Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Dijon 1-2 PSG : les faits marquants

[J27] Retour sur Dijon 1-2 PSG (vidéos)

lundi 12 mars 2012, par Gauthier B., Vivien B.

Au programme de ce « retour sur le match » : joueur par joueur, retour sur l’arbitrage, infos diverses, statistiques, vidéos, les réactions.

Les enseignements du match

Joueur par joueur

Salvatore Sirigu a passé un début de match très tranquille. Il n’a eu aucun ballon délicat à gérer avant la demi-heure de jeu et une reprise de Corgnet, qu’il repousse parfaitement. Ce sera en fait sa seule intervention importante du match, puisqu’il ne peut strictement rien faire sur le but encaissé. En défense centrale, Mamadou Sakho n’a pas eu trop de souci face au seul Jovial en pointe : lors de la seule percée vers le but de ce dernier, le capitaine parisien le reprend superbement, avec un tacle autoritaire. Il a par ailleurs été régulièrement sollicité balle au pied, les Parisiens n’hésitant pas à construire calmement et à repasser par les lignes arrières. À côté de lui, Alex a commencé son match par deux tacles dans le vide avant de s’imposer le plus calmement du monde, avant tout par une lecture du jeu exemplaire, qui lui permet de couper un grand nombre de trajectoires.

Préféré à Jallet côté droit, Marcos Cearà n’a pas eu à souffrir face aux maigres offensives dijonnaises. Il s’est donc employé à proposer une solution systématique à droite, dans un couloir parfois délaissé par les milieux offensifs parisiens. Il a en général privilégié la solution du centre, avec plus ou moins de réussite dans cet exercice. Sur le but encaissé, il ne suit pas son joueur jusqu’au bout. À gauche, Siaka Tiéné était titulaire pour la première fois sous Ancelotti. L’Ivoirien a été impeccable dans toutes ses transmissions de balle et a offert, lui aussi, une solution régulière dans le couloir gauche. Surtout, il a ouvert le score d’une manière plus que surprenante. Alors que le PSG évoluait déjà à dix, dès la récupération du ballon au milieu de terrain, il se précipite plein axe pour faire un appel d’attaquant… et il ne quitte jamais sa position jusqu’à ce que Hoarau lui permette de marquer. Une inspiration très heureuse, qui n’est pas sans rappeler celle de Juan Pablo Sorin à Nice, en 2004, quand l’arrière gauche argentin était monté sur un coup franc pour donner la victoire à son équipe, déjà en infériorité numérique à l’époque.

Au milieu de terrain, Blaise Matuidi n’a pas vraiment été inquiété par la vivacité de Corgnet ou de Kakuta. Dominant physiquement les débats au milieu de terrain, il a joué simplement avec le ballon, cherchant surtout à orienter le plus simplement possible. Il a énormément de mérite en seconde mi-temps, puisqu’une fois le PSG en infériorité numérique, il était le seul récupérateur de métier sur le terrain, et Dijon n’a pas été plus dangereux pour autant. Momo Sissoko a lui été le meilleur Parisien de la première période. Présent sur toute la largeur du terrain, l’ancien milieu de la Juventus faisait tout : il ratissait des ballons, orientait superbement, et tout le jeu parisien passait par lui. Une statistique éloquente : malgré son expulsion avant la mi-temps, il est le troisième joueur parisien ayant touché le plus de ballons, et le second au nombre de ballons récupérés.

Les trois milieux offensifs ont beaucoup permuté en première période, et ont ensuite eu des postes un peu plus figés à partir de l’expulsion de Sissoko. Nene a ainsi passé l’essentiel de la première mi-temps dans l’axe, où il a d’ailleurs été plutôt bon, facilitant les montées parisiennes par ses prises de balle et ses passes bien senties. Il y a seulement certaines situations où l’on peut lui reprocher de ne pas avoir frappé assez vite. En seconde mi-temps, il a été avant toute chose très impliqué dans le jeu défensif des siens. De son côté, Jérémy Ménez a été invisible durant les dix premières minutes, puis il s’est réveillé et a été dans le coup de toutes les offensives de son équipe. En deuxième mi-temps, tout comme Nene, il a parfaitement défendu et finit la rencontre avec 14 ballons récupérés. Son effort en fin de match est à mettre en avant : il fait d’abord un énorme retour dans sa surface de réparation pour dégager le ballon en corner. Sur celui-ci, il profite du contre et de sa vitesse pour amener le but de la victoire. Javier Pastore a un volume de jeu moins important que les deux joueurs précédemment cités, il n’empêche que son sens de la passe et son positionnement libre au milieu de terrain a contribué à l’excellente première mi-temps des Parisiens. En seconde période, malgré sa position un peu plus basse, il lance Hoarau pour l’ouverture du score, et a une belle occasion.

En pointe, Guillaume Hoarau a été très travailleur, comme à son habitude. Il a essentiellement joué dos au but, ce qui a permis aux autres joueurs offensifs de jouer, eux, souvent lancés vers les cages adverses. Il n’a pas pu se procurer d’occasion franche, mais sa percée côté gauche sur le but lui permet de compter une nouvelle passe décisive. Du côté des remplaçants, Kevin Gameiro n’a pas eu d’action à se mettre sous la dent avant son but. Sur celui-ci, il rate un peu son contrôle, mais a tout de même le temps de frapper, et de donner la victoire aux siens. Sylvain Armand est entré en arrière gauche, plein d’envie comme en témoigne son sauvetage sur la ligne — certes inutile puisque l’arbitre avait signalé une faute auparavant. Enfin Clément Chantôme n’a eu que quelques minutes de jeu.

Retour sur l’arbitrage

À la 41e minute, l’arbitre Philippe Malige prend la décision, sans aucune hésitation, d’expulser le Parisien Momo Sissoko. À vitesse réelle, le Dijonnais Bauthéac vole littéralement, et le choc peut sembler violent. Au ralenti, il s’avère que Sissoko touche d’abord le ballon avant de prendre le bout du pied de son adversaire. Le geste ne ressemble donc pas à une agression. Mais si l’arbitre estimait que le geste de Sissoko pouvait être particulièrement dangereux — et une jambe tendue, le pied en avant au-dessus du ballon, peut largement rentrer dans cette catégorie —, alors l’arbitre a eu raison de sortir le carton rouge : les arbitres sont également là pour protéger les joueurs et éviter que les gestes inconsidérés ne se multiplient.

En fait, si cette expulsion peut être contestée, c’est surtout en se remémorant un fait de jeu intervenu une dizaine de minutes auparavant : sur une perte de balle dans la surface de réparation, Brice Jovial arrive en retard sur Siaka Tiéné exactement de la même manière que Sissoko. La semelle en avant, à hauteur de tibia, et cette fois-là en ne touchant que le joueur. S’il y a un reproche à adresser à Philippe Malige, c’est de ne pas avoir été cohérent dans son arbitrage : si pour lui Sissoko méritait un carton rouge, cela devait également être le cas de Jovial.

Une fois de plus, dans un match qui concerne Dijon, on ne peut s’empêcher de penser que cette différence de traitement des deux cas vient du comportement des hommes du banc. L’entraîneur Patrice Carteron passe en effet son temps à se plaindre. Avant, pendant et après les matches, il n’a de cesse de dire que son équipe est désavantagée, et que l’on favorise les gros — dimanche, dès les premières minutes, il pestait déjà auprès de l’arbitre. Ses pleurs incessants finissent forcément par peser, ne serait-ce qu’inconsciemment. Loin de vouloir mettre en cause l’honnêteté de Philippe Malige, comme le ferait le premier Rémi Garde venu, il est juste question de dire ici qu’il serait parfaitement humain qu’à force d’entendre vociférer qu’il favorise les stars parisiennes devant les brimés dijonnais, l’arbitre fasse rigoureusement le contraire, et ce en toute bonne foi.

Le comportement de Carteron — qui n’est pas si surprenant si l’on se souvient qu’il a été un joueur de Jean-Michel Aulas — serait-il alors payant ? Ce n’est pas si sûr. Au match aller, nous avions déjà mis en avant le fait que l’ouverture du score du PSG était intervenue après une désorganisation dijonnaise, pendant que Carteron préférait pester contre l’arbitre plutôt que replacer les siens. Ce week-end, si Carteron avait utilisé le dixième de l’énergie qu’il emploie à contester chaque décision arbitrale pour expliquer à ses joueurs comment mettre quelqu’un en couverture sur un corner offensif, Dijon ne serait plus relégable aujourd’hui…

La vidéo du résumé du match

Autres infos autour du match

Stats en vrac

- Fins de matches. Les Parisiens ont inscrit 14 de leurs 50 buts en championnat (soit 28 %) dans les dix dernières minutes, d’après les statistiques de poteau-rentrant.com.
« Le PSG a marqué 7 buts à partir de la 90e minute, record en L1 cette saison », indique par ailleurs Opta.

- Défense. « Seul Dijon (14) a encaissé plus de buts de la tête que le PSG (12) en Ligue 1 cette saison », relève Opta.

- Invincibilité. Le PSG reste désormais sur seize matches sans défaite toutes compétitions confondues. Le dernier revers des Parisiens remonte au 1er décembre 2011 à Salzbourg (2-0). Sur cette période, Paris compte 12 victoires et 4 matches nuls.

- Première. « Siaka Tiené a marqué son premier but officiel sous les couleurs du PSG, et ce lors de son 67e match avec le club de la capitale », signale Opta.

Infos en vrac

- Sissoko suspendu. Expulsé avant la mi-temps, Momo Sissoko sera automatiquement suspendu samedi à Caen.

- Autres résultats. À noter les défaites de Marseille (8e) à Ajaccio (13e) et de Lille (3e) à Lyon (7e). Rennes (5e) ayant par ailleurs concédé le match nul face à Auxerre (19e), le PSG compte désormais 11 points d’avance sur le troisième et 12 sur le quatrième. Dimanche soir, Montpellier (2e) a battu Caen (14e) ; les Héraultais restent à un point de Paris.

Réactions

- Carlo Ancelotti : « C’est un succès important car nous avons gagné en étant réduits à dix et en marquant à l’ultime minute. C’étaient des conditions difficiles. En première période, nous avons bien joué même si nous n’avons pas marqué. Après l’exclusion de Sissoko, c’est devenu évidemment plus difficile. Nous avons changé la position de Javier Pastore pour une organisation plus défensive. Mentalement, l’équipe a été à la hauteur et nous avons mérité de gagner ce match. […] Momo a réalisé un tacle dur mais je pense que son pied était sur le ballon. Un avertissement aurait peut-être été mieux. L’arbitre a décidé de l’exclure. Je suis allé dans le vestiaire à la mi-temps pour connaître son explication et il m’a répondu que le geste était dangereux. […] Dijon a joué avec intensité la seconde période et nous avons eu des difficultés. Mais le résultat est justifié. […] Paris a encore concédé un but sur phase arrêtée ? C’est difficile à expliquer. La seule chose que nous pouvons faire, c’est de travailler sur les coups francs pour avoir plus de confiance et d’efficacité. » (source : AFP)

- Jérémy Menez : « L’équipe a vraiment démontré un gros caractère, de la solidarité car, même réduits à dix, Dijon ne nous a pas inquiétés et qu’il n’y a pas que des individualités au PSG. Nous avançons. Les points sont encore plus importants qu’il y a deux ou trois journées. Il ne faut pas lâcher. C’est cela qui a fait que nous l’avons emporté, l’état d’esprit. […] Chaque joueur ici montre un gros caractère depuis le début de saison et nous commençons à former une véritable équipe. On peut compter sur tous les joueurs qui sont dans le groupe. Il n’y a que comme cela que l’on peut réussir. » (source : AFP)

- Patrice Carteron (entraîneur de Dijon) : « C’est une fin cruelle. Nous nous étions organisés pour nous dire qu’un nul ne serait pas un mauvais résultat. Il fallait peut-être tenir le score. […] Nous avons pensé que sur un dernier coup de pied arrêté, nous pouvions l’emporter, mais les Parisiens ont pu bénéficier de cette situation favorable pour gagner. C’est le lot des grosses équipes. […] Nous sommes tombés sur un beau leader qui a su faire front dans la tempête. Parfois, nous avons su être brillants offensivement. » (source : AFP)

Côté tribunes…

- Affluence. 21 supporters parisiens ont fait le déplacement organisé par le PSG, d’après les chiffres communiqués par la LFP.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

11 votes
Votez

41 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Nalexico
    12 mars 2012 09:25

    Très intéressant comme toujours, en particulier sur le comportement de Carteron, assez pénible. Petite correction : "les Héraultais restent à trois points de Paris" => 1 seul point malheureusement !

  • #2

    Votez
    job
    12 mars 2012 09:32

    très bien… exception faite du résumé… de la semaine dernière ;)

  • #3

    Votez
    Gauthier B.
    12 mars 2012 09:35

    @Nalexico : correction effectuée, merci.
    @job : la vidéo du bon résumé est maintenant disponible, ainsi qu’une autre comparant les fautes de Jovial et Sissoko (merci à Fructis).

  • #4

    Votez
    job
    12 mars 2012 09:35

    rectifié, c’est cool

  • #5

    Votez
    keb
    12 mars 2012 10:23

    Que c’est bon, mais que c’est bon !!!! Sa fait 3 matchs presque d’affilés à rebondissements, à suspens… je finis presque jamais un match du PSG avec mes ongles !!

    Rien à dire sur le match, on mérite 100 fois de le gagner, même à 10 Paris était plus fort. Mais il y a quand même quelque chose qui m’a frappé hier…la faiblesse physique de Pastore ! Ok, ce mec est balaise techniquement, voit remarquablement bien le jeu, possède une bonne accélération etc etc, mais alors si il pouvait se muscler un peu !! Il ne va que très rarement au contact, il n’essaie quasiment jamais d’aller dans les duels aériens, il ne saute même pas, pourtant il n’est pas petit le maigre !! bref, des petites séances de muscu lui ferait certainement grand bien, ainsi que des cours de Français …. mais bon passons.

    Bon en revanche pour le prochain match, pas de Nene et pas de Sissoko !!! Intéressant de voir comment Carlo va faire jouer l’équipe, moi je mets une petite pièce sur un Hoarau et Gameiro titulaires.

  • #6

    Votez
    Kob_bzh
    12 mars 2012 10:40

    Facile, franchement.

    Ne me dites pas que vous avez eu peur, si ?

     `Mort de rire

  • #7

    Votez
    G
    12 mars 2012 12:38

    j’aime beaucoup ce résumé vidéo à peine partisan : "Momo Sissoko est exclu alors qu’il n’y avait même pas faute".
    Faut peut être pas poussé mémé dans les orties non plus, c’est quand même un sacré bourrain le Momo.

  • #8

    Votez
    catfab
    12 mars 2012 13:43

    21 supporters ont fait le déplacement !!!

    Objectif 10 !

  • #9

    Votez
    catfab
    12 mars 2012 13:48

    Pendant ce temps là, 5000 marseillais font le voayge à Milan…

  • #10

    Votez
    Nono
    12 mars 2012 13:50

    @catfab : oui, et j’aimerais pas être à leur place ! :)

  • #11

    Votez
    Mock75
    12 mars 2012 14:03

    @catfab : il semble que le Lynx soit en voie d’extinction en déplacement

  • #12

    Votez
    Ego
    12 mars 2012 15:01

    Bon résumé comme d’hab mais je te trouve un peu complaisant dans ton jugement envers certains joueurs. Menez a certes beaucoup travaillé, s’est replié en défense dès que possible mais il a aussi eu un déchet hallucinant (notamment le contre tout fait qu’il gâche à 1-0 et qui aurait plié le match). De même, Nene s’est compliqué la vie avec des contrôles présomptueux qui ont parfois eu tendance à ralentir le jeu ou casser des situations de contre prometteuse. Enfin je pinaille un peu…

    Pour le reste Paris sans génie mais solide et avec un mental qui devrait nous permettre de bien aborder la lutte avec Montpellier.

  • #13

    Votez
    G
    12 mars 2012 15:02

    @catfab : en déplacement officiel surement, mais j’ai l’impression qu’il y’avait quand même pas mal de parisiens dans les tribunes (cf tous les gens qui se lèvent sur les buts de Paris). Après est ce que sont des Franciliens ou des locaux qui supportent paris, j’en sais rien.

  • #14

    Votez
    m3d
    12 mars 2012 15:46

    Et si on parlait stats ?…

    Avoir 58 points à J27, ce n’est arrivé que trois fois : Monaco 2004 finit 3e, Lyon 2006 et 2007 champion. Ces statistiques (67% de titre, 100% de C1) sont les memes pour Montpellier. Etre leader à J27 garantit la C1 dans 100% des cas. Si Marseille 2003, Monaco 2004 et Lyon 2009 finissent 3e, il reste 67% de titre

    Lorsque le leader se fait rattrapper (par Lyon en 2003 et 2004, par Bordeaux en 2009), il avait une avance de 1 à 4 points sur le second ; de 4 à 6 points sur le futur champion, qui etait entre la 2e et la 5e place. Si Lille (3e, à 11 points) devait etre champion 2012, il leur faudrait combler un retard deux fois supérieur au record de 6 points comblé par Lyon 2003 sur Marseille et Bordeaux 2009 sur Lyon.
    Autant dire que statistiquement, la qualification directe en C1 est assurée.

    Paris à J27 n’a été que deux fois sur le podium : 2e en 2009, 3e en 2004, avec alors 51 et 52 points. 58 points à Paris n’a été atteint que 3 fois : en 2004 (31e journée), 2009 (32e journée) et 2011 (35e journée)

    Paris à J27 collecte entre 58% (2007) et 81% (2009) de ses points finaux, pour une moyenne de 71% (ce qui correspond à la moyenne theorique. Les resultats hauts comme 81% temoignent d’un effondrement sur les 10 dernieres journees, alors qu’un resultat bas traduit une bonne serie finale), ce qui nous permet d’estimer le nombre final de points de Paris entre 71 et 91, plus probablement 82. Montpellier au contraire possède un momentum compris entre 60% (2004) et 83% (2011), avec une moyenne à 72%, laissant les heraultais esperer un final entre 69 et 90, plus probablement 79.
    A noter que si l’on ne considère le momentum heraultais que depuis leur remontée en L1, il est compris entre 75 et 83%, avec une moyenne à 79%, changeant les estimations à une bande 69-76, avec une moyenne à 73.

    Prendre plus de points que le leader sur J28-J38 est arrivé 17 fois (sur 171 possibilités) : 7 equipes en 2002-2003 ont pris plus de points que Marseille (dont Lyon, 9pts), 5 equipes en 2003-2004 sur Monaco (dont Paris et Lyon, 8pts), et 5 sur Lyon 2009 (dont Bordeaux, 15pts).
    Comme on peut le voir, il s’agit donc d’un effondrement du leader, qui passe de moyennes relativement basses mais acceptables sur J1-27 (1.78-2.15-1.96) à des moyennes indignes de futurs champions sur J28-38 (1.55-1.55-1.64).
    A noter qu’en cas d’effondrement de Paris sur J28-38, avec une moyenne de 1.55 ppm, Paris serait à 74 points. Un nombre suffisant pour toujours glaner la C1 (sauf en 2004), et meme esperer le titre en 2003.

  • #15

    Votez
    Maitre Kanter
    12 mars 2012 16:07

    juste un truc : non pas que tout le topo sur Carteron soit faux, mais quand on a eu Kombouaré comme entraineur, c’est un peu l’hopital qui se fout de la charité. Malheureusement tous les entraineurs de L1 sont comme ça (le pire que j’ai vu étant Rudi Garcia). Quand on voit comment Garde, plutot calme en début de saison, a évolué en à peine une demi-saison…

    un supporter rennais (pas gâté non plus de ce point de vue là avec Antonetti)

  • #16

    Votez
    7homa5
    12 mars 2012 16:26

    @ #15
    Ce qui nous reste en travers de la gorge à nous Parisiens, c’est le match aller où à la fin du match, Carteron a bien insisté sur l’arbitrage qui selon lui avait "protégé" Nene et pas ses joueurs. Conséquence (directe ou non), en Coupe de la LFP, quelques jours après, l’arbitre siffle deux penalties contestables en leur faveur, nous coûtant la qualification.

  • #17

    Votez
    catfab
    12 mars 2012 17:08

    Nono, ben moi quitte à être 10ème, j’aimerai bien être encore à leur place.

    Mock, oui bientôt parcage vide, zéro supporters, zéro soucis !

  • #18

    Votez
    Gauthier B.
    12 mars 2012 17:39

    @Maitre Kanter : je ne sais pas exactement comment Kombouaré se comportait à Valenciennes ou Strasbourg, mais en tout cas à Paris, il n’y a absolument pas à se plaindre de son comportement vis à vis du corps arbitral. Cela lui est bien sûr déjà arrivé de pester, en cours de match, mais c’était relativement rare, et ce n’était jamais du non-stop comme le font certains autres entraîneurs que tu cites… Et surtout, je te mets au défi de trouver une seule phrase de Kombouaré, lors de son passage parisien, qui va à l’encontre de l’arbitre en itw, conférence de presse, dans les couloirs du stade, etc.

  • #19

    Votez
    m3d
    12 mars 2012 17:41

    J’ai vraiment hate de voir Dijon, Carteron et l’insuportable Jovial en L2… Je ne regardais la fin de tableau que pour le soutien à Nancy (j’y ai vécu 3 ans), mais là Dijon je n’en peux plus. Qu’on se comporte comme une diva quand on est JMA, pourquoi pas. Mais Dijon, il y a 3 ans ils jouaient en National. Là ils sont releguables. Qu’ils regardent le comportement d’Ajaccio ou d’Evian, et ils comprendront pourquoi ils vont descendre…
    Des releguables a J27 qui se sont sauvés : Montpellier* 2003 (pour descendre en 2004), Ajaccio* 2005 (pour descendre en 2006), Paris* 2007, Sochaux* et Toulouse 2008, Sochaux 2009, Auxerre 2011*, soit 74% de chance de descendre cette année, 81% de chance de descendre d’ici l’an prochain, 93% de chance de jouer la L2 ou le maintien de L1 (les *) l’an prochain.

  • #20

    Votez
    Nini
    12 mars 2012 17:48

    Ne pensez vous pas que Pastore à un problème d’envie ? Il me donne l’impression d’être beaucoup moins concerné que les autres … et que dire quand il s’arrête de jouer quand il pense qu’une faute a été comise sur lui .

    Il a beau être le plus talentueux et avoir un enorme potentiel, je préfere avoir un mec qui a envi peut être moins bon, qu’un mec extrêmement talentueux mais suffisant.

    Ce n’est que mon avis ….

  • #21

    Votez
    The Man
    12 mars 2012 20:29

    Le commentateur sur le résumé vidéo (PSGTV ?) fait quand même preuve d’un chauvinisme absurde… On peut trouver le carton rouge un peu sévère, mais de là à dire qu’il "n’y a même pas faute", c’est un peu se foutre de la gueule de monde…

    Sinon, je suis d’accord avec toi Nini, Pastore n’a plus l’air très enthousiaste sur le terrain. Même quand il marque il n’en fait pas beaucoup alors qu’au début il avait l’air vraiment heureux. J’espère que ce n’est qu’une impression…

    Pour ce qui est du jeu, malgré tout ce qu’on peut dire il y a une nette amélioration depuis quelques matches. Il y a quelques mois je me demandais vraiment comment on gagnais certains matches. Là le collectif commence à se roder, tout le monde fait le boulot, même Menez semble avoir appris à être utile au collectif depuis 2-3 matches.

    En revanche, Montpellier est vraiment impressionnant, j’espère qu’il vont baisser de régime…

  • #22

    Votez
    Ludovic
    12 mars 2012 21:05

    @ The Man :

    Il s’agit bien du commentateur de PSGTV. L’accuser de chauvinisme, c’est comme de reprocher à un curé de prêcher pour sa paroisse…

    Pour Pastore, son visage laisse parfois poindre un je-ne-sais quoi de nostalgie. Il se souvient peut-être de l’ambiance du stade de Palerme. L’ambiance n’est assurément pas la même. Et puis, n’oublions pas qu’il se fait systématiquement siffler par toutes les pelouses de France. En Italie, je doute qu’il recevait un tel comité d’accueil. Javier fait son apprentissage, et perd peut-être petit à petit son innocence. Il découvre le football de haut niveau, avec ses ingratitudes, ses mesquineries. Bref, Pastore devient un homme.

  • #23

    Votez
    Alexinho
    12 mars 2012 21:32

    "Y a même pas faute" !!! Non mais là c’est plus du chauvinisme, c’est de la malhonnêteté intellectuelle.

  • #24

    Votez
    Nono
    12 mars 2012 22:25

    Pastore sur le terrain fait en effet preuve quelquefois d’un certain dilettantisme.

    Mais vu comment il s’est précipité sur ses coéquipiers pour laisser éclater sa joie et la partager au moment du but de Gameiro, j’ai quand même du mal à douter de son implication…

  • #25

    Votez
    G
    13 mars 2012 10:09

    un peu de provoc : "Pourquoi Monptellier doit être champion" by Jérôme Latta.

    http://latta.blog.lemonde.fr/2012/0…

    Intéressante théorie selon laquelle les périodes de règne sans partage des clubs (St Etienne, Bordeaux, Marseille, Lyon, bientôt Paris ? ) alternent avec des périodes plus fofolles où le champion change chaque année comme actuellement.
    Les commentaires sont - presque - au niveau de ceux des lecteurs de PSG mag. :)

  • #26

    Votez
    un mec impliqué
    13 mars 2012 16:22

    Pastore ?
    Moi je l’ai vu faire un exter magnifique pour Hoarau, une ouverture extrêmement lumineuse qui a amené à l’ouverture du score…
    Son apparente nonchalance, ne me dérange pas quand il marque ou fait des passes comme ça (jparle pas de son coup du foulard…qui n’a pas été bien exploité par néné-si je ne me trompe pas)….
    Sur le combat, j’ai effectivement vu qu’il n’allait pas au duel aerien…mais dans les pieds, il y va, et pendant le match, quand il est descendu plus bas…il allait au charbon !

  • #27

    Votez
    .f3n0m3n0.
    13 mars 2012 17:47

    Moi j’ai trouvé Pastore pas au top physiquement, et faut avouer que par moments il n’est absolument pas concerné, lors du but qu’on encaisse par exemple il regarde l’action se dérouler.
    Mais, en dehors de ses absences, son état d’esprit fait plaisir à voir il s’est plutôt bien battu et a récupéré quelques ballons. Certaines actions de grande classe, et une passe clé sur le but de Tiene.
    Il serait intéressant de savoir combien de passe de ce style qu’il a fait se sont finies par un but ( j’ai déja en tête sa passe pr Menez qui enchaine 2 feintes de corps stratosphériques avt de servir sur un plateau Hoarau contre Montpellier, sa passe pour Erding qui amène le but de Menez contre Toulouse, sa passe pour Tiene qui amène le but de Nene contre Ajaccio…). Je veux dire par là que Pastore a souvent été impliqué dans les buts qu’on a marqué en faisant des différences par ses passes. Même si il a peu fait de passes décisives cette saison il sent le jeu.

  • #28

    Votez
    Kimmo Parigo
    13 mars 2012 19:13

    @G sympa ton lien … Mais je préfèrerai être champion dès cette année Sourire

    Il reste 33 points et une coupe de la ligue. Aux joueurs d’aller au bout d’eux même, histoire de ne pas être la risée de la France comme disent les antis parisiens.

  • #29

    Votez
    mudubelier
    14 mars 2012 10:39

    @Kimmo Parigo

    Il reste 33 points et une coupe de France …sauf si tu es Lyonnais bien sur.

    Pour Pastore, rien à dire sur son apport offensif (buts , passes décisives,décalages etc…), mais son apport défensif est plus que frustrant. Même s’il a moins fait le fainéant à Dijon apres etre descendu d’un cran, on voit qu’il ne se bouge pas trop pour défendre.

    Ok , il récupère deux ou trois ballons au Parc (ce qui provoque des applaudissements) mais après … Combien de fois l’a ton vu perdre un ballon dans le camp adverse sans chercher à le reprendre ?

    Je pense que c’est plus un problème de motivation : s’il jouait la Champion’s League ou s’il jouait dans une grande équipe européenne ( Barca, Réal,MU…) il se démenerait plus .
    Après , il faut espérer qu’il traverse une phase d’adaptation comme Benzema de l’année dernière au Réal

  • #30

    Votez
    Mock75
    14 mars 2012 18:55

    @mudubelier :

    "Après , il faut espérer qu’il traverse une phase d’adaptation comme Benzema de l’année dernière au Réal"

    ou plutôt, comme Raï au Paris SG :)

  • #31

    Votez
    commentateur anonyme
    14 mars 2012 19:04

    Enfin bon les gars, ok je reconnais c’est relou qu’il fasse pas plus d’efforts défensifs mais faut quand même voir que toute compètitions confondues il a déjà dépassé ses stats de l’année dernière à Palerme…
    Il a 22 ans faut qd même pas l’oublier, et arrêter d’écouter les médias qui disent qu’à 42 millions d’euros il est obligé d’en planter 20 dans la saison, alors oui au vu de son début de saison tonitruant il est plutôt décevant mais ca fait partie de l’apprentissage !

  • #32

    Votez
    mudubelier
    15 mars 2012 10:31

    # 31

    Relis moi bien : je ne parle pas de ses stats mais de son implication défensive.
    Elle a toujours été faible depuis qu’il est arrivé .
    Je ne sais pas si c’est physique ou mental , mais c’est vraiment agaçant de voir sa nonchalance quand il faut récupérer la balle .
    Malheureusement , cette nonchalance fait partie de sa "classe" , donc on doit faire avec.

    Mais qu’il fasse au moins semblant ! Je prends ça comme un manque de respect vis à vis de ses coéquipiers qui doivent et vont se défoncer à sa place.

    Mais bon , vaut mieux un Pastore qu’un Carlos Bueno et comme tu l’as dit peut etre que c’est juste temporaire…

  • #33

    Votez
    pepito
    15 mars 2012 12:27

    @kimmo et tous les détracteurs de Pastore…

    Il y a un joueur qui a fini adulé par le Parc mais qui avait fait une première saison calamiteuse au point qu’on ne puisse le vendre : RAI.

    J’ai l’impression que Pastore nécessite un temps d’adaptation long mais le talents est là. Il a l’un des meilleurs coach du monde avec un club a pression, une ville magnifique et ambitieuse. Donc je pense pas que s’il avait été au Barça il aurait joué différemment.

    L’an pro se sera un phénomène quand il aura une vraie prépa. Quand à ceux qui parle de la langue. Il est très difficile pour un espagnol d’apprendre le Français contrairement au Portugais. Licha, Lucho, Azpi, Lugano. Il y en a aucun qui parle Français comme Notre goal.

  • #34

    Votez
    papy
    15 mars 2012 17:40

    @pepito

    je suis pas d’accord avec toi : je connais pleins d’espagnols qui sont venus en france et qui ont parlé très rapidement un bon français.
    En fait ce qui m’avait énervé chez Pastore c’est que quand il est arrivé en France, il se la pétait du style : "j’ai appris l’italien en 2 mois donc le français ça ne sera pas un problème …"

    Sinon la grosse différence avec Raï c’est que Raï c’était sa première saison en europe contrairement à Pastore.

    Après sur le point de vue du jeu, offensivement il est très bon mais en dehors du travail défensif qu’il ne fait pas il n’a pas encore le coffre pour peser offensivement pendant tout un match.
    Donc je rejoins les autres qui disent qu’il doit s’étoffer : pas forcément pour se replier défensivement mais plutôt pour peser plus dans le jeu, avoir plus de présence sur le terrain : chose qu’il n’a pas actuellement.

  • #35

    Votez
    Papou 94
    15 mars 2012 18:59

    Les mecs je vous trouve dur avec Pastore ! le mec il nous a fait gagner je ne sais combien de points. on peut pas lui demander d’être au four et au moulin !
    c’est un joueur offensif pas un milieu défensif donc franchement moi qu’ il ne récupère peu ou pas de ballon ça m’est égal du moment qu’il nous fait gagner des matchs ou qu’ils débloquent des rencontres comme par exemple contre Locminé ,il me semble , que c’est lui qui ouvre le score et qui débride la rencontre. contre Brest il nous ramène 3 points Grâce à un geste de grande classe. Contre Évian aussi son but exceptionnel nous permet de relancer complètement le match sans parler du doublé lors du match aller contre Montpellier bref je ne vais pas citer tous les buts qu’il a marqués depuis qu’il est arrivé au PSG, Mais si quelqu’un veut bien calculer le nombre de points qui nous a fait gagner depuis son arrivée, je dirais qu’il n’est pas si loin de sirigu. et encore je ne parle là que des buts ; je ne parle même pas des passes décisives ou l’avant-dernière passe
    pS : désolé pour la ponctuation et les majuscules je teste un programme de d’écriture vocale et c’est pas tout à fait au point comme vous pouvez le constater

  • #36

    Votez
    Kimmo Parigo
    16 mars 2012 11:11

    @pepito : Peux-tu m’expliquer pourquoi tu m’as associé aux détracteurs de Pastore ???

    En règle générale, il faut toujours aller au bout de soi et encore plus mainteant. On entame le sprint final dans la course au titre.

    "C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens"

  • #37

    Votez
    Kimmo Parigo
    16 mars 2012 11:52

    Le coup du foulard de Pastore

  • #38

    Votez
    mudubelier
    16 mars 2012 12:09

    Je ne pense pas que l’un d’entre nous soit un réel détracteur de Pastore .

    C’est un titulaire indiscutable et on préfère qu’il soit sur le terrain que sur le banc de touche.

    On a tous vu à quel point il est décisif et indispensable, là n’est pas la question. On est juste un peu perfectionnistes….

    Pour ma part , je veux juste qu’il se bouge un peu plus le cul en phase défensive , c’est tout.

    S’il le fait , c’est bien . S’il le fait pas tant pis, il est assez utile comme ça.

  • #39

    Votez
    .f3n0m3n0.
    16 mars 2012 12:27

    Non, moi nn plus je n’ai vu aucun détracteur ici. C’est normal qu’on se demande pourquoi il ne pèse pas plus sur le jeu durant tout le match sachant que lorsqu’il est titulaire il doit être dans 70 % des actions amenant un but alors que par moment, il faut le dire, il est fantomatique. Imaginons s’il est au top tt un match… Mais tout ca fait partie d’une intégration, regardez Torres qui ne digère pas le prix qu’il a couté à Chelsea et la pression qui va avec. Pastore quand à lui vient de changer de pays, niveau ferveur footballistique l’Italie est plus proche de l’Argentine que de la France et ce mec, ca se voit, a besoin de se sentir encouragé et adulé et je pense que l’accueil du Parc contre Lorient lui a fait le plus grd bien et ca peut expliquer ce début de saison ahurissant. Après ya eu le contre coup physique, car prépa plus que courte, puis la blessure. Tt ca ne l’a pas aidé mais ac Ancelotti il va progresser et devenir, j’en suis sur, un potentiel ballon d’or d’ici peu de tps, il faut qu’il murisse vous croyez que Zidane s’est imposé comme ca à la Juve ? Non.

  • #40

    Votez
    pepito
    16 mars 2012 15:45

    @tous et en particulier Kimmo :

    Je suis au taf et j’arrive pas à m’empecher de lire les commentaires des uns et des autres. Bon le mot détracteur était mal choisit (faute de temps) mais je voulais exprimer plus simplement qu’il faut lui laisser du temps. Je me suis un peu emballé.

    Mon point de vue est au delà de sa fragilité ou de son physique. J’insiste juste sur le fait qu’il faut être patient car beaucoup de grands joueurs se sont révélés dans le temps. Il faut être patient, car il a un talent fou mais il manque le brin de physique qui fera la différence. La patience fera de lui le futur messi. D’ailleurs Léo a eu le droit a un traitement spécial de Pep afin qu’il rééquilibre ces repas il y a deux ans. Depuis il est trop bon.

    Je considère comme vous qu’il manque de physique, mais pas de coffre. Son ancien entraineur avait d’ailleurs dit qu’en endurance capacité c’etait le meilleur à Palerme.

    En revanche je pense qu’il faut qu’il s’habitue à la vie Parisienne et à la France en général. Palerme étant une ville ayant une atmosphère de vie proche celle en Amerique du Sud.

  • #41

    Votez
    .f3n0m3n0.
    16 mars 2012 18:58

    @pepito,
    C’est vrai ce que tu dis sur le fait qu’il ne manque pas de coffre je l’avais lu aussi. Et je te rejoins egalement sur l’atmosphere en France qui, je pense, ne lui correspond pas tt à fait et il lui faut donc du tps.
    En tt cas tous ces com’ montrent bien à quel point on a foi en lui, pour ma part je n’ai jamais été si heureux de l’arrivée d’un joueur à Paris comme celle de Pastore et je n’ai jamais autant regardé de vidéo d’un joueur…

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG