PSGMAG.NET est définitivement fermé depuis 2013.


 

Résumé du match : PSG 4-2 Athletic Bilbao

[UEFA] PSG 4-2 Athletic Bilbao : résumé du match

mercredi 14 décembre 2011, par Gauthier B.

Dernier match de poule pour le Paris Saint-Germain, qui doit espérer un bon résultat de Bratislava face à Salzbourg pour se qualifier, tout en s’imposant face à Bilbao pour éviter les regrets. Les Basques, déjà assurés d’être leaders, n’alignent pas leur meilleure équipe — signalons notamment que l’attaquant Llorente est resté à Bilbao. Du côté parisien, Antoine Kombouaré applique un turn-over essentiellement défensif : Douchez, Tiéné, Camara — avec le brassard —, Lugano et Armand — au poste de milieu défensif — débutent, tout comme Bahebeck qui profite du forfait de Ménez.

Le match en bref

La rencontre commence mal pour Paris. Un centre venu du côté droit de la défense arrive sur l’expérimenté Gabilondo, qui tente une volée du gauche que Douchez repousse en corner. Sur celui-ci, David Lopez trouve Aurtenetxe au premier poteau, qui expédie une tête dans la lucarne (0-1, 3e). Avec ce score, Paris est éliminé quoi qu’il arrive. Les hommes de Kombouaré tentent d’abord de réagir de façon brouillonne, et ce sont les joueurs de Bilbao qui ne sont pas loin de doubler la mise, sur une tête au second poteau sauvée par Cearà.

Les Basques jouent plutôt bien, mais ils se montrent également agressifs à la récupération, ce qui leur vaut deux cartons jaunes dans le premier quart d’heure. Sur un coup franc excentré, Nene centre, la défense est mal alignée, et Bahebeck en profite pour faire une remise de la tête, probablement involontaire, pour Pastore. Seul face au portier, l’Argentin contrôle et marque de près (1-1, 21e). Paris commence alors à avoir l’ascendant sur son adversaire, et le milieu Armand-Bodmer intercepte des ballons de plus en plus haut. Le danger adverse vient des contres ; sur l’un d’eux, David Lopez tire sur Douchez, qui boxe le ballon.

Après deux frappes contrées de Gameiro et Nene, Paris enchaîne les occasions dans le dernier quart d’heure. Gameiro s’échappe côté droit, et au prix d’un spectaculaire dribble sur talonnade, arrive dans la surface ; il se fait reprendre de justesse par le portier adverse. C’est ensuite Pastore qui part en dribbles puis frappe en force sur le portier. Celui-ci repousse comme il peut, et Bahebeck tente une reprise difficile qui passe à côté. Le jeune Parisien a ensuite une nouvelle occasion quand il reprend à bout portant un centre de Cearà, mais cela passe au-dessus. Le PSG finit par être récompensé de cette intense domination avec un corner de Nene tiré au premier poteau : Bodmer reprend magnifiquement de la tête en envoyant une tête lobée dans la lucarne opposée (2-1, 41e). Peu après, Gameiro est bien lancé par Bodmer, et se défait de ses adversaires avec un dribble aérien, mais il perd ensuite son duel face au portier. La mi-temps est sifflée peu après. Salzbourg étant alors tenu en échec par Bratislava, Paris est à ce moment-là qualifié.

Mais Paris ne reprend pas la partie de la meilleure des façons. La justesse technique de Bilbao fait mal aux Parisiens, et l’égalisation tant redoutée intervient : absolument pas pressé au milieu de terrain, David Lopez frappe de 20 mètres et trompe Douchez (2-2, 55e). Sur un ballon perdu par Lugano puis par Bahebeck, Iraola a ensuite une énorme occasion côté droit, mais il croise trop sa frappe. Antoine Kombouaré fait alors rentrer Guillaume Hoarau à la place de Bahebeck. Sur son premier ballon, le Réunionnais reprend de la tête un centre de Nene, mais le gardien intervient bien. Bilbao a ensuite une nouvelle situation avec Susaeta qui frappe du gauche dans la surface, juste à côté des cages.

Jallet et Erding rentrent pour la fin de match à la place de Gameiro et Bodmer. Paris joue de façon un peu plus ordonnée, et arrive à créer davantage le danger. Une passe à mi-hauteur de Nene est stoppée par une main volontaire adverse dans la surface, un penalty logique est sifflé. Pour la première fois depuis son arrivée au PSG, le Brésilien manque sa tentative et tire au-dessus. C’est sans incidence puisque, dans la minute qui suit, Lugano récupère un ballon et transmet à Jallet, qui lance Erding en profondeur. Le Turc centre à ras de terre devant le but et Perez, sous la pression de Hoarau, tacle le ballon dans ses propres filets (3-2, 85e). Ce n’est pas fini : quatre minutes plus tard, Nene se lance dans un numéro de dribbles et se fait faucher dans la surface. Nouveau penalty logique, tiré cette fois-ci par Hoarau : le contre-pied est parfait (4-2, 90e). Dans le temps additionnel, Pastore part en contre, réussit un grand pont sur le dernier défenseur, mais voit son tir être sorti par le gardien adverse. Paris s’impose donc, ce qui ne sera toutefois pas suffisant pour se qualifier, Salzbourg ayant fini par gagner à Bratislava (2-3).

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

5 votes
Votez

16 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    m3d
    14 décembre 2011 21:40

    la défense et mal alignée

    Sinon, quelle formation a été utilisée entre l’entrée d’Hoarau et la sortie de Gameiro ?
    Autant c’est clair avant (4-2-3-1), et une fois que Erding/Jallet sont rentrés (4-1-3-2), autant entre les deux…. ? 4-4-2 avec Pastore à droite ? 4-1-3-2 avec Bodmer à droite ? 4-2-3-1 avec Gameiro à droite ? Je pencherais plus pour cette 3e option mais…

  • #2

    Votez
    Vivien Brunel
    14 décembre 2011 21:41

    @ m3d : c’est corrigé, merci.

  • #3

    Votez
    catfab
    15 décembre 2011 08:27

    Merci Bilbao, grâce à votre détermination à jouer, on a pu voir un PSG avec 2 attaquants pendant 30 minutes !

  • #4

    Votez
    Charles
    15 décembre 2011 08:38

    Grosse déception, mais on s’y attendait, sinon, à part quelques errements défensifs, je trouve que l’on a vu une bonne équipe du PSG hier soir, qui a tenté, varié et s’est même permise de tenter quelques "gri-gri" qui m’ont ravi et qui ont fait sauter de joie mes gamins !!!

    Ils peuvent faire très mal si la réussite les accompagne.

    Ambiance : Un gros carton rouge à nos chers remplaçants qui n’ont pas su emballer la rencontre et qui ont sifflé Bahebeck comme si c’était un marseillais… (même si il a vendangé, il ne méritait pas ça !!!)

  • #5

    Votez
    Captain Rai
    15 décembre 2011 09:12

    comme le dit Charles, ce qui m’a le plus choqué hier ce sont les sifflets pour Bahebeck.

    A part Boulogne et dans une moindre mesure Auteuil, l’ambiance du Parc est digne d’un rassemblement de Footix qui "encourage" un peu (4-5 secondes) l’équipe quand on mène et brille par leurs absence quand l’équipe à besoin d’eux.

    Pour ce qui concerne le jeu, autant nous pouvons être bon quand l’attaque est en marche autant le sens tactique est inexistant.
    On a vraiment l’impression qu’aucune tactique n’est travaillée à l’entrainement d’autant plus quand on voit l’organisation de Bilbao.

    Mention spéciale, le néant absolu que fut l’association Bodmer - Armand, j’avais rarement vu deux mecs aussi mauvais et on peux remercier les Basques d’avoir joués sur les cotés pour arrêter de leurs mettre la misère à chaque fois.

    Ai moins on a vu des buts ce qui peux nous aider dans l’aspect psychologique avant le match de dimanche.

  • #6

    Votez
    Charles
    15 décembre 2011 10:05

    @ Captain Rai

    Pas d’accord avec toi sur le match de Bodmer, je l’ai trouvé plutôt bon hier soir. Et Armand se retrouve dans un positionnement inhabituel et fait ce qu’il peut.

  • #7

    Votez
    Sandro
    15 décembre 2011 10:15

    Paris n’est vraiment plus une équipe de Coupe … ça change !

    Locminé peut y croire et nous ne serions plus qu’à 19 matchs du titre !!

  • #8

    Votez
    Geronimo
    15 décembre 2011 10:38

    Paris est la seule équipe éliminée avec 10 points, ça fout les boules quand même !
    Je me demande même si c’est déjà arrivé sur les autres années.

    En même temps, quand on en est à supporter Bratislava, faut pas s’étonner de se faire sortir ! Quand on voit le Bratislava-PSG, qu’on a encore des occas’ à 11 contre 9…

    Sinon, j’en ai MARRE de voir les joueurs essayer de faire des espèces de une-deux aériens avec des mi-talonnades mi-ailes de pigeon qui finissent dans les airs. Ils (Gameiro ou Erding en particulier) font ça peut-être 5-6 fois par match et ça ne marche évidemment jamais.

  • #9

    Votez
    Oonizuka
    15 décembre 2011 10:55

    Pourriez-vous m’éclairer sur le système de "notation" qui attribut le nombre de places en ligue des champions ? Je sais que c’est en fonction des résultats des équipes d’un pays dans les compétitions européenes, mais je ne sais pas comment ça marche. En gros, est-ce que la ligue 1 est en danger et peut se voir retirer une place qualificative en ligue des champions ? Ce qui serait un désastre pour notre championnat. Merci.

  • #10

    Votez
    Sang rouge et bleu
    15 décembre 2011 11:06

    Oonizuka,

    Le classement des points UEFA tient compte des parcours des années précédentes des clubs de chaque pays… la tendance n’est pas bonne pour nous, le Portugal est passé devant nous par exemple. Je ne sais pas quand on va perdre une place en LDC mais à ce rythme là on y va tout droit.

  • #11

    Votez
    David
    15 décembre 2011 11:07

    @Captain Rai

    Ni Armand, ni Bodmer ne sont mauvais, c’est juste que ce ne sont pas leurs postes (même si Bodmer s’en sort) et qu’il ne faut pas attendre de miracle d’une telle paire défensive

  • #12

    Votez
    Gauthier B.
    15 décembre 2011 11:17

    Je ne crois pas que le Portugal soit déjà passé devant nous, mais ce qui est sûr, c’est qu’entre la France et le Portugal, il y a très peu de points d’écarts. Eux ont encore quatre clubs engagés, dont trois en Europa League, quand nous n’en avons plus que deux en Ligue des Champions… bref, de grandes chances qu’ils fassent un meilleur parcours global que nous cette année, et qu’ils piquent la cinquième place de la France au classement UEFA.

    L’impact serait toutefois minime : la seule différence serait pour le 3e en championnat, qui devrait effectuer un tour qualificatif de plus pour atteindre la Ligue des Champions. Les pays classés 7e et au-delà (Russie, Ukraine, Pays-Bas…) ne sont pas encore une menace.

  • #13

    Votez
    Sang rouge et bleu
    15 décembre 2011 11:26

    Après vérification, et comme le dit Gauthier, en effet nous sommes encore devant le Portugal (de peu) mais la tendance n’est pas très bonne.

    http://www.pronostic-foot.com/class…

    Si le Portugal passe devant nous en fin de saison, nous perdrons une place en LDC.

  • #14

    Votez
    Captain Rai
    15 décembre 2011 12:19

    @charles & @David

    on a mis 5-6 ans à trouver le seul poste où Armand n’est pas trop mauvais à savoir défenseur central, sinon sa seule spécialité est de crier sur ses partenaires quand il perd le ballon comme une grosse merde, il ne sait pas se placer et défend qu’en reculant.

    Pour Bodmer je trouve qu’il gagne haut la main le trophé du Sammy qui sert à rien et ce n’est pas pas deux trois action sur un match qui vont me faire changer d’avis.

    Totalement ok avec Geronimo sur la Brésil touch 92 avec cette tendance à se la jouer avec des talonnades et des gestes inutiles qui nous font perdre le ballon 99% du temps.

  • #15

    Votez
    Charles
    15 décembre 2011 14:56

    @Captain Rai

    Ton avis sur Armand et Bodmer contraste énormément avec ton avis sur Bahebeck dans l’article "les faits marquants". Armand est un défenseur solide qui a su résisté à l’appel des sirènes lyonnaises et qui a pour moi souvent rendu une copie plus que correcte. C’est un homme de devoir

    quand il perd le ballon comme une grosse merde,

     : ta citation me chagrine un peu quand tu parles d’un des joueurs les plus capés de l’histoire du club à l’heure ou les équipes sont garnies de mercenaires qui n’en ont rien à faire des couleurs pour lesquelles ils "mouillent" plus ou moins le maillot…

    Quand à Bodmer, il n’est effectivement pas au niveau technique d’un Inesta, mais il fait le boulot avec ses moyens et nous gratifie de temps à autre d’un but somptueux qui souvent nous remet dans le droit chemin…

    Si tu n’as pas sifflé Bahebeck, tu as dû sûrement en siffler bien d’autres.

  • #16

    Votez
    Captain Rai
    15 décembre 2011 16:31

    @ Charles

    Certain savent passer d’une défense de 3 à 4 en cours de carrière voir même en cours de match, Armand n’a toujours rien compris à celle à 4.

    Lyon nous a refait le coup de la Paulette avec lui en moins cher.

    Quant au coup des capes j’ai déja eu ma dose avec Cisko.

    Bahebeck est encore super jeune et je trouve dommage de s’acharner sur nos gamin quand seulement deux d’entre eux ont réussi à s’intégrer sur le long terme en équipe première.

    les soit disant mercenaires ne sont que l’annonce d’un changement de régime de l’équipe avec des gars d’un autre niveau à certains poste, leurs itinéraires avant et depuis leurs transferts couplés aux blessures n’a pas encore permis de voir ce que pourrait donner une équipe au complet et en forme.

    à part mes deux amis, que j’ai uniquement sifflés et invectivés lors du remplacement du piquet et à la fin de match, je suis plutôt à encourager même invité en loge que dénigrer mon équipe, je n’ai pas été abonné 15 ans à Auteuil pour devenir un footix gentil spectateur.

    Ps : malgré ses relances encore hésitantes j’ai trouvé Lugano sur la voie du retour au top du capitaine champion avec la Celeste.

    que ceux qui seront au Parc dimanche mange beaucoup de miel pour soutenir le Kloub

    suerte

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG