Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Résumé du match : Brest 0-1 PSG

[J21] Stade brestois 0-1 PSG : résumé du match

samedi 28 janvier 2012, par Gauthier B.

Plus d’une semaine après s’être qualifié pour les huitièmes de finale de la coupe de France, Paris se déplace à Brest à l’occasion de la 21e journée du championnat. Les Bretons doivent composer sans de nombreux joueurs, blessés ou partis à la coupe d’Afrique des nations, et ont en plus perdu récemment leur vedette Nolan Roux, transférée à Lille. Pour le remplacer, Alex Dupont aligne sa toute nouvelle recrue venue de Suisse, Alexandre Alphonse. Côté parisien, le Brésilien Alex est évidemment trop court ; Tiéné est en sélection ; quant à Pastore il est à l’infirmerie… tout comme Jérémy Ménez, victime d’une contracture dans la journée et absent de la feuille de match. La composition d’équipe diffère donc de celle annoncée la veille par Ancelotti : si la défense est celle attendue, Sissoko prend le poste de sentinelle devant la défense, Matuidi fait son retour au milieu de terrain et Bodmer joue un peu plus haut, aux côtés de Nene.

Le match en bref

Paris entame parfaitement la rencontre en dominant largement son adversaire. À la cinquième minute, Bodmer joue vite sur Gameiro, à l’angle de la surface, qui talonne pour Nene. Le Brésilien se retrouve seul face à Elana, et perd son duel. Sur le corner qui suit, Jallet trouve Bisevac, qui a le bon réflexe du pied gauche ; Grougi accompagne le ballon dans ses buts et Paris ouvre le score (0-1, 6e). Au moment du but, les deux équipes jouaient à dix : Nene côté parisien et Zebina côté brestois se faisaient soigner au bord du terrain. Le défenseur brestois, victime d’un blocage de dos, sera d’ailleurs remplacé quelques minutes plus tard.

Paris continue ses assauts, et sur un centre de Nene venu de la droite, Jallet arrive à placer une tête qui passe juste à côté. Le Brésilien distille ensuite une très belle ouverture pour Gameiro, qui enchaîne amortie de la poitrine et frappe, pour une parade d’Elana. Nene se permet peu après de dribbler quelques joueurs dans la surface et envoie une frappe trop écrasée dans les bras du portier adverse. Le match a commencé depuis vingt minutes et c’est à ce moment-là que Paris baisse de pied. La raison vient peut-être de Momo Sissoko, gêné par un coup reçu dans un choc avec Lugano, qui continue à jouer alors qu’il n’est visiblement plus à 100 %.

Brest en profite et commence à mettre en danger Sirigu. C’est d’abord Licka qui tente une frappe à ras de terre, que le portier italien du PSG repousse en corner. Puis, suite à une perte de balle de Sissoko, Grougi trouve Alphonse qui frappe en force, d’une position excentrée : Sirigu est à nouveau vigilant. Grougi tire ensuite largement à côté ; enfin Alphonse hérite d’un centre venu de la droite, contrôle le ballon et enchaîne une tentative : là encore, Sirigu assure et dévie en corner.

Le staff parisien tranche alors sur le cas Sissoko et le milieu de terrain sort, remplacé par Clément Chantôme. Dans la foulée, Nene joue vite un coup franc vers la surface adverse, Bodmer effectue une volée de l’extérieur du pied qui vient échouer sur le sommet de la barre transversale. La mi-temps intervient peu après.

Au retour des vestiaires, Paris reprend une légère domination, en étant toutefois moins incisif que lors de sa bonne phase de la première période. Nene adresse une frappe lointaine captée par Elana, mais c’est surtout Mathieu Bodmer qui a une énorme occasion : après un excellent centre de Bisevac, le milieu parisien contrôle et exécute un intérieur du pied qui passe au-dessus des cages. Brest se procure ensuite sa seule situation de la seconde mi-temps : un coup franc tiré par Grougi, qui atterrit sur la tête de Baysse. Le ballon passe juste au-dessus de la lucarne de Sirigu.

Hormis sur cette occasion, Paris contrôle bien son adversaire. Et dans le dernier quart d’heure, la victoire parisienne n’est pas menacée. Les hommes d’Ancelotti ont même les dernières situations, avec Gameiro qui trouve Bodmer devant le surface, le numéro 12 parisien talonnant pour Nene qui tire sur Elana. Sur le corner consécutif, Jallet adresse une volée captée par le portier breton. Dans les dernières minutes, l’entraîneur parisien fait rentrer Cearà et Hoarau, et Paris s’impose, devenant la première équipe à gagner à Brest cette saison.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

20 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Roqui
    28 janvier 2012 22:02

    et une marche de plus de franchie ! Sirigu : impeccable comme d’hab’, les latéraux : énormes, défense centrale : fébrile, milieux récupérateur : solides (avant que Momo se blesse) puis sérieuse, milieux offensifs : opiniâtres (Bodmer agaçant parfois à temporiser mais il tente des coups de génie et Nene toujours aussi bosseur), attaquant : méritant …

  • #2

    Votez
    Anne
    29 janvier 2012 01:55

    @ Roqui : Une analyse qui explique rien !

    D’après toi : Presque tous les joueurs de la première équipe (qui a investit des millions dans ces joueurs internationaux) ont été bons, et on gagne que 1-0 face au 11éme, qui est monté de ligue 2 seulement l’année dernière !

    Et notre seul point faible serait la défense central alors qu’on a pris aucun but et que Sirigu a fait juste3 arrêts !

    C’est bien d’être optimiste mais il faut être objectif !

  • #3

    Votez
    keko75
    29 janvier 2012 03:59

    Je peux être optimiste et objectif en te disant qu’aucune autre équipe n’avait encore réussie à battre Brest cette saison à domicile. M’énerve ces gens, vous vous attendez à voir des 5-0 à chaque match du PSG parce qu’ils ont dépensé 90 millions cette saison ou quoi ? mais ça marche pas comme ça le foot, ça reste que 22 mecs avec un QI d’huitre qui courent après un ballon sur un morceau de gazon.

  • #4

    Votez
    keko75
    29 janvier 2012 04:09

    Faut redescendre là, même toi tu pourrai réussir à planter un but à Sirigu j’te jure haha

  • #5

    Votez
    papy
    29 janvier 2012 05:45

    keko75

    je te cite après le limogeage d’AK (fin décembre)

    Ils ne voient que cette première place qui est pour moi logique, 90M€ dépensé quand même !

    Tu justifiais qu’on pouvait licencier AK parce qu’il ne présentait pas du beau jeu et qu’il devait faire mieux que la première place parce qu’il avait dépensé 90M€

    Et là, tu dis plus ou moins l’inverse : qu’il ne faut pas s’attendre systématiquement à des résultats supérieurs à 1 à 0 en prenant pour prétexte qu’ils ont dépensé 90M€

    Je ne te suis plus : on doit être meilleur que 1er (avec du jeu) parce qu’on a dépensé 90M€ ou alors on ne doit pas s’attendre à gagner plus que 1 à 0 malgré le fait qu’on ait dépensé plus de 90M€ ?

  • #6

    Votez
    Kimmo Parigo
    29 janvier 2012 06:27

    Le résumé

    Sinon, j’ai vu le match par bribes donc je ne peux pas trop m’exprimer. Même si c’est un but de raccroc, c’est quand même la première défaite de Brest à Francis-Le Blé. C’est le plus petit score mais ça reste 3 points.

    Prenons les points et le beau jeu suivra … On a patienté une décénie … On est pas à une année près.

    Et arrêter de nous souler avec ces 90 millions, ce n’est pas notre flouze … Il manque plus que vous nous parliez de cash flow, de recettes, de dépenses et autres conneries. Ici, c’est pas TrésorerieMag.net !!! Bonne nuit à ceux qui reviennent des pénombres Diurnes et bonne journée aux autres.

  • #7

    Votez
    Libro
    29 janvier 2012 09:47

    ? ?
    Qu’est ce qu’il se passe ici ?
    Oui Brest n’avait jamais perdu mais il leur manque quand même 11 joueurs hier soir.
    J’ai assisté à un super match, très ouvert grace à un bon arbitrage notamment et je dois dire que cela fait très longtemps que je n’ai pas vu Paris dominer autant un match dans le sens que pour la 1ère fois Sirigu n’a fait aucun arret "miraculeux" , qu’il n’a pas été décisif.
    Ca change pas mal de choses.
    avant la blessure de sissoko, c’était incroyable de voir l’équipe jouer comme cela.
    J’ai été un grand défenseur d’AK ici, mais on ne peut nier une différence dans la façon de jouer, de faire circuler le ballon, d’une sensation d’équipe équilibrée ce qui n’empêche en rien les occasions.
    sinon, ma seule inquiétude c’est que l’on pourrait largement mieux servir Gameiro.
    Bodmer ? ENORME sur ce match, d’ailleurs, il perd son petit ventre (pizza et barres chocolatées en moins ça semble être bénéfique Sourire ) Je crois que Bodmer a surpris Ancelotti qui va s’appuyer dessus.
    Bonne entrée de Chantome, Maxwell trop souvent oublié, Jallet très bon, Sakho un peu perturbé par l’arrivée d’Alex ? Lugano ne brille pas encore, Nene enorme encore une fois mais pfftttt frustrant parfois, rate des occasions, rate (ne fait pas le choix surtout) de passes décisives, Bisevac est un bonheur pour ce club, l’envie, un guerrier … j’aime beaucoup.
    Matuidi fait un retour de grande classe, Gameiro se dépense sans compter.
    Sans Pastore, l’équipe a répondu présent.
    Je n’ai pas eu peur un seul instant pendant ce match.

  • #8

    Votez
    clark1002
    29 janvier 2012 10:17

    Bonjour à tous,

    Je n’ai pas eu l’occasion de remercier M3d, Kob et Fred pour leurs réponses à ma question sur l’attribution d’un titre à un jueur ou à un entraineur, donc je le fais sur ce post.

    Pour revenir à l’article, je rejoins Libro : Il y a un truc qui change au PSG…Est ce le fait qu’on entend des joueurs parler plus librement, d’être plus fier d’être à Paris ou que la pression s’est répartie sur l’ensemble de l’équipe et plus seulement sur des individualités mais forcé de constater que l’équipe est plus forte, plus confiante et…plus souriante…

    Cool Clin d'oeil

  • #9

    Votez
    Roqui
    29 janvier 2012 10:20

    @ Anne : c’est quoi ce délire !!!! Je suis satisfait du match et mes seuls frayeurs ont été occasionnées par la fébrilité de Sakho et le marquage toujours aussi limite de Lugano ! C’est vrai que déplorer que l’on n’écrase pas nos adversaires tous les week-ends, ça c’est de l’analyse …

  • #10

    Votez
    Libro
    29 janvier 2012 10:44

    @Clark1002
    Oui c’est vrai, sauf à l’entrainement, ça n’a pas l’air de rigoler beaucoup ! :p

  • #11

    Votez
    keko75
    30 janvier 2012 00:36

    @papy : pour moi on est bien meilleur qu’avec Kombouaré c’est de toute façon impossible de le savoir ce que ça aurait donné avec kombouaré mais on s’est fait ridiculiser par des équipes de branques telles que Evian, Dijon, Red Bull, Bratislava, OM alors tu sais ce match à Brest par si sûr qu’on aurait ramené les 3 points avec AK.

  • #12

    Votez
    keko75
    30 janvier 2012 00:47

    Nancy aussi mais il va falloir bien un an avant de me remettre de ce 0-3 au vélodrome et de ce coaching de merde que Kombouaré nous a pondu, elle passera jamais cette branlée je l’aurai toujours en travers hahaha. Nancy au Parc aussi je lui reproche le même coaching merdique, je m’en rappelle très bien j’étais invité en D rouge ce soir là j’étais derrière le banc et je lui ai tellement gueulé dessus que ma glotte s’en souvient encore.

  • #13

    Votez
    keko75
    30 janvier 2012 00:55

    On doit être meilleur que premier absolument, je ne me contente pas de cette première place et c’est 10 points d’avance qu’on aurait du avoir à la trêve.

  • #14

    Votez
    keko75
    30 janvier 2012 00:59

    Et pour finir je commente bout à bout désolé c’est chiant à lire mais la C3 elle aurait du être pour nous aussi, je la voulais bien moi lol.

  • #15

    Votez
    Méass
    30 janvier 2012 01:05

    @keke75 :

    C’est toi qui avait embrouillé Antonetti à Nice aussi ? (de 0’07 à 0’19)

    Nan sérieux, Kombouare n’est peut être pas le meilleur coach du monde, mais ce n’est pas à un mec qui s’est fait offrir sa place au Parc de lui apprendre son métier non plus…

  • #16

    Votez
    papy
    30 janvier 2012 09:18

    @keko75

    ma question n’était pas de savoir si Carlo est meilleur qu’AK mais de savoir si selon toi il fallait s’attendre à un autre score qu’un but du tibia sur corner parce qu’on avait dépensé 90M€ ?

    Personnellement, je pense que non. Je tiens le même discours que celui que j’avais avec AK. Ce sont 2 entraîneurs qui viennent d’avoir un nouvel effectif avec des joueurs par forcément souhaité. Il faut donc du temps pour mettre en place un jeu alléchant (mourinho a mis plus d’un an).

    Maintenant, je ne te trouve pas très objectif sur Ancelotti. Je n’aime pas faire une analyse au bout de 4 matchs mais à ce que je vois c’est qu’on a les mêmes problèmes contre les petites équipes.
    Ces équipes bétonnent et on domine mais on ne marque que par un but d’écart (Lominé, Brest) ou on déclenche les buts tardivement (sarthre) et comme en première partie de saison on est meilleur contre les plus grosses équipes (Toulouse).
    Sinon on s’aperçoit aussi que comme AK, Carlo ne change pas son schéma de jeu suivant l’équipe (il a toujours joué qu’avec un seul attaquant même contre des CFA). 

    Mais comme je dis, on aura une meilleure vision après une dizaine de matchs.

    Autre remarque qui montre la subjectivité de beaucoup : personne n’a relevé que Carlo avait laissé sissokho pendant 15 minutes alors que ce dernier demandait à sortir et résultat : la plus grosse action de Brest est venue sur une perte de balle de sissokho.
    Je n’imagine même pas la bronqua si c’était AK qui avait fait ça Clin d'oeil

  • #17

    Votez
    R
    30 janvier 2012 09:42

    @keko75
    Tes commentaires sont hallucinants… de stupidité.
    Apparemment il n’y a pas que dans les virages qu’il y a du ménage à faire, il faudrait aussi contrôler les personnes à qui on donne des invitations et leur faire signer une charte du ’bon supporter’.
    Je comprends donc d’où proviennent tous ces sifflets lorsque Paris ne mène pas au moins 2-0 après 30 minutes…

  • #18

    Votez
    keko75
    31 janvier 2012 02:32

    @R : t’as certainement jamais mis les pieds au Parc alors pour dire de telles âneries puisque ça fait quelques dizaines d’années que je vais au Parc tous les 15 jours et les sifflets je les ait toujours entendus. Et des virages aussi hein ? C’est le pire des arguments des ex contre les nouveaux, nouveaux qui n’existent que dans leur tête par ailleurs, et que j’ai pu entendre jusqu’ici. C’est dans les gênes des parisiens qu’est-ce que tu veux. Ici c’est Paris, on aime rien et on est jamais content.

  • #19

    Votez
    keko75
    31 janvier 2012 02:48

    AK n’a jamais été un coach pour moi mais plus un bon préparateur, il n’a aucune vision de jeu et n’est pas tacticien pour un sou. Je lui préfère même Le Guen c’est pour dire, Le Guen qui n’a jamais eu de si nombreux clashs avec ses joueurs. Ils sont resté entraineur du PSG quasiment autant de temps et ont à peu près le même parcours quand tu regardes :

    Le Guen : 1 coupe de la Ligue, 1 finale de coupe de France, une 6e place avec 64 points et un quart de final de C3.
    Kombouaré : 1 coupe de France, 1 finale de coupe de France, une 4e avec 60 points place et un huitième de final de C3.

    A ce propos je me suis toujours demandé ce que Kombouaré a bien pu redresser la saison dernière. Sa contre-performance de la saison précédente ?

  • #20

    Votez
    keko75
    31 janvier 2012 03:29

    Des sifflets mais avant c’était la bronca des ultras + les sifflets hahaha
    Quand les groupes étaient encore dans leur tribune, on les entendait bien. Un craquage de Montpellier par exemple, c’est cent fois plus puissant qu’un Parc qui siffle aujourd’hui mais pourtant ça veut dire exactement la même chose. Quand ils sont nuls ou ratent une passe ça râle, c’est le Parc.

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG