Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Retour sur les récents transferts parisiens

Transferts : bilan du mercato hivernal du PSG

vendredi 3 février 2012, par Gauthier B.

Transferts : bilan du mercato hivernal du PSG

Cette fois, c’est bel et bien fini : l’arrivée de Thiago Motta est le dernier mouvement au PSG pour la saison 2011/2012. Les journalistes et supporters parisiens vont pouvoir ranger la boîte à fantasme pendant quelques mois, avant d’annoncer ou de souhaiter l’arrivée imminente d’à peu près tous les joueurs imaginables au mois de juin. Même si, au final, le pourcentage de transfert confirmés est faible par rapport au nombre de rumeurs apparues — qui doit largement dépasser la centaine —, avec treize arrivées en six mois, le PSG vient de renouveler massivement son effectif. Nouveau riche, le Paris Saint-Germain développe une politique qui peut laisser perplexe, entre utilisation raisonnée de moyens colossaux et dépenses superflues et risquées. Retour sur les choix lors du récent mercato parisien pour aider à y voir plus clair.

Rappel des épisodes précédents

Si l’on se replace dans le contexte de juin dernier, on se rend compte que le PSG ne pouvait pas uniquement capitaliser sur l’équipe qui venait de terminer à la quatrième place et devait forcément recruter. Par exemple, au poste de gardien de but, le PSG devait faire avec la retraite de Grégory Coupet et la fin de contrat d’Edel. Recruter deux gardiens était impératif, et c’est ce qui a été fait avec les venues de Sirigu et Douchez — le tout pour 3,5 M€ seulement : même qatari, le PSG peut toujours faire de bonnes affaires. Le même raisonnement s’applique avec Makelele — retraite —, Traoré et Giuly — fin de contrat — ou encore Clément — départ demandé après une année sur le banc —, qui ont été tout simplement remplacés numériquement par Sissoko, Bisevac, Ménez et Matuidi. On peut même considérer que Kevin Gameiro est venu pallier le départ hypothétique — et qui n’est jamais intervenu — de Luyindula, répondant de toute façon à une problématique concernant l’efficacité des attaquants parisiens qui venaient de traverser une saison 2010/2011 mitigée.

Finalement, sur les neuf recrues de l’été dernier, seuls Pastore et Lugano ne semblaient pas forcément indispensables. Pour le premier, avoir un milieu offensif en plus n’avait rien de délirant quand on savait que les doublures pour Nene et Ménez n’étaient que Kebano et Bahebeck. Seule la somme investie relevait un caractère hors-norme, mais à partir de quand une indemnité de transfert devient-elle indécente ? Les 42 M€ mis pour Pastore sont-ils finalement plus déraisonnables que les 28 M€ pour Lisandro, les 24 M€ pour Lucho ou les 26 M€ pour Gourcuff ? Concernant Lugano, l’arrivée semblait initialement inutile dans un poste bien pourvu, il s’avère pourtant que sans lui, le PSG aurait été bien embêté en défense centrale à la fin de l’été avec Sakho, Bisevac et Armand tous indisponibles sur blessure. Même la venue de Lugano a eu une utilité sportive évidente ; sans aucun effort de contorsion intellectuelle, il est possible d’affirmer que la première vague de recrutement qatarie avait des contours cohérents.

Analyse des recrutements du PSG en janvier 2012

Venons en au mercato hivernal. Le remplacement d’Antoine Kombouaré par Carlo Ancelotti n’a pas fini de faire débat ; sans revenir sur ce sujet, rappelons simplement qu’il a amorcé une volonté — prématurée selon certains — pour le PSG de passer la vitesse supérieure. Aussi bien en vue d’une éventuelle future participation à la Ligue des champions que pour attirer ensuite de gros poissons au sein de l’effectif. Car sans manquer de respect à Antoine Kombouaré — dont on ne cessera de défendre le travail en ces pages —, on peut légitimement se demander si le PSG ne doit pas à la présence de Carlo Ancelotti le fait d’avoir réussi à arracher à l’Inter Milan l’un des ses titulaires. Si certains parlent avec aplomb de fiasco pour le mercato parisien, suite aux non-venues de Beckham, Tevez ou Pato, il ne faudrait pas perdre de vue qu’en allant chercher Maxwell, Alex et Motta, le PSG vient de prendre trois joueurs au palmarès très étoffé dans trois grands clubs des trois plus grands championnats européens. En terme d’image, l’impact est important. Dans l’attente bien sûr de répercussions sur le plan sportif.

Car tout ceci nous éloigne de l’essentiel, à savoir le terrain. Mettre en péril l’équilibre d’un groupe de joueurs au profit du clinquant et des coups d’éclat, c’est toujours le danger qui guette le club qui a des sous à ne plus savoir qu’en faire. Ainsi, malgré la qualité évidente des joueurs fraîchement arrivés et, surtout, leur expérience qui contraste avec la jeunesse de l’essentiel des recrues de l’été dernier, la salve de transferts hivernaux peut susciter un certain scepticisme. Ce recrutement peut en effet aussi bien avoir un effet stimulant sur tout le groupe que créer des dissensions et des baisses de motivation chez des joueurs prometteurs qui, ayant mené le PSG à la première place du championnat, peuvent vivre avec injustice qu’on les mette face à une concurrence aussi forte. Surtout à un moment où le PSG ne joue plus que deux compétitions… et donc généralement un match par semaine.

Le cas Ronan Le Crom est un peu à part puisque, sauf catastrophe, le troisième gardien parisien ne portera jamais le maillot du PSG en compétition. Il est là pour faire le nombre à l’entraînement et permettre au jeune Areola de poursuivre sa formation en jouant systématiquement avec l’équipe réserve. Et éventuellement dans l’optique d’installer ce dernier au poste de numéro deux l’an prochain. Passée inaperçue au milieu des rumeurs spectaculaires, cette décision laisse espérer que l’excellent travail du centre de formation fourni depuis une demi-douzaine d’années ne va pas être immédiatement rangé aux oubliettes. L’arrivée de Sherrer Maxwell correspondait elle à un besoin connu depuis bien longtemps : avec le départ de Siaka Tiéné à la coupe d’Afrique des nations, et le fait que Sylvain Armand n’a plus joué sur la durée à ce poste depuis plus d’un an et demi, Paris, riche ou non, aurait cherché à embaucher un spécialiste du poste.

La venue du défenseur Alex n’avait quant à elle absolument rien de nécessaire dès le mois de janvier, mais elle répond tout de même à une redistribution des postes effectuée par Ancelotti. Contrairement a ce qui a pu être avancé parfois, Alex ne porte pas à six le nombre de défenseurs centraux actuels, mais à quatre. L’entraîneur italien a en effet replacé Milan Bisevac en tant qu’arrière droit titulaire, et Sylvain Armand n’a jamais joué à ce poste sous la direction du nouveau coach — précisons que cette saison, sous Kombouaré, il n’a débuté qu’une seule rencontre en tant qu’arrière central. En suivant la logique d’Ancelotti depuis sa mise en place, Alex ne fait que doubler tous les postes défensifs.

Par ailleurs, affirmer aujourd’hui comme le fait le Parisien que le stoppeur parisien est venu pour pousser Sakho sur la touche est une pure élucubration : les choix d’Ancelotti ne sont pas forcément faits, ou tout du moins pas connus, et Diego Lugano pourrait tout aussi bien retrouver le banc de touche d’ici quelques matches. Parallèlement, le transfert d’Alex correspond également à un autre phénomène, finalement assez fréquent : lorsqu’un entraîneur arrive dans un nouveau club, il a tendance à faire venir au moins un joueur avec lequel il a travaillé précédemment. Kombouaré [1] ou Le Guen [2], pour prendre les exemples parisiens les plus récents, n’y ont pas échappé. Avoir une tête connue est sûrement un moyen pour l’entraîneur de se mettre en confiance.

Enfin, l’ultime surprise du mercato est finalement venue de Thiago Motta. Paradoxalement, alors qu’il s’agit du joueur le plus chevronné arrivant à Paris, il est aussi le plus accessoire, Paris regorgeant de titulaires potentiels au milieu de terrain. Mais il ne faut pas perdre de vue que le changement d’entraîneur a engendré une évolution tactique, avec désormais une ligne de trois relayeurs, dont un à la Pirlo, positionnés devant la défense davantage pour relancer proprement que pour récupérer. Rôle dévolu à Bodmer jusque-là, et qui pourrait très bien revenir à Motta par la suite, si l’on se fie aux récents échos sur son style de jeu. Bien sûr, Paris aurait très bien pu achever sa saison sans la venue de ce joueur, et il est normal de s’inquiéter pour le sort de joueurs déjà en place comme Chantôme ou Matuidi, considérant que tout ceci est une prémisse à un départ en juin prochain… Mais là encore, il faudrait éviter de tirer de conclusion trop hâtive. Rien ne dit qu’Ancelotti n’appliquera pas une concurrence saine sur la durée, et surtout, que ces joueurs ne seraient pas prêt à accepter de se battre pour gagner leur place. Chose qui était jusque-là plutôt naturelle dans les grands clubs étrangers, moins dans les clubs français. Leonardo avait expliqué plusieurs fois vouloir changer les mentalités, c’est peut-être de cela dont il était question.

Sirigu (Douchez)
Bisevac (Cearà) — Alex (Lugano) — Sakho (Camara) — Maxwell (Tiéné)
Chantôme (Jallet) — Motta (Bodmer) — Sissoko (Matuidi)
Pastore (Ménez) — Nene (Bahebeck)
Gameiro (Hoarau)

Le PSG présente ainsi ci-dessus une équipe où tous les postes sont doublés, avec en prime Sylvain Armand pouvant dépanner sur plusieurs postes, et deux jeunes supplémentaires aux postes offensifs : Neeskens Kebano et Loris Arnaud, qui vient tout juste de réintégrer l’entraînement collectif après avoir été mis à l’écart sous Kombouaré. Trop pour jouer uniquement le championnat et la coupe de France ? Certainement. En revanche, malgré un effectif déjà conséquent lors du précédent semestre, on a vu qu’il n’est pas évident de mener de front championnat et bon parcours européen. Le Paris Saint-Germain avait déjà l’occasion de se renforcer significativement pour bâtir un groupe capable de bien figurer dans deux compétitions importantes. C’est chose faite, il reste juste à voir si cela portera ses fruits sur le terrain.

Notes

[1] Avec Grondin, Tiéné, puis Bisevac, Kombouaré a recruté un Valenciennois à chacun de ses mercatos parisiens.

[2] Dès son arrivée en janvier 2007, Paul Le Guen a fait venir Luyindula et Clément, qu’il a connus à Lyon.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

12 votes
Votez

31 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Maitre Indy
    3 février 2012 10:10

    Petite coquille, perdue au milieu de ce bon article :

    Mais là encore, il ne faudrait pas éviter de tirer de conclusion trop hâtive.

    Par contre, petit bémol : faire le bilan du mercato aurait pu aussi permettre de parler de certains "ratés" (comme l’estime aujourd’hui la plupart des journalistes) et ainsi rétablir la vérité sur les cas Beckham, Pato ou Tévez tout en relevant également les manquements éventuels du recrutement (départ d’un attaquant non compensé par exemple).

  • #2

    Votez
    Snakadi
    3 février 2012 10:48

    Je pense qu’il y a 2 choses à ajouter à ça :

    1) Beaucoup de nos joueurs sont fragiles, en effet, à part Nene ou Jallet qui semblent faits d’acier inusable, les mecs comme Bodmer, Menez, Chantôme, Matuidi, Sissoko, et la défense centrale (comme expliqué dans l’article). Un effectif etoffé aura pour conséquence d’augmenter le turn-over (pour la prochaine saison) et de palier au blessures voire de les anticiper (cf Menez dernier match). Ce qui me semble largement positif. D’ailleurs, Thiago motta semble être fragile lui aussi au niveau des blessures…

    2) Le manque de tauliers : c’était criant au début de saison, il manquait des mecs comme Coupet, Giuly et, surtout, Makelele. Des gars, au palmares impressionnant, n’ayant rien à prouver. Et là, on récupère, comme vous l’avez expliqué, des mecs plutôt régulier dans leur perf (hors blessures) qui ont du bagage niveau palmares et qui forceront le respect des petits jeunes, foufous, plein d’envie de progression. Gage que ceux qui seront en concurrence rude sauront aussi emmagasiner ce genre d’expérience.

    Donc, ce recrutement me paraît très cohérent, pour cette fin de saison et surtout pour préparer la saison prochaine !

    Alea jacta est, Voilà !

  • #3

    Votez
    Jojolafrite
    3 février 2012 10:51

    Le Parisien

    Kevin Gameiro a marqué neuf fois en Ligue 1 cette saison. Mais ce bilan comporte un triplé à Ajaccio et un penalty

    Et alors ?

  • #4
    11 votes
    Votez
    Flanagan
    3 février 2012 10:56

    Le retour des articles de fond sur PSGMag \o/

    Je sais bien que vous avez le droit à des vacances, mais quand même, que ça ne se reproduise pas trop !

  • #5

    Votez
    Geronimo
    3 février 2012 11:59

    On a maintenant 2 belles équipes à Paris mais il y a bien des joueurs superflus.
    Que faire de Armand, Kebano et Arnaud.

    Et surtout, pourquoi ne pas donner une valise à Luyundula et au revoir mon gars.
    Qu’est-ce qu’il a bien pu faire pour être retenu ET écarté ?

    Au début je pensais que c’était AK qui l’avait dans le nez, comme avec Sessegnon. Mais même maintenant, alors que l’équipe dirigeante a complètement changé depuis sa mise à l’écart, il est traité comme une merde.

    Le joueur me saoulait un peu mais on a pas le droit de traiter un salarié d’une entreprise comme ça. Il s’est forcément passé qque chose. Si qqun a des infos ?

  • #6

    Votez
    ClemTlse
    3 février 2012 12:46

    @Geronimo

    Au début je pensais que c’était AK qui l’avait dans le nez, comme avec Sessegnon. Mais même maintenant, alors que l’équipe dirigeante a complètement changé depuis sa mise à l’écart, il est traité comme une merde.

    Ben justement, et je ne suis pas plus que toi dans l’intimité du PSG, cela prouve peut-être que le comportement de Luyundula est objectivement totalement déplacé, pour que la nouvelle équipe dirigeante confirme et même amplifie son traitement de vilain canard noir (bien payé, quand même, le canard ; à 25 ans de mon salaire dans l’année, je ferais le dos rond, à sa place - Paradoxe : si j’étais à sa place, je ne toucherais plus qu’un an de mon salaire - l’horreur !).

  • #7

    Votez
    G
    3 février 2012 13:06

    @Jojolafrite
    J’ai lu ça aussi ce matin. Ça veut dire quoi : certains buts comptent d’autres pas ? N’importe quoi.

    @Geronimo
    On ne va pas non plus pleurer pour Peguy et ses 200 K€/mois à rien foutre. Ça me rappelle un peu l’épisode Piquionne qui disait qu’on le traitait en esclave parce que St Etienne ne voulait pas le laisser partir. Ces millionnaires du sport pourraient avoir la décence de ne pas pleurer dans les journaux dès qu’ils sont en conflit avec leur direction, quels que soient les tenants et les aboutissants que personne ici ne connait vraiment.

    Dernier point, la plus grosse erreur de recrutement c’est d’avoir pris des brésiliens à une époque où des Inuits se seraient beaucoup plus vite adaptés. D’ailleurs, match demain ou pas ?

  • #8

    Votez
    Tetsuo Shima
    3 février 2012 13:20

    Toujours aussi factuels, développés et précis dans les analyses, merci PSGMag !

    On pourrait ajouter aussi une dimension qui apparait vraiment aujourd’hui à la lecture de l’interview d’Ancelotti, c’est que celui-ci ne connaissait ni la L1, ni les joueurs du PSG avant sa venue. Il se dit surpris de la qualité de joueurs comme Bisevac et Jallet, il fait a priori de Bodmer son vice capitaine et un de ses relais sur le terrain et finalement n’enterre pas Gameiro même s’il ne le considère pas comme un grand buteur.

    Matuidi a pour moi toute sa place dans la rotation du milieu, ça risque d’être un peu plus difficile pour Chantôme même si j’espère qu’il va se battre au maximum pour montrer ses qualités.

    quant à Sakho, lui coller dans les pattes Lugano et Alex, c’est clairement dans l’optique de lui faire passer un palier. A lui de prouver qu’il peut devenir le grand défenseur qu’il n’est pas encore tout à fait, ses hésitations du mois de janvier nous l’ont prouvé.

  • #9

    Votez
    Nono
    3 février 2012 13:38

    @ Geronimo : je n’aurais pas la même conclusion que toi : s’il est tricard depuis la saison dernière avec une autre équipe dirigeante cette année, c’est qu’il a peut-être fait un très gros écart qui semble totalement impardonnable. Pour qu’on ne sache rien à ce sujet, c’est que c’est peut-être encore plus énorme que tout ce qu’on peut penser…

    @ G : avec la bâche chauffante, je pense que le match aura lieu, sauf si le terrain est débâché trop tôt… Mais tu n’as pas tort, rien n’est joué…

  • #10

    Votez
    Magic Gino
    3 février 2012 13:50

    A toute l’équipe, welcome back !

    Bâche chauffante : le match se jouera.

  • #11

    Votez
    papy
    3 février 2012 13:55

    Bon article dans son ensemble

    juste 2 points cependant :

    Seule la somme investie relevait un caractère hors-norme, mais à partir de quand une indemnité de transfert devient-elle indécente ? Les 42 M€ mis pour Pastore sont-ils finalement plus déraisonnables que les 28 M€ pour Lisandro, les 24 M€ pour Lucho ou les 26 M€ pour Gourcuff ?

    => Ca m’a fait penser à du sarko. Quand on lui pose une question sur un domaine où il n’a pas forcément d’arguments, il répond par une autre question pour se dérober (d’ailleurs si quelqu’un connait le nom de cette formule de style je suis preneur). Ce n’est pas parce que Marseille a acheté un Lucho 24M€ que ce n’est pas indécent et que le transfert de Pastore n’est pas indécent.
    Car on pourrait faire le contraire : est ce que le transfert de Pastore n’est pas indécent quand on voit que nene est venu pour moins de 10M€ ?

    D’ailleurs le mot indécent n’est pas forcément bien choisi. J’aurai plutôt dit rentable (d’un point de vue financier ET d’un point de vue sportif). Et la rentabilité de Pastore se jugera à la fin de l’année voir d’ici 1 ou 2 ans.

    => Vous dites que chantome a des chances de pâtir du recrutement mais vous le mettez titulaire dans votre équipe type à la place de Jallet :) Je pense que c’est une coquille.

    Sinon dans l’équipe il y a eu une interview de Carlo de ce matin : il pense à faire descendre Pastore un cran en dessous en milieu défensif gauche. Cela permettrait à mon avis de faire monter Bodmer qui est meilleur un cran au dessus (comme quand il jouait à Lille)

  • #12

    Votez
    Gauthier B.
    3 février 2012 14:07

    Salut à tous, merci pour vos commentaires toujours intéressants !

    @Maitre Indy : je n’ai pas parlé des attaquants car pour moi, on est complet à ce poste-là. Ancelotti ne joue qu’à une pointe, il n’y a plus de coupe d’europe à jouer, deux attaquants de bon niveau sont largement suffisants. Pour rappel, Hoarau blessé, nous n’avions que deux pointes valides en première partie de saison. Et le remplaçant, Erding, n’a débuté aucun match de championnat.

    @Papy : c’est gentil de me comparer à Sarko… J’ai dû mal m’exprimer : les 42M€ ne me semblent pas indécents, ni même hors-marché quand on compare aux sommes cités pour Lisandro, Lucho ou Gourcuff. Les sommes sont démentes dans tous les cas, et c’est le marché du foot qui est complètement déréglé, même en France, et même sans les Qataris. On ne va pas faire mine de le découvrir maintenant pour Pastore, alors que l’OL était déjà capable de sortir 28M€ il y a trois ans.

    Pour l’équipe-type, on ne sait pas ce que compte faire Ancelotti à effectif plein, surtout au milieu de terrain, donc tout est hypothétique là-dedans.

  • #13

    Votez
    Snakadi
    3 février 2012 14:13

    @Papy :

    On pourrait dire que cette figure de style s’appelle "noyer le poisson", ou alors le verbe "tergiverser", "tourner autour du pot", "esquive péripatéticienne"…

    C’est une ellipse

  • #14

    Votez
    Geronimo
    3 février 2012 14:29

    @ClemTlse et G,
    J’ai du mal m’exprimer car je pense justement comme vous !
    Je recommence : je pensais au début que la mise à l’écart de Peguy était du à une engueulade sévère entre AK et lui-même.
    Puis, voyant que Leo appuyait AK, je me suis dis que c’était pour montrer un duo soudé. Vu l’atmosphère de l’époque, si Léo avait donné raison au joueur, c’était le divorce assuré dans tous les journaux.
    Et maintenant que AK est parti, que Carlo et Jean-Claude Blanc sont arrivés, et qu’on en est au même stade, en ben peut-être que Peguy n’est pas tout blanc.
    D’où mon questionnement ?

    Par contre, je persiste, un salarié n’a pas à être traité de la sorte, quelque soit son salaire.
    Vous ne pouvez décemment pas comparer vos salaires du monde réel avec les salaires des footballeurs. Et on blâme suffisamment les footix quand ils attaquent les salaires de joueurs pour faire pareil à la 1ère occasion.
    Admettons que vous soyez salarié. Vous n’accepteriez pas que votre employeur vous foute au placard et qu’il refuse de vous virer et qu’il refuse de vous laisser bosser dans une autre boîte. Et après il vous dit : "Arrête de plaindre, t’as toujours ta paye et tes tickets resto"
    Si Luyundula a fait quelque chose, qu’ils le virent comme ils ont fait avec Vikach.

  • #15

    Votez
    Maitre Indy
    3 février 2012 14:45

    @ Gauthier

    je n’ai pas parlé des attaquants car pour moi, on est complet à ce poste-là. Ancelotti ne joue qu’à une pointe

    Ancelotti a déclaré ce matin vouloir jouer en 4-3-1-2. Du coup, on peut imaginer que la faiblesse du nombre d’attaquants l’empêche de changer de schéma quand il estimera l’équipe prête à s’y adapter. En ce sens, c’est dommageable.

  • #16

    Votez
    papy
    3 février 2012 14:46

    @Gauthier

    désolé pour sarko !!
    Je comprends ce que tu dis sur le fond (même si je ne suis pas d’accord) mais c’est la forme que je trouvais … pas très honnête.
    On ne peut pas justifier la décence du prix d’un transfert parce que sur un autre transfert personne ne s’est "insurgé" du prix qui était aussi indécent.

    Maintenant c’était pour chercher la petite bête.

    Merci snakadi pour l’ellipse.

  • #17

    Votez
    Loul
    3 février 2012 15:04

    Plein de petites remarques :

    Peut-être la plus importante à mes yeux : l’étoffement du groupe c’est aussi un poids croissant de joueurs tout nouveaux qui perturbent un peu plus l’identification que des supporters peuvent avoir vis à vis des joueurs de leur équipe. Le fait d’aller chercher des joueurs réputés qui n’auraient jamais envisagé de venir à Paris il y a 6 mois marque à la fois la montée en cylindrée du club, mais la médaille a à son revers le brouillage de l’identité du club. Il n’est pas délirant d’imaginer dans 18 mois un club qui jouera au SDF, s’entrainera à Poissy, avec 11 titulaires qui n’étaient pas au club 3 ans auparavant, tout cela s’ajoutant avec l’entretien (voire l’aggravation) dans les rapports à ses supporters de relations strictement commerciales (pas de dialogue avec les associations de supporters, poursuite de l’individualisation des rapports à ces mêmes supporters, etc.).
    Autant dire que ce club encore virtuel dont je dresse le portrait n’aurait - à part dans son histoire - plus grand chose à voir avec le club tel qu’il pouvait-être il y a ne serait-ce que 3 ans ni avec celui que la plupart des supporters du club ont appris à aimer.
    L’indifférence point sérieusement à l’horizon.

    Le transfert de Pastore contraste par son montant avec les autres. On peut considérer que c’est un (et le seul jusqu’à présent) "craquage" (achat déraisonnable avec un décalage entre le montant payé et le niveau du joueur). On peut cependant aussi y voir la volonté par ce geste d’envoyer un signal (comme Manchester City l’a fait il y a quelques saisons avec un Robinho surpayé de façon incrouable) à tout les acteurs du football indiquant son changement de registre. Mettre en l’air du fric sur Pastore c’est de ce point de vue là se donner des chances d’attirer ultérieurement d’autres joueurs, d’autres techniciens de haut calibre et en un sens cela n’est pas irrationnel du tout comme décision stratégique si on se met à la place des nouveaux propriétaires.

    J’ai un pincement au coeur concernant Armand. Parce que même si l’arrivée d’Alex fragilise un peu plus ses chances de jouer dans l’axe, on se base tout de même encore sur peu de matches d’Ancelotti et surtout il a - pour ceux qui ont suivi le club ces deux dernières saisons - donner plus de gages à ce poste (hormis Sakho) que tous les autres joueurs de l’effectif en démontrant les crampons sur le terrain, l’efficacité de son association avec le capitaine Parisien.

    Concernant Luyindula, la justice tranchera un dossier plus complexe que ce que l’on peut en comprendre en ne considérant les arguments de chacune des deux parties. En tant que supporter je ne peux m’empêcher de considérer que le joueur - qui semble avoir changer d’options à plusieurs reprises dans sa volonté de quitter le club - a été à plusieurs occasions loin d’être irréprochable professionnellement notamment en match (à un point non vu depuis André Luiz) et qu’il porte une part de responsabilité dans la dégradation de ses relations avec son employeur.

  • #18

    Votez
    Nono
    3 février 2012 15:04

    Marrant comme en quelques années, le nom de Sarko est devenu une insulte.

  • #19

    Votez
    .f3nOm3nO.
    3 février 2012 15:44

    Je ne pense pas que la ligne titulaire du milieu de terrain comprenne Chantome, Ancelotti a dis qu’il avait trois joueurs pour jouer sur les trois postes qui sont Sissoko Motta et Bodmer.
    Je pense qu’il tient à eux en championnat jusqu’au retour de Pastore, il a dis vouloir l’essayer ds le mileu a trois sur le coté gauche…Mon souhait va se réaliser j’avais laissé un post à ce sujet en citant ce qu’avait dis Cruyyf :
    « Ce qui est curieux, c’est que j’ai souvent pensé qu’il pourrait être un très grand joueur s’il jouait plus bas qu’il ne joue actuellement. C’est pourquoi il faudrait que je le voie davantage pour comprendre pourquoi moi je veux le faire reculer et pourquoi les autres entraîneurs le font jouer si haut. Mais c’est décidément un joueur qui a retenu mon attention »
    Pour moi les caractéristiques de Pastore correspondent plus à ce que dis Cruyyf, il est très fort lorsqu’il part de loin balle au pied et verrait mieux le jeu.
    Ce n’est que mon avis mais pour moi ce joueur est qd même l’une des clefs de notre dispositif.

  • #20

    Votez
    Pas-Riz
    3 février 2012 15:49

    Le montant du transfert de Pastore fait toujours parler… Mais est-ce le prix réel du joueur ?
    Je m’explique : Paris a acheté à Palerme 2 joueurs à quelques heures d’intervalle :
    - Pastore 42 M€
    - Sirigu 3.5M€
    Or, je crois avoir lu qu’il y avait une clause dans son contrat qui forçait Palerme à reverser une partie du montant du transfert à son précédent club. On peut donc supposer que Sirigu a été volontairement "bradé" pour se rattraper sur le transfert de Pastore…

    Je délire ou c’est possible ?

  • #21

    Votez
    .f3nOm3nO.
    3 février 2012 15:57

    Bien sur que c’est possible, au final on a deux pointures pr 45 millions c’est plutôt une bonne affaire malgrès ce que les gens disent…

  • #22

    Votez
    Rhoth
    3 février 2012 15:57

    Le problème du montant du transfert de Pastore, c’est qu’il y a celui de Sirigu dedans, sinon le montant aurait été inférieur à la barre des 4x Millions. (ce qui aurait été toujours très important, mais plus facilement rapprochable des Lucho, Lisandro ou Groscuff.)

    Sur la revente de Sirigu, il y avait 50% qui allaient à son club précédent (truc qu’on voit de plus en plus). Donc bon le président de Palerme, il a fait, tu payes plus cher mon Pastore, et je te donne un Sirigu à prix cassé, comme ca l’ancien club, il vient pas me piquer mes biftons.

    C’est d’ailleurs il me semble, l’origine des accusations du président Palerme envers l’agent de Pastore (pour extorsions de fonds).
    Car ce dernier aurait tenté d’empoché la moitié des 42M, au lieu des 17M prévus.

    Donc on peut imaginer que le deal était qu’il prenne 50% des discussions initiales (qui tournaient donc à 34M) et que vu que le deal est passé à 42 avec l’entourloupe Sirigu, il a voulu etre plus gourmand.

    (Heureusment que ces contrats sont plutôt secrets, parce que bon 17M pour envoyer ton poulain dans le théâtre des rêves de la ville lumière, c’est plutôt bien payé :x)

  • #23

    Votez
    Dave
    3 février 2012 16:04

    pour qui fait un tour sur le site tranfermarkt,
    (et en admettant que la valeur marchande d’un joueur reflete son niveau ce qui est contestable individuellement mais pas en moyenne),
    on peut observer que desormais le PSG est pour les lignes du milieu de la defense et du gardien au niveau des grandes equipes soit environ 200m€(a l’exception du barca du real et des 2 Manchester qui sont encore hors d’atteinte)
    c’est ce qu’indique d’ailleurs CA dans son interview.

    la seule difference avec l’AC Milan, l’inter, Arsenal, Totenham, Chelsea etc c’est l’attaque qui vaut 70/100 m€ chez ces grands club quand nous avons Gameiro et Hoarau.

    Ancelloti a une demi saison pour inculquer ses principes de jeu à une equipe desormais presqu’au complet. C’est seulement lorsque l’equipe tournera à plein regime que se rajouteront une ou deux stars, du calibre d’Ibrahimovic Van Persie et consors.

    je trouve cela super malin et coherent !

  • #24

    Votez
    Kavecch
    3 février 2012 16:33

    Mis à part le cas Armand, on peut dire que le groupe du PSG est assez complet.

    25 joueurs pros, dont au moins 4 formés au club, plus 1 jeune prêté, c’est stable.

    Bon article merci.

  • #25

    Votez
    Dave
    3 février 2012 16:44

    Cette approche un peu froide permet de comprendre que contrairement aux opinions des articles de presse il ny a pas de complot contre Gameiro ni une politique bling bling de stars choisis sur leur seule renommée pour faire de la "com"
    mais qu’il n’y a pas de grands clubs sans grands attaquants capables de mettre un but sur leur seule occasion du match. puisqu’a un certain niveau le nombre d’occasions est proche et la difference se joue sur le realisme.
    Le projet de Leonardo de créer un grand d’Europe (d’abord l’equipe puis les revenus qui vont en face pour que demain si les quataris revendent le grand PSG existe toujours) est assez enthousiasmant meme s’il il est presque trop scientifique pour nous français qui avons une vision romantique du sport.

  • #26

    Votez
    Danibuisson
    3 février 2012 16:50

    Quant à moi, autant j’ai déploré la manière peu élégante du limogeage d’AK, autant je doute que des joueurs comme Alex, Motta ou Maxwell seraient venus s’il était resté entraîneur du PSG. On doit donc considérer que les Quataris ne l’ont pas si mal joué que çà en vue surtout d’une ligue des champions l’an prochain, mais attention, en général, l’équipe ne passe jamais bien l’hiver, et des déceptions peuvent encore se produire, touchons du bois…

  • #27

    Votez
    Gauthier B.
    3 février 2012 17:12

    @Papy : je n’ai personnellement pas à justifier le prix de Pastore :) C’était le prix auquel Palerme était vendeur et on a pu le payer, à moins d’être les comptables du club, je ne vois pas en quoi cela nous concerne. Je considère juste que ce n’est pas un excès, à moins que l’on considère que d’autres clubs, même en France, étaient déjà dans l’excès. Après, est-ce que c’est mal ou pas d’investir autant sur un seul joueur… Loul a déjà donné un élément de réponse.

    @Loul : je suis personnellement très attaché aux joueurs qui restent longtemps dans un même club, et j’ai toujours un a priori favorable envers les joueurs déjà en place par rapport aux nouvelles recrues. Je t’approuve même totalement quand tu dis que l’identité du club, c’est aussi les joueurs qui s’inscrivent dans la durée (et moins voir Sylvain Armand m’attriste aussi). Maintenant, dans les faits, qui est parti ? Ancelotti a dit ce matin qu’il ne pensait pas recruter beaucoup cet été, et qu’il comptait s’appuyer sur un noyau de joueurs français. Sans être forcément titulaires à chaque match, les joueurs que nous avons apprécié les années précédentes pourraient très bien être encore là l’an prochain. Tant que les Armand, Camara, Hoarau ou autres n’ont pas été explicitement poussés dehors, on ne peut pas dire que QSI souhaite à tout prix casser cette identité-là.

    @Maitre Indy : s’il veut tester son 4-3-1-2, il peut le faire puisqu’il a deux attaquants dans son groupe… Je ne comprends pas le problème.

  • #28

    Votez
    m3d
    3 février 2012 20:20

    Felicitations. Apres un mois delicat, je vois que vous reprenez le rythme (et la qualité) que nous vous connaissons. La crise de Novembre en Janvier pour psgmag ? Clin d'oeil

    Sinon entièrement d’accord avec l’article. Le recrutement n’est pas incoherent, il y a simplement deux inconnues :
    1-Dans quelle mesure la rotation sera operationnelle dans les prochains mois
    2-Quel sera l’etat d’esprit des "perdants" de ce mercato (Ceara, Tiene, Armand, Camara, Chantome, Hoarau…) : volonté d’etre titulaire ou bien au contraire de progresser au sein d’un groupe (pour les plus jeunes), d’apporter leur experience et finir leur carriere au club (pour les plus vieux) ou gagner des trophées (pour tous…)…

    Pour des gens comme Armand ou Camara, qui prendront probablement leur retraite d’ici 2,3,4 ans, la perspective de finir avec 2 ou 3 titres de champions en plus, et d’integrer un staff comme celui d’Ancelotti (ou Wenger ou Mourinho ou autre entraineur 5 etoiles) pour se former, c’est pas degueu…

  • #29

    Votez
    m3d
    3 février 2012 20:38

    Ah oui, oublié : le nombre de matchs loupés cette saison (blessure, suspensions, et selection uniquement) par les joueurs, par ordre decroissant :

    Hoarau : 22
    Matuidi : 14
    Chantome : 13
    Bisevac : 12
    Sakho : 12
    Sissoko : 9
    Armand : 7
    Tiene : 7
    Menez : 6
    Lugano : 4
    Bodmer : 3
    Jallet : 3
    Douchez : 2
    Gameiro : 1
    Pastore : 1

  • #30

    Votez
    ClemTlse
    3 février 2012 23:11

    @Pas-Riz
    Sirigu bradé (ou en fait payé par une partie du transfert de Pastore), c’est effectivement très possible. D’ailleurs TransferMakt (bien, qui est parfois farfelu) estime la "valeur marchande" de Sirigu à 12M€, ce qui me paraît raisonnable… Si il s’impose vraiment au PSG, voire s’il arrive à prendre la succession de Buffon, on peut même imaginer bien plus…

  • #31

    Votez
    psychopatte
    4 février 2012 17:40

    excellent article, comme souvent, vous pouvez également rappeler à la presse sportive qu’un groupe de joueurs est un ensemble amené à s’entraîner les uns contre les autres quasi quotidiennement, et de ce point de vue, les recrutements de janvier sont une grosse avancée, sans vouloir dénigrer les joueurs déjà là depuis un bail, mais avoir en face de soi Maxwell ou Motta va faire progresser Gameiro, Menez et autres

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG