Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Résumé du match : Differdange 0-4 PSG

[UEFA] FC Differdange 0-4 PSG : résumé du match

jeudi 18 août 2011, par Gauthier B.

Début de la campagne européenne du Paris Saint-Germain avec un court déplacement en terre luxembourgeoise pour défier les amateurs de Differdange. Pour cette rencontre, Antoine Kombouaré devait faire sans Armand, Sakho, Jallet et Hoarau — blessés —, Sissoko — à court de forme — ni Nenê — « préservé et sanctionné » selon l’entraîneur parisien. Le turn-over important annoncé par la presse spécialisée n’a pas eu lieu : à une exception près — Chantôme sur le banc —, il s’agissait de l’équipe-type que l’on pouvait attendre compte-tenu des absences. Cearà était capitaine, la récupération était confiée à Matuidi et Bodmer, et Pastore faisait ses grands débuts en meneur de jeu — derrière Gameiro —, épaulé par Ménez et Bahebeck.

Le match en bref

Les Luxembourgeois rentrent de plain-pied dans la rencontre, en se battant sur chaque duel. Un des leurs réalise dès la première minute une roulette au milieu du terrain, et durant les dix premières minutes, les Parisiens n’arrivent pas à inquiéter le gardien adverse. Après deux tacles très dangereux, et autant de cartons jaunes adressés aux locaux, le PSG commence à camper petit à petit devant la défense adverse. Ménez et Pastore effectuent plusieurs petites passes plein axe qui aboutissent à une occasion du second, un peu court face au gardien. Sur la touche qui suit, le ballon finit par revenir sur Matuidi, qui déclenche une frappe à vingt mètres. Celle-ci est contrée et revient sur Gameiro, qui perd dans un premier temps son duel face au gardien, mais profite d’un contre favorable pour n’avoir plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (0-1, 17e).

Paris poursuit ensuite ses assauts. Bahebeck effectue une remise de la tête pour Ménez, dont la reprise est contrée à quelques mètres des buts. À la demi-heure de jeu, Ménez trouve Pastore dans la surface, qui remet en retrait sur Gameiro : sa frappe du gauche est sortie par le portier differdangeois, Weber. L’ancien Lorientais a une nouvelle occasion quelques minutes plus tard quand, parfaitement servi en profondeur par Bodmer, il voit son intérieur du pied droit être sorti par la main ferme du gardien. Paris ne mène alors que d’un but, et manque d’être rejoint lorsque Bettmer effectue une frappe lointaine que Sirigu claque en corner. Avertissement sans frais, qui sera suivi d’un nouveau duel perdu par Gameiro face à Weber — suite à une astucieuse passe de Bodmer — puis d’un coup franc de Ménez qui passe juste à côté du but.

Paris rentre aux vestiaires avec un court avantage, qui aurait pu être plus grand sans les nombreux arrêts de Weber. Dès la reprise, Paris se fait une frayeur : sur un centre venu de la gauche de la défense, le ballon revient sur Jänisch, qui effectue une volée pied gauche que Sirigu sort magnifiquement. Les Parisiens sont hésitants en ce début de deuxième période, et ratent parfois des gestes simples. Illustration avec Bodmer qui, depuis la ligne de touche, donne un ballon de but à un adversaire, celui-ci effectuant heureusement un contrôle trop long. Mais les Parisiens vont repartir vers l’avant par le biais d’un Pastore très à l’aise pour une première : il sert Ménez dans l’axe, qui dribble et tente un frappe pied droit que Weber envoie en corner. Ngoyi remplace ensuite Bisevac, et Paris se crée une nouvelle situation : d’une superbe aile de pigeon, Pastore trouve la tête de Gameiro… mais Weber effectue une nouvelle parade. Juste après cet échec, l’attaquant parisien est remplacé par Maurice.

Sur un corner, Paris fait enfin le break. Pastore et Ménez le jouent en deux temps. L’ancien Romain s’infiltre dans la surface, tente une frappe du gauche qui est contrée, et Bahebeck, seul au deuxième poteau, dévie le ballon dans le but (0-2, 70e). La fin de match est bien plus sereine pour Paris, qui se libère complètement. Ménez trouve Pastore dans la surface d’une subtile louche ; l’Argentin contrôle de la poitrine et voit sa frappe enchaînée du gauche sortie par un Weber décidément en forme. Après deux tirs lointains de Matuidi puis Tiéné — sans danger pour le gardien luxembourgeois — et le remplacement de Matuidi par Kebano, Paris va quasiment assurer sa qualification en toute fin de rencontre.

Sur un nouveau corner joué en deux temps entre Pastore et Cearà, le premier adresse une astucieuse louche dans la surface. Le capitaine parisien profite d’un dégagement raté par un défenseur pour frapper du gauche et tripler la marque (0-3, 90e). Dans la minute qui suit, Pastore ouvre pour Ménez côté droit, qui va au duel avec le défenseur, dribble sur l’extérieur et glisse une frappe du droit dans l’angle fermé du gardien de but (0-4, 90e+2). Le PSG obtient ainsi sa première victoire de la saison en ayant fait le travail face aux modestes Luxembourgeois.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

9 votes
Votez

20 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    ClemTlse
    19 août 2011 00:09

    Le capitaine parisien profite… pour frapper du gaucher…

    Bon, je sais bien que Cearà a pris un jaune, mais pas sur cette action. Clin d'oeil

  • #2

    Votez
    Vivien Brunel
    19 août 2011 00:10

    @ ClemTlse : corrigé Clin d'oeil, merci.

  • #3
    13 votes
    Votez
    Nono
    19 août 2011 00:20

    Bon, il est temps d’analyser les prestations individuelles de ce match champêtre, comme dirait Thierry Roland.

    La tête de AK est toujours bien vissé sur ses épaules, les grattes papiers de L’Equipe vont devoir trouver un autre sujet.

    Zou, c’est parti !

    Sirigu : 6,5/10 : Sauveur n’a pas eu grand-chose à faire, deux tirs bien détournés lui ont rappelé qu’il avait des adversaires. La complicité avec Tiéné ne saute pas aux yeux. A moins que l’ivoirien soit taquin.

    Tiéné : 5,5/10 : le sosie de Barracuda forme le duo parfait avec AK pour emmerder les journalistes et ses détracteurs : « Hé Saka, on parie que je te laisse titulaire toute la saison ? » « Heu, OK, coach, j’en parle à Salvatore ». Depuis, Tiéné prend des cours accélérés d’italien. Les résultats se font attendre.

    Camara : 6/10 : l’éternel partant est encore là. Brouillon, très laid à voir jouer, tamponnant régulièrement ses adversaires. Mais cette fois, ça tourne en sa faveur.

    Bisevac : 6,5/10 : amateurs ou professionnels en face de lui, il n’en a cure. Le serbe a besoin de bouffer de l’adversaire. Ce qui a fait peur à AK qui l’a remplacé par Ngoyi , le clône de Camara, avec quelques années de moins.

    Ceara : 7/10 : toujours sobre, toujours efficace. Il marque d’affilée son plus beau but en pro sur coup franc et son plus vilain. Mais il s’en fout : le pasteur a prié suffisamment fort pour que son tir de grand-mère fasse trembler les filets.

    Matuidi : 6/10 : de drôles de contrôles orientés. Il récupère beaucoup de ballons, mais il en perd beaucoup beaucoup (deux fois plus, donc). On va donc dire sobrement que c’est un gros travailleur. Et sur ce match, il trouve la marche avant. Remplacé par Kebano qui en a marre d’être bizuté par AK : « j’ai une tête à jouer comme Gattuso ?… » lance-t-il, perplexe, à son coach.

    Bodmer : 5/10 : le numéro 6 ne lui va pas bien. Toujours à l’aise dans le jeu rapide, mais pète parfois les plombs, et centre au cordeau pour un luxembourgeois. La tête de AK après cette action l’a fait beaucoup rire. Encore un taquin dans l’équipe.

    Menez : 7/10 : celui qui déclenche l’amour des marseillais d’un simple regard s’est entendu comme larron en foire avec Xavier le maigre. En plus, il est pas si dribbleur que ça, quand même. Marque un but qu’il a bien fait de rentrer dans les filets : Jean-Christophe, seul au centre, ne lui aurait peut-être pas pardonné.

    Bahebeck : 6/10 : le gamin court partout, souvent n’importe comment. C’est beau la jeunesse. Marque un but « plein d’opportunisme », genre bumper touché par une boule de flipper.

    Gameiro : 6,5/10 : Poil de carotte plante encore un but, mais choisi de dégommer à plusieurs reprises le vaillant Webber. Sans doute une affaire personnelle entre les deux. Le croisement de Laurent Leroy et Pauleta est resté au vestiaire à la mi-temps, son clône invisible lui ayant été préféré par AK. Clône lui-même remplacé par Jean-Eudes Maurice dont la classe naturelle n’a pas transpiré outre mesure (peu aidé par un vent violent le faisant tomber en pleine surface).

    Pastore : 8/10 : le meilleur pour la fin. La grande saucisse donne deux passes décisives et sort le pied à coulisse pour délivrer des caviars. Il n’a rien d’un Messi, mais son jeu à une touche va faire des merveilles. Dire qu’il n’a que 90 minutes dans les pattes. Proche de marquer son premier but. Javier sourit, Léo sourit, le Prince sourit, le pétrole coule à flot. Et la Bonne Mère blêmit (mets toi à sa place : déjà qu’elle vient de voir Gignac revenir de cure…).

  • #4

    Votez
    Globule rouge et bleu
    19 août 2011 01:27

    Je n’y peux rien, mais encore une fois Tiéné a été l’auteur de plusieurs erreurs grossières, a été mis en difficulté… M*rde, c’était Differdange en face !

    Il paraît qu’Erding n’a pas joué parce qu’il veut partir à Rennes…

  • #5

    Votez
    commentateur anonyme
    19 août 2011 08:22

    Bonjour

    @globule
    Tiéné n’a jamais été un vrai "defenseur", il est plus interessant en phase offensive ( ce qui ne s est pas vu hier malheureusement ).
    Niveau état d’ esprit il est irreprochable , ce que doit aimer AK, sauf que la saison dernière c ’etait suffisant ( et necessaire ) pour remettre l’ équipe sur les bon rails mais aujourd’ hui j ai l ’impression que le PSG a besoin d’un joueur de meilleur niveau, qui ne compense pas ses lacunes par une aggressivité debordante ( même si j apprecie les quelques "brins" de Tiéné à chaque matchs).

    @nono
    Tu lis sofoot ? A moins que tu y travailles.
    En tout cas sympa ton analyse.

  • #6

    Votez
    Stéphane
    19 août 2011 09:12

    Merci Nono, j’ai bien ri notamment avec le passage sur Jean-Eudes :)

  • #7

    Votez
    Nono
    19 août 2011 09:49

    Merci les gars.

    Non, je ne travaille pas à So Foot, mais je dois avouer que je me suis bien imprégné de leur style !

    Si ça vous plait, je pourrais réitérer l’expérience en fonction des matchs que je vois, si les administrateurs de cet excellent site sont OK !

  • #8

    Votez
    Kob_bzh
    19 août 2011 10:41

    A noter, encore une prestation magistrale de… Direct 8. Entre un Delperrier à la ramasse du début à la fin, qui enchaîne lieux communs, loupés (il n’a pas vu la roulette de la 1ère minute et s’est fendu d’un "le public luxembourgeois qui pousse son équipe" suite à l’ovation destinée au joueur), fautes de français, envolées dithyrambiques et naïves dignes d’un gamin de huit ans, et la blondasse polyglotte en mode "l’Equipe" qui aurait mérité une volée de phalanges dans les gencives pour sa question déplacée et stupide à AK et une coupure de micro pour celle à Pastore concernant le montant de son transfert, il y a vraiment du lourd. Seul le pauvre Guérin était là pour essayer de relever timidement le niveau.

  • #9

    Votez
    Kob_bzh
    19 août 2011 10:49

    @ Nono, je te trouve un peu sévère avec Sirigu (ce genre de match est un cauchemar pour les gardiens) et généreux avec Thiene (avec qui la défense, c’est effectivement l’agence tous risques !). Si ç’avait été des pros en face, sans faire offence aux luxos, je pense qu’on s’en prenait deux "grâce" à lui…

  • #10

    Votez
    Arno Nyme
    19 août 2011 11:17

    @ nono :
    6.5 pour Sirigu ??? tu mangeais du Nutella quand tu as écrit et ton doigt a rippé, c’est ça ?!!
    il nous sauve encore la baraque hier soir… comme à Rennes où j’étais en tribune. Le meilleur joueur d’hier avec PASTORE !!! Quelle classe ! Intelligence, vision du jeu, altruisme, il fait jouer les autres et les fait jouer vite et toujours vers l’avant (contrairement à un Chantôme et ses passes latérales…), les autres ont intérêt à élever leur niveau (cf. Bodmer). En plus, il est très facile techniquement, joue juste, ne fait pas son show (cf. Nénê, qui faisait la gueule à Rennes à la sortie des joueurs - je comprends maintenant pourquoi - mais s’est prêté malgré tout aux photos et autographes) et est d’une humilité toute zidanesque. Je kif Pastore. Merci Leonardo (et spéciale dédicace à Pape Diouf, sur ses remarques d’une finesse toute marseillaise sur notre Leo), merci les Quataris et MERCI PARIS !!!!

    @ Kob_bzh : il semblerait que commentateur de foot soit le job où il faille le moins de qualification possible… Entre Ken et Barbie, il y avait effectivement de quoi distribuer des tournées de claques, avec mention spéciale pour la pouffiasse blonde et ses questions digne de Voici. A gerber…

  • #11

    Votez
    Gauthier B.
    19 août 2011 11:22

    Tiéné a fait quelques erreurs— de là à dire qu’il a été mis en difficulté… —, mais pas plus que Cearà, Matuidi, Bodmer ou Ménez qui ont rendu quelques ballons à l’adversaire de façon parfois très dangereuse. Mais bon, cette année, c’est décidé, ce sont les erreurs de Tiéné que l’on relèvera. Quand il aura été remplacé dans le onze, ce sera le tour de qui ?

  • #12

    Votez
    yawyaw
    19 août 2011 11:43

    @Kob_bzh

    Anonyme a l époque ,j’ avais predis la "qualité" de la retransmission ( elc… sors de mon corps ).

    @nono
    Autant j aime le coté décalé autant le principe de mettre des "notes" me dépasse.

  • #13

    Votez
    Nono
    19 août 2011 11:45

    Chacun à sa propre vision du match, on va dire, l’exercice de notation est difficile est forcément voué à affinage et contestation ! Allez-y gaiement, pas de soucis !

    Pour Sirigu, je lui mets 6,5, parce que ç’a m’aurait embêté de souligner une excellente prestation d’un gardien international contre des plombiers et des pizzaïolos.

    Quant à Tiéné, faut arrêter : il est juste là pour faire croire aux adversaires qu’il peuvent nous plomber. Et hop, ni une ni deux, ça marche. Enfin, une fois sur deux. Du travail de sape psychologique, vous comprenez rien à rien.

  • #14

    Votez
    Kob_bzh
    19 août 2011 11:48

    Gauthier, il est évident qu’on a tendance à d’avantage relever les erreurs d’un défenseur qui nous a déjà couté des buts que d’un autre, mais il s’est troué hier soir à deux reprises, tu ne peux pas l’occulter, et si les attaquants avaient été des pros, ça aurait au moins coûté un autre but.

    Je ne le stigmatise pas pour le plaisir, je rêve, tout comme toi, qu’il sorte de sa relative mauvaise passe. Mais la nier et accuser ceux qui en parlent de détruire pour le plaisir, ce n’est pas beaucoup plus malin ni beaucoup plus classe que ceux qui le critiqueraient juste parce qu’ils ne l’aimeraient pas…

  • #15

    Votez
    commentateur anonyme
    19 août 2011 12:02

    J’ai répondu au sondage, je voulais juste signaler une petite erreur : la somme est supérieureà 100% ;)

    Merci pour votre site en tout cas, vraiment super

  • #16

    Votez
    Gauthier B.
    19 août 2011 12:11

    Le fait est que Tiéné est actuellement le joueur du onze le moins "sexy", celui qui a la moins bonne réputation. Personne, je pense, ne le critique pour le plaisir, mais il y a toujours eu un effet tête de turc au PSG, avec un joueur pris pour cible pour ses relatives mauvaises performances (et ça tombe très souvent sur des latéraux). Que Tiéné fasse des erreurs, je ne vais pas le nier. Dire qu’il a coûté des buts en ce début de saison, c’est seulement en partie vrai car il est loin d’être le seul : sur chacune des réalisations encaissées, on voit que la défense et/ou le milieu de terrain a aussi sa part de responsabilité. Après, on peut retenir son erreur à lui pour lui coller le but encaissé sur le dos… De même qu’hier, dire que ses erreurs auraient pu coûter deux buts avec des pros, c’est bien, mais c’est aussi le cas d’autres joueurs. Pourquoi on ne le relève pas aussi ? Avec lui, il faut être exhaustif dans le relevé de bévues, mais pas avec les autres, juste parce qu’ils n’ont pas été unanimement reconnus fautifs lors de buts précédents ? Et quand je vois qu’on lui colle sur le dos des occasions sur lesquelles ce sont d’autres joueurs qui se placent n’importe comment — cf l’occasion de Féret à Rennes —, oui, j’ai tendance à croire qu’on est parti pour s’acharner sur lui.

    Tiéné ne réalise pas un début de saison excellent, loin de là, mais je ne trouve pas qu’il soit encore en-dessous du reste de l’équipe. Toute l’équipe du PSG a encore besoin de réglages, cela concerne aussi Tiéné.

  • #17

    Votez
    Arno Nyme
    19 août 2011 12:35

    @ commentateur anonyme :
    d’erreurs, il n’y a point : on peut voter pour plusieurs joueurs… d’où un total supérieur à 100 % ;)

  • #18

    Votez
    commentateur anonyme
    19 août 2011 12:47

    Je pense aussi que les "moyennes" prestations de Thiéné peuvent être associées aux "moyennes" voire "mauvaises" prestation de ses compères milieu gauche : Bahebek hier, Nene lors de la première journée…

  • #19

    Votez
    Hydargos
    19 août 2011 12:58

    Je rejoins Kob_bzh sur Tiéné. Il commet trop d’erreurs et les conséquences sont graves pour son équipe. Pour moi, il est actuellement LE problème du PSG parce que là, même face à des Luxembourgeois (certes combatifs) il n’a pas été à la hauteur. Ce n’est pas une question de le prendre comme tête de turc, c’est juste qu’actuellement et en toute objectivité, il n’est pas au niveau exigé par les nouvelles ambitions du club.

  • #20

    Votez
    Shinichi
    19 août 2011 13:54

    Moi mon cœur a chavire quand bodmer fait un centre au cordeau dans sa surface de réparation alors qu’en position offensive, il arrive pas a faire une passe de plus de 15m surtout si elle quitte le gazon !!!

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG