PSGMAG.NET est définitivement fermé depuis 2013.


 

Brest 0-1 PSG : les faits marquants

[J21] Retour sur Stade brestois 0-1 PSG (vidéos)

dimanche 29 janvier 2012, par Gauthier B., Vivien B.

Au programme de ce « retour sur le match » : le déroulement du match, joueur par joueur, infos diverses, statistiques, vidéos, les réactions.

Les enseignements du match

Le déroulement du match

Après la rencontre, Carlo Ancelotti a insisté sur le manque de constance de son équipe. Et il est vrai que Paris a montré deux visages radicalement différents, particulièrement en première période. L’entame a été parfaite. Même si le but parisien a été marquée sur une phase arrêtée, le PSG a dominé dans le jeu, prenant son adversaire à la gorge. Les Parisiens évoluaient et récupéraient très haut, et la justesse technique des joueurs faisaient le reste pour se procurer des occasions.

Au bout d’une vingtaine de minutes, la tendance s’est inversée. À cause de la blessure de Sissoko, les Parisiens se sont montrés moins sereins, et n’arrivaient plus à ressortir les ballons proprement. La défense jouait plus bas et l’équipe était coupée en deux, avec Gameiro près de la ligne médiane, et le reste de l’équipe tâchant de défendre. Heureusement, les Brestois n’arrivaient pas à combiner suffisamment bien dans la surface pour provoquer de gros dangers sur la cage de Sirigu, les défenseurs parisiens restant concentrés tout au long de la rencontre.

Le PSG s’est ensuite stabilisé en seconde période. La domination a repris, en étant toutefois moins franche qu’en première période. Paris a eu deux occasions dans le jeu, quand Brest n’a été inquiétant que sur une phase arrêtée. Les joueurs de la capitale ont plutôt cherché à contrôler la rencontre, sans forcément pousser pour ce deuxième but : les attaques reposaient essentiellement sur l’entente entre les trois de devant, et le soutien des latéraux, les milieux de terrain montant moins qu’habituellement. Le match a donc été moins abouti que contre Toulouse, mais il est quand même satisfaisant d’avoir, à l’extérieur, eu globalement la main-mise sur les opérations, à l’exception d’une période de désorganisation plus due à la blessure d’un élément de base qu’à un déclin collectif.

Joueur par joueur

Dans les cages, Salvatore Sirigu n’a eu qu’un quart d’heure durant lequel il a eu à s’employer, entre la 25e et la 40e minute. Il a eu trois interventions à effectuer sur des frappes adverses, toutes réalisées proprement. Le reste de la rencontre a été calme à l’exception d’une sortie autoritaire en fin de rencontre. Le capitaine Mamadou Sakho a également effectué un match solide, gagnant tous ses duels, en étant serein dans la relance courte. À ses côtés, Diego Lugano n’a pas été mis en souffrance par ses adversaires, mais il a, au contraire de son coéquipier, voulu souvent relancer long, et le tout avec peu de réussite. À noter qu’il prend un carton jaune pour un tacle au milieu de terrain jugé dangereux par l’arbitre Philippe Kalt.

Serein dans son axe central, le PSG l’a été tout autant sur les côtés. À gauche, Sherrer Maxwell a géré tranquillement la plupart des ballons chauds venus sur son côté — à l’exception d’un en fin de match où il se fait dribbler —, et il a joué souvent très haut en phase offensive, offrant très régulièrement des solutions pour écarter le jeu. On voit cependant qu’il doit se roder pour être au point collectivement avec ses partenaires : Maxwell est un latéral qui ne reste pas toujours collé à la ligne de touche, et n’hésite pas à porter la ballon vers l’axe, ce qui peut être parfois surprenant. Milan Bisevac poursuit son repositionnement réussi à droite. Buteur très tôt dans le match, avec beaucoup d’opportunisme, il a ensuite verrouillé son adversaire, remportant de nombreux duels défensifs. Dès qu’il a pu, il a essayé d’aider ses coéquipiers d’attaque, avec moins de vitesse que Maxwell, mais avec une belle justesse technique. Son centre pour l’occasion de Bodmer en seconde période était parfait. Un latéral de formation aurait difficilement fait un meilleur match que Bisevac samedi soir.

Au milieu de terrain, Momo Sissoko avait plutôt bien commencé la partie en demi purement défensif, avant de se blesser suite à un choc avec Lugano. Boitant ensuite pendant vingt minutes, perdant des duels ou des ballons qu’il aurait gérés sans problème à plein régime, il peut être considéré fautif d’avoir voulu continuer à jouer dans ces conditions, et de ne pas avoir dit clairement à son staff qu’il fallait le remplacer. Blaise Matuidi faisait son retour, quelque peu précipité par le forfait de Ménez. Aligné d’abord à gauche dans le trident des milieux de terrain, il a joué dans un registre offensif qui n’est pas dans ses habitudes. Il a cependant essayé de s’y employer le mieux possible, même si certaines pertes de balle — qui peuvent aussi s’expliquer par ses deux mois d’absence — intervenaient parfois. À la sortie de Sissoko, il est redescendu en milieu défensif où il a semblé bien plus à son aise. Il a finalement tenu les 90 minutes alors qu’il était prévu pour en jouer au mieux 30. Le dernier milieu, Christophe Jallet, a très bien entamé la rencontre, en étant comme à son habitude hyper-actif. Toujours utile pour bien faire circuler le ballon, il a tout de même un peu moins pesé en seconde période. À noter qu’il est passeur décisif sur le but du match.

Au poste de milieu offensif, Nene a été fidèle à lui-même, c’est-à-dire très bon. Une grosse occasion d’emblée, de nombreuses balles de buts données à ses partenaires, dont une à Gameiro, des gestes techniques toujours utiles — dont une roulette dans le temps additionnel — et un travail constant sur tout le terrain. En deuxième période, on peut juste lui reprocher de ne pas avoir bien géré tous les contres. Positionné plus haut pour la première fois sous Ancelotti, Mathieu Bodmer a lui aussi été très présent, en cherchant très régulièrement la bonne passe à une touche de balle. Cela a bien aidé le PSG en début de rencontre, et il a ensuite sorti toute sa panoplie de gestes techniques spectaculaires, étant ainsi dans le coup de toutes les occasions parisiennes à partir de la 42e minute.

En pointe, Kevin Gameiro a également bien travaillé, en se déportant souvent côté droit. Il a donné plusieurs bons ballons — dont un pour la première occasion du match — et a eu à gérer un face à face avec Elana. Parfois, il n’a pas été très heureux dans ses conduites de balle. Mais le gros bémol de sa prestation reste son attitude qui a de quoi faire enrager ses partenaires. L’égoïsme du buteur est quelque chose de tout à fait naturel, mais sa façon de râler quand il n’est pas servi comme il le souhaite semble parfois hors de propos. La façon dont il s’en prend à Nene à la 79e minute, parce qu’il ne lui a pas donné le ballon, en lui criant littéralement dessus, est franchement discutable, d’autant que Nene a cherché Gameiro à de nombreuses reprises dans la partie. S’il veut être servi encore plus souvent, il faudrait que Gameiro donne à ses partenaires l’envie de le faire.

Remplaçant, Clément Chantôme a eu plus d’une mi-temps pour s’exprimer. Le milieu formé au club a été très bon, toujours très juste dans ses passes. Il retrouve petit à petit son volume de jeu qui est sa principale qualité. Marcos Cearà et Guillaume Hoarau sont rentrés pour quelques minutes. Le premier au milieu de terrain, le second en pointe, même si son seul fait d’arme aura été de sortir de la tête un coup de pied arrêté adverse.

La vidéo du résumé du match

Autres infos autour du match

Stats en vrac

- Première. C’est la première fois que le Stade brestois s’incline à domicile cette saison. Lyon et Montpellier n’ont ainsi ramené qu’un point de leur déplacement à Francis-Le Blé.

- Première (bis). C’est aussi la première fois que le PSG s’impose sans Javier Pastore. Auparavant, Paris comptait un match nul et trois défaites en l’absence de son Argentin.

- Série. Paris reste désormais sur trois victoires consécutives à l’extérieur en championnat (Sochaux, Saint-Étienne, Brest), une première depuis la saison 2001/2002, signale Michel Kollar. Le PSG avait alors enchaîné quatre succès d’affilée, un record partagé avec la saison 1993/1994.

Infos en vrac

- Infirmerie. Convoqué dans le groupe et annoncé titulaire la veille du match par Ancelotti, Jérémy Ménez a finalement pris place en tribune, en raison d’une légère contracture à la cuisse droite intervenue jeudi à l’entraînement. Par ailleurs, Momo Sissoko est sorti sur blessure en fin de première période. Il ne souffrirait cependant que d’une béquille, d’après le médecin du PSG cité par Foot+. Il devrait « pouvoir s’entraîner dès le début de la semaine prochaine », a précisé l’entraîneur italien à l’AFP à l’issue de la rencontre.
Rappelons que Javier Pastore soigne une lésion au biceps fémoral de la cuisse gauche à l’hôpital gouvernemental de la médecine du sport du Qatar, où il est pris en charge par Hakim Chalabi, ancien médecin du PSG. Il doit rentrer en France la semaine prochaine.

- Autres résultats. Montpellier (0-1 à Nice), Lille (3-0 contre Saint-Étienne) et Lyon (3-1 contre Dijon) se sont également imposés samedi ; la tête du championnat reste donc inchangée. Rennes (5e) accueille l’OM (6e) ce dimanche.

Réactions

- Carlo Ancelotti : « C’est une victoire très importante, ce n’est pas facile de gagner à Brest. On a bien commencé le match en marquant un but et en pratiquant un bon football pendant 25 minutes. On a ensuite eu des problèmes d’ajustement avec la sortie de Sissoko et Brest nous a posé des problèmes, on a laissé trop de place aux attaquants. Mais en seconde période, on a repris le contrôle du match en ayant la possession de la balle. Je suis content du travail de mes joueurs, ils ont la bonne attitude à l’entraînement. Mais nous devons gagner en constance, améliorer notre capacité à jouer pendant 90 minutes avec la même constance. Il faut plus de continuité. » (source : AFP)

- Alex Dupont (entraîneur de Brest) : « C’est rageant, on était à dix sur le but [Zebina était sorti sur blessure, tout comme Nene côté parisien]. Sur le reste, je n’ai rien à redire, on a poussé avec nos moyens mais je n’ai rien à reprocher aux joueurs. On a créé des décalages mais techniquement, on n’a pas réussi nos centres. On ne s’est pas liquéfié et on est resté solide, ce qu’on devra faire jusqu’à la fin du championnat : être une équipe difficile à battre. Cela se joue à peu de choses. On a eu des situations intéressantes qu’on n’a pas su exploiter. Il y a des signes encourageants : ça n’a pas été facile pour le PSG, on a fait un match sérieux. » (source : AFP)

- Mamadou Sakho : « On aurait pu doubler la mise et tuer le match beaucoup plus vite. En dehors de ça, le bilan est très positif. Nous avons gardé le ballon au maximum, fait courir nos adversaires et nous sommes passés par les côtés. Brest restait sur une série d’invincibilité à la maison et cela donne encore un peu plus de valeur à cette victoire. […] Le travail mené à l’entraînement commence à porter ses fruits. Après un temps d’adaptation nécessaire, on commence à assimiler le système de jeu du nouvel entraîneur. Au fil des matches, les progrès se font donc sentir. […] Nous ne pouvons pas sans cesse dominer et faire le jeu. Il faut accepter le fait que sur 90 minutes, il y ait des moments plus difficiles. Dans ces moments-là, il faut savoir se replier et jouer plus prudemment pour repartir de plus belle. C’est ce que nous avons su faire ce soir. […] Nous ne regardons pas derrière nous. Le PSG est chassé, ce n’est pas nouveau. Mais nous ne nous préoccupons pas de ce que font nos adversaires pour le titre. On se concentre sur notre championnat. Et dans quelques mois, il sera alors temps de faire les comptes. D’ici là, restons concentrés. Il ne faut prendre aucun match à la légère. » (source : le Parisien)

- Milan Bisevac : « J’ai gardé le ballon du match car c’est mon premier but avec le PSG. Je suis encore plus heureux car nous avons gagné le match. Nous avons bien démarré la rencontre, ensuite nous avons laissé des espaces à Brest mais nous avons su tenir. Cela fait vraiment plaisir de gagner ici. J’essaye de donner le meilleur de moi-même pour aider l’équipe. Je me régale dans cette équipe du PSG. » (source : PSG.FR)

- Blaise Matuidi : « Je suis heureux de la victoire. C’est un succès collectif. Il n’était pas prévu que je dispute l’intégralité de la rencontre donc je suis content d’avoir pu le faire. Il y a la victoire au bout, c’est bien. Nous sommes sur une bonne série, il faut continuer ainsi. Quand on fait appel à nous, nous devons répondre présent. J’avais une semaine d’entraînement dans les jambes et j’ai essayé de faire de mon mieux. Nous sommes tombés sur une bonne équipe de Brest mais nous avons su rester solidaires. Ils étaient invaincus à domicile avant ce match. Cela prouve bien que nous avons réalisé quelque chose de bien. » (source : PSG.FR)

Côté tribunes…

- Affluence. 256 supporters parisiens étaient présents dans le parcage officiel, d’après les chiffres communiqués par la LFP.

- Déplacement. « La frange des supporters indépendants du PSG (sic) a participé hier au déplacement organisé par le club, assure le Parisien. Une première cette saison. Au total, 250 personnes peuplaient le parcage visiteurs du stade Francis-Le Blé. Ils ont notamment scandé : “Leo, rends-nous nos abos”. Référence au plan Leproux, toujours en vigueur, qui prévoit un placement aléatoire des supporters dans les virages Auteuil et Boulogne du Parc des Princes. »

- Incident. « Un supporter, se revendiquant du PSG, a été arrêté pour un salut nazi en dehors du secteur visiteurs et placé en garde à vue, affirme le Parisien. Il devrait être déféré pour incitation à la haine raciale et interdit de stade. Le PSG pourrait porter plainte. »

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

6 votes
Votez

35 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    pepito
    29 janvier 2012 12:51

    Je suis pas d`accord sur un seul point : pour moi Gameiro a eu raison de râler. Nene ne veut visiblement pas lui donner la balle. Il fait des appels tranchants et il peut souvent offrir une réelle opportunité. Meme si je trouve nene très bon, sur ce match il a été incroyablement individualiste et il a malgré tout perdu des ballons (ce qui est normal sur 90 min) quasiment toujours pour avoir fait le geste de trop (ce qui est moins normal). Certaines balles ayant directement entraînées des contre attaques.

    Je pense que bien qu`il soit tres dangeureux et dynamique, il est trop perso et devrait épurer son jeu pour l`an prochain en LDC car la moindre perte de balles se paiera cash.

  • #2

    Votez
    Globule rouge et bleu
    29 janvier 2012 13:50

    Je ne suis pas d’accord concernant Bisevac. Je cite.

    Buteur très tôt dans le match, avec beaucoup d’opportunisme, il a ensuite verrouillé son adversaire, remportant de nombreux duels défensifs. Dès qu’il a pu, il a essayé d’aider ses coéquipiers d’attaque, avec moins de vitesse que Maxwell, mais avec une belle justesse technique. Son centre pour l’occasion de Bodmer en seconde période était parfait. Un latéral de formation aurait difficilement fait un meilleur match que Bisevac samedi soir.

    1. C’est plus de la réussite que de l’opportunisme.
    2. Il a gagné des duels (heureusement pour un habituel stoppeur !) mais a eu tendance à se replacer dans l’axe en oubliant les mecs dans son dos, notamment 2 fois de suite (40e et 41e) qui ont donné des occasions à Brest. Je crois aussi qu’il était mal aligné sur la 1ère occaz de bretonne vers la 20e. Son intervention dans la surface est aussi pleine de réussite, il a eu de la chance de toucher le ballon avant de prendre le pied de son adversaire.
    3. Son apport offensif, c’est 1 bon centre. :-S

    Dommage que dans le résumé ils n’aient pas mis le péno sur Maxwell.

    Quant à Gameiro, je ne sais même pas pourquoi on relève qu’il râle, tous les attaquants le font, lui le fait quand il a des raisons de le faire. Pendant longtemps il s’est retrouvé totalement seul devant à devoir courir dans tous les sens puis attendre 10 secondes qu’un coéquipier vienne l’aider. Ensuite il voit Nenê en faire beaucoup trop au lieu d’essayer de jouer simple… Qui ne serait pas énervé ? Je l’étais devant mon écran.

    Le problème de ce 4-3-2-1 est que les 2 se sentent obligés de tout faire offensivement, ils ont donc tendance à en rajouter, à multiplier les actions individuelles… Le système encourage les excès.

  • #3

    Votez
    athouni
    29 janvier 2012 13:57

    Pas d’accord non plus sur Gameiro. Nene ne lâche pas assez vite le ballon et oublie trop souvent ces partenaires, Gameiro en tête. A mon sens, Nene dessert le collectif pour briller individuellement. Alors certes au bout du compte, il parvient parfois à faire la différence après quelques gestes spectaculaires (pour combien de ballons perdus, d’occasions gâchées et de théâtrales et grotesques simulations ?) mais nul doute qu’un plat du pied vers un partenaire mieux placé s’avérerait souvent plus efficace. L’autre avantage serait également de mettre en confiance notre attaquant en le faisant marquer plus régulièrement (mais ces considérations doivent échapper à Nene)…

    C’est d’ailleurs mon principal reproche à l’équipe : une ligne offensive dépourvue de vision du jeu ou d’une volonté de s’effacer pour faire briller le collectif (faites votre choix). Et je pense très fort à Nene et Menez.

  • #4

    Votez
    papy
    29 janvier 2012 16:18

    des gestes techniques toujours utiles — dont une roulette dans le temps additionnel

    c’était ironique pour la roulette dans le temps additionnel ? Car celle-ci n’a vraiment servi à rien offensivement. Ok il y a une faute derrière donc gain de temps mais nene aurait pu garder la balle sans cette roulette.

    Je suis d’accord avec les commentaire au dessus : Gameiro a raison de râler. C’était d’ailleurs ce que je reprochais à Hoarau en EDF : contrairement à Gameiro il ne geulait pas quand il n’était pas servi.

    En plus à ce moment, on sentait nene vouloir à chaque fois faire la différence tout seul contrairement à la 1ère mi temps où il était plus altruiste.

    Bodmer m’a vraiment fait plaisir. Comme d’hab très bon techniquement et souvent bien placé. Il répond ainsi à ses détracteurs qui l’ont souvent critiqué injustement en 1ère partie de championnat.

    Sinon comme vous l’avez fait il faut saluer le bon match de l’arbitre (M. Kalt je crois).

  • #5

    Votez
    clark1002
    29 janvier 2012 16:44

    Bonjour à tous,

    Clair que Néné mérite de se faire engueuler…et si Brest avait égalisé, il n’y aurait pas eu que Gameiro pour lui gueuler dessus !!!

    Il y a des gestes à faire quand on mène d’au moins 2 buts mais quand le score est serré, il faut être réaliste et casser le moral de l’adversaire…Incroyable que cette action ne finisse pas par un but…idem pour celle avec Bodmer qui rate son geste technique après un superbe contrôle ???

    Bon, on retiendra un bon match et un score favorable…c’est tout bon, reste à savoir ce que les adversaires directs feront à Brest car c’est une équipe chiante à jouer (c’est un compliment).

  • #6

    Votez
    Gauthier B.
    29 janvier 2012 16:44

    Pour Gameiro, le problème est qu’il n’a pas à gueuler comme ça contre un de ses coéquipiers — d’autant qu’il est assez coutumier du fait. Qu’il soit dépité sur ce coup-là, qu’il lui fasse le reproche pendant ou après le match, si il veut, mais là, il lui crie juste dessus comme un putois. Il faudrait que Gameiro donne envie aussi à ses partenaires de le faire marquer, et je ne pense pas que c’est en les invectivant de la sorte qu’il obtiendra quoi que ce soit de bon…

    Sur cette rencontre, il a eu des tas de ballons, donnés par Nene ou par d’autres. Il en a fait des bonnes choses et des moins bonnes, il a perdu des ballons sur conduite de balle hasardeuse, et a perdu un face à face contre Elana. En deuxième mi-temps, Nene a essayé plusieurs fois de le chercher même quand Gameiro faisait des appels pas du tout évidents à suivre au second poteau. Que sur une action, il n’ait pas fait le bon choix, c’est possible — et encore, Nene est quand même en position de frappe en pleine surface sur cette action —, mais on parle d’un joueur qui est notre homme en forme depuis plusieurs fois. Sur janvier, Nene c’est 4 buts, trois passes décisives — dont une pour Gameiro — et une passe pré-décisive. Le côté joueur perso est un vrai cliché pour Nene : c’est juste qu’il varie son jeu et qu’il tentera parfois la solution individuelle, et parfois la solution collective. Pour l’instant, Gameiro n’a pas fait étalage d’un sang-froid de buteur suffisamment impressionnant pour que toute l’équipe ne se mette à jouer que pour lui. Il faut qu’il apprenne à accepter de ne pas être à la conclusion de toutes les actions.

    @Papy : tu le dis toi-même, la roulette de Nene lui a permis de garder le ballon et d’obtenir un coup-franc dans la dernière minute des arrêts de jeu. Ce qui me semble particulièrement utile.

    @Globule : je sais que quand Tiéné n’est pas là, ta cible est Bisevac, mais l’apport offensif ne se mesure pas qu’aux nombres de centres effectués (PI, Bisevac en a fait 3, Maxwell, 0). C’est une impression générale, dans la façon d’apporter du soutien aux attaques de son côté, ou de proposer une solution quand le jeu est bouché de l’autre côté. De ce point de vue là, il me semble que Bisevac a largement fait son travail. Et même si ça te fait sûrement très mal, c’est bien grâce à lui que nous avons gagné hier soir.

  • #7

    Votez
    papy
    29 janvier 2012 17:03

    @Gauthier

    Si je me souviens bien quand il fait cette roulette, ce n’est pas pour passer un joueur car il n’y a pas de joueur devant lui (il y en a un derrière) et donc en avançant sans la roulette ça aurait eu le même effet en protection de balle. Donc la roulette n’a pas eu de plus value et représentait un risque plus important.

    Pour nene, je suis d’accord avec toi. Il est énorme depuis le début de saison et cela peut arriver de ne pas faire le bon choix.
    Peut être que Gameiro n’aurait pas du geuler autant sur nene cette fois là mais pour une fois je trouve votre portrait de Gameiro et nene assez partial : vous dites que que l’on peut juste reprocher à nene de pas avoir forcément bien mené les contre en 2nd mi temps mais vous oubliez de dire que Nene a aussi loupé 2 1 contre 1 grâce notamment à 2 sublimes talonnade (l’une de Gameiro et l’autre de Bodmer). Dont l’un en première mi temps (bon ça a amené le corner victorieux donc des loupés comme ça c’est bien :) )

    D’ailleurs si Pastore avait fait une talonnade comme celle de Gameiro ou Bodmer, on aurait crié au génie et là on trouve ça normal

  • #8

    Votez
    Globule rouge et bleu
    29 janvier 2012 18:12

    @Gauthier
    C’est fou comme un but, aussi chanceux soit-il (une magnifique reprise du tibia^^) peut aveugler…

    @Les autres qui commentent à propos de Nenê.
    Nenê en fait trop certaines fois, notamment hier en seconde période, mais il se donne toujours à fond, il revient chercher les ballons très bas et ça manque franchement de mouvement devant, Gameiro est souvent le seul à proposer une solution.
    A quand un duo Gameiro-Hoarau sur des parties de matchs ?

  • #9

    Votez
    Indy
    29 janvier 2012 18:25

    Jallet aurait-il tiré le corner vainqueur si Nenê n’était pas sorti blessé ? Pas fait gaffe pendant le match, mais, avec un peu de recul, la question se pose.

  • #10

    Votez
    Nono
    29 janvier 2012 19:50

    J’entends bien tout ce que vous dites sur la relation Gameiro-Nênê, pour autant j’ai l’impression d’une vraie relation d’amitié entre les deux joueurs. Regardez lors des buts, j’ai l’impression qu’à chaque coup, les deux joueurs tombent dans les bras l’un de l’autre, loin de se snober, avec au contraire un vrai regard et un sourire complices.

    Peut-être que ceux qui cotoient un peu le camp des loges pourraient le confirmer, mais pour le coup, faites attention a ça lors des prochains matchs.

    Apres, que Gameiro gueule quand il n’est pas servi, ça ne me choque pas plus que ça, même si il pourrait mettre les formes.

  • #11

    Votez
    pattt
    30 janvier 2012 02:21

    Le probleme de ce sapin de Noel est que lorsqu’un milieu offensif recupere le ballon pour aller de l’avant il ne reste globalement que deux joueurs allant a la meme vitese que lui. Hier les lateraux n’apportaient pas suffisament pour occuper la largeur du camps adverse. D’ou un manque de mouvement devant car si Gameiro dézone trop il ne reste plus grand monde et ça impose les exploits techniques

  • #12

    Votez
    Chris747
    30 janvier 2012 10:01

    Juste un mot pour dire que Bodmer a remporté le challenge "Golden barre" sur ce match. J’espère que le stade Brestois lui a filé une Opel corsa… (humour)

  • #13

    Votez
    Gauthier B.
    30 janvier 2012 10:14

    @Papy et Nono : pour revenir sur Gameiro, dans l’article, nous précisons avant tout qu’il a dans l’ensemble fait une bonne partie. Après, sur l’action incriminée, j’estime qu’il n’a pas à crier sur Nene comme il le fait. Je me demande même si en procédant de la sorte, il ne risque pas d’obtenir l’effet inverse : si un coéquipier vous hurlait dessus comme ça, auriez-vous envie de lui faire plaisir sur la prochaine action ? Gameiro aurait pu avoir la lucidité de lui adresser son reproche plus calmement. Heureusement, comme sur l’histoire des penaltys en début de saison, je pense que Nene est suffisamment intelligent pour passer outre.

    @Globule : tu me parles d’être aveugle, mais tu en es encore à soutenir qu’un latéral qui vient de faire une passe décisive et de marquer un but en 2 matches n’apporte pas offensivement… Que le but de Bisevac soit chanceux ou non ne change rien : il était dans la surface et bien placé, et a marqué le but de la victoire. Dans un match, on peut toujours isoler 2-3 actions d’un joueur où il n’a pas fait ce qu’il faut — et je sais que tu le fais toujours très bien dès lors qu’il s’agit de tes têtes de turc que sont Tiéné et Bisevac —, mais actuellement, je pense qu’il n’y a rien de délirant à dire que la balance penche du côté positif pour Bisevac.

  • #14

    Votez
    commentateur anonyme
    30 janvier 2012 10:23

    D’accord avec pattt. Je pense que l’équipe ne s’est pas (encore ?) adaptée au système en 4321. Même si ça aide d’avoir des latéraux brésiliens offensifs, il faut qu’un des 3 suive les contre attaques pour créer le surnombre. A mon avis il manque aussi dans les 3 un joueur faisant des passes dans la profondeur quand l’équipe a le ballon (replacer Bodmer ?). Le PSG a eu beaucoup de possession contre Brest mais fait trop de passes latérales.

    Après, Brest a bien défendu et a un bon gardien.

  • #15

    Votez
    G
    30 janvier 2012 10:30

    quelques remarques en vrac :

    1) Le problème de Nene sur ce match c’est son manque d’efficacité, quand on se trouve 3 fois seul face au gardien, y’a un moment faut la mettre au fond. A part ça il a été comme d’hab, au four et au moulin, mais on ne pas dire qu’il a été « excellent » à cause ces 3 (gros) ratés.

    2) Bodmer est de plus en plus bluffant. Avec des gestes de très grande classe, c’est beau et (presque) efficace. Ancelotti l’a mis dans un fauteuil : il est assez peu obligé de bouger ses grosses fesses (Dieu qu’il est lent) pour défendre et comme ça bouge autour de lui il peut envoyer du caviar dans tous les sens.

    3) Sinon, ils commencent un peu à nous énerver tous ces Montpelliérains, Lillois, Lyonnais et autres Marseillais. Ils peuvent pas lacher l’affaire, non ? Je ne veux pas qu’on soit champion à la dernière journée, mon coeur n’y survivrait pas.

  • #16

    Votez
    pepito
    30 janvier 2012 10:38

    Que pensez-vous de Sakho je lis ci et là qu’il serait mis à rude épreuve depuis l’arrivée d’Ancelotti.

    Je trouve de plus qu’il à l’air moins serein qu’avant. Malgré tout j’ai pas d’opinion mais il me semble que cette saison il est moins bon que l’an dernier.

    Merci pour les réponses types : "sur les 3 dernières années il a toujours eu un coup de mou en Hiver, mais il se ratrape pour gagner le titre UNFP en Fev Mars Avril"

  • #17

    Votez
    papy
    30 janvier 2012 10:55

    @G

    Il y a que toi qui est bluffé par Bodmer Clin d'oeil. J’ai toujours dit que c’était un super joueur qui n’a pas eu la reconnaissance qu’il aurait du avoir. En fait le problème c’est qu’il a longtemps été blessé au moment où il aurait du exploser (quand il était à Lyon).
    J’avais vu une bonne interview de cabaye sur M6 (je sais j’ai honte) et comme d’hab les pseudos consultants balançaient sur Bodmer. Et là cabaye pour super timide pendant l’émission leur a dit : "’n’importe quoi : c’est trop facile de joueur avec Bodmer. Il est énorme ce joueur".

    @pepito

    En effet je trouve Sakho un peu moins bon que l’an dernier mais ça va quand même largement : même sur une jambe il est quand même bon. De plus il ne faut pas oublier qu’il a été blessé en début de saison et n’a pas eu souvent le même partenaire en défense.
    Paris n’a pas la meilleure défense pour rien.

  • #18

    Votez
    catfab
    30 janvier 2012 11:21

    @ Papy et Gauthier

    L’attitude de Gameiro qui râle quand on ne lui passe pas la balle m’énerve au plus haut point. On a le droit d’être déçu, mais s’afficher ainsi quand on joue au PSG c’est tendre une perche aux petits journaleux en quête de scoop, pas très malin de sa part je trouve. Ca terni son image, déjà que ne l’aime pas bcp ;)

    Pour Bodmer, ce joueur est très doué. Je pense que Carlo peut l’amener à faire attention à son hygiène de vie et là ça peut faire mal, car s’il peut allier la vitesse à la facilité technique dont il fait preuve, on pourrait reparler de lui même en EDF.

    Sakho est jeune, il n’est pas tjrs constant. Maintenant il fait aussi des matches énormes mais on attend tellement de lui que lorsqu’il sort un bon match c’est normal, lorsqu’il est moins performant c’est l’alerte. Je crois qu’il faut savoir raison garder ; "Mamad" est très fort et le sera encore plus au contact des joueurs d’expérience qu’il a cotoyer au quotidien.

  • #19

    Votez
    keb
    30 janvier 2012 11:41

    Moi j’ai une hypothèse pour Sakho. Je pense qu’on le trouve moins bon parce qu’il fait moins d’interventions dans les matchs que l’année dernière, du coup il est moins mis en lumière. Je pense que les adversaires essaient plus de passer par Lugano que par Sakho car il fait peur !

    Je me souviens d’une interview de plusieurs attaquants de L1 qui disaient tous plus ou moins la même chose, Sakho est infranchissable, il est dur sur l’homme et va au charbon, bref c’est un mur.
    Il à gagné en assurance j’ai l’impression, il fait des gestes qu’il n’aurait pas tenté avant (comme le superbe geste technique aux abords de la surface de réparation adverse lors d’un précédent match), et en défense….c’est toujours infranchissable selon moi ! C’est un pilier de l’équipe, le capitaine, il est super jeune et j’espère qu’il ne quittera jamais Paris ! (oui on peut rêver)

  • #20

    Votez
    Jojolafrite
    30 janvier 2012 13:51

    Antonetti :

    "Mevlut Erding n’a que deux jours d’entraînement. Il faut de la patience pour reconstruire un joueur.

    Faut pas exagérer quand même…

  • #21

    Votez
    athouni
    30 janvier 2012 15:50

    Un dernier mot sur Nene - Gameiro :

    Certes, Gameiro aurait pu prendre sur lui au lieu d’engueuler Nene mais il faut aussi se mettre à sa place et comprendre qu’il n’est que rarement servi par ses milieux offensifs. Et je ne parle pas de ce match en particulier mais depuis le début de la saison. Je pense qu’on sera tous d’accord pour dire que malgré des appels percutants, Nene et Menez jouent rarement en première intention (lors même qu’une bonne passe occasionnerait souvent une balle de but). Au lieu de ça, la passe tarde à venir - quand elle vient - et la situation n’est plus aussi idéale pour Gameiro (ou pour la personne ayant fait l’appel).

    Après ça dépend peut-être aussi de ce qu’on attend d’une équipe. Pour ma part, j’aime le jeu collectif bien plus que les exploits individuels. Le recrutement va s’intensifier cet été et j’espère que Nene et Menez finiront très vite sur le banc et que des joueurs alliant vision du jeu et qualité de passe les remplaceront. Clin d'oeil

    Bref, j’aime pas le profil de ses joueurs. Ils sont certes décisifs mais un joueur plus collectif pourrait l’être tout autant tout en faisant plus briller ses partenaires.

  • #22

    Votez
    catfab
    30 janvier 2012 17:12

    @ Antonetti : attention ou on te refile Jean Eudes !

  • #23

    Votez
    m3d
    30 janvier 2012 17:36

    Hop, l’instant statistiques :

    Par rapport a l’an passé, 6 des 10 rencontres de cette 21e journee ont connu le meme sort : Defaite de Nice face à Montpellier, victoire de Lyon face a Dijon/Arles-Avignon, etc.
    Les 4 matchs qui ont changé :
    Nuls de Paris, Lens/Ajaccio et Nancy à l’exterieur, transformés en victoires
    Nul de Lille à domicile, devenu une victoire.
    Sur ses matchs à l’exterieur cette saison, Paris a déjà pris 11 points de plus que l’an passé, en faisant l’equipe qui progresse le plus à l’exterieur (devant Montpellier, +8).
    Au total, Paris a pris 14 points de plus que l’an passé sur les memes matchs, et est ainsi la deuxième meilleure progression (après Montpellier, +19).

    Par rapport à l’histoire récente de la L1 à 20 clubs, (depuis 2002-03) : Avoir 3 points d’avance sur le 2e donne 7 précédents (Lille 2011, Bordeaux 2010, Lyon 2008, 2007, 2006, 2005 Monaco 2004), et les equipes concernées finissent alors 6e (14%, Bordeaux), 3e (14%, Monaco) ou champion (72%, Lille, Lyon).
    Avoir 46 points (ou plus) donne seulement 4 précédents (Bordeaux 2010, Lyon 2007, 2006, Monaco 2005). Cela donne une 6e place (25%, Bordeaux), une 3e place (25%, Monaco) et deux titres (50%, Lyon).
    Sur les 9 championnats formant l’univers, le leader a la 21e est champion 5 fois (2005, 2006, 2007, 2008, 2011), soit 56% des cas. Lorsqu’il n’est pas leader, il est toujours second, et accuse un retard d’1 (Lyon 2003, Bordeaux 2009), 6 (Lyon 2004) ou 8 (Marseille 2010) points.
    Lorsque le leader n’est pas champion au final, il peut soit limiter la casse et finir sur le podium (Monaco 2004, Lyon 2009), soit complètement s’effondrer et ne pas avoir de coupe d’europe (Nice 2003, Bordeaux 2010).

    Statistiquement donc, les seules equipes a etre encore en course pour le titre sont Montpellier, Lille et Lyon. Le retard de Montpellier et Lille a été rattrappé dans 22% des cas, celui de Lyon dans 11% des cas. Le retard de Marseille (9 points) n’a jamais été comblé. Montpellier a un avantage statistique sur Lille et Lyon puisque seules les équipes occupant l’une des 2 premières places à la 21e ont été sacrées.

  • #24

    Votez
    Shinichi
    30 janvier 2012 18:01

    J’ai du relire bien 40 fois ta phrase
    "Lorsqu’il n’est pas leader, il est toujours second, et accuse un retard d’1 (Lyon 2003, Bordeaux 2009), 6 (Lyon 2004) ou 8 (Marseille 2010) points"
    pour la comprendre…

    au final, c’est en lisant la suivante que j’ai vu la lumière…

    Super ces stats… Vivement ceux de la 22e J !

  • #25

    Votez
    Shinichi
    30 janvier 2012 18:02

    *celles (quelle honte)

  • #26

    Votez
    m3d
    30 janvier 2012 18:12

    @Shinichi :
    Effectivement, il faut lire "le champion est leader a la 21e 5 fois" et non "le leader a la 21e est champion 5 fois" comme j’ai pu ecrire. Au niveau contenu ca revient au meme, mais le "il" de la phrase suivante (il = le futur champion) devient bancale…

    Ce que j’aime c’est que de journée en journée, on aurait tendance à croire que les stats devraient s’ameliorer (il est preferable d’avoir 3 points d’avance a la 21e qu’a la 12e), mais en fait les "mauvais eleves" Monaco 04 et Bordeaux 10 sont toujours présents et faussent entièrement les resultats…

  • #27

    Votez
    Alexinho
    30 janvier 2012 19:17

    @Jojolafrite

    En même temps il faut voir comment il les reconstruit, ses joueurs, Antonetti ! Clin d'oeil
    "COMMENT TU VEUX FINIR DANS LES TROIS PREMIERS AVEC DES JOUEURS PAREILS ?"

    Il faudrait prévenir le Corse bouillonnant que l’entrée d’Erding hier face à l’OM, toute en appels à contretemps et en contrôles approximatifs, c’est pas une question d’adaptation, nous ça fait un an et demi qu’on subit ça à Paris. Mevlut je l’aimais plutôt bien pour son côté humble et bosseur, et il a mis quelques jolis buts, mais on peut pas franchement dire que c’est une grosse perte. Bonne chance à lui en tout cas.

  • #28

    Votez
    CRPMP
    30 janvier 2012 21:59

    Déjà, je suis de retour après pas mal d’absence de commentaire, c’est juste que la nouvelle version me déroute (et me déçoit, je dois dire, elle est bien moins complète).

    Ensuite, un petit mot sur Erding : c’est un très bon joueur, il faut arrêter de taper dessus.

    Aussi, le son de la vidéo de résumé est en net décalage avc l’image. Normal ?

    De plus, je pense qu’il nous faut un milieu en losange, avec Chantôme en MDF, Nêne et Ménez sur les côtés et Pastore (ou Bodmer) en soutien des attaquant (ou meneur de jeu pour Bodmer). Devant, on aurait le duo Hoarau-Gameiro.

    Enfin, Keb, tout à fait d’accord ! Vive Mamadou Sakho (dont je rappelle juste qu’il y a 2 saisons il se faisait traîter de sous-merde…) !

  • #29

    Votez
    lidou
    30 janvier 2012 22:46

    @CRPMP

    Aussi bon soit notre Chantome (et Dieu sait combien j’apprécie ce joueur), jouer avec un récupérateur unique implique, selon moi, de mettre Sissoko ou Matuidi. Chantome a trop tendance à se projeter vers l’avant et, en dépit de l’implication défensive de nos artistes de devant, on se fera manger au milieu de terrain dès qu’on aura perdu le ballon.

    Le système actuel me parait déjà très bon. Je voudrais voir un milieu avec Matuidi (ou Sissoko) à la récupération, un gros gratteur de ballons infatigable, Chantome et Pastore devant lui comme deux rampes de lancement du jeu. Javier pourrait partir de plus bas comme ça. Pour les trois postes devant, la triade habituelle Nene-Menez-Gameiro. J’ai bien envie de voir ce que Pastore peut donner positionné comme ça.

  • #30

    Votez
    Alexinho
    30 janvier 2012 22:57

    @CRPMP

    Je ne tape pas sur Erding, je pense que c’est un bon joueur de Ligue 1 mais il a plafonné à Paris. 8 buts et 0 passe décisive la saison dernière alors qu’il était titulaire les 3/4 du temps, c’est quand même franchement moyen, et ses performances en Coupe d’Europe cette saison ont été bien laborieuses. En tout cas, il n’est plus au niveau des ambitions actuelles, c’est pour ça que je pense que ce n’est pas une grosse perte.

  • #31

    Votez
    Shinichi
    31 janvier 2012 10:48

    @m3d : par contre à un moment il faudra te mouiller et afficher que Paris à 100% de chance d’être champion (avant la 38eme journée !!!)

    Parce que les 48 caisses de champagnes, il faut que je les commande à l’avance !!!

  • #32

    Votez
    Shinichi
    31 janvier 2012 10:50

    @m3d : pourquoi ne pas faire un fil de tes stats ici

    http://forum.psgmag.net/index.php?b…

    Ca serait pas mal d’avoir tout regroupé sur un seul fil et de voir l’évolution !!!

    En même temps ca fait un peu de pub pour le fofo qui est vraiment sympa, mais un peu… fatigué…

  • #33

    Votez
    Sang rouge et bleu
    31 janvier 2012 15:43

    Jouer le match du 8 avril au SDF serait dans mon esprit la première grosse connerie du nouveau staff de Paris ! Un match comme celui-ci alors qu’on joue le titre, joué loin de nos bases, c’est juste une hérésie !

    J’espère que le 8, nous serons bien au Parc !

  • #34

    Votez
    Méass
    31 janvier 2012 17:50

    J’ai bien envie de savoir où ils comptent placer les abonnés si on joue au SdF le 8 avril ! Parce que pour un mec en tribune haute, le Parc et le SdF ce n’est pas la même niveau vision du terrain… Et en tribune basse aussi on se fait avoir de toutes façons !

    @ Sinichi : m3d ne donnera jamais de stats de Paris 100 % champion tant que ce ne sera pas mathématiquement fait. Il aura au mieux une proba de 0.9999999…. C’est ça m3d ?

  • #35

    Votez
    m3d
    2 février 2012 21:20

    @Meass : ce n’est pas des stats de "Paris champion" ou pas, mais de "que s’est-il passé dans des conditions similaires". Un 100% ne veut pas dire une obligation mathematique. Par exemple, l’an dernier, au lendemain de la 37e journée, Monaco a 44 points, Lens 35. Depuis le retour de la Ligue 1 à 20 clubs, 100% des clubs ayant 44 points à la 37e se sont maintenus, pourtant Monaco a fini relegué. N’avoir que 35 points à la 37e signifie etre relegué dans 93.5% des cas "seulement". Pourtant mathematiquement, Lens etait déjà relegué… :)

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG