Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

PSG 2-0 Lyon : les faits marquants

[J09] Retour sur PSG 2-0 Lyon (vidéos)

lundi 3 octobre 2011, par Gauthier B., Vivien B.

Au programme de ce « retour sur le match » : joueur par joueur, les autres attaquants vendangent également, le sketch du révélateur continue, infos diverses, statistiques, vidéos, dans la presse, les réactions.

Les enseignements du match

Joueur par joueur

Avant la rencontre, le Canal Football Club a diffusé un petit reportage sur Sirigu, dans lequel on pouvait à nouveau constater le français impeccable du gardien italien. Sur le terrain, il a été à la hauteur en sortant et en captant les ballons qu’il avait à gérer. Mais il a été avant tout bien aidé par les gros ratés des attaquants adverses, avec trois coups de tête hors cadre, à quelques mètres des cages. Les défenseurs centraux ont quant à eux livré un match intense. Si les présences de Lacazette puis de Belfodil n’étaient pas particulièrement compliquées à appréhender, Bafétimbi Gomis représentait lui un challenge bien plus important. Diego Lugano était le joueur qui le serrait de plus près, et il s’en est bien sorti. Toujours présent et souvent vainqueur dans les duels aériens, il s’est montré incisif — dans le bon sens du terme — du début à la fin, et n’a jamais paru être dépassé par les événements, comme cela avait pu être le cas lors de ses premiers matches. Se sentant vraisemblablement plus en confiance, il a tenté une frappe lointaine, et montre de plus en plus de présence sur les phases arrêtés offensives. Zoumana Camara a lui été de nouveau impeccable, en repoussant un très grand nombre de ballons chauds, avec autorité. Le tout en étant également très propre dans la relance. Le défenseur central continue de paraître indispensable : cette saison, à chaque fois qu’il a été titulaire, Paris a gagné ; et à chaque fois qu’il ne l’a pas été, Paris a perdu ou fait match nul…

Du côté des latéraux, c’est comme attendu Cearà qui a eu le plus de travail. Face à Bastos et Cissokho, le latéral brésilien a fait ce qu’il a pu. Plutôt souverain sur les ballons aériens, il a eu un peu plus de difficultés quand Bastos provoquait balle au pied, en particulier sur la grosse occasion de Gomis à la 71e minute. Mais malgré cela, il a plutôt tenu bon. Tiéné avait lui plus de marge de manœuvre. Contrôler Briand, joueur qui mise beaucoup sur la vitesse, était une formalité pour l’Ivoirien, qui n’a effectué aucune faute technique. Il a pu en profiter pour réaliser quelques montées, en étant à chaque fois très propre dans ses transmissions. Il confirme donc son très bon niveau actuel. À la récupération, Matuidi a également été à la hauteur de ce qu’il fournit depuis plusieurs journées, en pressant et en étant toujours disponible pour faire circuler le ballon. Il est sorti sur blessure, ce qui pouvait laisser présager du pire vu son abattage, mais Chantôme, rentrant à sa place, s’est parfaitement mis au diapason. L’activité du joueur formé au PSG, ainsi que sa facilité technique, ont suffi à faire sombrer les milieux de terrain adverses qui commençaient sérieusement à fatiguer. Et c’est lui qui, d’une interception acrobatique, initie l’ouverture du score.

Au poste de relayeur, il faut souligner le travail de Bodmer. L’ancien Lillois ne court pas beaucoup, il ne va pas presser au physique, mais il a été dimanche soir un liant important entre phases défensives et offensives. On le sait, Bodmer est un joueur intelligent. Et c’est grâce à cela qu’il compense son manque de vivacité par un placement toujours efficace. Quand Lyon avait le ballon, il était rarement très loin des adversaires, quelle que soit la zone du terrain ; idem en phase offensive, où il accompagnait toutes les attaques. C’est ainsi que, sur le premier but, il est situé bien plus haut que Ménez, presque en meneur de jeu, pour donner le ballon décisif à Pastore. Pour la fin du match, il a été remplacé par Sissoko, qui s’est surtout distingué par un carton jaune obtenu après une série de tacles.

Parmi les milieux offensifs, Ménez est celui qui est le plus passé au travers. Il n’a pas été trouvé souvent par ses partenaires, et n’a pas eu cette fois-ci de fulgurance technique. À noter tout de même que c’est sa transmission de balle intelligente qui crée le décalage décisif sur l’ouverture du score. À gauche, Nenê confirme de son côté son regain de forme : le Brésilien fait souvent les bons choix, se montre très sûr techniquement dans ses gestes, et il n’y a plus à se poser de question sur son sens collectif. Il a en effet offert sur un plateau deux occasions de but à Bodmer puis Gameiro, et a enfin tiré le coup franc du second but. Pastore évoluait lui un peu plus haut qu’à l’accoutumée, ce qui ne l’a pas empêché de toucher beaucoup de ballons. En première mi-temps, cela a été sans réussite avec un tir dévié sur le poteau, et plusieurs mauvais choix — notamment une passe évidente pour Ménez qui n’a pas été faite. En seconde période, il a débloqué la situation en déposant un défenseur, et a ensuite régalé en donnant un grand nombre de ballons à ses partenaires.

En pointe, Gameiro s’est beaucoup battu, mais a malheureusement manqué les occasions qu’il a eues. Si sur la première, son tir en force était plutôt bien senti ; son hésitation sur le duel face à Lloris et sa frappe sans contrôle non cadrée — toutes deux en deuxième mi-temps — doivent certainement lui laisser plus de regrets. Il est sorti remplacé par Jallet, qui a joué quelques minutes : suffisant pour ouvrir son compteur but d’un plat du pied pas si évident.

Les autres attaquants vendangent également

L’an dernier, des critiques en partie fondées étaient tombées sur Guillaume Hoarau pour son manque d’adresse à la finition, et son absence d’instinct de buteur. Même si le Réunionnais avait marqué vingt buts toutes compétitions confondues, plusieurs ratés lors des matches en prime time — généralement des tirs trop sur le gardien — avaient fait rentrer Hoarau dans la catégorie des attaquants qui ne marquent jamais… À tel point que ses sélections en équipe de France devenaient de plus en plus contestées, le pic étant atteint en août dernier, où il aurait supposément pris la place de Giroud ou Gomis, attaquants bien plus en forme, et paraît-il bien meilleurs.

Le hasard du calendrier fait que le PSG a croisé la route de ces deux attaquants ces derniers jours. Et s’il ne serait pas honnête de tirer des conclusions sur le niveau des joueurs au terme d’une seule rencontre, il faut bien constater que ni Giroud, ni Gomis n’ont montré qu’ils étaient largement supérieurs à Hoarau. Statistiquement la différence n’était déjà pas criante, mais face au PSG ces deux attaquants ont fait preuve d’une grande maladresse devant le but, malgré des occasions particulièrement franches. Giroud a très peu cadré, en dépit de plusieurs face-à-face ; quant à Gomis, il a tout simplement été catastrophique dans le jeu de tête face au but. Encore une fois, précisons bien qu’il n’est pas question d’être définitif sur le niveau de ces joueurs. Simplement de rappeler qu’enterrer Hoarau face à cette concurrence-là revient à aller un peu vite en besogne. Eux aussi ont leurs défauts, et leurs ratés.

Le sketch du révélateur continue

Lors du Canal Football Club, le résumé de Saint-Étienne-Auxerre a mentionné un but refusé à Le Tallec pour un hors-jeu inexistant selon le commentateur. Le buste de l’attaquant auxerrois dépassait pourtant clairement, mais le journaliste s’en est sorti en inventant une règle : pour lui, seul le bas du corps compte. Rappelons que le hors-jeu concerne en réalité tout le corps à l’exception des bras.

Lors de PSG-Lyon, même cas de figure à la 2e minute : Gomis est lancé en profondeur ; un hors-jeu est sifflé contre l’attaquant lyonnais. Peut-on être affirmatif avec cette image arrêtée ?

Pour Canal+, oui, puisque les commentateurs ont aussitôt considéré qu’il y avait eu une erreur de l’arbitre. La situation semble pourtant très difficile à évaluer, étant donnée la position de Gomis, qui a le corps vers l’avant. Mais la chaîne cryptée a cette volonté de vouloir systématiquement trancher, même dans les cas où cela semble très périlleux. Et voilà comment en deux petites secondes, au terme d’un jugement expéditif et par le biais d’un outil technique dont le manque de fiabilité n’est plus à démontrer, on arrive à décrédibiliser un arbitre qui n’a pas vraiment besoin de ça…

Les vidéos des buts du match

Autres infos autour du match

Stats en vrac : l’équipe

- 1990’s. Le PSG n’avait plus marqué 20 points après 9 journées depuis 1997/1998, signalent de concert le Parisien et L’Équipe, qui rappellent que Paris avait terminé huitième cette saison-là.

- Adversaire. Lyon n’avait encore jamais encaissé deux buts au cours du même match cette saison, en 12 rencontres toutes compétitions confondues. L’OL ne s’était par ailleurs incliné qu’à une seule reprise.

- Série. Le PSG reste désormais sur une série de huit matches sans défaite en championnat.

Stats en vrac : les joueurs

- Notes. Tous deux crédités d’un 7 contre Lyon, Siaka Tiéné et Javier Pastore figurent dans l’équipe-type de la 9e journée établie par L’Équipe. L’Argentin est par ailleurs en tête du classement des joueurs avec une moyenne de 6,83. Salvatore Sirigu domine quant à lui le classement des gardiens avec 6,44.

- Les stats de Pastore (1). Ce lundi, L’Équipe met en évidence quelques statistiques reflétant le match de Javier Pastore : il est le joueur qui a tenté le plus de tirs (5), qui a touché le plus de ballons dans la surface adverse (9) et qui a reçu le plus de passes (47). Par ailleurs, 86 % de ses passes sont arrivées dans la moitié de terrain adverse, ce qui est le ratio le plus élevé du match.

- Les stats de Pastore (2). L’Argentin du PSG compte désormais cinq buts — et deux passes décisives — en six titularisations en championnat.

Infos en vrac

- Matuidi blessé. « Remplacé à la 56e minute par Clément Chantôme, Blaise Matuidi souffre d’une élongation à la cuisse gauche », annonce le PSG sur son site officiel. « J’espère que ce n’est pas trop grave, il va falloir passer des examens pour en savoir plus », a expliqué l’international français à l’AFP. « Il passera une IRM aujourd’hui », indique L’Équipe.

- Meilleure audience de la saison. Le match PSG-Lyon a réuni 2,02 millions d’abonnés sur Canal, ce qui constitue la meilleure part d’audience de la saison (34 %), signale enpleinelucarne.net. « Le match a rassemblé 350 000 téléspectateurs de plus que la saison dernière, à la fois à Paris (1,67 million en avril 2011) et à Lyon (1,68 million en novembre 2010), ajoute le site spécialisé. Il s’agit de la meilleure audience du duel entre ces deux équipes dans toute l’histoire de Canal+, pulvérisant le précédent record du PSG-OL de septembre 2009 (1,84 million). »

- Autres résultats. À noter la lourde défaite de Toulouse à Sochaux (3-0), le match nul de Montpellier à Bordeaux (2-2) et celui de Marseille à domicile face à Brest (1-1). Le PSG est seul premier avec trois points d’avance sur le MHSC, Lyon et Toulouse. Lille et Lorient suivent à une longueur.

Vu — lu — entendu

- Sophisme. « Il paraît que les grands joueurs répondent toujours présent lors des grands rendez-vous. Si c’est vrai, alors Pastore en est un. » (Alexandre Chamoret, L’Équipe)

- Anecdote. « Lors de leur traditionnelle promenade matinale d’avant-match, les Lyonnais se sont aperçus que leur hôtel, en banlieue parisienne, se situait rue de… Paris. À la vue du panneau indicateur, les hommes de Rémi Garde ont préféré en sourire. » (le Parisien)

Dans la presse

Damien Degorre, dans L’Équipe du 3 octobre 2011 :

Le PSG ne sait pas encore s’il sera champion de France en mai prochain mais il sait déjà qu’il est un leader capable d’élever son niveau en fonction de son adversaire. Ce fut le cas à Montpellier samedi dernier, ça l’a encore été face à Lyon, avec qui il partageait la première place juste avant le coup d’envoi de cette neuvième journée. Collectivement, Paris n’était pas foncièrement supérieur à Lyon, mais il compte dans son équipe un talent incroyable, un joueur capable de débloquer une situation à lui seul, un Javier Pastore qui ne frappe qu’une fois, mais cela suffit pour terrasser son adversaire et offrir trois points à ses partenaires.

Dominique Sévérac, dans le Parisien du 3 octobre 2011 :

Le patron de la Ligue 1, c’est le PSG. Le génie du championnat de France, c’est Pastore. Lui, c’est le maître du prêt-à-jouer, la haute couture du football. C’est un orfèvre du beau, du délicat et du subtil. Être le contemporain de ce genre de joueur rend l’existence forcément plus belle. Françaises, Français, ceci est un message pour vous. Il faut se rendre sur les stades de Ligue 1 le week-end où le PSG se trouve. Vous y verrez l’un des plus grands joueurs que le championnat de France ait abrités en son sein. Vous avez forcément déjà entendu parler de lui. Il s’appelle Javier Pastore, affiche seulement 22 ans au compteur et sa grâce vaut le déplacement toutes affaires cessantes. Bon pied, belle gueule, il illumine le football en général et le jeu du PSG au passage. Vous ne serez pas déçu, on vous le promet. Avec un tel joueur, le PSG voit l’horizon se dégager.

Sans forcément donner la leçon à Lyon, le club de la capitale s’affirme chaque jour un peu plus comme « le » candidat au titre. Avec le retour de ses blessés, principalement en défense — un secteur qui tangue à Paris —, le PSG peut même prochainement s’échapper et laisser les équipes humaines, celles qui ne possèdent pas Pastore, à quai. Il y en a dix-neuf sans Pastore. […] Pour la première fois depuis des lustres, le PSG va très tôt dans la saison découvrir la position du club chassé. Il faut des épaules de déménageurs et un mental de vainqueur pour supporter ces allures de gibier. […] Voilà encore une bonne nouvelle : les petites scories parisiennes indiquent que cette équipe possède une vraie marge de progression. C’est donc une saison où le PSG risque de faire mal. Ce n’est pas grave, Pastore se chargera de faire le bien.

Réactions

- Antoine Kombouaré : « Avec Ménez, Nenê et Gameiro, notre premier rideau défensif a bien fonctionné ce soir. On mérite amplement cette victoire. On a été solide, costaud et on s’est créé beaucoup de situations et on a pris l’avantage tout à fait normalement. On n’a pas été capable de marquer plus tôt ce deuxième but qui aurait pu tuer le match, et il y a une énorme occasion de Gomis qui aurait pu être le tournant. […] Maintenant je vais jouer mon rôle habituel de père Fouettard en leur disant de ne pas s’enflammer. C’est un gros match mais il y a encore des périodes où on se met en difficulté tout seul. Il y a encore du boulot. À part le Barça peut-être, peu d’équipes sont capables d’être performantes dans tous les secteurs de jeu pendant 90 minutes. Il faut être capable de tenir dans ses temps faibles et de marquer dans ses temps forts. C’est ce que j’attends de mes joueurs. » (source : AFP)

- Salvatore Sirigu : « Le match a été vraiment dur et on peut encore faire mieux. Bon, maintenant, il y a une nouvelle trêve internationale qui débute et beaucoup d’entre nous vont rejoindre leurs sélections respectives. Ce sera donc compliqué de continuer à travailler pour améliorer le collectif. Car Paris est encore en construction et doit bosser. […] J’avais bien aimé la façon dont nous avions ramené le nul à Evian TG après une première période ratée. Cette réaction nous avait beaucoup appris sur nous-mêmes. Ce point rapporté ce jour-là aura son importance. Le championnat ne se gagnera pas contre Lyon, mais contre toutes les équipes. » (source : le Parisien)

- Rémi Garde (entraîneur de Lyon) : « La différence entre l’OL et le PSG ? Peut-être l’efficacité du PSG devant le but, et le manque d’efficacité de l’OL, malheureusement. On a eu des grosses opportunités de revenir au score, et même d’ouvrir le score, ce que l’on aurait pu faire en première période si l’on avait été un peu plus justes. Mais c’était un bon match, entre deux bonnes équipes. […] Le PSG a un fait un bon match et n’a pas volé sa victoire. » (source : L’Équipe)

Suspensions

Jérémy Ménez et Momo Sissoko ont été avertis dimanche soir.

Avant ce match, Clément Chantôme, Sylvain Armand, Zoumana Camara, Mevlüt Erding et Blaise Matuidi avaient été avertis à une reprise.

Retrouvailles

Seul Mathieu Bodmer (2007-2010) retrouvait son ancienne équipe — Peguy Luyindula (2001-2004) étant écarté du groupe. En revanche, aucun joueur de l’actuel effectif lyonnais n’a joué à Paris auparavant.

Dans le passé, une vingtaine de joueurs ont porté les deux maillots : Borrelli, Bravo, F. Brisson, Clément, Coupet, Debbah, Dhorasoo, J. Djorkaëff, Domenech, Fiorèse, Fournier, Frau, Gava, Giuly, Havet, Hellebuyck, Lanthier, Loko, Maurice, Ngotty, Sassus et Xuereb — sans compter Le Guen, Colleu, Bats, Houllier et Domergue en incluant le staff.

Côté tribunes…

- Affluence. 44 450 spectateurs — dont 757 Lyonnais en parcage visiteurs — étaient présents au Parc des Princes dimanche soir, d’après les chiffres communiqués par la LFP.

- Excellente opération commerciale. « Le PSG a reçu plus de 150 000 demandes de billets », assure le Parisien. Selon nos informations, le PSG a réalisé près de 1,8 M€ de recette brute, soit un montant par spectateur de 40 €, supérieur de 4 % à celui enregistré contre Lyon la saison dernière et de 69 % à celui du précédent match au Parc, PSG-Nice.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

11 votes
Votez

41 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Snakadi
    3 octobre 2011 14:49

    Du très bon travail comme toujours. A noter, que J. Menez même s’il n’a pas eu ses "fulgurances" en attaque, a effectué un énorme travail défensif qui l’a laissé sur les genoux à la fin.

    J’espère que Matuidi ne s’est pas blessé gravement.

    En tout cas, quel plaisir de voir Matuidi et Bodmer qui sortent et qui sont remplacés par Chantome et Sissoko (pas Sankharé, ni N’Goyi), un banc, ça fait du bien quand même !

  • #2
    5 votes
    Votez
    Ludovic
    3 octobre 2011 15:14

    Sans vouloir comparer l’historiographie bleu et rouge et bleu-blanc-rouge, le but de Jallet et la passe de Nenê rappellent furieusement le but de Henry, marqué contre le Brésil en 2006, sur une passe de Zidane :

    http://www.youtube.com/watch?v=Hrni…

  • #3

    Votez
    AXSo
    3 octobre 2011 15:48

    Très bon article comme toujours…

    En revanche, Patrice LOKO qui aurait porté les 2 tuniques… j’avoue que j’ai un doute !

  • #4

    Votez
    Vivien Brunel
    3 octobre 2011 15:56

    @ AXSo : merci pour ton commentaire. Sourire

    Patrice Loko a bien joué six mois à Lyon en 2000/2001 — et un peu plus de trois ans à Paris entre 1995 et 1998.

  • #5
    7 votes
    Votez
    Nik Da
    3 octobre 2011 16:02

    Sinon sur le but de Javier, c’est marrant mais je pensais qu’il n’y avait QUE edel qui se prenait des buts sans fermer son angle au premier poteau…
    Et puis pareil, la bourde énorme de Mandanda, aucun site n’en fait des caisses, et pourtant c’est vraiment loin d’être la seule boulette de Madanda depuis 2 saisons (même si je reconnais qu’il était impressionnant ces derniers temps)

    Bref, les "ça n’arrive qu’au psg" ont encore une belle vie devant eux.

    On s’en fout on est premier !!

  • #6

    Votez
    Rhoth
    3 octobre 2011 16:13

    Menez a eu beaucoup de travail défensif avec Bastos & Cissokho, ce coté gauche Lyonnais est vraiment redoutable.
    C’est d’ailleurs presque uniquement de ce coté qu’ils se sont procurés des occasions et donc une raison du rendement offensif très prudent du coté de Menez je pense.

    Alors que de l’autre coté, Briand était magistralement muselé par Tiené(qui s’améliore le bougre, ca va être ironique de le vanner maintenant :D) et Nene (ceux qui ont touché le plus de ballon, récupéré le plus de ballon), et le coté de Paris le plus percutant (les actions venaient souvent de la gauche pour Paris).

    A noter que sur ce match, c’est Gameiro qui fait partie du premier rideau défensif d’après AK.
    Ce qui explique sa sortie alors que pourtant ménagé Jeudi, et que Pastore défendait pas souvent/restait en pointe plus que Gameiro. Ce qui était parfois surprenant.

  • #7

    Votez
    Charles
    3 octobre 2011 16:24

    L’équipe joue de mieux en mieux, les "anciens" (Tiene, Ceara, Camara,…)se mettent au diapason des nouvelles recrues, les remplaçants assurent : que du bonheur…

    Derrière, Lugano m’a rassuré, car sa dernière prestation, c’était du grand n’importe quoi !!!!

    Décidément, cette année, ça sent très très bon !!!

  • #8

    Votez
    m3d
    3 octobre 2011 16:41

    AXSo : Patrice Loko a joué 2 matchs avec Lyon en 2001, avant de partir à Troyes.

    Pour les plus jeunes, J. Djorkaeff n’est pas "Juri", mais "Jean", son père, passé par l’OM entre ses années Lyon et celles PSG, et qui était entraineur de l’Arménie lors d’un match contre la France de Yuri.

  • #9
    13 votes
    Votez
    Graor
    3 octobre 2011 19:05

    Comme on fait apparemment peu mention de l’ambiance au Parc quand elle est bonne, je vais y mettre mon grain de sel.

    J’étais à Boulogne. Au coup d’envoi, mes cordes vocales étaient déjà pétées. J’ai passé le match debout sur mon siège.
    Sans trop comprendre pourquoi ni comment, j’ai parcouru 25 mètres vers la droite sur le premier but.
    Les chants, variés et repris par les trois tribunes du virage (Boulogne, A et K) à tue-tête ont résonné sans discontinuer pendant les 90 minutes. Je suis ressorti aphone.

    Mais quel public de merde !

  • #10

    Votez
    Kob_bzh
    3 octobre 2011 19:33

    Fin d’un autre lundi de boulot assez sympathique… Il n’y a pas à dire, une victoire (qui plus est convaincante et porteuse d’espoirs) des notres associée à une prestation moisie de Marseille restera toujours la meilleure combinaison pour une bone semaine !

  • #11

    Votez
    Juliodelapampa
    3 octobre 2011 20:00

    Je suis profondément soulagé de lire que je ne suis pas le seul à savoir que les positions de hors-jeu étaient comparées selon les bustes des joueurs.
    Je suis agacé de voir les révélateurs de C+ et de TF1 tracer des lignes au niveau des pieds du dernier défenseur et d’entendre les commentateurs lancer catégoriquement des "Il n’y avait pas hors-jeu !!!" alors que le buste de l’attaquant est clairement devant. Surtout qu’il y a eu un débat pas possible lors du dernier mondial à ce propos, alors que la même info était relayée par tous les arbitres : "C’est le buste qui est pris en compte".

    Après, les hors-jeu de 5mm qui sont non sifflés… et les non-hors-jeu de 5mm qui sont sifflés… Avec à chaque fois le commentateur qui parle pour rien dire "C’était limite-limite !!" (spéciale-Dugarry-que-j’adore-toutefois), ou pire le "Ouuuuuuuuhouhouhou !!" (spéciale-Rouyer-qui-m’insupporte-par-contre)…
    Faut arrêter d’en faire des caisses. Ça se joue au centième de seconde à ce niveau alors franchement… Des fois l’arbitre siffle, des fois non. Les erreurs des uns compensent au final celles des autres. C’est comme ça faut l’accepter.

  • #12
    13 votes
    Votez
    BOUBOUILLE95
    3 octobre 2011 23:14

    Graor, t’es mignon, mais serais tu aussi motivié pour aller au parc quand il fait -5 avec une équipe 14eme du championnat ?
    Heureusement les quataris sont arrivés, sinon le stade serait bien vide …
    Rappelle toi la saison dernière, heureusement les visiteurs faisaient un peu de bruit
    Public de merde, non (on va essayer de se respecter entre sympathisants du PSG)
    Public de consommateur, OUI !!!!!!!!

  • #13
    12 votes
    Votez
    Graor
    3 octobre 2011 23:55

    @BOUBOUILLE95

    J’ai beaucoup aimé ton message car il est folklorique et le folklore se perd.

    Je te signale tout de même que j’étais présent au PSG-Saint-Etienne (1-1) du 10 mai 2008. Si mes souvenirs sont bons, Paris était 18ème -et donc reléguable- avant le match. Arrête donc de juger les gens sur les apparences, je te prie. Je viens au Parc depuis que j’ai 10 ans. CQFD.

    Sinon, on sent le fiel d’un peu tout le monde au moment de juger ce public. Pour l’instant, ça chante et c’est nombreux. Que demander de mieux ?

    Plus personne quand on sera 14ème sous -4°C ? Pas sûr. Pas sûr que ça arrive de si tôt d’ailleurs. Et quand bien même, ce serait toujours plus censé de ne pas venir en pareil cas, plutôt que de ne pas venir du tout.

    Supporter son équipe depuis son canapé… Quelle résistance active !

    Les ’vrais’ supporters de cette équipe sont tellement fidèles qu’ils ne viennent plus au stade !

  • #14
    8 votes
    Votez
    Juliodelapampa
    4 octobre 2011 07:55

    Éclairez-moi sur un point : traiter l’adversaire et ses dirigeants d’enculé, ça vous donne l’impression de supporter votre équipe ?
    Vous vous rendez compte qu’on chante des "Oh hisse enculé" au parc ? Dans la ville qui selon moi devrait être le centre national de l’intellectualité et du bon goût !! Quelqu’un peut m’expliquer l’interet et quel âge ont les gens qui font ça ? Surtout que j’ai toujours attribué ce truc à ces dégénérés de marseillais.

    Suprême honte à nous. Quand on traite le public du parc de public de merde, moi ça me fait pas réagir.

  • #15
    12 votes
    Votez
    94pierrot
    4 octobre 2011 10:26

    Bache préfabriquée payée par le club, capo payé par le club, sono payée par le club. Une ambiance, aussi artificielle qu’elle soit, a été fabriquée. Nous avons désormais affaire à un public 100% instrumentalisé, il est classé dans le foot-business.
    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être". Ca te va assez bien Graor.

  • #16
    7 votes
    Votez
    Sam
    4 octobre 2011 11:59

    Oui les Francis Cabrel du PSG, le Parc c’était mieux avant.

    Il me semble pourtant que les joueurs de l’équipe adverse étaient tous traités d’enc… lorsque le speaker annonçait leurs noms. Les "ho hisse enc…" existaient aussi, et les "l’arbitre enc…" je n’en parle pas. Les sifflets envers nos propres joueurs, check aussi.

    Sauf qu’aujourd’hui, Boulogne et Auteuil ne s’insultent plus, des cris de singe ne descendent plus d’une certaine partie de Boulogne, et personne n’aura à l’idée de jeter une buvette (ou un siège) du haut d’une tribune (vous n’êtes pas les seuls à savoir faire des amalgames et des raccourcis les mecs).

    Qu’est-ce que ça peut vous f… que certains ne viendront pas au Parc si le PSG est mal classé, vous ne serez pas là non plus…

  • #17

    Votez
    Libro
    4 octobre 2011 12:34

    @Kob_bzh

    Certes,
    mais ce point du match nul pris au vélodrome m’a rendu un tout petit goût d’inachevé sur ce beau week end… mais bon, c’est mon côté "gourmet" qui ressort surement.

  • #18
    5 votes
    Votez
    commentateur anonyme
    4 octobre 2011 12:36

    On sent de la mauvaise foi à l’état pur dans les derniers commentaires (excepté celui de Sam que j’approuve totalement) … J’aime bien ta petite citation, Pierrot, mais franchement arrêtes un peu ton idéalisme. Devant ta télé, tu nique le système ? T’es plus libre que moi avec ton abonnement Foot+ ?

    Moi je suis libre d’encourager mon équipe et ça me suffit amplement.

    Sinon, pour l’histoire de l’ambiance ’artificielle’, le mot est mal choisi. Aujourd’hui elle est favorisé par le PSG avec un kapo. Hier, CANAL+ encourageait la création de clubs de supporters à coups de grosses subventions.

    Cependant, il serait sans doute mieux que des groupes de supporters existent et c’est possible à réaliser. Les normes seront très strictes au début, mais pourront évidemment évoluer favorablement par la suite.

    Les supporters sont partis dans l’idée de résister pour résister, et ça donne 45 000 supporters présents hier soir. Alors qu’avec un peu de conciliation et un peu moins d’imbécilité radicale de chaque côté, tout pourrait repartir sur de bonnes bases.

    Notons que ceux qui ont voulu lancer de nouveaux clubs de supporters au Parc ont été menacés de mort. Vous avez dit liberté ?

  • #19
    9 votes
    Votez
    Kob_bzh
    4 octobre 2011 12:45

    Ce que j’ai un peu de mal à comprendre, c’est l’attitude de Graor. Quel est ton message quand tu lances ton "public de merde" ironique ?

    Tu veux mettre la bonne ambiance du match de Lyon dans les dents de ceux à qui le public de PSG-Lorient a donné la nausée ?

    Tu auras beau utiliser ton ancienneté comme l’argument imparable et ultime, il n’en demeurera pas moins qu’une partie non négligeable de ceux qui étaient au Parc dimanche soir est un public de circonstance, attité par Pastore et les sous des Qataris et qui a trouvé des places grâce au ménage fait par Lepoux. Et qui ne serait plus là dans 10 ans si nous jouions à nouveau pour ne pas descendre (ce que je ne souhaite évidement pas !). De ceux qui portent aujourd’hui fièrement un maillot "Pastore" à la place de leur maillot du Real "Benzema" de l’an dernier…

    Après, pour savoir ce qu’on peut en penser, je te renvoi à l’article dont on parlait l’autre jour sur le "nouveau" public de Chelsea, versus l’ancien qui ne se reconnait pas toujours dans ce nouveau club et a fortiori ces nouveaux fans. L’analogie me parait frappante, à ceci près que le tri à Londres a été fait sur des critères financiers alors qu’il a été fait chez nous sur un simple délit de facies (appartenance au mouvement ultra ou apparenté).

  • #20
    6 votes
    Votez
    Charles
    4 octobre 2011 12:54

    Je vous laisse entre vous dans cette ambiance qui apparemment vous convient, mais personnellement me dégoute, même si l’ambiance n’était pas parfaite, et pour cause, car les personnes qui sifflaient sont encore là, les ho hisse enculés, sont encore là, mais les personnes qui ont pris en pleine poire cette mise à l’écart et qui chantaient certes quelques insanités, mais toujours présents, abonnés "intégral" et qui se dépouillaient la voix pour pousser l’équipe, ne se reconnaissent plus dans ce public.

    Vous êtes contents de ne plus nous voir, rassurez-vous, le Parc comme ça n’est plus le Parc, et moi ce qui me faisait vibrer n’existe plus, quand à notre passion commune, le PSG, on lui a amputé le membre le plus important !!!

    Bonne continuation à vous…

  • #21

    Votez
    commentateur anonyme
    4 octobre 2011 14:34

    Avez vous vu le nouveau tableau stat apparu sur le site de l’ol et du PSg : http://universalsport.cust.tasfranc…

    et

    http://www.olweb.fr/fr/Pros/200004/…

    Celui de l’Ol permet de comparer un joueur du PSg à un de l’Ol, c’est top !

  • #22
    10 votes
    Votez
    Edji
    4 octobre 2011 14:41

    "Tu auras beau utiliser ton ancienneté comme l’argument imparable et ultime, il n’en demeurera pas moins qu’une partie non négligeable de ceux qui étaient au Parc dimanche soir est un public de circonstance".
    — -
    Outre l’imprécision quelque peu comique de ce que recouvre cette "partie non négligeable", ce que tu sembles désigner par "public de circonstance" a toujours existé depuis la création du club.
    D’après toi, le Parc était plus rempli sous Canal en raison de la pureté de sentiments plus importante de l’audience de l’époque ?
    L’ambiance contre Lyon était bonne, point, pas la peine de couper les cheveux en 26 pour refuser de le reconnaître par peur d’être taxé de pro-Leproux (point qui n’a absolument rien à voir)…

  • #23
    5 votes
    Votez
    Charles
    4 octobre 2011 16:55

    Outre l’imprécision quelque peu comique de ce que recouvre cette "partie non négligeable", ce que tu sembles désigner par "public de circonstance" a toujours existé depuis la création du club.

    Je pense que la différence avec maintenant, c’est qu’une partie du public de l’époque venait aussi pour les tifos et le spectacle offert par les assoces, non ?

  • #24
    6 votes
    Votez
    graor
    4 octobre 2011 19:46

    Deux presisons :
    Le commentateur anonyme c’était moi
    Mon premier match au parc était le psg auxerre de 2004 (1-0) (j’ai que 17 ans hein !) Et, greve des encouragements oblige, les seules paroles reprises par le public etaient… Hohisse enculé !
    Fimalement, c’est un chant historique !!!

  • #25
    6 votes
    Votez
    ClemTlse
    4 octobre 2011 21:21

    Petit jeu, les boycotteurs de 2009…

    Moi, je boycotte le Parc depuis la victoire en C2, un certain 8 mai 1996. D’ailleurs, pour ne pas avoir la tentation de me réabonner, j’ai alors aussitôt déménagé à 800km de Paris.
    Malin, non ?

    Bon, je craque de temps en temps, et si des fidèles de PSGMAG se trouvent dans les parages de la H Bleu Bas (Place 55, Rang 13 ; les joies des commandes internet) pour PSG-Dijon FCO du 23 octobre, ce serait un plaisir de leur serrer la paluche, de commenter à la mi-temps les deux buts de Gameiro et celui de Matuidi, et les trois claquettes de Sirigu, et de partager une petite mousse, si on arrive jusqu’au bar.

    J’essayerai de lancer de nouveaux chants grotesques mais festifs (commentaire #18), dont voici un échantillon :

    Sur l’air de "L’araignée" (+ clin d’œil super subtil à son mentor Walter "Spiderman" Zenga) :
    Sirigu, Sirugu
    C’est le goal du PSG
    Sirigu, Sirugu
    Sa toile de but assiégée
    Tiens boooon
    Car Sirigu est là !

    Sur l’air de "Malbrough s’en va-t-en guerre" :
    Le dix-neuf est son numéééro
    Et lui juste notre hééééros
    Aussi habile qu’un toreeeero
    Tirons not’ sombrero
    Hourra pour Gameiro !
    Hourra pour Gameiro !

  • #26
    5 votes
    Votez
    boubouille95
    5 octobre 2011 08:46

    94PIERROT, CHARLES je vous aime …

    Ca fait plaisir de voir que tout le monde n’a pas été abruti par des années de télé réalité favorisant l’égoisme et une certaine capacité à éliminer les autres sans aucun remord.

    En même temps, c’est pas très grave. Le retour se prépare car vous avez raison sur un point, le boycot ne sert plus à rien. La contestation doit revenir à l’intérieur du Parc.

    Mes petits loups, je suis désolé, on va revenir et on va un peu gacher votre plaisir. Prévenez vos voisins, on va faire un peu de bruits, on bouge un peu, et parfois on fait de la fumée qui sent pas bon. Merde, comment vous allez faire pour compter le nombre de touche de balles de Pastore ????

    Pas d’inquiétudes, je déconne. tout va bien se passer, vous allez reprendre votre rôle de "suiveurs" historiques. On vous diras quoi chantez, et vous chanterez …

  • #27
    15 votes
    Votez
    stanc
    5 octobre 2011 10:57

    Quand est-ce qu’on arrêtera d’entendre que des supporters ont été virés du parc par le plan Leproux ? À force de le dire et/ou de l’entendre dire, certains finissent par croire à leurs propres mensonges.

    Personne n’a été viré. Seules les conditions d’accès ont été modifiées. De ce fait, certains ont fait le choix de ne pas revenir. C’est respectable mais le reste c’est de la propagande pas vraie. Ce genre de discours décrédibilise ses auteurs.

  • #28
    9 votes
    Votez
    Kob_bzh
    5 octobre 2011 11:44

    Stanc, ce n’est pas parceque tu ne comprends -ou ne veux pas comprendre- quelque chose que c’est faux pour autant.

    Je vais faire vite car j’ai déjà du expliquer ça une bonne dizaine de fois : certes, le terme "viré" est un raccourci, mais c’est ce qui s’approche le plus de ce que nous avons vécu. Pour nous, un match au Parc était un tout dont le match en lui-même n’était qu’une composante (et heureusement, car certains match dans un passé pas si lointain ne valaient pas le déplacement pour eux seuls !). Il y avait les potes, les bières d’avant-match, l’ambiance du Parc, la fierté d’être ce que nous étions, le sentiment d’appartenance (à un groupe, à une tribune, à une famille, à un club) et le match en lui-même.

    Du jour au lendemain, on nous enlève presque tout (sans compter les insultes, plus ou moins directes, des dirigeants et des médias qui nous ont tous traités de hooligans, de rebuts de la société et j’en passe) en nous interdisant l’accès à nos tribunes.

    Donc non, personne ne nous a envoyé de lettre recommandée pour nous interdire formellement à vie l’accès au Parc, mais ne t’en déplaise (et je te dispense de tes petites phrases sur la crédibilité de nos discours) nous avons été virés de fait. Collectivement et individuellement pour ceux qui, comme moi, ne venait pas que pour voir onze vedettes surpayées portant temporairement notre maillot en sachant qu’ils auraient peut-être celui de l’OM l’année suivante…

  • #29
    7 votes
    Votez
    stanc
    5 octobre 2011 14:10

    Kob_bzh, autant je peux entendre le reste du discours, que je respecte, autant je ne peux accepter le terme de "viré" même en raccourci. C’est un travestissement de la réalité. Ça jette de la confusion dans une situation déjà chaude. On peut le prendre au premier degré si on ne connait pas vraiment le plan. C’est une forme de propagande.

  • #30
    7 votes
    Votez
    94pierrot
    5 octobre 2011 14:10

    Virés ? Appelle ça comme tu veux :
    http://www.psgmag.net/2727-La-loi-p…
    http://www.psgmag.net/2506-Le-PSG-t…
    http://www.psgmag.net/2754-Loppsi-2…
    http://www.psgmag.net/815-PSG-Lepro…
    http://www.psgmag.net/3235-PSG-Sain…
    T’en veux d’autres ?

    Tu tolère tous ça ? Alors je te catalogue sans problème comme collabo. Dans ces circonstances le terme n’est pas péjoratif.

    PS : même si un paquet de nouveaux boulets ont investis ce site avec la vilaine habitude de cliquer sur la petite main vers le bas dès qu’on dénonce la stérilité ou l’instrumentalisation du public du Parc (qui est une réalité), je continuerai à aller dessus car l’équipe de PSG-MAG fait du bon boulot, sans racolage. Merci.

  • #31
    6 votes
    Votez
    Kob_bzh
    5 octobre 2011 14:48

    Stanc, c’est toi qui joue sur les mots.

    C’est comme si je te menaçais d’un flingue et t’obligeais à te cogner la tête contre le mur jusqu’à que te tu saignes pour ensuite t’affirmer que c’est entièrement de ta faute si tu saignes : je ne t’ai pas touché !

    Tu ne peux pas tout prendre au pied de la lettre dans la vie, certaines choses sont un tout petit peu plus compliquées que ça.

  • #32
    8 votes
    Votez
    Graor
    5 octobre 2011 14:54

    @kob-bzh
    "ne venait pas que pour voir onze vedettes surpayées portant temporairement notre maillot en sachant qu’ils auraient peut-être celui de l’OM l’année suivante"

    Si c’est ta manière de voir les joueurs du psg et le football par extension, je ne vois pas ce que tu fais dans un stade de foot. Je ne vois même pas ce que tu fais sur un site de supporters parisiens parce qu’apparemment, tu aime plus un sacrosaint virage que ton club. Toute la difference est la : le psg est un bout de mon identité ; pour toi, c’est le KOB qui est plus important.
    Je ne pense pas qu’on puisse se comprendre, nous sommes trop differents…

  • #33
    9 votes
    Votez
    stanc
    5 octobre 2011 15:01

    kob_bzh, comparaison sans fondement. Et tu réclames de la complexité dans la réflexion ?

    94pierrot, les articles je les connais. Quel rapport avec ce dont je parlais ? Si tu crois que me traiter de collabo donne du corps à ton message, vas-y fais toi plaisir. Propagande quand tu nous tiens…

  • #34
    6 votes
    Votez
    Kob_bzh
    5 octobre 2011 15:30

    Graor, que je puisse être attaché à la fois au PSG, à mon groupe d’ami ainsi qu’à ma tribune n’a pas effleuré ton esprit ?

    Désolé, je réintère : je me contrefous des joueurs, qui, à de très rare exception près ne sont pas plus attaché au maillot que je ne le suis à toi. C’est mon club qui importe et s’il fallait une preuve la voici : je suis encore -et même peut-être plus qu’avant- sur ce site à suivre l’actualité de notre club quitte à devoir supporter des commentaires comme les tiens qui nous crachent dessus juste parcequ’ils ne nous comprennent pas…

    Stanc, ma comparaison, un peu simpliste, est on ne peut plus fondée et est destinée à te faire comprendre que si on a pas été "techniquement" virés, on l’a été dans les faits. Je vais prendre un dernier exemple : si tu te réunis tous les vendredi soirs dans un rade pour boire et jouer au poker avec tout un groupe d’amis toute la nuit et que, du jour au lendemain le parton fout tes potes tricards et interdit les jeu de cartes et que tu te retrouves tout seul face à ton verre, il y a de fortes chances pour que tu ne viennes plus. Techniquement, tu n’auras pas été viré. Dans les faits, si.

  • #35
    5 votes
    Votez
    94pierrot
    5 octobre 2011 15:31

    Demain des joueurs de paris peuvent allez chez les enc# d’en face, kob-bzh a raison. Où est le scoop !?
    Graor, t’es un fouteur de merd#.
    Seul 2 choses ont changé entre la saison passée et cette saison :
    1. le passage des abos en groupe de 3 à 7.
    2. un nouveau proprio qui a investie une fortune dans l’équipe.

    Quid de la fréquentation du Parc.
    Au vu de ces 2 seuls changements "majeurs", comment peut on expliquer le quasi doublement de fréquentation du Parc cette saison par rapport à la saison passée ?

  • #36
    6 votes
    Votez
    94pierrot
    5 octobre 2011 15:36

    Stanc, mon pauvre, si tu ne vois pas le rapport avec ce dont tu parlais c’est tout simplement parce que toi même tu ne comprends pas ce dont tu parle !

  • #37
    7 votes
    Votez
    stanc
    5 octobre 2011 15:52

    Kob_bzh, je te prend aux mots sur ta comparaison. Primo, rien ne t’empêche de continuer à voir tes potes pour toutes activités qui vous plairont. Deuxio, le patron est chez lui et il peut bien établir un nouveau règlement intérieur qui vous permette de venir si vous le respectez. Tertio, si le patron fout tes potes tricards, la comparaison s’arrête là car le PSG n’a interdit à personne de venir.

    Je vais m’arrêter là sur le sujet. C’est juste que ça m’irrite de voir annoncer des extrapolations comme des vérités. Je respecte vos choix mais avouez juste que c’est un choix, pas une obligation. Vous transformez ça en obligation morale car vous êtes contre le plan mais c’est de votre ressort. Beaucoup reviennent et ne s’en portent pas plus mal.

  • #38
    7 votes
    Votez
    stanc
    5 octobre 2011 16:00

    94pierrot, ce serait trop long. J’avais réagi a tout ou partie de ces articles en son temps. Là, je ne parle que du terme "viré" et je n’ai plus rien à dire de plus que ce que j’ai déjà dit.

  • #39
    6 votes
    Votez
    Kob_bzh
    5 octobre 2011 19:33

    Non, Stanc, on extrapole pas. C’est toi qui t’arqueboute à la définition strico sensu d’un mot en évacuant tout le contexte, par pure malhoneteté intellectuelle.

    Tu me fais penser à ces directeurs d’usines qui délocalisent en Roumanie et osent proposer à leurs ouvriers de suivre l’usine là-bas… "Ah ben non, vous êtes pas virés…"

    Je m’arrête-là, ça serait plus facile de convaincre un mur et je risque de finir par te dire ce que je pense de toi…

  • #40
    9 votes
    Votez
    stanc
    6 octobre 2011 10:56

    Kob_bzh, mais oui je fais partie du complot.

    Les mots ont un sens. Dire qu’on est viré quand c’est juste qu’on peut pas rentrer dans les conditions qu’on exige, c’est ça la malhonnêteté intellectuelle. Tu pourrais simplement dire que tu refuses les nouvelles conditions et lutter pour les assouplir. Mais non, tu préfères utiliser un mot qui fait passer le plan pour ce qu’il n’est pas. Là commence la propagande. Et non, je n’ai pas oublié le triste contexte du plan. Toi non plus j’espère.

    Quand à tes comparaisons fumeuses. Chacun en voit bien le but : dénigrer ton contradicteur. De dire que c’est un vilain pas beau qui envoie les enfants bosser en Roumanie. Ça ne joue pas en ta faveur.

  • #41

    Votez
    94pierrot
    6 octobre 2011 11:25

    Quand on voit ce qu’on voit, et quand on entend ce qu’on entend, bein je me dis qu’on a raison de penser ce qu’on pense !

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG