PSGMAG.NET est définitivement fermé depuis 2013.


 

PSG 4-2 Athletic Bilbao : les faits marquants

[UEFA] Retour sur PSG 4-2 Athletic Bilbao (vidéos)

jeudi 15 décembre 2011, par Gauthier B., Vivien B.

Au programme de ce « retour sur le match » : joueur par joueur, la tactique en cours de match, des sifflets pour Bahebeck, infos diverses, statistiques, vidéos, dans la presse, les réactions.

Les enseignements du match

Joueur par joueur

Dans les cages, Nicolas Douchez a commencé par rassurer les siens en effectuant une parade bien sentie sur une volée adverse… avant d’encaisser un but sur le corner qui suit, sans rien n’y pouvoir. Il a ensuite boxé une autre frappe dangereuse, et n’a rien pu faire sur la jolie frappe de David Lopez. Le gardien remplaçant a été assez malheureux dans cette compétition, sans être aucunement fautif, et cette élimination est synonyme d’une réduction conséquente de son temps de jeu en deuxième partie de saison. En défense centrale, le capitaine Zoumana Camara a effectué quelques interventions autoritaires, mais dégage actuellement un peu moins de sérénité que lors de son très bon début de saison. Ce qui ne l’empêche pas de fournir une prestation plus qu’honnête. À ses côtés, Diego Lugano a pu se relancer, même s’il est toujours l’auteur de quelques ratés inquiétants. Ses jaillissements ont été souvent gagnants, et alors qu’il donne l’impression de dégager le ballon à l’emporte-pièce, il a trouvé preneur la plupart du temps. C’est d’ailleurs lui qui récupère le ballon sur le troisième but parisien.

À gauche, Siaka Tiéné a été en souffrance au moins en début de match. Pris de vitesse à plusieurs reprises, il est au marquage du joueur qui ouvre le score sur corner. Une fois la domination parisienne un peu plus franche, il a pu passer une soirée plus tranquille et a, comme à son habitude, essayé d’apporter un soutien offensif dès que possible. Avec à la clé quelques combinaisons intéressantes avec Pastore. À droite, Marcos Cearà a d’abord eu du mal à gérer le surnombre adverse, puis sa technique a pris le dessus : avec à ses côtés des défenseurs pas forcément à l’aise dans la relance, il a fait du bien aux siens par sa justesse technique. Même dans des situations pas évidentes, il arrive toujours à trouver un moyen de ressortir le ballon. Offensivement, il est notamment l’auteur d’un très bon centre pour Bahebeck.

Aligné à la récupération, Sylvain Armand a eu du mal à se positionner sur le terrain, par rapport à son coéquipier Mathieu Bodmer. Le rythme du match a en fait été donné par les deux hommes. Pris de cours par la technique adverse, ils n’ont pas su mettre fin aux surnombres adverses dans le premier quart d’heure de chaque mi-temps : ils étaient souvent tous les deux dans la même zone, laissant beaucoup de champ à l’adversaire en cas de passe réussie. C’est ni plus ni moins ce qu’il s’est passé sur le second but. En revanche, dès qu’ils se sont montrés plus agressifs à la récupération, le PSG a joué plus haut et c’est sous leur impulsion que Paris a dominé la fin de première période. Bodmer a été récompensé par un joli but d’une tête très difficile à mettre.

Côté gauche, Nene est dans le coup des deux premiers buts, a obtenu deux penalties ; il en a certes raté un, mais il a le don de systématiquement gêner l’adversaire quand il est en possession du ballon. À droite — ou à gauche selon les permutations —, Jean-Christophe Bahebeck a connu un match difficile. Il s’est toujours battu, et n’a jamais hésité à tenter, mais ses quelques actions ratées — deux tirs hors-cadre alors qu’il était en bonne position et un retour en défense manqué qui donne un ballon de but à l’adversaire — l’ont clairement perturbé. Il peut toutefois se consoler avec une passe décisive — même si elle est probablement involontaire — sur le premier but parisien.

Javier Pastore a joué plutôt librement dans cette partie, étant moins proche de l’attaquant que lors des dernières rencontres. Il a donc beaucoup décroché pour combiner avec les autres joueurs offensifs. Cela a donné quelques belles phases de jeu ; surtout, l’Argentin semble avoir retrouvé son coup de rein du début de saison. Il a eu en effet bien plus de réussite dans ses dribbles, et a même eu le jus nécessaire pour tenter avec succès un grand pont à la dernière seconde de la partie. Devant lui, Kevin Gameiro confirme son retour en forme. L’évolution de son jeu nous offre une nouvelle confirmation du fait que la confiance est primordiale pour un buteur : il y a deux semaines, il était incapable de tenter la moindre percée balle au pied. Mercredi soir, il se sentait tellement bien qu’il a offert au public des gestes spectaculaires, comme les deux ci-dessous.

Du côté des remplaçants, Guillaume Hoarau a effectué son retour pour une demi-heure. Il a le mérite d’avoir renoué avec les filets en transformant un penalty, mais on relèvera surtout que sa seule présence suffit à changer le visage de l’équipe. Parce qu’il prend tous les ballons aériens d’une part, mais aussi parce qu’il cherche immédiatement à servir le joueur le mieux placé. Christophe Jallet et Mevlüt Erding sont eux rentrés dans le dernier quart d’heure, et ont construit le troisième but.

La tactique en cours de match

Sur le plan offensif, le PSG a commencé la partie de la façon suivante, les placements de la ligne de trois étant parfaitement théoriques, les joueurs permutant beaucoup :

Gameiro
Nene Pastore Bahebeck
Armand Bodmer

À l’heure de jeu, Hoarau est rentré à la place de Bahebeck, le PSG est resté dans la même tactique, Gameiro basculant… côté gauche.

Hoarau
Gameiro Pastore Nene
Armand Bodmer

Avec les rentrés d’Erding et Jallet, le PSG est passé dans une tactique qui se rapproche d’un 4-4-2 :

Hoarau Erding
Nene Jallet
Armand Pastore

Des sifflets pour Bahebeck

JPEG - 28.1 ko
Jean-Christophe Bahebeck
Photo Vincent Hanquet — PSGMAG.NET

Jean-Christophe Bahebeck n’a pas été bon mercredi soir. (voir plus haut) Mais bien qu’il n’ait rien lâché, au Parc des Princes, certains ratés ne pardonnent pas. Hésitant sur certaines prises de balles, ratant deux occasions franches, le jeune Parisien a très vite senti le Parc des Princes commencer à le chahuter. Ce qui n’a pas échapper à Kombouaré qui, après une de ses pertes de balle, a tenté de le réconforter : « Baisse pas la tête, baisse jamais la tête ! C’est pas grave ! »

Mais qu’est-ce que le soutien d’un coach quand plusieurs milliers de personnes commencent à se manifester ? Bahebeck a donc ensuite plongé, et n’a plus rien fait de bon en seconde période. À l’heure de jeu, il est sorti sous les sifflets — et quelques applaudissements tout de même :

Siffler un joueur du PSG pendant une rencontre est déjà difficile à comprendre de la part de personnes se prévalant de la qualité de supporters du club, mais s’en prendre à un gamin de 18 ans qui est dans sa première année professionnelle confine à la crétinerie la plus absolue. Il n’est même pas ici question du plan Leproux : avec ou sans association, ce genre de comportement a toujours pu être observé au Parc des Princes. Personne ne sait ce que sera la carrière de ce jeune homme, et personne ne soutient qu’il réalise en ce moment des performances exceptionnelles ; mais qui sait ce qu’il aurait pu faire mercredi s’il avait senti une once de soutien après ses premiers échecs ?

Car siffler Bahebeck aujourd’hui, ou même émettre un jugement définitif sur un footballeur encore en apprentissage, c’est jouer un jeu dangereux. C’est ne laisser aucune chance à un enfant du club. C’est condamner les jeunes qui viendront ensuite. C’est considérer que le centre de formation du PSG, qui enregistre actuellement des résultats exceptionnels — vice-champion de France U17 2010, champion de France U17 2011, double champion de France U19 2010/2011 —, ne sert à rien. Il ne faut pas rêver, aucune des pépites en devenir que pourra fournir le PSG ne sera irrésistible au moment de ses débuts pros. Tous feront des erreurs, et tous auront une période difficile au moment de franchir un palier entre la CFA et le monde pro.

Au moment de sa sortie, Bahebeck a vu Sakho venir le réconforter, avant même que son entraîneur le fasse à son tour. Ce n’est pas anodin : il y a moins de deux ans, après un but contre son camp marqué contre Guingamp, on pouvait déjà lire et entendre que Sakho ne percerait jamais. Aujourd’hui, il est en lice pour disputer un Euro en tant que titulaire. Cela marche également avec Chantôme, qui n’a su devenir régulier qu’à partir de ses 23 ans. Ces exemples devraient permettre d’avoir un peu d’indulgence pour un joueur qui n’est professionnel que depuis six mois.

Les vidéos des buts du match

Autres infos autour du match

Stats en vrac : l’équipe

- Point faible. « Le PSG a encaissé son 9e but de la tête cette saison, toutes compétitions confondues », relève Opta.

- 19 matches sans défaite. Les Parisiens restent désormais sur une série de 19 matches européens sans défaite au Parc des Princes — et 35 buts marqués contre 9 encaissés durant cette période.

- Ratio buts/tirs en berne. « Le PSG n’a converti que 4 de ses 87 tirs en Ligue Europa (4,6 %), le ratio le plus faible cette saison », signalait Opta avant la rencontre.

Stats en vrac : les joueurs

- Pastore renoue avec l’efficacité. « Javier Pastore a mis fin à une série de 456 minutes sans marquer pour le PSG », indique Opta.

Infos en vrac

- Le PSG est éliminé. Un match nul du PSG à Salzbourg il y a quinze jours suffisait aux Parisiens pour se qualifier. Une défaite 1-0 leur assurait encore d’être maîtres de leur destin, devançant les Autrichiens à la différence de buts particulière. Mais la défaite 2-0 avait finalement placé désormais le PSG à la troisième place derrière son adversaire du jour.
Pour récupérer la place de second ce mercredi, Paris devait prendre plus de points contre Bilbao que Salzbourg sur la pelouse de Bratislava. Les Autrichiens s’étant imposés 2-3 à Bratislava, le PSG est éliminé malgré sa victoire contre l’Athletic Bilbao.

- Classement. L’Athletic Bilbao est seul premier avec 13 points, devant Salzbourg et Paris (10). Les Autrichiens devancent le PSG à la différence de buts particulière. Enfin le Slovan Bratislava est dernier avec 1 point.
À noter que le PSG est la seule équipe comptant plus de 8 points à être éliminée de la phase de groupes.

- Nene a laissé à Hoarau le second penalty. Après avoir manqué le premier penalty — une première depuis son arrivée au PSG —, Nene souhaitait prendre sa revanche sur le second. Il a cependant laissé à Guillaume Hoarau l’occasion de signer son retour, a indiqué le Réunionnais après le match : « Nenê voulait le tirer, mais il a vu dans mon petit regard que je me sentais bien. C’est presque une passe décisive de sa part. Ça fait vraiment plaisir bien sûr, car cela faisait trois mois que j’étais en tribunes. Ce n’était pas évident, mais j’ai bossé pour revenir, pour prendre du plaisir. » (source : lequipe.fr)

- Audience. Le match du PSG a attiré 1,1 million de téléspectateurs sur W9 — soit 4,7 % de part d’audience —, avec une pointe à 2,1 millions en fin de rencontre, d’après les chiffres de Médiamétrie cités par enpleinelucarne.net.

- Historique. « Cela faisait 35 ans qu’on n’avait plus vu un 16e de finale de C3 sans club français (1976/1977) », souligne Opta. Le fondement de cette statistique reste toutefois discutable, s’agissant d’une compétition dont le format a changé plusieurs fois au fil des années. Jusqu’en 1999, il ne fallait battre qu’une équipe en matches aller-retour pour atteindre les seizièmes de finale ; aujourd’hui, il faut franchir au moins un tour de barrage puis une phase complète de poule.

Bilan du PSG en coupes d’Europe

Le PSG a disputé 160 matches européens depuis ses débuts en 1982. Son bilan : 80 victoires (50 %), 40 matches nuls (25 %), 40 défaites (25 %).

Bilan du PSG en coupes d’Europe (au 14/12/2011)
Compétitions européennesPJVNDBPBCD
Ligue des champions (C1) 5 40 19 7 14 63 52 +11
Coupe des coupes (C2) 6 38 24 6 8 66 27 +39
Coupe UEFA/Ligue Europa (C3) 9 72 32 24 16 106 62 +44
Supercoupe d’Europe 1 2 0 0 2 2 9 -7
Coupe Intertoto 1 8 5 3 0 20 3 +17
Total coupes d’Europe 22 160 80 40 40 257 153 +104

Dans la presse

Sylvie de Macedo, dans le Parisien du 15 décembre 2011 :

C’est le premier gros couac de la saison. Et pas des moindres. Alors que les propriétaires qataris avaient fait de cette Ligue Europa un objectif majeur de la saison, Paris a piteusement échoué aux portes des 16es de finales. Un échec retentissant pour ce nouveau PSG désireux de briller sur la scène internationale. […] Sur sa prestation d’hier, Paris a plutôt fait le boulot en s’imposant 4-2 face à une équipe bis de Bilbao. Sans être flamboyants, Pastore, Nene ou encore Gameiro ont offert au public du Parc du spectacle et de l’émotion. Mais Salzbourg a mis fin à leurs espoirs en décrochant la victoire à Bratislava (3-2) après avoir pourtant été mené 2-0. […]

Le miracle n’aura donc pas eu lieu. Et ce matin, tous les regards se tournent encore vers le coach parisien. Menacé depuis plusieurs semaines, Kombouaré vient de griller un nouveau joker. Il est en effet le premier entraîneur du club à ne pas qualifier son équipe pour les 16es de finale de cette compétition. Un triste record. Devant la presse, Leonardo, le patron sportif, a d’ailleurs botté en touche lorsqu’il a été question de l’avenir de son entraîneur. Une preuve que cet échec en Ligue Europa pèsera lourd lorsque sera venue l’heure de décider de son sort. Les Qataris lui accordent déjà bien peu de crédit. Ils ne se sont pas (encore) séparés de lui au regard du soutien que lui manifeste le vestiaire parisien. Mais, à la trêve, la donne pourrait changer. Désormais, il ne reste plus que deux matchs au technicien pour sauver sa peau. Son sort dépendra donc des résultats obtenus face à Lille dimanche soir et à Saint-Étienne trois jours plus tard mais, aussi et surtout, de la qualité de jeu de son équipe lors de ces deux rendez-vous. La tâche apparaît ardue.

Et rien que sur le match d’hier, le coaching de Kombouaré peut intriguer. La victoire est au bout mais les titularisations de Bahebeck côté droit et d’Armand au milieu se sont révélées risquées vu l’enjeu du défi. […] Fragilisé, le coach ne peut compter que sur ses hommes pour conserver sa place. Mais ce ne sera peut-être pas suffisant. Dans le même temps, Leonardo continue de prospecter à droite et à gauche pour lui trouver un successeur. Le contact semble toujours maintenu avec Ancelotti. Les dernières rumeurs évoquent également Rijkaard. Autant dire que la trêve promet d’être agitée…

Damien Degorre, dans L’Équipe du 15 décembre 2011 :

En dépit de sa victoire sur Bilbao, le PSG, qui avait érigé la Ligue Europa en priorité, s’en trouve déjà éjecté. Leonardo n’a pas apprécié. Paris ne sera pas l’unique représentant français en Ligue Europa, au printemps prochain, malgré un succès sur Bilbao qui ne console pas grand monde. Ni l’actionnaire qatari du PSG, qui rêvait de frapper vite et fort sur la scène continentale, ni Leonardo qui, au moment de s’exprimer devant les micros, dressait un bilan à mi-saison où les satisfactions n’étaient pas légion : « On est éliminés de la Ligue Europa, éliminés de la coupe de la Ligue et deuxièmes du championnat. Cette année, on avait la possibilité d’exister en Europe. Ne plus y être, c’est toujours difficile, c’est une désillusion. C’était un objectif important de la saison. » Le directeur sportif brésilien tient là des griefs qu’il pourrait ressortir à d’autres interlocuteurs que des journalistes s’il parvenait à s’entendre, dans les prochains jours, avec Carlo Ancelotti par exemple.

[…] Si le PSG a souvent été malmené par le jeu court et rapide d’une équipe basque « bis », il a su répliquer grâce à un état d’esprit irréprochable, à des erreurs de jeunesse de l’adversaire, à l’image du but contre son camp d’Iñigo Perez (3-2, 85e), et à certains exploits individuels, comme celui de Nene, échappant à trois défenseurs avant d’être déséquilibré dans la surface. […] Même si le PSG a enchaîné un troisième succès d’affilée (après ceux contre Auxerre 3-2, et à Sochaux, 0-1), la position d’Antoine Kombouaré ne sort pas renforcée par ce revers. Et même si Leonardo a assuré que la question « n’est pas de savoir s’il est fragilisé ou pas », les deux prochaines journées de championnat, contre Lille (dimanche) et à Saint-Étienne (mercredi), ressemblent un peu plus à un dernier baroud pour le technicien kanak.

Réactions

- Antoine Kombouaré : « Je ressens une très grosse déception. Il y avait vraiment la place pour sortir de ce groupe. Quand vous jouez votre qualification sur un match sans avoir votre destin entre les mains, c’est un peu plus compliqué… Ce n’est pas ce soir qu’on a failli. Il y a deux matches qui me restent en travers de la gorge : notre nul à Bratislava à neuf contre onze [0-0, le 20 octobre, expulsions de Chantôme et de Tiéné] et ce but qu’on a encaissé à Salzbourg en fin de rencontre [2-0, le 1er décembre]. […] [Les joueurs] ont montré beaucoup de sérieux [dans cette compétition], beaucoup d’envie mais ils n’ont pas été efficaces. On n’a pas été capables d’être réalistes. À Bratislava, on s’était créé au moins dix occasions sans en concrétiser une seule… On n’a pas su faire ce qu’il fallait pour aller en seizièmes de finale alors qu’on avait vraiment l’ambition de passer ce premier tour. Il va falloir apprendre de cette déception. C’est dans les échecs qu’un groupe se construit. […] Il nous reste deux compétitions, il y aura beaucoup de matches à disputer et il faudra tenir compte des aléas d’une saison, les blessures, les suspensions… La gestion du groupe ne sera pas un souci. On n’a pas plus de 21 joueurs de champ, dont trois jeunes [Bahebeck, Kebano et Landre]. Ce qui est certain, c’est qu’il va falloir évacuer cette déception de sortir de la Ligue Europa en allant loin en championnat et en coupe de France. L’avenir dira si cette élimination aura été un mal pour un bien. Aujourd’hui, seule la déception domine. […] La suite de la saison ne risque-t-elle pas de manquer de saveur ? Pas pour moi. Le championnat est super excitant. On est bien placés. Si on peut décrocher quelque chose à la fin, on oubliera la déception de ce soir… » (source : L’Équipe)

- Leonardo : « C’était un objectif important de la saison. Et on ne jouera plus l’Europe. C’est une désillusion. Nous sommes deuxièmes du championnat et éliminé de deux compétitions. On ne pourra pas grandir en Europe alors qu’il y avait peut-être des grands matches à jouer. Il y avait par exemple, l’Ajax, Manchester United ou Porto. Mais l’équipe a tout fait pour remporter la victoire. Cela peut-il remettre en cause le projet parisien ? Pourquoi ? Nous ne sommes pas pressés. Cela n’a rien à voir avec l’élimination. » (source : le Parisien)

- Guillaume Hoarau : « La triste nouvelle de la soirée, c’est que la C3, on comptait dessus et on ne va pas y revenir. Malgré tout, on sort la tête haute, avec des regrets. Bon, on aura toutes nos forces en L1. On ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. On ne va pas ressasser le passé. Ce qu’il manque, c’est du temps. Le club est ambitieux, nous aussi. Les gens veulent du spectacle et on a les joueurs pour ça. » (source : AFP)

- Nicolas Douchez : « On savait que ce serait compliqué, oui il y a des regrets. On se fait éliminer dans un groupe à notre portée. […] Cette coupe permettait d’avoir du temps de jeu. A chacun de se battre pour continuer à en avoir. Il y a encore un objectif en championnat. » (source : AFP)

- Marcelo Bielsa Caldera (entraîneur de Bilbao) : « La prestation de l’équipe a été correcte dans l’ensemble. Nous sommes responsables des quatre buts encaissés. Nous devons nous en prendre qu’à nous-mêmes. On a assisté à un match plaisant avec des phases offensives intéressantes pour chacune des équipes. En seconde période, nous avons des pertes de ballon et Paris en a profité. » (source : AFP)

Côté tribunes…

- Affluence. 37 114 spectateurs étaient présents au Parc des Princes mercredi soir, d’après les chiffres communiqués par le PSG.

- Public. « On a retrouvé le public du Parc que j’adore, celui qui croit qu’on doit gagner tous nos matches 5-0, qu’on ne doit jamais rater un geste technique, marquer sur tous nos tirs, etc., décrit Tetsuo Shima sur le forum des Cahiers du football. Cela commence dès la 5e minute avec des “Mouillez le maillot”, chant repris dès que Bilbao a égalisé à 2-2 ; je pense qu’on va y avoir droit à chaque fois que l’adversaire mènera ou égalisera. Ensuite les magnifiques sifflets à l’encontre de Bahebeck, qui certes n’a pas été flamboyant mais a quand même été combatif et s’est procuré plusieurs occasions. Certain que ces sifflets vont lui faire chaud au cœur et le faire jouer libéré la prochaine fois. Surtout pour un joueur de 18 ans ! Et enfin, mon moment préféré, les "merci Paris" à la fin du match alors qu’on est éliminés ; ce n’était même pas du second degré, les mecs étaient contents. Du grand art. »

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

10 votes
Votez

23 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1
    11 votes
    Votez
    Kob_bzh
    15 décembre 2011 11:19

    J’ai suivi la seconde période sur RMC (dans les bouchons) et j’ai complètement halluciné. Ils ont passé leur temps à descendre Paris, parlant de seconde mi-temps scandaleuse, Reseguier (?) allant même jusque à dire que la qualif serait complètement injuste et engueuler l’autre gars (son nom m’échappe) qui avait osé dire qu’on s’en foutait du moment que ça passait. Mais la palme est revenu à Larqué, que l’on sentait avoir les pire difficultés à cacher sa joie de nous voir sortir et qui s’est acharné tout le match sur Bahebeck comme je n’avais jamais vu ça. Vanne moisie sur vanne moisie, à la limite de l’injure, le traitant comme le dernier des bons à rien et continuant même après sa sortie du terrain. Sans déconner, c’est quoi ce type ? Il se souvient qu’il a été aussi joueur pro et qu’il y a des matchs sans ? Il se prend pour un journaliste ce pauvre gars ? C’est le fait de se faire appeler "capitaine" par les autres branques qui fait qu’il ne se sent plus pisser ?

  • #2

    Votez
    Sang rouge et bleu
    15 décembre 2011 11:27

    Bonjour Kob_bzh,

    Voilà un sujet sur lequel nous sommes d’accord : Larqué.
    Peut-être est-ce lié à son année passée à entraîner le PSG autrefois…
    La retraite lui ferait du bien.

  • #3
    8 votes
    Votez
    fructis75
    15 décembre 2011 11:45

    Public de m..

  • #4

    Votez
    G
    15 décembre 2011 11:47

    @Kob : en même temps fais pas comme si tu découvrais la capacité d’analyse et la bonne foi de papy Larqué. La prochaine fois cale toi sur 107.1. Bon après si t’es en province bah t’es obligé de te fader Radio Monté Carlo, pauvre de toi :)

    Concernant le public, c’est toujours pareil et cela a été maintes fois discuté ici. S’il n’y a pas d’asso et de capo pour canaliser la foule et lancer les chants, et bien on entend plus les siffleurs mais je ne suis pas sûr qu’ils soient plus nombreux qu’avant.

    Et puis le dernier fait marquant - et pas le moindre - c’est que cette élimination nous promet un mercato très tranquille. A mon avis il n’y aura qu’un seul joueur dans la besace du Père Noël qatari et on connait déjà son nom depuis des mois. On a un effectif largement suffisant pour faire le doublé coupe-championnat.

  • #5

    Votez
    Charles
    15 décembre 2011 11:53

    Noter cher public ne vaut pas mieux que Larqué,

    Des sifflets pour Bahebeck

    Voilà qui résume bien la "beauferie" de la majorité des supporters de foot en général (nous on est quand même bien fourni !!!), cramer une de nos jeunes pousses et lui donner envie de jouer au Parc… Je suis entièrement d’accord avec votre jugement dans l’article par rapport à Sakho ou Chantôme. Je pense que certains feraient mieux de rester jouer devant leur console et gagner la LDC à chaque saison.

  • #6

    Votez
    Marius
    15 décembre 2011 11:54

    Traitement médiatique trop pitoyable pour réserver aux journaleux autre chose que mon mépris.
    Idem pour les clients qui garnissent les tribunes et n’ont ni culture du foot ni culture du club.

    Sinon Armand au milieu, il faut arrêter d’urgence. Pourquoi ne pas essayer Kebano ?

    L’attaque marche bien à nouveau. On recommence à obtenir les penalties de fin de match, comme en début de saison. Ça démontre qu’on a retrouvé un gros rythme qui fatigue l’adversaire et le fait craquer dans le dernier quart d’heure.
    La défense, ça reste un sacré chantier, même si en deuxième mi-temps, Lugano a livré sa meilleure prestation depuis son arrivée.

    J’espère que l’on n’a pas trop tapé dans le physique, car la victoire contre Lille vaut très cher.

  • #7

    Votez
    Kob_bzh
    15 décembre 2011 12:11

    @ G, je découvre rien. Mais j’avoue que ça a dépassé de loin tout ce que j’avais pu entendre jusqu’alors.

    @ S R & B, oui, il garde une vieille rancune à l’endroit du club depuis. Mais c’est complètement puéril et un "journaliste" se doit de passer outre (au moins un minimum) ce genre de sentiments.

  • #8
    11 votes
    Votez
    mamut7
    15 décembre 2011 12:14

    Pas super d’accord avec toi G au niveau du mercato.

    Certes Beckham arrive mais il ne faut pas oublier que Tiéné part à la CAN en début d’année 2012.

    On se retrouve donc avec 3 latéraux pour 2 places, dont Armand…
    Permet moi de dubiter un petit peu.

    La meilleure recrue selon moi serait déjà un entraineur qualifié.

  • #9

    Votez
    psychopatte
    15 décembre 2011 12:20

    gagner le championnat devrait etre l’unique objectif, ce n’est pas gagné d’avance, faire comme Leonardo en multipliant les enjeux, c’est multiplier les occasions de ratage, Paris ne se fera pas en un jour, retrouver une place sur le podium en France doit etre la premiere étape, seuls une dizaine de club en Europe peuvent pretendre au statut de grand d’europe, et en France , seul l’OM a disputé plusieurs finales en une dizaine d’années, un peu de modestie ne fera pas de mal, meme aux Quataris

  • #10
    9 votes
    Votez
    Captain Rai
    15 décembre 2011 12:26

    les sifflets du bahebeck étaient totalement scandaleux ce qui m’a valu un débat enflammé avec certains footix qui étaient hier au Parc.

    un gamin de 18 ans qui apprend son taf de joueur de haut niveau qui met de l’engagement lui n’a pas à subir cela.

    ce que je n’arrive pas à comprendre est l’absence de shéma de jeu un peu poussé à la différence des Basques.

    une victoire contre les olympiennes du nord et la crise que tous ces charlots avec carte de presse rêvent sera dernière nous.

    Ps : pour continuer dans la recherche de crise, il paraitrait que Léo se soit graté le nez trois fois de suite ce qui prouve qu’il va virer le coach…

  • #11

    Votez
    commentateur anonyme
    15 décembre 2011 13:05

    Ps : pour continuer dans la recherche de crise, il paraitrait que Léo se soit graté le nez trois fois de suite ce qui prouve qu’il va virer le coach…

    Oui, ça veut dire qu’il le vire dans 3 matches …

  • #12

    Votez
    Flanagan
    15 décembre 2011 13:23

    Oh c’est la gloire pour Tetsuo \o/

    À part ça rien à dire, un peu malheureux d’avoir raté cette compétition pour quelques instants de relâchement…

    Et merci de prendre la défense de JC parce que j’avais mal au cœur pour lui hier soir d’entendre ces boulets le siffler.

  • #13

    Votez
    Geronimo
    15 décembre 2011 13:30

    Des sifflets pour Bahebeck

    C’est pas nouveau que certains sont des abrutis finis !
    il y a quelques années, j’étais au parc derrière 2-3 mecs qui avaient préparé une "banderole" « Arbitre enculé ». Ils ont attendu la première occasion - genre touche douteuse accordée à l’adversaire - pour sortir leur œuvre.

    Je pense que Bahebeck est suffisamment bien entouré dans le vestiaire pour savoir qu’il faut pas porter attention aux sifflets et que le jour où il sera en réussite, tout le monde l’applaudira.
    Si les mecs jouaient un peu plus au foot, ils auraient applaudi le super appel premier poteau sur le centre de Caera plutôt que de le blamer pour la reprise.

  • #14
    6 votes
    Votez
    Nono
    15 décembre 2011 13:35

    Sait-on jamais, si Jean-Christophe Bahebeck nous lit sur ce forum, qu’il sache que je suis fier de sa prestation : tout n’a pas été parfait, mais il se sera battu malgré ces scandaleux sifflets, venus de personnes dont le seul regret est sans doute de ne pas gagner autant d’argent que notre jeune pousse…

    Continuons à soutenir nos couleurs et nos joueurs malgré l’adversité !!

  • #15
    14 votes
    Votez
    snow
    15 décembre 2011 14:45

    Les "mouillez le maillot", qu’est que je trouve ça stupide….
    Comme si le football consistait à courrir dans tous les sens comme un imbecile.

    A ce compte là, Tony Vaireilles était ballon d’or, et le jeu de passe pour faire courrir l’adversaire apres le ballon ne servirait à rien.

    L’an dernier, l’equipe de Rennes mouillait surement bien le maillot avec leur jeu physique mais archi laid. Et pourant, je doute que le parc apprecie ce type de schema de jeu.

    Si on resume :
    Le parc veut du mouillage de maillot…mais s’enflamme au moindre rateau ou talonnade
    Le parc veut des stars super cher….mais des places super pas cher
    Le parc veut des jeunes du centre de formation….mais pas de temps d’adaptation
    Le parc veut des stars bresiliennes….mais il veut aussi des parisiens de souche

    Le plus drole, c’est que Bahebeck s’est executé. Il a bien mouillé le maillot hier. Mais il s’est fait siffler. Faudrait savoir là.

  • #16

    Votez
    m3d
    15 décembre 2011 16:12

    il a fait du bien aux siens

    Sinon :

    s’en prendre à un gamin de 18 ans qui est dans sa première année professionnelle confine à la crétinerie la plus absolue

    D’accord avec ca. Bahebeck n’est peut-etre pas assez bling-bling pour une partie du parc, mais il ne faut pas oublier qu’en coupe d’europe, il faut enregistrer 4 joueurs "formés au club". Dans l’effectif actuel (douchez, sirigu, areola, 18 joueurs de champ + bahebeck, kebano, landre), des joueurs avec ce statut, il y en a 6 :
    Sakho, Chantome
    Areola, Bahebeck, Kebano, Landre

    Moralité : avec 3 gardiens dans la liste des 25 joueurs inscrits en coupe d’europe, plus Sakho et Chantome, il est vital (et ce au cours des 4 ou 5 années à venir) que Bahebeck (probablement le plus prometteur des 3 jeunes de champ) soit sur la liste. Autant donc lui donner du temps de jeu dès maintenant… et je prefere qu’il rate son match contre Bilbao dans un match moisi (au niveau de l’interet sportif) plutot qu’en 1/4 de C1 l’an prochain…

  • #17

    Votez
    Vivien Brunel
    15 décembre 2011 16:15

    @ m3d : merci, c’est corrigé.

  • #18

    Votez
    Captain Rai
    15 décembre 2011 16:41

    devant l’entrain pour un soutien massif à notre futur star je ne saurais trop vous conseiller de lui poster un petit message sur face de bouque

  • #19

    Votez
    sauce poivre
    15 décembre 2011 17:09

    Un très bon Lugano hier soir, du moins par rapport à son rendement habituel. Hargneux, combatif et juste la plupart du temps. S’il pouvait encore augmenter i ferait une défense très solide avec Sakho.

    D’une manière générale j’ai apprécié de voir enfin cette équipe se battre, redescendre même si le pressing reste insuffisant. Mais il y avait du ieux, et de façcon plus concrète que face à auxerre ou sochaux.

    Enfin, retour de hoareau qui manquait par ses déviations, et une équipe qui doit vraiment faire l’effort de jouer plus vite, et vers l’avant. Et 2 attaquants, ca me parait indispensable.

    quant au public… c’est triste mais tellement fréquent (Déhu, Hoareau quand il sort sur blessure en début de saison ou même jean eudes maurice) .

    j’ai passé un très bon moment, pour ma part le meilleur match de la saison, avec psg-lyon.

  • #20

    Votez
    CRPMP
    15 décembre 2011 19:27

    Je trouve que, quand même, on a un problème avec le marquage.
    Personnellement, je regrette le vieux but pris lors de la 1ere journée, celui pris en fin de match à Salzbourg et, surtout, le 0-0 à Brastislava, qui sera au final leur seul point.

  • #21

    Votez
    commentateur anonyme
    15 décembre 2011 19:48

    Vous me faites marrer, depuis que les ultras ne sont plus au Parc ça siffle, c’est votre argument premier alors que ça a toujours existé, enfin depuis que je vais au Parc perso. Le public parisien a toujours été siffleur ! les latérales en particulier et cette année ça déborde pas mal sur les virages mais bon, je suis jamais surpris d’entendre des sifflets au Parc par habitude, y’a pas énormément plus de sifflets que quand les ultras étaient là, arrêtez un peu votre char ou vous avez jamais mis les pieds au Parc, c’est pas possible. Mais attention ça m’a aussi énervé les sifflets contre Bahebeck hier, j’me suis d’ailleurs cassé la voix sur "allez tous vous faire enclumer" en même temps que j’applaudissai debout la sortie de Bahebeck mais pas sûr qu’il m’ait entendu sous cette bronca… Beaucoup d’invits au Parc hier aussi n’oubliez pas, le Parc était quasiment plein sauf dans les 2 virages bleu haut c’était très parsemé. Sinon ça a bien poussé la dernière demi-heure comme d’hab depuis le début de saison j’ai envie de dire, les gens se lâchent à partir de la 60e, va savoir pourquoi, et les joueurs se subliment en fin de match… A part ça j’ai assisté à un très beau match, avec un très bon Bilbao en face qui n’a rien lâché, ils sont très plaisant à regarder jouer ces Basques j’ai été surpris, tout est fluide dans leur jeu.

  • #22

    Votez
    KimmoParigo
    15 décembre 2011 22:31

    Jean-Michel Claqué en première mi-temps et Thierry Reloud en deuxième mi-temps, et en plus l’élimination de l’EL, c’est trop pour un seul homme …
    Terminons dans les 3 premiers avant la trêve, une ou deux recrues … Pas plus.
    AK qui passe l’hiver, une équipe soudée et à nous 2012 :

    Ce sont les meilleures équipes
    Es sind die allerbesten Mannschaften
    The main event

    Die Meister
    Die Besten
    Les grandes équipes
    The champions

  • #23

    Votez
    Kob_bzh
    16 décembre 2011 08:03

    @ #21 : personne n’a jamais dit que les sifflets étaient nouveaux. Mais avant, ils étaient couverts ou contrebalancés par les virages. Le Parc à toujours été un des stade les plus siffleur et râleur. Que veux-tu qu’il se passe d’autre quand tu réunis des milliers de parisiens ? `Mort de rire

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG