jusqu’au 31 juillet. » La date limite était initialement fixée au 4 juillet.

Jeunes et féminines

- CFA : Saint-Pryvé-Saint-Hilaire 0-2 PSG. Pour son premier match amical de la saison, l’équipe réserve du PSG a battu Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, relégué en CFA 2 cet été. Les buts parisiens ont été inscrits par Ouedraogo (30e) et Diarra (60e), d’après l’édition départementale du Parisien.

- CFA : Lekhwiya 0-2 PSG, doublé d’Erding. Pour son deuxième match amical de la saison, l’équipe réserve du PSG a battu le champion du Qatar, Lekhwiya, entraîné par Djamel Belmadi. Les deux buts parisiens ont été inscrits par Mevlüt Erding, d’après le Parisien, qui précise que Zoumana Camara, Peguy Luyindula et Neeskens Kebano ont également participé à la rencontre, sous les yeux d’Antoine Kombouaré.

- CFA : Compiègne 1-1 PSG. Pour son troisième match amical, l’équipe réserve du PSG a fait match nul 1-1 avec l’AFC Compiègne, qu’elle retrouvera en CFA cette saison. Le but parisien a été inscrit par Diarra sur penalty (18e), avant que les Picards n’égalisent à leur tour sur penalty (39e). (source : afc-compiegne.net)

- Mali U20 : 2 Parisiens sélectionnés. Kalifa Traoré (défenseur) et Kalifa Coulibaly (attaquant) ont été sélectionnés avec l’équipe du Mali des moins de 20 ans pour participer à la coupe du monde U20 qui débute ce week-end en Colombie, d’après afrik.com.

- Mali U20 : 2 Parisiens titulaires. Kalifa Coulibaly et Kalifa Traoré, qui ont renforcé l’équipe réserve du PSG la saison dernière, disputent actuellement la coupe du monde des moins de 20 ans avec le Mali. Samedi, les deux Parisiens étaient titulaires pour le premier match du groupe A, qui s’est soldé par une défaite 0-2 face à la Corée du sud. À noter qu’Adama Touré, qui a rejoint Lorient (L1) cet été, était quant à lui remplaçant — il est rentré en jeu à la 78e minute. Prochains matches du Mali mardi contre la Colombie puis vendredi face à la France, qui ne compte aucun joueur du PSG dans ses rangs. (source : fifa.com)

Le reste de l’actu du 25 juillet au 1er août

Anciens Parisiens

- Anciens Parisiens buteurs avec les clubs de L1. Samedi, Jérémy Clément a inscrit le troisième but stéphanois lors de la victoire 3-0 des Verts face à Evian TG (L1). David Hellebuyck a quant à lui marqué le but de la victoire niçoise 1-0 face à l’Udinese (Italie). Mercredi, le premier but de Caen contre Quevilly (National, 2-1) était signé Pierre-Alain Frau. À noter enfin que Younousse Sankharé avait marqué samedi dernier le premier but de Dijon contre Lausanne (Suisse, 4-1). (source : football365.fr)

- L2 : 5 joueurs formés au PSG titulaires. Le championnat de L2 a recommencé ce vendredi. Cinq joueurs formés au PSG étaient titulaires lors de la première journée — Mounir Obbadi (Troyes), Grégory Paisley (Guingamp), Vincent Fernandez (Châteauroux), Thomas Gamiette (Tours) et Franck Dja Djédjé (Arles-Avignon) —, tandis qu’Alexandre Letellier (Angers) était remplaçant, et Florian Makhedjouf (Sedan) ne figurait pas dans le groupe. Alexandre Barbier (Reims), Kevin Rimane (Boulogne-sur-Mer) et Ismaël Gacé (Boulogne-sur-Mer) joueront quant à eux ce samedi et lundi, en matches décalés.
À noter par ailleurs que Romain Rocchi (au PSG de 2002 à 2004) a inscrit un — magnifique — but avec Arles-Avignon, et que Jérôme Rothen (au PSG de 2004 à 2009) était titulaire avec Bastia. Fabrice Pancrate (au PSG de 2004 à 2007 puis en 2008/2009) est quant à lui rentré en jeu à la 51e minute avec Nantes.

- Maxime Partouche buteur. Arrivé cet été à Créteil (National), Maxime Partouche a marqué le deuxième but des Val-de-Marnais ce week-end contre l’UJA Alfortville (2-0) en match amical. Sammy Traoré a assisté à la rencontre, mais il ne devrait finalement pas signer avec son club formateur, d’après l’édition départementale du Parisien. Les protégés de Jean-Luc Vasseur reprennent la compétition vendredi, à Cherbourg.

- Mulumbu a prolongé à WBA. Annoncé très proche de la Fiorentina il y a quelques semaines, Youssouf Mulumbu (24 ans) a finalement prolongé son contrat avec West Bromwich Albion, annonce le site officiel du club anglais. Le milieu international congolais, formé au PSG, est désormais lié avec WBA jusqu’en 2015. Il s’agit de sa troisième prolongation de contrat en 13 mois.

- Arquin a signé en D4 anglaise. Yoann Arquin (23 ans), qui jouait avec l’équipe réserve du PSG en 2009/2010, a signé au Hereford United FC (D4 anglaise), où il avait été mis à l’essai cet été. « Dans le court laps de temps durant lequel il a été avec nous, il s’est montré très impressionnant, a déclaré le manager, Jamie Pitman. Nous pensons qu’il a beaucoup de potentiel. » L’an dernier, Arquin avait réalisé des tests infructueux à Reims (L2) et au Colorado Rapids (MLS). (source : herefordunited.co.uk)

- Des nouvelles de Bernard Mendy. À Odense (Danemark) depuis février dernier, Bernard Mendy disputera le troisième tour de qualification de la Ligue des champions ce mercredi face au Panathinaïkos. Dans une interview accordée à sports.fr, le latéral droit explique qu’il suit l’actualité du PSG : « Ça évolue dans le bon sens. L’arrivée des Qataris, c’est bien pour Paris mais aussi pour le football français. Le PSG est taillé pour jouer le titre, ils veulent jouer chaque année la Ligue des champions et les joueurs qui sont arrivés, comme Ménez ou Matuidi qui veulent participer à l’Euro 2012, démontrent bien leur ambition. L’arrivée de Leonardo, avec son expérience, son carnet d’adresses et tout son vécu, peut aussi apporter de très bonnes choses au PSG. Je pense donc que Paris peut aller loin, et à mon avis les arrivées ne sont pas terminées. »

- Le Guen et Oman agressés. « Le match du deuxième tour de qualification pour le mondial 2014 entre la Birmanie et Oman a été interrompu à la suite de violences de la part des supporters birmans, rapporte lequipe.fr. Alors qu’Oman menait 2-0, le public local a lancé des chaussures, des pierres et des bouteilles sur l’arbitre et sur le banc d’Oman après un penalty sifflé contre son équipe. Paul Le Guen, le sélectionneur, n’aurait pas été blessé mais des membres de l’encadrement et des joueurs ont été touchés. »

- Giuly de retour à Monaco ? En fin de contrat au PSG, Ludovic Giuly (35 ans) s’entraîne avec l’AS Monaco pour entretenir sa forme. « Depuis, l’idée d’un engagement plus concret a germé, aussi bien dans l’esprit des responsables monégasques que dans celui de l’international, croit savoir L’Équipe ce samedi. Les dirigeants de L’ASM font même le forcing pour [le] recruter. L’ancien Parisien apparaît de plus en plus séduit par cette perspective et un accord entre les deux parties semble proche. Le joueur accepterait de réduire son salaire (on parle d’une rémunération deux fois moins élevée qu’au PSG) et obtiendrait, en contrepartie, l’assurance d’une reconversion au club. Le prince Albert, dont il est proche — il a été invité à son mariage, début juillet —, est très favorable à ce retour, qui pourrait se concrétiser dans le jours qui viennent. » A contrario, le Parisien assure que « les dirigeants de la principauté lui ont fait une proposition », mais que Giuly « privilégie, pour l’heure, des pistes en Ligue 1 ».

- Ngog courtisé par Bolton ? « Bolton s’apprêterait à faire une offre de 3,5 M€ à Liverpool pour s’attacher les services de David Ngog (22 ans) », croit savoir L’Équipe ce mercredi.

À propos des médias

- Bientôt la fin pour France Football ? Il y a quelques dizaines d’années, le magazine France Football était une véritable référence. Aujourd’hui, le bi-hebdomadaire prend un tournant qui pourrait achever son déclin : à partir du 5 août, il ne sera plus vendu que couplé au quotidien L’Équipe — qui appartient également au groupe Amaury, tout comme le Parisien. « Les deux titres seront proposés ensemble aux lecteurs pour 3 € le mardi et 2,50 € le vendredi, précise l’AFP. Il sera cependant possible de se procurer le quotidien seul au prix habituel (1 €). » (via les Cahiers du football)

- C’est la crise, Bisevac était en retard. Pas encore sorti de la visite médicale, Milan Bisevac n’a pas pu rejoindre Jérémy Ménez et Blaise Matuidi pour la conférence de presse qui s’est tenue en début d’après-midi au Parc des Princes. « Ils auraient dû être trois […] mais la visite médicale de Milan Bisevac […] s’est un peu éternisée », raconte L’Équipe. De son côté, le Parisien profite de l’occasion pour jouer à « la crise au PSG ». Le quotidien francilien consacre ainsi près de 40 % de son article à brasser du vent : « Ce n’est sûrement qu’un concours de circonstances, mais comment ne pas y voir le signe d’une communication hasardeuse ? Milan Bisevac, le joueur d’Antoine Kombouaré (mais pas celui de Leonardo), n’a pas été présenté à la presse, hier, en même temps que Jérémy Ménez et Blaise Matuidi. Le défenseur serbe de 27 ans, retenu par sa visite médicale, est arrivé au Parc des Princes sur les coups de 16 heures pour signer son contrat de trois ans. À ce moment-là, Nasser al-Khelaifi, le président du conseil de surveillance du PSG, et ses deux nouveaux partenaires avaient déjà quitté les lieux, également désertés par les photographes. »

- Manque-t-il un sourire au PSG ? Javier Pastore pas encore au PSG, le Parisien a déjà retrouvé ses anciennes habitudes : « Tel un gagnant du loto, Antoine Kombouaré voit arriver tous les deux jours des vagues de joueurs plus talentueux les uns que les autres. Mais la pression sur l’entraîneur est désormais énorme. Avec un tel effectif, tout autre résultat qu’un titre de champion serait un échec. »

- Leonardo a-t-il menacé Kombouaré ? À quelques jours de la reprise du championnat, le Parisien aussi reprend ses marques. D’une déclaration de Leonardo d’une grande banalité — « on peut faire mieux [que la saison dernière] », le quotidien francilien fait une menace terrible pour l’entraîneur parisien : « Kombouaré et ses joueurs savent désormais qu’ils n’auront pas d’excuses. “Tout le monde doit être conscient que le club a changé et qu’on a l’ambition de faire bien dès cette année. La saison dernière a été bonne, mais là on peut faire encore mieux”, ajoute le Brésilien. On ne peut être plus clair. »

- Taarabt : le mensonge du Parisien. « Malgré des informations contradictoires, la piste menant à Adel Taarabt n’est plus d’actualité. Les négociations ont été rompues et ne seront pas relancées », assure le Parisien ce mardi. « La piste menant à Adel Taarabt semble abandonnée », confirme L’Équipe. L’occasion de rappeler que le quotidien de Saint-Ouen a menti, le 6 juillet dernier
Le 3 puis le 4 juillet, le Parisien affirmait que les propriétaires du PSG avaient fait une offre de 15,37 M€ pour Taarabt. Dans une interview accordée au London Evening Standard le 5 juillet, Neil Warnock — le manager des Queens Park Rangers — évoquait très prudemment les négociations : « PSG have made an enquiry. […] But Flavio Briatore [QPR’s co-owner] is dealing with the negotiations. He is keeping me informed of the situation and at this precise moment he won’t be leaving because no one has met the asking price. I am not sure what that is but we have to take into account that Tottenham will get around 30-40 per cent of it because of what was agreed when we signed him from Spurs last year. »
Le lendemain, le quotidien français traduisait à sa manière les propos du manager anglais, en prenant bien soin de ne pas citer la moindre source : « Le club anglais vient tout juste de rejeter l’offre parisienne. “Le PSG nous a contactés, mais l’offre n’est pas à la hauteur de ce que nous voulons, a indiqué hier Neil Warnock, le manager de la formation anglaise promue en Premier League. Paris a en effet fait une proposition de 15 M€. Il faudra au moins 17 millions pour nous convaincre car 40 % de l’indemnité du transfert sera reversée à Tottenham, l’ancien club du joueur.” »
Des propos que n’a pas tenus Warnock, qui prenait garde à ne jamais citer de chiffre. Et pour cause : quelques semaines plus tard, on apprenait que les négociations tournaient en réalité autour de 8 M€ à 10 M€… Le Parisien avait simplement mis dans la bouche du manager de QPR les informations erronées qu’il avait glanées auprès de sources manifestement peu fiables. Et la déontologie ? Quoi la déontologie ?

En L1 et ailleurs…

- La chaîne CFoot lancée ! CFoot, la chaîne créée par la LFP, a été lancée — en clair — jeudi à 19h10 sur la TNT payante. Jean-Michel Roussier, son président, a répondu aux questions de lequipe.fr : « La chaîne sera gratuite en août et en septembre. Les premiers éléments [sur les abonnements] ne sont donc pas significatifs. Il faut d’abord faire connaître CFoot et habituer les téléspectateurs à ses rendez-vous, aux directs, aux magazines. Pour les abonnements et les résultats publicitaires, un point sera fait en octobre. […] Sur la L2, nous sommes les seuls à diffuser tous les matches. Ce championnat est d’un bon niveau, avec beaucoup de suspense, il sera mieux exposé. Et puis, CFoot c’est aussi un ton, des consultants de qualité, et un prix [3,99 € par mois] très novateur, très bas. C’est la volonté des clubs et de la Ligue : proposer une chaîne populaire, conviviale, heureuse. […] Y aura-t-il des matches de L1 ? Oui, en rediffusion, les mardis et mercredis à 20h30. Les deux affiches de la première journée sont déjà choisies : OM-Sochaux et PSG-Lorient. […] Comment adapter la distance dans le commentaire sur une chaîne contrôlée par les clubs (80 %) et la Ligue (20 %) ? C’est un élément clé sur lequel nous serons très vigilants. Même si je les souhaite les moins nombreux possibles, je m’attends à recevoir des coups de fil de présidents mécontents de notre traitement. Nous sommes dans une situation un peu schizophrénique, je le reconnais. Mais je protégerai la rédaction. Les abonnés nous jugeront sur notre crédibilité, et c’est pour eux, avant tout, que nous travaillerons, en toute indépendance. »
D’après La Tribune, « devant le CSA, Frédéric Thiriez tablait sur 700 000 abonnés dès cette année, pour atteindre les 3,5 millions en trois ans ». (voir comment recevoir CFoot)
Elle est accessible gratuitement pendant deux mois sur les réseaux ADSL, câble et satellite. (voir comment s’abonner à CFoot)

- Quand Saint-Étienne a refoulé Pastore. Après le Parisien vendredi, c’est au tour de L’Équipe de signaler ce samedi que Javier Pastore a été refusé par l’AS Saint-Étienne en 2006. « Javier Pastore, l’homme proche de débarquer au PSG pour 42 M€, a échappé à l’ASSE alors qu’il ne valait pas un centime, rappelle le quotidien sportif. C’était à l’automne 2006 et le jeune Argentin avait tenté un essai sur les pelouses de L’Étrat. Deux semaines plus tard, le gamin re-traversait l’océan. Un peu fragile, trop maigrichon, il n’avait convaincu personne chez les Verts, et le verdict fut sans appel : “Il ne passera jamais pro”, assuraient alors les responsables de la formation. Depuis, “El Flaco” (“le maigre”) ne s’est pas beaucoup remplumé, mais il n’a pas tardé à signer un contrat. Jusqu’à devenir l’un des joueurs les plus convoités d’Europe. »

- Nationalités des joueurs en Europe. Le site moustachefootballclub.com a réalisé une infographie représentant les principales nationalités des joueurs évoluant en France, en Angleterre, en Italie, en Espagne et en Allemagne. Les chiffres sont issus du site transfermarkt.fr. (via les Cahiers du football)

- Hourcade revient sur « l’affaire Lonsdale ». Samedi dernier, nous relayions la condamnation d’un supporter stéphanois pour « port, dans une enceinte sportive, d’objet rappelant une idéologie raciste ou xénophobe ». Le coupable portait un blouson Lonsdale, et avait reconnu devant les policiers qui le contrôlaient qu’il avait choisi d’arborer cette marque « parce qu’[il] n’aime pas les rebeus ».
Cette semaine, Le Progrès revient sur cette affaire en interrogeant le sociologue Nicolas Hourcade : « Le phénomène d’appropriation [d’une marque par un groupe] est très commun dans les cultures juvéniles. C’est un code de reconnaissance, mais également une question de style et de mode pour le groupe. Le mouvement skinhead dans son ensemble, politisé à droite comme à gauche, s’est approprié la marque. Le rapprochement a été fait avec les fameuses initiales du parti hitlérien par une infime minorité. En France, elle a été plus particulièrement appréciée par les sympathisants d’extrême-droite. […] Peut-on affirmer que ceux qui la portent revendiquent une tendance politique d’extrême-droite ? Oui et non. Oui parce qu’il est vrai que majoritairement, les supporters qui la portent affichent leurs idées nationalistes. Et non, parce que certains skinheads anti-racistes apprécient la marque, d’autres l’arborent pour le style, sans aucune référence politique. […] C’est surprenant que le port de la veste ait été retenu [par le tribunal correctionnel]. Ce qui est regrettable, ce n’est pas la sanction mais le motif. Effectivement, les propos, s’ils sont avérés vrais, peuvent être considérés comme un délit, mais pas le port de la veste. »

Autres infos PSG en vrac

- Bisevac encense Sakho. « Il est vraiment très fort, estime Milan Bisevac à propos de son nouveau partenaire en défense centrale, Mamadou Sakho. La saison dernière, il a été le meilleur défenseur de la Ligue 1. Pas surprenant qu’il devienne le capitaine du PSG. Grande classe. Il fait penser à Vidic. Mais Sakho n’a que 21 ans, Vidic en a 29. » (source : France Football)

- La concurrence s’invite au PSG. Avec un effectif considérablement renforcé, Antoine Kombouaré va pouvoir mettre les joueurs en concurrence à chaque poste. En conférence de presse, il s’est réjoui de ces nouveaux moyens : « Si j’appréhende de gérer les ego des vedettes et la pression ? Pourquoi me posez-vous cette question-là ? C’est le lot des grands clubs et le PSG veut en être. Il n’y a de la place que pour les costauds. Aujourd’hui, quand on est joueur du PSG, on doit être très content de voir arriver les très bons joueurs. À Paris, la pression on l’a tout le temps. Au Parc et à l’extérieur, c’est toujours compliqué et l’adversaire est motivé. J’ai été à Strasbourg et Valenciennes, je l’ai vécu. Ce sont de très bons soucis que je vais avoir. Je suis très content d’avoir la possibilité de faire des choix. Par exemple, Sirigu est un gardien de très grande qualité. On a eu une fantastique opportunité de pouvoir le faire venir. Ça s’est fait assez rapidement et suite à la blessure de Douchez. L’idée, c’est d’avoir deux très bons gardiens et c’est le meilleur qui jouera. C’est la concurrence qui rend les joueurs meilleurs. C’est aussi une très bonne chose qu’il y ait des joueurs de la région parisienne. Quand ils étaient gamins, ils ont vu le PSG gagner. Et aujourd’hui, ils arrivent dans un club en reconstruction. À eux de marquer son histoire avec leurs succès. » (source : AFP)
Selon L’Équipe, l’entraîneur parisien a prévenu ses joueurs qu’ils devront jouer le jeu : « Cette année, il y aura une vraie concurrence et il faudra l’accepter, ne pas s’en plaindre. Cette concurrence vaut pour tous les postes, y compris celui de gardien. Les meilleurs joueront, je n’aurai pas d’état d’âme. »

- Sakho : « Flatteur d’être capitaine d’un club comme le PSG. » En conférence de presse, Mamadou Sakho a indiqué qu’il se réjouissait de voir le club parisien se renforcer sur le marché des transferts : « Les renforts vont tirer l’équipe vers le haut pour aller chercher une place en Ligue des champions. C’est l’objectif minimum vue la qualité de l’effectif, il ne faut pas avoir peur de le dire sans se mettre la pression. C’est excitant de voir que le club a beaucoup d’ambition. […] Il y a eu énormément d’argent dégagé par les investisseurs, mais ce n’est pas notre problème. Nous, les joueurs, on doit se concentrer sur le terrain. […] C’est flatteur d’être capitaine d’un club comme le PSG à 21 ans. J’ai beaucoup plus de responsabilités, mais à part ça, je reste le même. J’ai la chance de pouvoir jouer avec des grands joueurs mais j’aime apprendre et poser des questions. » (source : AFP)

- D’où viennent les dollars du Qatar ? « Le club de la capitale est sur le point de souffler le prodige argentin Javier Pastore à Chelsea et au Milan AC. Les pétrodollars du prince héritier du Qatar sont donc plus lourds que ceux de Roman Abramovitch ou de Silvio Berlusconi », estime le Parisien ce vendredi. Pour être précis, la richesse du Qatar est essentiellement due à ses gisements de gaz naturel. « Le gaz contribue pour 32 % au produit intérieur brut du Qatar, alors que le pétrole représente 28 % du PIB », indiquait le président de Qatar Gas, Khaled bin Khalifa al-Thani, en décembre dernier, d’après le site d’Euronews.

- Le PSG fait beaucoup parler. « Il faut les appeler “les Galactiques de Paris”, implore Vincent Labrune, le nouveau président marseillais, dans L’Équipe. Cet été, le PSG va dépenser près de 100 millions d’euros. À mon avis, ce sera plus que les dix-neuf autres clubs de Ligue 1 réunis. C’est sans doute du jamais vu. »

- Le PSG, nouveau centre d’intérêt. Samedi, le correspondant du Parisien à Londres, Julien Laurens, évoque le regain d’intérêt que suscite le PSG en Angleterre : « Cela fait bien longtemps que le PSG n’occupait plus la chronique football des journaux anglais. Pourtant, depuis plusieurs semaines, le club de la capitale alimente les articles des quotidiens d’outre-Manche. C’est le dossier Taarabt, le capitaine marocain des Queens Park Rangers, qui a, dans un premier temps, rappelé Paris au bon souvenir des Anglais. Puis, le dossier du transfert de Javier Pastore, face au puissant Chelsea, est venu mettre encore plus en valeur la nouvelle puissance financière du club parisien, notamment sur le marché des transferts. “Quand on a su que Paris s’intéressait, comme Chelsea, à Pastore, on s’est dit qu’ils n’avaient aucune chance. Pour nous, Paris était un peu tombé dans l’oubli, surtout en l’absence de participation à la Ligue des champions, reconnaît Sam Wallace, grand reporter au quotidien The Independent. Mais la possible arrivée de l’Argentin au PSG a tout changé. Le club est entré dans une nouvelle dimension. Sur le plan du football mais aussi journalistiquement, c’est une histoire très intéressante à suivre.” En effet, le nouveau pouvoir financier parisien, à la suite du rachat par les Qatariens, a beaucoup fait parler de ce côté de la Manche. Dans le Sun, on a ainsi pu voir Paris surnommé “The Little Manchester City” par l’un de ses chroniqueurs. “Le PSG impressionne, c’est sûr. Ils sont capables de se positionner sur beaucoup de joueurs comme les autres gros clubs européens”, souligne un agent anglais. »
Dans la foulée du départ de Leonardo de l’Inter Milan puis des recrutements de joueurs évoluant en Serie A — Jérémy Ménez (AS Roma), Momo Sissoko (Juventus), Salvatore Sirigu (Palerme), et peut-être Javier Pastore (Palerme) —, le PSG fait également les gros titres de la presse italienne depuis un mois. À noter par ailleurs que Marca consacre une demi-page au club parisien ce samedi.

- Wenger : « Le PSG, sur une autre planète financière. » « Le nouveau PSG semble rouler à un niveau différent, a estimé Arsène Wenger vendredi. C’est un Manchester City à la française, avec une énorme influence au niveau économique. Ils vivent maintenant sur une autre planète financière, qu’aucun autre club en France ne peut concurrencer. C’est bien pour le football français d’être capable d’acheter des grands joueurs et d’être à nouveau compétitif en Europe. » L’Équipe indique que le manager d’Arsenal « figurait parmi les priorités initiales du cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, l’actionnaire principal du PSG, avant qu’il ne recrute Leonardo au poste de directeur sportif ».
Interrogé sur l’évolution du PSG, Thierry Henry, qui affrontera le club parisien avec son équipe des New York Red Bulls ce samedi après-midi, considère que « c’est de bon augure pour le championnat français de voir des joueurs comme Ménez revenir ou Pastore arriver ». (source : AFP)

- Anigo continue de parler du PSG. « J’entends qu’ils vont faire venir Bisevac. C’est un bon joueur, mais il faut arrêter de faire rêver les Parisiens en leur disant que le club va mettre 150 millions d’euros et aller prendre des joueurs du championnat de France. Ils vont passer pour des billes… », déclarait José Anigo il y a quelques semaines. Maintenant que le PSG a fait signer Jérémy Ménez (AS Roma), Momo Sissoko (Juventus), Salvatore Sirigu (Palerme), et se positionne sur Javier Pastore (Palerme), le directeur sportif de l’OM a trouvé un autre angle pour faire parler son amertume : « Paris se met beaucoup de pression avec toutes ces recrues. Gare à l’échec », a-t-il déclaré sur RTL.

- Emirates, nouveau sponsor du Real Madrid. Sponsor maillot du PSG depuis 2006 et jusqu’en 2014, Emirates a signé pour cinq saisons avec le Real Madrid ce vendredi. (source : realmadrid.com)

Notes

[1] Albert Poli et Armando Bianchi, qui ont joué à Paris dans les années 1970, sont nés en Italie mais sont arrivés en France alors qu’ils étaient enfants, avant de prendre la nationalité française par la suite. D’autres joueurs, comme Gabriel Heinze, disposent également d’un passeport italien.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

6 votes
Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG