Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Bilan de l’actu du 15 au 21 décembre

Actu PSG de la semaine : Beckham, Parc des Princes

jeudi 22 décembre 2011, par Gauthier B., Vivien B.

Actu PSG de la semaine : Beckham, Parc des Princes

Pour être sûr que vous n’ayez rien raté de l’actualité du PSG cette semaine, nous vous proposons une synthèse récapitulative, sujet par sujet. Pour en savoir plus sur un point précis, vous n’avez qu’à suivre les liens.

Absent ou peu disponible ces derniers jours ? Nous vous offrons une séance de rattrapage.

Transfert et rumeurs de transferts, matches des pros et des équipes de jeunes, infos diverses : toute l’actu du PSG du 15 au 21 décembre 2011 en bref.

Les faits majeurs du 15 au 21

La rumeur David Beckham

- « Les Beckham attendus à Paris ce week-end. » « David et Victoria [Beckham] ont prévu de découvrir Paris ce week-end, assure le Parisien ce jeudi. Si aucun détail de leur programme n’a pour l’instant filtré, ils doivent en profiter pour effectuer un véritable repérage au sein d’une ville qu’ils connaissent peu mais apprécient beaucoup. David a joué deux fois avec l’Angleterre au Stade de France, alors que Victoria a souvent fréquenté la Fashion Week parisienne. Monsieur y a également emmené madame pour son anniversaire en 2005, en 2007 et 2008. À chaque fois, les Beckham avaient résidé au Ritz, place Vendôme. Ils avaient dîné chez Guy Savoy, dans le XVIIe arrondissement. Victoria, fascinée par la Ville Lumière lors de ces courtes escapades, veut cette fois l’explorer et localiser où sa famille sera installée. Elle souhaite également prospecter quelques adresses où implanter les bureaux de dVb, sa marque de haute couture. Les Beckham repartiront ensuite fêter Noël en compagnie de leur famille, du célèbre cuisinier et ancien footballeur Gordon Ramsay, de sa femme et de leurs cinq enfants. […]
Ce voyage à Paris prouve surtout que l’arrivée de l’ancien international anglais au PSG se précise. Son contrat se termine à la fin du mois avec les Los Angeles Galaxy, qui ont déjà commencé à travailler sur le nom de son remplaçant dans l’effectif. Après cinq ans au club, ponctués d’un titre de champion, il a d’ailleurs vidé son casier au centre d’entraînement du club californien, et l’offre très lucrative du PSG semble être la dernière sur la table pour le milieu de terrain de 36 ans. Comme il l’avait dit, le Spice Boy prend tout son temps avant de lever le voile sur son avenir. Les dirigeants parisiens attendent une réponse définitive entre Noël et le jour de l’An. Néanmoins, il semble quasiment acquis qu’elle sera positive et que Becks évoluera bien au Parc des Princes après la trêve hivernale.
 »

- La vraie-fausse arrivée de Beckham à Paris. « Beckham arrive dimanche à Paris, assurait francefootball.fr samedi. Après de longues semaines de rumeurs et de négociations, le feuilleton David Beckham est tout proche de s’achever. Le milieu de terrain anglais, âgé de 36 ans, arrivera ainsi ce dimanche à Paris. Accompagné de sa famille, l’ancien joueur de Manchester United et du Real Madrid doit atterrir à l’aéroport du Bourget aux alentours de 18h30. Beckham pourrait ensuite prendre la direction du Parc des Princes. À 21 heures, le PSG accueillera Lille en clôture de la 18e journée de Ligue 1. Le club de la capitale pourrait profiter de ce match décisif pour présenter sa nouvelle recrue d’envergure. »
L’article était rapidement modifié : « Beckham est arrivé à Paris. Après de longues semaines de rumeurs et de négociations, le feuilleton David Beckham est tout proche de s’achever. Le milieu de terrain anglais, âgé de 36 ans, est arrivé ce samedi à Paris. Accompagné de sa famille, l’ancien joueur de Manchester United et du Real Madrid a atterri à l’aéroport du Bourget aux alentours de 18h30. Dimanche, Beckham pourrait prendre la direction du Parc des Princes. À 21 heures, le PSG accueillera Lille en clôture de la 18e journée de Ligue 1. Le club de la capitale pourrait profiter de ce match décisif pour présenter sa nouvelle recrue d’envergure. »
Finalement, Beckham n’est arrivé à Paris ni samedi, ni dimanche : « La famille Beckham est arrivée hier à l’aéroport de Londres, indiquait le Parisien ce week-end. […] La Beckham family doit fêter Noël dans sa résidence du Hertfordshire, au nord de Londres. David est attendu à Paris en début de semaine pour visiter la ville qui deviendra sans doute son nouveau port d’attache. »
L’Équipe, qui avait relayé la rumeur d’une arrivée à Paris ce week-end, ne sait plus sur quel pied danser : « Beckham joue à cache-cache. Les stars savent se faire désirer. C’est d’ailleurs à cela qu’on les reconnaît. David Beckham entretient donc le suspense sur son avenir. Signera-t-il au PSG comme tout semble l’indiquer ? En tout cas, il n’a pas l’intention de se presser pour prendre une décision. […] Le couple Beckham a décalé son passage éclair à Paris. Au lieu de quitter Los Angeles jeudi dernier, la Beckham family au grand complet (monsieur et madame et les quatre enfants) se sont finalement envolés pour Londres vendredi dans la soirée. Un retard de vingt-quatre heures qui les a contraints à réviser leur emploi du temps. Informés du comité d’accueil médiatique mobilisé pendant deux jours à l’aéroport du Bourget, David et Victoria auraient décidé d’annuler leur escapade parisienne. C’est en tout cas ce qu’assurait hier matin une source proche de la famille. Une fausse piste, sans doute.
Les Beckham sont toujours attendus dans le courant de la semaine pour repérer les lieux stratégiques de leur probable nouvelle vie en France. Sous contrat avec les Los Angeles Galaxy jusqu’au 31 décembre, David Beckham n’est pas censé apposer sa signature sur un contrat siglé PSG dans les prochains jours. Mais une rencontre avec les principaux décideurs du club parisien est tout de même prévue. Le Spice Boy attend notamment d’échanger avec Leonardo, avec qui il entretient les meilleurs rapports depuis leur collaboration à l’AC Milan. […] Selon une source amie du clan Beckham citée hier par le journal anglais
The Daily Mail, l’international anglais devrait annoncer officiellement sa décision “juste après le nouvel An”. Hasard ou coïncidence, le 2 janvier, la délégation du PSG sera reçue officiellement par la famille régnante du Qatar. David Beckham, le footballeur le plus flashé de la planète, sera sûrement sur la photo de famille, entre l’émir et le prince. »

- Beckham, une menace pour Ménez, Pastore et Matuidi ? « Déjà indispensable ? », se demande L’Équipe, alors que David Beckham n’a même pas encore signé au PSG. « Il ne subsiste plus guère de doute sur le fond du dossier : sauf s’il changeait d’avis à la dernière minute (sic), David Beckham revêtira le maillot rouge et bleu à partir du mois prochain. Mais cette alliance attendue entre un club en quête de reconnaissance internationale et l’une des plus grandes stars du foot des quinze dernières années pourrait dépasser les frontières du business et recentrer le débat sur ce que l’Anglais reste avant tout, à trente-six ans : un footballeur de haut niveau. La question se rapproche, jour après jour : une fois officiellement parisien, quel pourra être l’apport sportif de David Beckham ? Dit autrement, au vu du match sans relief du PSG contre Lille, au vu, plus largement, d’un jeu souvent sans force collective ni leader fédérateur, l’ancien Madrilène ne doit-il pas être perçu, aussi, comme une recrue qui ne dynamiserait pas seulement les boutiques du PSG ?
[…] Même s’il lui serait difficile d’empiler les matches comme titulaire, Beckham, passeur haut de gamme, pourrait densifier la concurrence au sein d’un milieu de terrain qui peine à trouver une harmonie. Sur le papier, il est une menace pour Jérémy Ménez à droite, Blaise Matuidi devant la défense mais aussi pour un Javier Pastore qui ne sera jamais mis réellement en danger par Mathieu Bodmer. […] Ne pas s’y tromper : Beckham viendra à Paris avec l’envie majeure d’y exister sur les terrains. L’exploitation de son image s’accommoderait mal, d’ailleurs, d’une fin de carrière pathétique. Si l’Anglais a choisi le PSG, c’est parce qu’il pense y trouver des conditions sportives favorables au succès. Son ambition d’emmener l’équipe de Grande-Bretagne aux Jeux olympiques de Londres, l’été prochain (27 juillet-12 août), maintient en éveil son goût pour la compétition.
 »

JPEG - 50.9 ko

- David Beckham aurait donné son accord pour signer au PSG. « C’est fait ! Au terme de quatre mois de négociations, le club de la capitale vient de recevoir l’accord de principe de David Beckham pour la signature d’un contrat d’un an et demi. Il paraphera le document en janvier prochain », annonçait le Parisien mardi soir sur son site Internet, estimant que « le PSG entre dans une dimension planétaire » avec ce « contrat du siècle ». L’information est confirmée ce matin dans les kiosques : « Il a dit OUI », peut-on lire en une du quotidien francilien.
« Contactés mercredi soir par RMC Sport, des proches du joueur démentaient toujours un accord entre les deux parties », indique de son côté l’agence de presse.

- Beckham : un salaire de 800 K€ brut mensuels ? « À Paris, Beckham va toucher 800 K€ brut mensuels, soit environ 4,3 M€ net d’impôt sur l’année, assure le Parisien. C’est largement plus que le salaire du Lyonnais Gourcuff, actuellement le footballeur de l’Hexagone le mieux rémunéré avec environ 500 K€ brut mensuels. L’Argentin Pastore, le Parisien le mieux loti, perçoit 2,3 M€ net à l’année. Du simple au double, là encore… Et 800 K€, ce n’est que le fixe de la star anglaise.
Viendront s’y greffer ses revenus liés à son image et au merchandising suscité par sa présence. Ils pourraient atteindre jusqu’à 17 M€ sur les dix-huit mois de son engagement parisien en fonction des résultats sportifs et économiques du Spice Boy. L’ancien Mancunien touchera un pourcentage sur les ventes de maillots et autres produits dérivés mais aussi sur l’exposition télévisuelle du PSG dans le monde. À titre de comparaison, Messi et Ronaldo, les deux meilleurs joueurs de la planète aujourd’hui, perçoivent des salaires supérieurs (10 M€ pour l’Argentin et 13 M€ pour le Portugais), auxquels s’ajoutent pour 14 M€ par an pour le Madrilène et 21 M€ par an pour le Barcelonais de revenus complémentaires.
 »

JPEG - 59.7 ko

- « Une mise en scène digne d’une rock star. » « La probabilité que [David Beckham] porte le maillot du PSG n’a jamais été aussi élevée, estime L’Équipe, qui consacre également sa une à l’arrivée annoncée de David Beckham au PSG. En fait, à Paris, on l’élève au rang de certitude puisque, hier après-midi, au Parc des Princes, s’est tenue une réunion de préparation à sa venue entre les différents services concernés : sécurité, communication, administratif, marketing. Le club de la capitale envisage une mise en scène digne d’une véritable rock star pour la présentation de l’anglais de trente-six ans, à laquelle assisteront des médias venus du monde entier. Sous contrat avec le Galaxy jusqu’au 31 décembre inclus, Beckham n’arrivera pas à Paris — en tout cas dans un but professionnel — avant cette date. Dans son entourage, on assure qu’il ne dévoilera pas son choix avant le Jour de l’an mais on n’écarte pas non plus l’idée qu’il n’attende pas 2012 pour se prononcer.
C’est donc à Doha, au Qatar, qu’il devrait porter le maillot parisien pour la première fois. C’est là, en tout cas, qu’il rejoindra ses nouveaux coéquipiers de retour à l’entraînement depuis le 30 décembre et qui se seront envolés au pays de leur actionnaire majoritaire (Qatar Sports investments) deux jours plus tard, pour un stage ponctué par un match amical contre l’AC Milan le 4 janvier à Dubaï. La traditionnelle conférence de presse de présentation du nouveau joueur aura alors lieu lors du retour en France. Soit avant le trente-deuxième de finale de coupe, à Lorient, contre Locminé (CFA 2), plus probablement juste après. Le “Spice Boy”, qui n’a plus joué en compétition officielle depuis le 20 novembre, pourrait d’ailleurs être exempté de ce déplacement en Bretagne pour mieux parfaire sa préparation physique à Saint-Germain-en-Laye.
En revanche, ce ne sera pas au Camp des Loges qu’il sera présenté à la presse, ni dans l’amphithéâtre vieillissant du Parc des Princes, comme ce fut le cas pour Javier Pastore, Diego Lugano, Blaise Matuidi, Mohamed Sissoko et Jérémy Ménez l’été dernier. Le club, sous l’impulsion de son actionnaire qatari, imagine les choses en grand et souhaiterait que la conférence ait lieu dans un salon de l’Hôtel de ville de Paris. Ce serait alors une première dans l’histoire du PSG. Ensuite, l’idée serait de conduire Beckham à la boutique du club, sur les Champs-Élysées, pour l’inauguration de la nouvelle devanture. Ce projet suppose un dispositif de sécurité conséquent sur lequel planche la direction parisienne depuis plusieurs jours. Un communiqué de presse sera ainsi envoyé aux plus grands médias du monde une semaine plus tôt, de sorte qu’ils aient le temps de prendre leurs dispositions pour l’événement.
 »

- Le PSG change (encore) de monde. « Pastore est là, le PSG change de monde », titrait le Parisien début août. « L’histoire du championnat de France retiendra pour l’éternité que son joueur le plus cher de l’histoire a posé le pied hier sur le sol parisien peu avant 11 heures. Cette fois, c’est sûr : Javier Pastore, 22 ans, argentin, acheté 42 M€ à Palerme, est enfin à Paris, propulsant définitivement son nouveau club dans un autre monde. Au pays des rêves, le PSG est déjà champion de France. Avec Pastore, le club de la capitale version Qatar démontre concrètement sa force de frappe, se hissant désormais au niveau du Real Madrid, de Chelsea, de Barcelone ou du l’AC Milan en matière de puissance financière. […] Paris se dote d’une équipe de Galactiques à l’échelle de la France. On va même finir par se demander si elle n’est pas surdimensionnée pour notre petite Ligue 1, sachant que le PSG ne dispute même pas la Ligue des champions. C’est d’ailleurs bien simple : s’il la jouait, le PSG en serait d’ores et déjà l’un des favoris. »
À peine quatre mois plus tard, Pastore est oublié, et le « favori de la Ligue des champions » va encore changer de monde : « C’est un moment historique pour le football français. Six mois après la prise de pouvoir des Qataris, le PSG s’apprête à basculer dans un autre monde, bégaye le Parisien. Selon nos informations, et sauf retournement de situation de dernière minute, David Beckham, star planétaire du ballon rond, va parapher un contrat de dix-huit mois dans les prochains jours. La semaine dernière, le joueur, sous contrat avec Los Angeles Galaxy jusqu’au 31 décembre (il ne peut donc signer aucun contrat avant le 1er janvier), a fini par céder aux avances parisiennes. Après plusieurs mois de négociations, il a appelé les dirigeants pour leur dire : “Yes !” Quelques détails restent encore à finaliser, mais le mariage est acté. Dans l’entourage du club, on assure que son transfert est acquis à “99 %”. […] À l’issue de son contrat, un poste d’ambassadeur de deux ans renouvelable lui a été proposé. […] Certaines sources avancent que l’annonce du transfert pourrait intervenir en fin de semaine, en guise de cadeau de Noël aux supporters. Dans les couloirs du Parc des Princes, on travaille davantage à une arrivée début janvier. Tous les services sont mobilisés. Et tout est prévu. Ainsi, pour faire face à la forte affluence des supporters, l’accès au camp des Loges sera réaménagé. »

- Beckham contacté dès août dernier par Leonardo ? Dans le cadre de son dossier sur le transfert de David Beckham, le Parisien propose une rétrospective des négociations : « Dès le mois d’août, Leonardo avait pris contact avec l’ancien Galactique. Histoire de tâter le terrain. Les deux hommes se connaissent bien et s’apprécient. Le Brésilien a dirigé l’international anglais au Milan AC, il lui propose de rejoindre Paris dès janvier. Dès le début, les Qataris soutiennent l’initiative du directeur sportif à 200 %. […] Dès le mois d’octobre, le PSG formule une proposition concrète. Des émissaires qataris se déplacent à Los Angeles pour convaincre le joueur.
Contrairement aux idées reçues, Victoria n’a jamais milité pour un déménagement à Paris. Elle adore sa vie en Californie, mais se range finalement au choix de son mari. Le PSG et Beckham tombent rapidement d’accord sur le salaire et sur la durée du contrat. Mais les positions divergent sur le volet marketing. Conscient de sa valeur marchande et des dizaines de millions d’euros que le PSG peut gagner sur son nom, Beckham se montre intransigeant. Pendant plusieurs semaines, les contre-propositions fusent de part et d’autre.
Paris se rapproche de ses exigences, mais Beckham hésite toujours. Car s’il a très vite rejeté les appels du pied en provenance des clubs anglais, l’idée de poursuivre sa carrière à Los Angeles, où sa famille coule des jours paisibles, ne le laisse pas insensible. Leonardo insiste, lui demande s’il se sent physiquement prêt à relever le défi. Mi-décembre, Beckham finit par donner son accord. Conquis, il compte sur ce dernier challenge pour revenir en pleine lumière avant les Jeux olympiques de Londres qu’il rêve de disputer.
 »

- « Le transfert de Beckham a un intérêt sportif. » Ce mercredi, le spécialiste mondial du retournement de veste, Dominique Sévérac, défend dans le Parisien l’intérêt sportif de David Beckham : « C’est un raccourci bien commode : David Beckham serait avant tout une icône glamour. […] Il ne court plus ? Il n’a jamais vraiment couru. Il ne joue plus vraiment à droite, mais comme relayeur ? C’est un poste en souffrance au PSG. À 37 ans en mai prochain, il est trop vieux ? C’est un débat franco-français assez inutile. Car le seul vrai risque, c’est son exil pendant quatre ans dans une MLS, le championnat nord-américain, relativement faible. […] Professionnel pointu, désireux d’un dernier challenge à sa (dé)mesure — les JO de Londres —, David Beckham n’a aucune raison de livrer la saison de trop. » En attendant d’écrire le contraire dans quelques semaines ?

La rumeur Carlos Tevez

- Le PSG serait prêt à proposer 30 M€ pour Tevez. « Après avoir sondé Manchester City, début octobre, sur l’hypothèse d’un prêt de Carlos Tevez, le PSG est revenu récemment à la relance pour enrôler l’attaquant international argentin lors du mercato d’hiver, assure L’Équipe. Cette fois, les discussions portent sur un transfert définitif. Aucune proposition concrète n’a encore été formulée, ce que Leonardo, le directeur sportif parisien, a confirmé hier soir : “On n’a jamais fait une offre pour lui.” Paris serait disposé à offrir 25 M€ pour racheter les deux dernières années et demie de contrat de Tevez (27 ans). Mais Khaldoun al-Moubarak, le président de Manchester City, en veut près de 30 M€.
Si le PSG a décidé d’accélérer sur ce dossier, c’est parce qu’il sait que l’AC Milan, la priorité de l’Argentin, ne peut proposer qu’un prêt avec option d’achat, ce que refuse obstinément le club mancunien. “
La situation concernant Tevez est très claire, a annoncé hier Silvio Berlusconi, le propriétaire de l’AC Milan, lors de la fête de Noël organisée par le club lombard. Il doit choisir entre deux solutions : le prestige et l’argent. L’AC Milan représente le prestige, la possibilité d’être visible dans le monde entier et de conquérir le Ballon d’or. De l’autre côté, le PSG, qui représente le Qatar, est la possibilité d’une grosse recette économique. Maintenant, c’est lui qui doit choisir.
Si le PSG a les moyens de s’aligner sur les exigences des Anglais, il n’a toujours pas convaincu Tevez de le rejoindre. Son directeur sportif devrait s’y atteler dans les prochains jours, car Leonardo n’est pas satisfait de ses avants-centres actuels et semble décidé à se renforcer dans ce secteur. Au-delà de la concurrence milanaise, il va devoir faire face également à celle de Tottenham mais aussi, et surtout, à celle de la Juventus Turin, qui aurait les moyens, selon des sources anglaises, de proposer les 30 M€ exigés. À Turin, c’est Pavel Nedved, membre du conseil d’administration turinois, qui mène les discussions en direct avec Roberto Mancini, le manager de Manchester City, qui fut son coéquipier à la Lazio Rome entre 1997 et 2000.
 »

- Tevez voudrait rester en Argentine. « Recruter Carlos Tevez demande des nerfs d’acier, estime le Parisien ce vendredi. Sur les tablettes de l’AC Milan et du PSG, l’attaquant argentin de Manchester City aurait fait, selon la presse argentine, une curieuse confidence à son représentant Adrian Rouco. “Mon désir est de faire la pré-saison avec Boca et de jouer la Copa Libertadores, aurait-il expliqué. Je n’ai pas d’objection si je dois renoncer à l’argent. Je suis fatigué de voyager et de faire des allers-retours en Europe.
De son côté, Javier Pastore, interrogé hier par une radio italienne, a déclaré presque la même chose : “
Je n’ai pas trop parlé avec Carlos récemment. Mais j’avais cru comprendre qu’il veut maintenant rester au pays.” Suite au prochain épisode. »

Autres rumeurs de transferts

- Leonardo : « Balzaretti, c’est clair, il ne viendra pas au PSG. » « Évoquée depuis un moment, la piste menant au latéral (droit ou gauche) Federico Balzaretti est en train de prendre forme, estimait lequipe.fr mercredi. Le défenseur de Palerme aurait été vu dans les bureaux du siège au Parc des Princes en compagnie d’Alain Roche. […] Le PSG a qualifié l’information de “complètement fausse”. »
« Le PSG tient à démentir formellement la rumeur évoquant l’éventuelle présence de Balzaretti à Paris », a confirmé le club parisien sur son compte Twitter officiel.
Enfin Leonardo, interrogé après le match contre Bilbao, a fermement démenti le transfert à Paris de l’Italien : « Écoutez, je ne vais pas passer mon temps à démentir, je n’en finirais jamais. Balzaretti, c’est clair, il ne viendra pas au PSG. Tout le monde le sait. Lui le sait, Palerme aussi. » (source : le Parisien)

- Loris Arnaud à l’essai à Boro. Sur son site officiel, Middlesbrough a confirmé avoir mis à l’essai Loris Arnaud. « Ce n’est pas comme si le PSG demandait beaucoup d’argent, a expliqué Tony Mowbray, le manager du club anglais. Si nous apprécions le garçon et qu’il nous apprécie, je suis quasiment sûr que nous trouverons un accord. »

La situation de Peguy Luyindula

- Luyindula engage des recours contre le PSG devant les tribunaux. « Peguy Luyindula a assigné, hier, le PSG en référé devant le tribunal prud’homal, assurait le Parisien mercredi. L’attaquant demande à son club d’appliquer la décision de la commission juridique de la LFP, confirmée en appel, dans un second temps, par la commission paritaire d’appel. Celle-ci enjoignait au club de réintégrer le joueur au sein de l’effectif professionnel parisien. L’audience aura lieu vendredi. »
« Il faut donc en arriver là, déplore l’UNFP dans un communiqué. Ce vendredi, il va donc falloir que Peguy Luyindula assigne son club, le Paris Saint-Germain, en référé pour l’enjoindre de respecter la décision de la commission juridique de la LFP, qui avait ordonné sa réintégration dans le premier groupe professionnel, voilà plusieurs semaines déjà. Devant le comportement inqualifiable du club parisien, devant le silence complice de la LFP, il ne reste plus donc que les tribunaux pour faire respecter les règlements et, par delà, la charte du football professionnel
L’UNFP, comme elle le fait depuis le début, soutient l’action du joueur, se réserve le droit de se joindre à lui lors d’une possible saisine sur le fond de cette drôle d’affaire, avec un club qui se moque des règlements et des institutions de l’organisateur même des compétitions dans lesquelles il évolue pourtant. Le joueur et l’UNFP se réservent également la possibilité d’attaquer la LFP en responsabilité devant le tribunal administratif pour défaut de respect de ses propres décisions. La Ligue dispose, en effet, de tout l’attirail réglementaire nécessaire pour obliger un club et, à défaut, pour le sanctionner en de pareilles occasions. Même un club comme le PSG qui, avant de penser à recruter au prochain mercato, ferait mieux de respecter les contrats en cours, comme le ferait le grand club qu’il aspire à devenir.
 » (voir aussi la vignette des Cahiers du football)

- Luyindula aux prud’hommes. « Le conflit entre le Paris Saint-Germain et Peguy Luyindula, mis à pied par le club, doit être étudié vendredi par le conseil des prud’hommes de Paris, saisi en référé par l’avocat du joueur, qui demande toujours la réintégration de son client au sein de l’effectif professionnel, rapporte l’AFP. “Nous avons saisi le conseil des prud’hommes en référé, qui est la procédure de l’urgence et de l’évidence”, a expliqué Me Yves Repiquet. “Nous ne demandons pas aux prud’hommes de rejuger l’affaire. Nous leur demandons de faire injonction au club sous astreinte, pour un montant de 50 000 € par jour, a-t-il ajouté. Nous souhaitons sa réintégration, point à la ligne. Le club n’a pas bougé sur ce point. Il est tout à fait clair que Peguy Luyindula n’est pas le bienvenu chez les professionnels”, a par ailleurs expliqué le conseil du joueur, précisant que “la décision de la Ligue était exécutoire. Si le PSG l’exécute, il n’aura pas un centime à payer”. »
« La séance aura lieu aujourd’hui, à partir de 13 heures », annonce par ailleurs L’Équipe.

Résultats, blessures, compos, suspensions…

- PSG 4-2 Athletic Bilbao. Mercredi soir, lors de la sixième et dernière journée de la phase de groupes de la Ligue Europa, le PSG s’est imposé 4-2 contre l’Athletic Bilbao. (voir la fiche, le résumé, l’analyse (infos, stats, vidéos))

- PSG 0-0 Lille. Dimanche soir, lors de la 18e journée de L1, le PSG a fait match nul 0-0 contre Lille. (voir la fiche, le résumé, l’analyse (infos, stats, vidéos))

- Kombouaré refuse l’aide de l’Unecatef. « Menacé depuis plusieurs jours, Antoine Kombouaré a reçu un coup de fil de l’Unecatef, le syndicat des entraîneurs, dont il est adhérent, indique le Parisien. L’union des entraîneurs lui a demandé s’il avait besoin d’aide, notamment d’un communiqué de soutien. Le technicien kanak a fait savoir que cette démarche ne l’intéressait pas. »

- Sakho revient sur la réunion entre joueurs. Dimanche, le Parisien publiait une interview de Mamadou Sakho, dans laquelle le défenseur parisien revenait sur la réunion entre joueurs qui a eu lieu après la défaite à Salzbourg : « Nous avions prévu de nous parler la veille [de ce match], mais il manquait Pastore, Ménez et Lugano. Cela n’aurait servi à rien. On a donc fait cette réunion avant Auxerre [le 4 décembre]. Elle a duré quarante-cinq minutes. Chacun s’est exprimé. J’ai d’abord parlé pendant un quart d’heure. Il fallait redevenir durs à jouer. Il y avait un relâchement psychologique. Le foot, avant le talent individuel, c’est d’abord de l’engagement et de la dureté. Si on perd ça, on perd tout. […] Capitaine, c’est un rôle d’homme et j’en suis un maintenant. J’ai un caractère fort. Quand je parle, c’est pour le bien de l’équipe. L’an dernier, c’était le rôle de Claude [Makelele]. J’essaie d’avoir un discours identique. Que je parle à Bahebeck ou Pastore, c’est pareil. Ça se fait toujours avec respect. »
Le capitaine du PSG évoquait ensuite l’évolution du club cette saison : « Les bruits concernant l’avenir d’Antoine Kombouaré ont-ils perturbé l’équipe ? Cela a peut-être joué inconsciemment chez certains. Ce n’est pas facile à vivre, mais le coach a eu un beau discours en nous demandant d’oublier ce qui se disait sur lui. C’est notre entraîneur et personne n’a arrêté de l’écouter. […] La concurrence ? C’est comme ça dans tous les grands clubs. Un super-défenseur central va peut-être arriver. Si c’est le cas, je le prendrai comme un défi. Quand j’entends parler de Beckham, je trouve ça super, car il pourrait apporter son vécu. Il ne faut pas juste se dire : “Ouah c’est Beckham !”, mais penser à ce qu’il va nous amener. »

- Un nouvel attaché de presse. « Le PSG a annoncé hier le nom de son nouvel attaché de presse en remplacement de Mathias Barbera, en partance pour la FIA (Fédération internationale de l’automobile), rapporte le Parisien. Il s’agit de Yann Guérin, qui a pour particularité d’avoir exercé les mêmes fonctions à… Marseille de 2006 à 2010. »

- Changement de pelouse au Camp des Loges. « L’un des terrains du Camp des Loges fait peau neuve, annonce PSG.FR. Arnaud Lescuyer, directeur technique du Parc des Princes, nous en explique les raisons. “Nous avons remarqué que le terrain numéro 1 du Camp des Loges était fatigué. C’est donc pour cette raison que nous effectuons un re-placage de la pelouse. Les 8 000 m² de gazon proviennent de la région d’Orléans et les travaux devraient durer environ 7 jours, sous réserve des conditions climatiques. Dans l’idéal, les joueurs devraient pouvoir ré-utiliser ce terrain aux alentours du 5-6 janvier, ce qui laissera le temps à la nouvelle pelouse de se reposer. En ce qui concerne le second terrain, il sera lui aussi probablement refait prochainement, mais quelques contraintes se présentent à nous. Un accès difficile pour les engins, notamment.” »

- Transferts : le procès en appel aura lieu en octobre 2012. « Le procès en appel des transferts du PSG, portant sur la période 1998-2003, se tiendra du 3 au 26 octobre 2012 à la cour d’appel de Paris, annonce L’Équipe. Trois audiences hebdomadaires sont prévues pour juger à nouveau certains des procédés mis en place par le PSG de l’époque Canal+ pour verser des compléments de salaire non déclarés à certains joueurs, aucun d’entre eux n’ayant pourtant été poursuivi. Au printemps 2010, en première instance, l’ensemble des prévenus (anciens dirigeants, agents) avaient été condamnés à des peines d’emprisonnement avec sursis assorties d’amendes. »

- « Poissy veut le centre d’entraînement du PSG. » Ce mercredi, l’édition départementale du Parisien assure que la mairie de Poissy a « un projet clés en main » pour accueillir le PSG : « La ville de Poissy vient de se mettre sur les rangs pour accueillir le club de football de la capitale. Elle propose l’aménagement d’un centre d’entraînement sur des terrains situés sur les hauteurs de la commune, à proximité de l’A13. Frédérik Bernard (PS), le maire, a expédié un courrier dans ce sens lundi à David Douillet, le ministre des Sports mais aussi ex-député des Yvelines, afin d’appuyer sa demande.
La maire de Poissy espère réaliser un coup de maître en raflant les pros qui s’entraînent chez son voisin Emmanuel Lamy (UMP), maire de Saint-Germain-en-Laye. Les nouveaux dirigeants estiment que les actuels équipements ne sont pas à la hauteur des ambitions du club. “
Le PSG s’interroge sur sa pérennité au Camp des Loges, explique Frédérik Bernard. Je fais une proposition dans le but de conserver le club dans les Yvelines. Il n’y a pas de bagarre politique avec Emmanuel Lamy.” Un nouveau pôle pourrait voir le jour à Poissy sur une zone agricole de plus de 40 ha qui appartient à la ferme du Poult. L’endroit se situe à proximité des autoroutes A13 et A14. Pas moins de neuf terrains ou encore un centre de formation et des services de soins pourraient être aménagés. “Je n’ai eu aucun contact avec les dirigeants du club mais je suis prêt à les rencontrer”, précise Frédérik Bernard.
Vendredi dernier, le dossier a été évoqué lors du conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye. Arnaud Péricard (DVD), élu d’opposition, avait fait part de ses inquiétudes. “
Le Camp des Loges est sérieusement menacé”, a-t-il prévenu. “La présence du PSG à Saint-Germain-en-Laye n’est pas remise en cause”, lui a répliqué Emmanuel Lamy. […] Des éléments nouveaux sont attendus début 2012 d’autant que le dossier est déjà bien ficelé. Il avait été évoqué en 2006 à l’initiative de Karl Olive, alors au service des sports de Canal+, devenu depuis conseiller général UMP de Poissy-Sud en mars dernier. L’idée n’avait pas été retenue par Colony Capital, le propriétaire du club à ce moment-là. »

- Kombouaré dresse un premier bilan. Mardi, durant la conférence de presse précédent le match Saint-Étienne-PSG, Antoine Kombouaré a dressé un premier bilan des six mois qu’il a passés à la tête du PSG 2011/2012 : « En ce qui me concerne, ça a été super enrichissant. J’ai aimé vivre ça parce que ce sont des situations qui permettent de se découvrir, d’apprendre sur soi et surtout de faire front. Il y en a qui peuvent lâcher. Moi, j’ai aimé cette pression au quotidien qui permet de montrer qu’on a du caractère. […] Ce qu’on a réalisé dans cette première partie de saison est exceptionnel. Je pèse mes mots. Avec neuf joueurs qui arrivent tardivement, constituer une équipe a été très compliqué et ça l’est toujours. Il y a beaucoup d’attente, c’est normal. Encore plus avec l’arrivée des Qataris. Mon avenir en suspens n’a pas été une aide au quotidien pour les joueurs. Ils ont fait abstraction de tout ça, ils ont été très costauds. Il y a peu d’équipes avec une telle pression capable d’obtenir ces résultats-là en si peu de temps. […] À vous écouter [les médias], le PSG n’a que des soucis. On est premiers ex-æquo. » (source : le Parisien)

Parc des Princes vs Stade de France

- Le PSG au Stade de France pour les grands matches ? Sur So Foot, Nicolas Ksiss-Martov revient sur le déménagement du PSG au Stade de France durant les travaux de rénovation du Parc des Princes, et les suspicions de déménagement définitif à moyen terme : « Jean Vuillermoz, adjoint au sport de la mairie de Paris, qui est en train de négocier le bail emphytéotique pour après 2014, ne semble pas inquiet outre mesure pour l’avenir d’une infrastructure encore propriété de la ville : “Le Parc a été retenu comme un des stades de l’Euro 2016. Dans ce cadre, des travaux sont nécessaires pour le mettre aux normes de l’UEFA. En attendant le PSG ira évoluer au SDF et reviendra ensuite au Parc. Nous avons rencontré les dirigeants qui nous l’ont confirmé pour le championnat. Je ne vois cependant rien de choquant que par le suite, comme pour le rugby, certaines grandes rencontres donnent lieu à des exceptions.
Donc, à bien le décrypter, un PSG avec des ambitions européennes va sûrement chercher à se rapprocher des modèles économiques anglais ou espagnols, beaucoup moins dépendants des droits télés grâce à leur billetterie. Or, faute de pouvoir augmenter sensiblement les tarifs, il reste comme unique solution d’augmenter la jauge, avec, par exemple, des matches dits de prestige. Et en cas de qualification en Ligue des champions, qui doute qu’un PSG-Barça ou PSG-Manchester, voire plus modestement un classique PSG-OM, n’attire pas 80 000 personnes ? Ce serait aussi l’occasion d’aider à remplir une installation surdimensionnée et dont la fréquentation dépasse rarement celle d’un stade moyen de L1. […]
L’autre facette, plus symbolique, de cette bascule vers le 9-3 tient également dans l’étiolement des derniers liens qui reliait le PSG 2.0 à son ancienne version, et surtout à ses ex-supporters qui avaient su inscrire le Parc dans le panorama des stades de légende des coupes européennes, s’illustrant de moult manières lors de matches mythiques. C’est entre les portes de Saint-Cloud et d’Auteuil que le PSG a rencontré Paris et sa banlieue, un certain public et ses premiers fans. Seulement, on l’a compris, les ultras ne sont plus désormais vraiment les bienvenus dans la “famille”. Le choix, même en pointillé, du Stade de France, enceinte la moins chaleureuse qui soit, le précisera juste un peu davantage. Le football populaire renvoie à plusieurs acceptions. L’une d’entre elle se contente du chiffre et d’une âme de comptable.
 »


- Parc des Princes : l’interview de Leonardo dans la Repubblica. Mardi, L’Équipe rapportait quelques extraits d’une interview de Leonardo dans le quotidien italien la Repubblica : « Les propos qu’y tient le directeur sportif du PSG sur le Parc des Princes ne manqueront pas de rallumer la controverse autour d’un éventuel déménagement du club parisien au Stade de France, estimait le quotidien sportif. “À Paris, nous jouons dans un stade vieux et inadapté, où il y a des concerts et des manifestations qui détruisent la pelouse. On n’en peut plus.” Les mots du Brésilien suggèrent une exaspération qui tranche, en apparence au moins, avec le discours récent de Nasser al-Khelaïfi, le président du club de la capitale : “Le Parc des Princes a toujours été et restera la plus belle maison du PSG.” Friture sur la ligne entre “Leo” et sa hiérarchie qatarie ? L’avenir le dira. En attendant, alors que Paris déménagera au SDF entre 2013 et 2015, le temps de la rénovation du Parc, les paroles du Brésilien viennent brouiller le positionnement du PSG sur cette question sensible. »
Dans quel contexte Leonardo a-t-il tenu ces propos ? Il explique qu’il se sent brésilien à 100 %, mais rappelle qu’il a la nationalité italienne depuis 2008. Enchaînant sur l’Italie, il précise qu’à ses côtés au PSG se trouve Jean-Claude Blanc, l’ancien président de la Juventus, dont il rappelle que celui-ci a travaillé sur le nouveau stade du club turinois. Le Brésilien enchaîne alors sur le Parc des Princes, dont Blanc est chargé de suivre la rénovation. C’est là que Leonardo déclare : « À Paris, nous jouons dans un stade vieux et inadapté, qui appartient pour moitié à la ville et pour moitié à l’armée, où il y a des concerts et des manifestations qui détruisent la pelouse. On n’en peut plus. »
Notons par ailleurs que L’Équipe a choisi de couper — sans le signaler — une partie de la retranscription de ses confrères, la précision de Leonardo sur les propriétaires des terrains. La raison : c’est le centre d’entraînement du PSG, le Camp des Loges, qui doit composer avec la base militaire, ce qui gène les projets de développement du club parisien à Saint-Germain-en-Laye. Les concerts qui abîment la pelouse ont en revanche bien lieu au Parc des Princes.
Suite au « buzz » de cette interview, le PSG a réagi mardi soir par un communiqué rappelant… l’existence d’un projet de rénovation : « Le Paris Saint-Germain confirme travailler de manière approfondie sur le projet de rénovation du stade en liaison et collaboration étroite avec l’ensemble des acteurs concernés par ce projet et notamment la mairie de Paris, Vinci et Colony Capital. Les équipes travaillent en particulier actuellement sur la définition précise des éléments du programme de rénovation du Parc des Princes tenant compte du fait qu’il s’agit en effet d’une structure construite il y a 40 ans et non extensible ; le coût global du projet ; le temps de travaux nécessaire afin de s’assurer de la conformité du programme de rénovation avec le cahier des charges de l’Euro 2016. Ce programme de travail devrait aboutir au mois de mars 2012 et devra permettre au Paris Saint-Germain de développer un projet qualitatif non seulement au niveau de l’environnement concurrentiel des nouveaux stades en France et en Europe à horizon 2015 mais également de disposer d’un Parc des Princes moderne. C’est en ce sens que s’est exprimé le directeur sportif du club dans une interview en rappelant seulement la nécessité de faire du Parc des Princes un stade conforme au projet ambitieux du club et proposant une expérience unique aux joueurs, supporters, médias et plus généralement à l’ensemble des acteurs. »
Ce mercredi, L’Équipe évoque ce communiqué en estimant que « le club a voulu corriger la bévue [de Leonardo] ».

À propos des supporters

- Les conséquences du plan Tous PSG en discussion sur lemonde.fr. Mercredi, le site du journal Le Monde s’est intéressé aux réactions des supporters parisiens depuis la mise en place du plan Tous PSG à l’été 2010. Après un rappel des faits, l’article passe en revue les points de vue d’entités contestataires (LPA, K-Soce Team) ou de réabonnés en tribunes latérales, mais aussi de certains à qui l’on donne rarement la parole désormais, comme Christophe Uldry, qui reste supporter mais n’assiste plus à aucun match au stade et ne conteste pas activement le plan Leproux : « Ce n’est pas une histoire de boycott, explique l’ancien président des Supras. C’est juste que ce Parc-là, cette manière de supporter, je n’y trouverais pas de plaisir. Je reste supporter de mon club, aucun souci. Mais mon plaisir, c’était de voir toute une tribune de 6 000 personnes organiser un soutien visuel et sonore à son équipe, de voir une vie associative se construire autour de ça. […] Me retrouver aujourd’hui dans un truc désorganisé, seul, sans tifo, sans droit de parole, parce que nos associations nous permettaient aussi d’avoir un avis sur l’organisation du club… Je ne suis pas un paillasson. »
« La suppression des abonnements en virage s’est faite de manière abrupte, rappelle Nicolas Hourcade. Beaucoup de supporters ont été écœurés par cette décision. Ils ont considéré qu’ils étaient virés du Parc alors qu’ils n’étaient eux-même pas violents. Parmi eux, certains sont passés à autre chose. […] En mettant tout le monde dans le même panier, le club a peut-être pacifié le stade, mais il n’a pas réussi à nouer un dialogue avec ceux qui étaient à Auteuil et à Boulogne et qui ne se reconnaissaient pas dans les tensions entre les tribunes ou la violence et le racisme de certains. Il y a là un rendez-vous raté. Mais le plan Leproux étant unanimement salué, le PSG peut difficilement l’abandonner. » Et le sociologue d’insister sur le fait que « pour essayer de mettre hors d’état de nuire 200 à 400 personnes très engagées dans la violence ou des actes racistes, on a ratissé très large. Et fait des victimes collatérales, les abonnés de Boulogne et d’Auteuil qui n’étaient ni racistes ni violents, bien plus nombreuses que les personnes visées ».
Lemonde.fr discute ensuite de l’efficacité de ce plan : « [Il] est caduque, estime le porte-parole de la K-Soce Team. Contre Nancy [le 20 novembre], nous avons mené une action au Parc. Nous nous sommes retrouvés où nous le souhaitions dans le stade. Si nous avions voulu tous aller à Boulogne ou Auteuil, ça aurait été possible. Ce plan, ce n’est que de la communication. […] Le plan Leproux a de bons côtés, comme revenir à un public plus familial. Mais en quoi est-ce incompatible avec un public ultra ? Ce qui était incompatible, c’était la violence. Mais aujourd’hui, ce ne sont pas les plus violents qui se retrouvent à la porte du stade. S’ils veulent revenir, ils le peuvent sans problème. » « L’aléatoire, c’est une escroquerie, confirme Christophe Uldry. En achetant des places au marché noir, on peut se retrouver massivement n’importe où. Les gens qui veulent contourner le plan le peuvent, et à chaque match. » Nicolas Hourcade nuance toutefois ces propos : « On ne peut pas dire que les plus radicaux peuvent revenir très facilement. Hier, le PSG acceptait de fait que Boulogne soit une tribune blanche : ce n’est plus le cas. Si, ponctuellement, certains veulent créer des incidents, ils le peuvent, c’est vrai. Mais ils savent aussi qu’en créant des troubles ne serait-ce qu’une fois, il est très probable qu’ils soient interdits de stade, car le plan Leproux est coordonné entre le PSG et les pouvoirs publics. » (lire l’intégralité de l’article sur lemonde.fr)

- Jean-Claude Blanc rencontrerait les ex-leaders des tribunes. « [Mardi] après midi, Jean-Claude Blanc, directeur général [délégué] du PSG, a rencontré deux leaders historiques des ex-tribunes Boulogne et Auteuil, affirme le Parisien. Un rendez vous qui se voulait une première prise de contact. Une nouvelle rencontre est prévue [jeudi] avec d’autre leaders. »

- La lutte contre les violences au stade en question. « Au terme de huit mois de procédure, trois supporters du TFC, interpellés en avril dernier, ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Toulouse, explique sofoot.com. Soulagés, ils n’en dénoncent pas moins l’attitude des policiers et regrettent de ne pouvoir espérer des dédommagements.
Le 2 avril dernier, trois supporters du TFC étaient interpellés à la sortie du match Toulouse-Montpellier, en marge d’incidents entre supporters et policiers à la fin de la rencontre. Hier, après huit mois de procédure, les supporters ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Toulouse. […] Lors de la première audience du procès, le 6 septembre 2011, Damien avait présenté une vidéo censée attester de son interpellation brutale alors qu’il était en train de filmer l’intervention des policiers de la section d’intervention rapide (Sir). Ces derniers avaient alors demandé l’ajournement de la séance afin de présenter eux aussi une vidéo, filmée par les nombreuses caméras de surveillance du Stadium. Le 22 novembre, lors de la seconde audience du procès, aucune vidéo n’a pourtant été présentée par les policiers de la Sir. “
Leurs explications des faits ont été pour le moins approximatives, rendant logique la relaxe”, indique le Kop de supporters du TFC dans un communiqué, publié ce matin.
Au terme d’une procédure qu’il estime “
interminable et coûteuse”, Damien regrette, cependant, “l’impunité” dont bénéficie la Sir dans cette affaire : “Ils nous ont accusés de les avoir frappés et ont réitéré ces accusations mensongères devant le tribunal. Pourtant, ils ne seront jamais inquiétés d’avoir porté de telles accusations. En effet, nous nous retrouvons aujourd’hui avec quelques milliers d’euros de frais de justice et nous n’avons pas les moyens financiers de nous retourner contre ces policiers et d’engager de nouvelles procédures afin d’espérer des dédommagements ou remboursements.” La Sir est également dans le collimateur du Kop, qui dénonce dans son communiqué “les pressions mises sur les supporters depuis son instauration” et invite les pouvoirs publics à s’interroger “sur l’intérêt véritable de cette police”. Car pour les supporters toulousains, “ce procès a permis de mettre en exergue la caricaturale politique du chiffre qui a été instaurée en marge des matches de football”. […]
Au-delà du cas toulousain, ce verdict amène à réfléchir sur les modalités de la lutte contre le hooliganisme : si l’objectif de réduire les violences dans les stades est louable, toutes les méthodes ne sont pas acceptables d’autant qu’elles semblent parfois manquer leur cible.
 »

Jeunes et féminines

- CFA : PSG 1-1 Avion, Paris est 15e. Pour son 14e match de championnat en 2011/2012, l’équipe réserve du PSG a fait match nul 1-1 face à Avion (13e). Les Parisiens sont désormais quinzièmes. (voir le calendrier du PSG)

- Coupe Gambardella : Sedan-PSG en 64es. Le tirage au sort des 64es de finale de la coupe Gambardella — la coupe de France des U19 — a eu lieu ce jeudi. Les jeunes du PSG se déplaceront à Sedan dimanche 8 janvier 2012. (source : FFF.FR)

- U17 : PSG 6-2 Tours, Paris est 1er. En match en retard du championnat national des moins de 17 ans, le PSG s’est imposé 6-2 face à Tours (3e). Les Parisiens restent premiers, et comptent désormais six points d’avance sur Guingamp.

- France U16 : 2 Parisiens convoqués. Kingsley Coman et Roli Pereira De Sa ont été retenus pour participer à des tests médicaux et à un stage avec l’équipe de France U16 du lundi 19 au jeudi 22 décembre. (source : FFF.FR)

Le reste de l’actu du 15 au 21 décembre

Anciens Parisiens

- Djorkaëff et Gallardo dans les bagages du milliardaire russe à Monaco ? « Étienne Franzi, l’actuel président du club, l’a confirmé hier : le milliardaire russe [Rybolovlev] sera intronisé, avant la fin de l’année, actionnaire majoritaire de l’ASM, rapporte L’Équipe. Youri Djorkaëff et Marcelo Gallardo pourraient intégrer l’équipe dirigeante. […] Le club s’apprête à passer sous la coupe d’un actionnaire étranger pour la première fois dans son histoire. […] Le magnat russe serait prêt à injecter 200 M€ pour relancer l’ASM vers des aventures plus réjouissantes. À l’instar du PSG avec les Qataris, Monaco pourrait donc disposer de moyens colossaux pour redevenir un club fort du football français.
Avant d’en arriver là, il faudra déjà songer à éviter la sortie de route en Ligue 2. Comment et avec qui ? Rien ne serait encore vraiment défini, car il faut d’abord voir comment sera modifiée la structure de l’actionnariat, mais tout est possible. Maurice Cohen et Jean-Marc Goiran figurent parmi les possibles futurs présidents à la place de Franzi. L’ancien champion du monde 1998 Youri Djorkaëff pourrait aussi avoir un rôle à jouer en tant que directeur sportif. Enfin, l’hypothèse d’un changement d’entraîneur à la trêve est envisagée. Marco Simone, qui a succédé à Laurent Banide mi-septembre, pourrait alors être remplacé par l’ex-meneur de jeu argentin de l’ASM Marcelo Gallardo, coach du Nacional Montevideo et principal complice sur le terrain de l’Italien lors de la conquête du titre de champion de France en 2000.
 »

- Traoré et Baning s’entraînent dans un collectif de joueurs africains. « Au départ, le rassemblement concerne des anonymes de niveau régional, explique le Parisien. Puis avec le bouche-à-oreilles, des éléments plus confirmés étoffent le groupe. “Maintenant, on est devenu plus sélectif, précise Kamen. Le minimum requis est d’avoir évolué en CFA.” Une trentaine de joueurs participent à chaque entraînement. Ils s’appellent Christian Bekamanga (ex-Nantes), Pierre Boya (ex-Grenoble), Sammy Traoré (ex-PSG), Albert Baning (ex-PSG) ou Pierre Womé (ex-Inter Milan). […]
Les séances débutent systématiquement par une prière. “
Une moitié est catholique et l’autre est musulmane, indique Kamen. Donc, le lundi on fait la prière catholique, le mardi, c’est au tour de la prière musulmane et ainsi de suite. On demande à Dieu qu’il puisse nous éviter les blessures et nous permettre de continuer à vivre pour notre passion.” Pour mieux se structurer, le collectif aimerait se transformer en association. En attendant, le système D demeure, les joueurs n’ayant même pas de vestiaires pour poser leurs affaires ou prendre une douche. Les déplacements pour les rares matches amicaux sont en partie pris en charge par les grands frères comme les internationaux camerounais Pierre Womé, Rigobert Song (Galatasaray) et son neveu Alexandre (Arsenal). Dernièrement, deux éléments du collectif ont retrouvé une structure pro. Le Camerounais Steve Beleck vient d’inscrire 7 buts en 10 matchs avec l’AEK Athènes (D1 grecque), et Stéphane Nguema [ex-PSG] a signé au Gabon, son pays d’origine. Il n’oubliera pas son passage à Saint-Denis. “Cette expérience m’a beaucoup apporté, dit-il. Cela prouve qu’il ne faut jamais lâcher car une seconde chance peut s’offrir à nous.” »
En fin de contrat au PSG en juin dernier, Sammy Traoré (35 ans), qui s’était entraîné avec Créteil (National) cet été, a rejoint ce collectif. « C’est une super initiative, estime-t-il. Comme je n’avais pas trouvé de club à la rentrée, j’ai décidé d’aller à Saint-Denis. C’est important de pouvoir garder la forme afin d’être opérationnel immédiatement si une occasion se présente. Et c’est plus sympa de s’entraîner collectivement plutôt que d’être tout seul dans son coin. J’ai passé de très bons moments au PSG, mais aujourd’hui je suis sans club et il faut faire avec. Est-ce difficile de passer des infrastructures du PSG à un petit terrain synthétique ? C’est vrai que les conditions sont délicates car il n’y a pas de vestiaire ou de boîte à pharmacie. Mais, il existe une solidarité entre tous les footeux. Ils sont tous très respectueux et viennent au stade avec un grand sourire. Je vois de la joie sur les visages. Il y a une grosse différence de niveau entre les joueurs, mais tout le monde tire dans le même sens. Les plus grands encouragent les plus petits. J’ai beaucoup de respect pour le coach [Guy Biolg] qui fait un super travail. […] J’ai quelques pistes. Ne vous inquiétez pas pour moi… »

- Barrada double buteur. Abdelaziz Barrada, formé au Paris Saint-Germain, a donné la victoire à Getafe sur le terrain de Majorque ce samedi. Évoluant presque comme un attaquant, le Marocain a d’abord égalisé sur une frappe contrée dans la surface, et a ensuite donné un avantage définitif aux siens en marquant tranquillement dans le but vide après avoir reçu une bonne passe d’un coéquipier.

- Makhedjouf titulaire en L2. Glanant jusque-là du temps de jeu essentiellement en coupes, Florian Makhedjouf a eu le droit à sa première titularisation en championnat avec Sedan lundi soir. En match avancé de la 18e journée, les Ardennais l’ont emporté 1-3 à Guingamp.

- Ricardo continuera à entraîner. « Victime d’un accident vasculaire cérébral le 28 août et sorti de l’hôpital le 18 septembre, Ricardo (47 ans) poursuit son rétablissement, indique L’Équipe. “Il me faut encore un mois et demi environ, je pense, pour récupérer totalement”, nous a assuré hier l’ex-coach du PSG, de Bordeaux et Monaco, qui va prolonger d’un an, donc, pour l’année 2012, son bail comme entraîneur de Vasco De Gama. »

- Hakeem Achour à Dijon. « Dijon a obtenu la signature pour trois ans et demi d’Hakeem Achour, le milieu offensif d’Ivry (CFA), annonce L’Équipe. Âgé de vingt-deux ans, le joueur formé au PSG a inscrit 10 buts cette saison. » Achour était resté une saison à Paris, en 2009/2010. Titulaire d’un contrat pro, il évoluait avec l’équipe réserve, en CFA.

À propos des médias

- Plagiat : RMC Sport s’excuse et rectifie son article. Mardi soir, le rédacteur en chef adjoint de l’agence RMC Sport nous a présenté ses excuses pour le plagiat de notre article sur la hausse des abonnements. Une mention a par ailleurs été apportée à la brève publiée sur rmcsport.fr : « Des chiffres détaillés que l’on peut trouver sur le site PSGMAG.NET. »

- Leonardo absent contre Lille : Beckham ? Tevez ? Ancelotti ? « Leonardo, le directeur sportif du Paris Saint-Germain, ne sera pas présent au Parc des Princes, dimanche soir, pour PSG-Lille », révélait francefootball.fr la semaine dernière. Et le site du bi-hebdomadaire de multiplier les hypothèses : « Il doit partir ces jours-ci à l’étranger et ne sera de retour dans la capitale que mardi prochain, à la veille du déplacement de son équipe à Saint-Étienne pour le dernier match de l’année. Cette absence prolongée n’est pas dans ses habitudes, puisqu’il assiste à toutes les rencontres, à domicile comme à l’extérieur. Leonardo aurait-il des affaires importantes à régler ? Dans ce cas, les pistes sont nombreuses : l’arrivée de David Beckham qui semble se préciser, les contacts pris avec Manchester City au sujet de Carlos Tevez ou encore l’embauche éventuelle d’un nouvel entraîneur. Autant de dossiers qui pourraient justifier un déplacement de plusieurs jours. »
Dimanche, sur son compte Twitter officiel, le Parisien a apporté une réponse fort décevante pour les amateurs de rumeurs : « Leonardo, le directeur sportif, n’a pas assisté à PSG-Lille pour raisons familiales. »

-  W9 regrette le PSG. « Chez W9, l’élimination du PSG en Ligue Europa a été particulièrement mal vécue, annonce L’Équipe. La filiale de M6, détentrice du premier choix de diffusion dans cette compétition, s’était en effet focalisée sur le club parisien, proposant ses six matches de poules. “Il y a eu un vrai engouement autour du PSG : leurs rencontres en prime time ont rassemblé en moyenne 1,7 million de téléspectateurs, soit une progression de 40 % par rapport aux rencontres de Ligue Europa diffusées l’an dernier sur cette case”, détaille Frédéric de Vincelles, directeur général de W9. Quant au match d’avant-hier contre l’Athletic Bilbao, malgré une programmation à 19 heures, il a tout de même attiré 1,1 million de personnes.
W9 risque de ne pas atteindre de tels scores pour la suite de la compétition, où ne figure plus aucun club français. “Pour nous, c’est évidemment une vraie déception, poursuit de Vincelles. Heureusement, des équipes de stature internationale sont encore en lice, comme Manchester United, dont on va suivre le parcours de très près.” »

- À qui les droits de la Ligue Europa ? « L’appel d’offres sur les droits de diffusion de la Ligue Europa, pour la période 2012-2015, n’a toujours pas rendu son verdict, annonce L’Équipe ce vendredi. Avant-hier, les chaînes intéressées par la compétition (M6, Canal+ et Al-Jazeera) ont participé à un 2e tour. L’UEFA était censée procéder, hier, à la remise des prix, mais elle se donne finalement le temps de la réflexion. Sans doute parce que la situation n’est pas vraiment claire. M6 et Canal+ ont formulé une offre en commun sur les différents lots (le premier choix et le reste des rencontres), avec une proposition financière en hausse par rapport au montant actuel des droits (8 M€ par an). Et Al-Jazeera ne fait pas de la figuration… Les dirigeants de l’UEFA devraient se manifester aujourd’hui. »

- Linette : Al-Jazeera, c’est pas du jeu ! Interrogé sur lemonde.fr, Cyril Linette reproche à Al-Jazeera d’avoir l’outrecuidance de concurrencer Canal+ : « Al-Jazeera est un concurrent différent car il est, semble-t-il, nanti de moyens financiers illimités. Mais également car il a choisi d’attaquer frontalement Canal et ses abonnés. Il n’y avait évidemment aucun accord avec TPS ou Orange, mais ils ont toujours abouti à fournir une offre complémentaire. Al-Jazeera cherche à nous évincer complètement de la Ligue des champions. Sur la Ligue 1, ils expliquent qu’ils n’ont dépensé que 90 M€ pour deux matches, mais ce n’est pas sur quoi ils avaient misé au départ. Ils ont aussi cherché à venir sur les lots principaux de Canal. Ils étaient prêts à dépenser beaucoup plus d’argent. C’est donc un concurrent qui nous attaque sur nos meilleurs contenus. Il faut se bagarrer, se poser les bonnes questions, et apporter les bonnes réponses. Si l’on ne peut pas diffuser l’intégralité des compétitions, il faut chercher à proposer le meilleur.
[…] Je vois un concurrent qui vient nous attaquer frontalement, et surtout qui attaque nos abonnés, qui pourraient être les premières victimes. On va donc essayer de se bagarrer face à cet adversaire pour conserver et améliorer notre offre. […] Les téléspectateurs ne pourront plus voir de matches en clair ? Cette privatisation du foot par le biais de la Ligue des champions n’est pas de notre fait. Si on n’a pas en face de nous un concurrent qui cherche à nous sortir de la Ligue des champions,
Canal serait resté sur une offre complémentaire à celle de TF1 ou d’un autre opérateur gratuit. L’arrivée de ce concurrent qui arrive frontalement sur notre lot nous oblige à nous adapter. C’est Al-Jazeera qui a déséquilibré le marché, ce serait injuste de nous faire porter le chapeau. »
Le directeur des sports du groupe Canal+ explique par ailleurs comment il compte s’adapter pour couvrir la Ligue des champions : « On va chercher à “événementialiser” ces rencontres, car nous avons la possibilité de prendre l’antenne plus tôt, de la rendre plus tard… Ce qui est sûr, c’est qu’on aura une page en clair sur la Ligue des champions le dimanche dans le Canal Football Club pour répondre partiellement à la problématique de la privatisation de la Ligue des champions… qui n’est pas de notre fait. »

- Développement de la L1 à l’international. « La Ligue 1 poursuit son développement à l’international grâce à la signature de deux nouveaux accords en Turquie et en Corée du Sud, annonce la LFP sur son site officiel. Diffusé jusqu’à présent sur la chaîne Kanal A, le championnat de France de Ligue 1 bénéficie d’une meilleure exposition en Turquie, puisque quatre rencontres sont désormais diffusées en direct chaque semaine sur LigTV, le bouquet sport de la plate-forme Digitürk qui compte 2,5 millions d’abonnés. Les chaînes LigTV 2 et LigTV 3 se partageront en effet les meilleures affiches de Ligue 1. C’est ainsi que les rencontres Sochaux-PSG, Marseille-Bordeaux, Lorient-Lyon et Lille-Dijon ont été diffusées en direct le week-end dernier à l’occasion de la 17e journée de Ligue 1.
En Corée du Sud, la Ligue 1 sera désormais diffusée sur
Sports 1. Diffusée en câble, satellite et IPTV, Sports 1 dispose de 7 millions d’abonnés, dont 2,5 millions en câble et satellite et 4,5 millions en IPTV.
Commercialisée jusqu’à la fin de la présente saison par Canal+ Events, filiale de
Canal+, la Ligue 1 sera commercialisée par Al-Jazeera Sports pour la période 2012-2018. La Ligue 1 est aujourd’hui diffusée dans plus de 180 pays dans le monde et commentée en 60 langues. »

En L1 et ailleurs…

- Antonetti critique ses joueurs puis s’excuse. « Frédéric Antonetti n’a finalement pas changé, estime L’Équipe. Comme par le passé, l’entraîneur de Rennes est capable de s’en prendre à l’un de ses joueurs, comme ce fut le cas samedi soir, en plein derby face à Brest, face aux prises de risques inconsidérées de Georges Mandjeck, son défenseur. À force de multiplier les sorties tapageuses, il entretient le malaise à Rennes. […] Un agacement déjà exprimé à maintes reprises, mais hurlé samedi soir : “Comment tu veux finir dans les trois premiers avec des joueurs comme ça !” S’il s’est excusé auprès de son joueur et de son groupe, et s’il a regretté sur la forme ses propos, l’entraîneur a résumé une nouvelle fois le fond d’une pensée connue depuis plus d’un an : selon lui, les attentes autour du club de François Pinault sont disproportionnées en rapport à ses moyens. »

- Red Star-OM n’aurait pas lieu au Parc des Princes. « La question se pose depuis le tirage au sort des 32es de finale de la coupe de France, lundi soir, rappelle La Provence. Les dirigeants du Red Star et de l’OM se sont déjà entretenus à ce sujet, hier. Premier enseignement : il paraît désormais improbable que la rencontre ait lieu au Parc des Princes pour des raisons de sécurité. Le vétuste stade Bauer et ses 3 000 places homologuées étant trop étroit, le Stade de France apparaît en revanche comme la solution idéale pour les deux clubs. »

Autres infos PSG en vrac

- Sakho : « Je suis un soldat. » Dimanche, dans le Parisien, Mamadou Sakho se dévoile quelque peu : « Ai-je envie de changer mon image ? Oui. Avant, j’avais peur d’être caricaturé. J’ai un côté très dur qui me permettait de cacher mes émotions. Alors que j’en ressens plein. Aujourd’hui, j’assume tout ce que je suis. En fait, je grandis, tout simplement. […] Est-il vrai qu’une scène du film Polisse m’a particulièrement touché ? Oui. Quand Joey Starr serre dans ses bras un petit Malien de 10 ans que sa mère ne peut plus nourrir. J’ai revu mon enfance et j’en ai pleuré. Ce gosse perdu, c’était moi. Quand j’étais au centre de formation du PSG, je cachais ces problèmes derrière des sourires. Je me souviens des sorties où les parents venaient chercher leurs enfants. Moi, je rentrais en RER et je n’avais pas de quoi me payer le ticket… Je ne me plains pas, mais je n’oublie rien. C’est devenu ma force. »
Dans Le Monde daté de samedi, le capitaine du PSG fait également le point sur son attachement pour la capitale et son parcours au sein du club francilien : « Paris est ma ville. J’ai grandi entre le 20e arrondissement, le 18e et la petite couronne : Saint-Denis et La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. C’est important pour un joueur du PSG d’être attaché à Paris. La capitale associe les cultures, les classes sociales et les façons de penser. J’aime cette mixité. […] À partir de 2002, j’ai découvert des règles de vie qu’on ne m’avait jamais apprises. J’ai mis six mois à m’adapter et acquérir une certaine maturité. J’en tire un bilan positif. Les éducateurs du Camp des Loges ont constitué une seconde famille. J’ai acquis le respect des partenaires, des horaires. Ces années m’ont aidé à me construire. […] J’ai beaucoup travaillé pour obtenir [mon premier contrat pro]. Pendant ma formation, j’ai fait des sacrifices. Notamment lorsque mes potes de quartier sortaient le week-end et que je ne pouvais pas les suivre. Ou lorsque je faisais huit heures de bus pour aller jouer contre Mulhouse. »
Sakho évoque également avec lucidité son statut au sein de l’effectif 2011/2012 : « Je ne suis pas une star. Je suis un soldat. J’aide le groupe à essayer de gagner. Même si je commets des erreurs. J’ai la haine de la défaite. Je déteste perdre mes duels. […] À l’entraînement, je suis largement moins agressif avec mes coéquipiers… […] Comme toute entreprise, un club souhaite valoriser ses personnages-clés. Au PSG, il y a Pastore aujourd’hui, peut-être Beckham demain… et Sakho. À Paris, je suis un symbole. Même avec l’argent des investisseurs, je reste un emblème du club. Je suis en quelque sorte un alibi pour les Qataris. »

- Gros plan sur Angelo Castellazzi. Dimanche, L’Équipe a brièvement présenté Angelo Castellazzi (39 ans), un technicien italien arrivé en octobre au sujet duquel peu d’informations ont filtré jusqu’à présent. « [Il] regarde tous les entraînements des Parisiens, sans jamais y prendre part, explique le quotidien sportif. […] Au départ, [il a été recruté par Leonardo] pour renforcer le staff technique et redéfinir la manière de jouer des équipes de jeunes. Mais depuis, officiellement, Castellazzi s’occupe des montages vidéo. “Il ne vient pas pour parler tactique avec moi”, avait fermement déclaré Antoine Kombouaré, le 20 octobre, pour couper court aux rumeurs d’une mise sous tutelle. Une affirmation étayée dans L’Équipe un mois plus tard par Leonardo, qui a pourtant fait de ce diplômé universitaire en architecture l’un de ses principaux collaborateurs lorsqu’il a entraîné l’AC Milan (2009-2010) et l’Inter (décembre 2010-2011).
À l’Inter, c’était son confident, son premier assistant, son homme de confiance, explique Fulvio Pea, l’entraîneur de Sassuolo (D2) qui coachait la Primavera (équipe réserve) de l’Inter la saison passée. Angelo est extrêmement bien préparé, notamment tactiquement, grâce à toutes les années qu’il a passées au sein de la formation à l’AC Milan.” Quel était le rôle de Castellazzi quand “Leo” entraînait Milan ? “Au-delà de l’aider sur le terrain, il était chargé, à travers la vidéo, de décrypter les forces et faiblesses des équipes adverses, souligne Alberigo Evani, le sélectionneur des équipes d’Italie des moins de 18 ans et 19 ans. C’était mon assistant quand j’étais l’entraîneur de la Primavera du Milan (2008-2009). Il m’a été d’une grande aide.” Andrea Tarozzi, entraîneur adjoint de Sassuolo, a connu Castellazzi, l’été dernier, lorsqu’ils suivaient ensemble une formation pour obtenir le diplôme permettant d’être entraîneur jusqu’à la 3e division italienne et adjoint en Serie A et B : “On était 60, dont Roberto Baggio. Angelo a obtenu l’une des toutes meilleures notes de la promotion. Il est fort pour décrypter la tactique, créer beaucoup d’exercices. C’est un garçon exceptionnel.” Trop pour n’être qu’un simple responsable vidéo ? »

- Hoarau : « Les jambes brûlaient. » Dans L’Équipe, Guillaume Hoarau explique que son retour anticipé avec les pros — il devait initialement reprendre en CFA, d’après le quotidien sportif — lui a fait du bien, mais qu’il est encore juste physiquement : « C’est dur d’entrer en jeu comme ça. Sur certaines actions, il m’a manqué du rythme, le petit coup de reins. Après quelques accélérations, les jambes brûlaient. À un moment donné, Sylvain [Armand] m’a demandé si je pouvais prendre sa place. Je lui ai dit que non, ce n’était pas possible. »

- Pastore refait parler de lui. « Javier Pastore n’a pas aimé l’élimination du PSG en Ligue Europa et il l’a dit, hier, sur les ondes romaines de Radio Radio, rapporte L’Équipe. “On a été éliminés parce qu’on a perdu un match très important avant Bilbao [à Salzbourg], a-t-il déploré. La qualification se jouait là-bas. Mais on a joué avec une équipe de rechange, des joueurs qui ne sont pas titulaires, et on a perdu.” » Pastore, qui se disait fatigué, avait été laissé en récupération, tandis que Ménez et Lugano étaient blessés.
« Le milieu argentin (22 ans) a déclaré que “l’Italie et Palerme lui manquent” , que “les gens, en France, sont un peu plus froids”, qu’il aimerait, un jour, évoluer dans une plus grande équipe : “Je veux continuer à grandir. Assurément, il y a des équipes plus grandes que celle-là [le PSG].” Enfin, Pastore est revenu sur l’avenir de l’entraîneur, Antoine Kombouaré : “En France, ils ne sont pas habitués à changer après deux, trois défaites. Nous, Argentins, et vous, Italiens, ça change souvent (il sourit). En France, quand ils disent que l’entraîneur va changer, il se passe un bordel.” Avant d’ajouter : “Moi, du Mister [Kombouaré], je ne peux rien dire. Il m’a toujours bien traité.” »

- Les entraînements au Camp des Loges. 20minutes.fr consacre un article aux entraînements du PSG au Camp des Loges : « Pour le supporter parisien, huis clos n’est pas une pièce où Jean-Paul Sartre pose les bases de l’existentialisme mais une triste banalité : celle des entraînements fermés au public. Comme c’est devenu la norme dans beaucoup de clubs, le PSG ouvre ses séances une fois par semaine. Souvent pour un spectacle à l’intérêt tout relatif, même pour le plus acharné des supporters. Surtout quand Antoine Kombouaré dirige ses joueurs sur le terrain le plus éloigné.
Jeudi matin au Camp des Loges, une vingtaine de courageux affrontent le froid matinal en forêt de Saint-Germain. Regroupée derrière deux rangées de barrières, la petite troupe regarde les titulaires de mercredi face à Bilbao alignée les tours de terrain à un rythme de coureurs du dimanche. “
Les entraînements ouverts au public tombent toujours le lendemain des matches, comme ça on ne voit rien”, râle Christian venu “parce qu’il n’avait pas grand-chose d’autre à faire.” Une série d’étirements plus loin les Pastore, Gameiro et Bodmer regagnent déjà les vestiaires sans avoir effleuré un ballon. Reste les remplaçants de la veille dont le cinq contre cinq ne déchaînent pas les passions. »

- Un mal pour un bien ? « Et si ce n’était pas la catastrophe annoncée ? », s’interroge le Parisien ce vendredi, rappelant que « la saison dernière, l’élimination du Losc en 16es de finale face au PSV Eindhoven avait permis aux Nordistes de se concentrer sur le championnat et (accessoirement) la coupe de France, et de réussir le doublé ! »

-  Le Parisien s’interroge sur les performances de Gameiro. De bonnes statistiques, une avance sur son tableau de marche de la saison dernière mais aussi des ratés, notamment lors des « grands rendez-vous » (Lyon, Marseille, Lille) : Kevin Gameiro n’a pas convaincu le Parisien, qui tente de déterminer s’il est « victime ou coupable ». (lire l’article du Parisien)

- Bodmer et les faux comptes Twitter. L’avocat de Mathieu Bodmer, Me Jean-Claude Zylberstein, a confié à l’AFP que son client lui avait « demandé d’obtenir la suppression des faux profils sur Facebook et Twitter, en raison des fausses nouvelles divulguées sur ces réseaux ». Fin novembre, un « tweet » émanant d’un de ces faux comptes, sur lequel Bodmer dédramatisait une altercation avec Nene, avait été repris par plusieurs sites. Les faux comptes de joueurs pullulent depuis quelques temps et certains médias y pêchent parfois des informations. Un faux Milan Bisevac avait ainsi annoncé son transfert à Paris bien avant qu’il soit effectif, et un faux Jérémy Ménez avait démenti sa conversation avec André Ayew, avec une faute d’orthographe qui avait fait rire les rédactions peu scrupuleuses…

- Clément et Armand se retrouvent. À l’approche du match Saint-Étienne-PSG, le Parisien a réuni Jérémy Clément et Sylvain Armand, qui évoquent l’amitié qu’ils ont nouée à Paris : « C’est con, mais on s’est tout de suite bien entendus à cause d’une chanson. Un jour dans le vestiaire, j’ai fredonné Tes états d’âme… Éric de Luna Parker. Et comme c’est sa chanson préférée… […] Nos premières conversations ont tourné autour de ça. Il débarquait des Rangers, il était timide, il fallait l’intégrer. On s’est bien entendus, on a la même mentalité, le même caractère. On a fait beaucoup de choses ensemble. C’était une belle époque. […] On était tout le temps ensemble. On faisait des soirées avec nos enfants et nos femmes. On allait au restaurant ensemble… […]
On s’est parlé deux fois cette semaine, mais Jérémy n’est pas très téléphone. Mais quand je regarde
Jour de foot, dès qu’il a fait une connerie, je l’appelle et je l’allume. » « Ça me saoule le téléphone, je préfère voir les gens, confirme le Stéphanois. Alors demain après le match, Sylvain, Christophe [Jallet] et Guillaume [Hoarau] vont venir manger à la maison. Et on passera la journée du lendemain ensemble. »

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

14 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    ginola
    22 décembre 2011 14:28

    Bonjour, Connaissez vous les raisons du licenciement du coatch ?

  • #2

    Votez
    Sauce Poivre
    22 décembre 2011 14:30

    Le PSG 1 er du championnat !

    AK viré ?

    C’est une première dans le monde du Foot ! Non ?

    Certains seront peut-être contents .Personnellement , je ne comprends pas vraiment et je reste dubitatif sur le pourquoi et la finalité.

  • #3

    Votez
    papy
    22 décembre 2011 14:38

    @Sauce au poivre

    non apparemment on suit les traces de l’OM
    lucien leduc (1972) et Gerard Gili (1990) ont été virés alors que l’OM était premier.

    Attendons la version officielle quand même pour AK mais je pense que c’est une grosse connerie de la part de Leo.

  • #4

    Votez
    Luna Parker
    22 décembre 2011 14:46

    La K-Soce team, hum.. Certains supporters qui la composent sont "historiques" (!) peut-être, mais l’assoce est super jeune, non (vs Lutèce, Supras, Gavroches) ? Donc je vois pas trop la légitimité et le poids dans les discussions pour négocier un retour des assoces. Encore moins de parler dans les médias… surtout pour dire -entre autres- ça :

    ["Ils savent très bien que ça risque de très mal se passer après nous avoir vu".
    Youssef, un des leaders de la K-soce Team, un sous-ensemble des ex-Supras Auteuil"]
    Le Monde 14.12.11

    ---------

    Tes états d’âme… Éric de Luna Parker… les gars, vous abusez un peu quand même, non ?

    "Ça m’a fait bizarre. Pas grand-monde connaît ce morceau." Jeremy Clément
    Vraiment ?!!?!

  • #5

    Votez
    zed60
    22 décembre 2011 17:05

    Bonjour a toutes et tous,

    "Tes états d’âme… Éric de Luna Parker". Eh oui, on est loin du temps ou Dominique Rocheteau, avait le droit à 3 pages dans "Rock & Folk", pour nous parler de rock Californien en général et des Eagles en particulier. Mais là je vous parle d’ un temps…etc,etc.
    Limogeage d’ Antoine. Catfab, une fois l’ annonce actée, on attend tes commentaires. Et arrête de glousser, c’ est désagréable.

  • #6

    Votez
    Kob_bzh
    22 décembre 2011 17:14

    Je crois que Coupet avait aussi confessé écouter Metallica de temps en temps… Un peu autre chose… Sourire

  • #7

    Votez
    zed60
    22 décembre 2011 17:50

    Sorin, était aussi assez fan de hard, de Angra, crois-je. Groupe somptueux s’il en est, qui démontre que les Brésiliens savent faire autre chose que du Foot.

  • #8

    Votez
    Kob_bzh
    22 décembre 2011 19:19

    J’aime assez Angra mais je ne savais pas que je partageais ça avec Sorin… Mais en repensant à son look, pas étonnant.

  • #9

    Votez
    ClemTlse
    22 décembre 2011 20:15

    Sur PSG.fr :
    Le PSG et son entraîneur Antoine Kombouaré tiennent à préciser qu’ils ont engagé des discussions sereines qui devraient aboutir prochainement et qui permettront à chacun de préserver leurs intérêts.

  • #10

    Votez
    keko75
    22 décembre 2011 20:34

    Léo se met GRAVE la pression sur ses épaules en virant AK en milieu de saison, une autre place que premier à la 38e journée serait une catastrophe désormais…
    J’espère juste qu’il a un grand tacticien sous la main sinon si c’est pour mettre Makelele c’est claire qu’il va voler aussi haha.

  • #11

    Votez
    Monstermunch
    23 décembre 2011 00:33

    Bon, ce serait Ancelotti… Je préférerai Riijkaard, mais bon… Je serai AK, j’aurai beaucoup de mal à garder mon sang froid.
    Si encore il l’avait remplacé par FOURNIER

  • #12

    Votez
    working class hero
    23 décembre 2011 01:48

    un déménagement provisoire - définitif vers un stade sans âme
    un entraîneur - joueur historique presque remercié parce que pas suffisamment "glam"
    un préretraité péroxydé en phase de recrutement à prix d’or
    des virages certes sans violence mais aseptisés et sans identité

    ce titre de champion d’automne a un drôle de goût…

    je ne partage pas forcément les opinions de Luis "matra" Fernandez sur le paris "harlemglobe trotters" saint germain mais j’en viens presque à regretter le PSG des Geraldao, des Vampeta et autres Traoré. Peu importe les résultats, c’était mon club, mon histoire et mon identité…

  • #13

    Votez
    keko75
    23 décembre 2011 08:13

    Je pense que léo aurait dû le mettre dehors après la troisième défaites face à Salzbourg trois jours après le 3-0 au vélodrome ça aurait fait moins d’histoire. Il y a trois semaines de ça sur les réseaux sociaux ça gueulait des "AK casse toi !" j’vous rappelle c’est dingue quand même. Et puis tout ce soutien soudain pour Kombouaré de personnes qui ne connaissent en rien le PSG de l’intérieur, qui ne connaissent ni l’homme ni l’entraineur mais qui le soutiennent À MORT ! comme si Kombouaré était hors de tout reproche ! de l’hypocrisie pur jus Made in France quoi :) Antoine le Kanak LA GROSSE victime du méchant Brésilien Léo qui veut faire couler le PSG Boouh et ça choque la France. Ils ne voient que cette première place qui est pour moi logique, 90M€ dépensé quand même ! les gens semblent l’avoir oublié mais encore heureux que Paris soit en haut de l’affiche ! On a pas de jeu, mais on a du fric pour ça qu’on est premier ! Mais ça reviendra au mois de janvier quand Paris gagnera de nouveau ses matchs là on en reparlera des 90 millions…. et Kombouaré lui, profitera de son joli pactole de 3 millions d’euros au soleil le pauvre homme, il doit pleurer (de joie ?) à ct’heure…

  • #14

    Votez
    Kimmo Parigo
    23 décembre 2011 09:05

    L’argent pourri les gens. Bref, sans faire de discussion de comptoir, c’est quand même regrettable ce manque de stabilité. Le changement de coach devait s’opérer bien avant le recrutement des joueurs ou en mai 2012. Pas maintenant. Un nouveau coach à la trêve c’est des nouveaux joueurs choisis par ce dernier en juin 2012.
    C’est pourquoi il ne faut pas acheter de maillot floqué …

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG