Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Colony détient 95,8 % du PSG ? Faux !

Enquête : à qui appartient réellement le PSG ?

jeudi 26 mai 2011, par Vivien B.

Enquête : à qui appartient réellement le PSG ?

Cinq ans après l’arrivée au PSG du trio d’investisseurs franco-américain Colony Capital-Butler-Morgan Stanley, l’enchevêtrement de sociétés constituant le « groupe PSG » n’est toujours pas clair aux yeux de la presse spécialisée, qui multiplie les erreurs et les contre-sens à ce sujet. Nous avons voulu en savoir plus : quelles sont les entreprises gravitant autour du club parisien, que font-elles, comment sont-elles dirigées, qui sont les hommes et les femmes en charge de leur administration ? Enquête.

Après une vision synthétique du « groupe PSG », la présentation de chacune des entités et un gros plan sur la SASP Paris Saint-Germain Football puis le récapitulatif de tous les dirigeants, il est temps de procéder à une première révélation : non, Colony Capital ne détient pas 95,8 % du PSG.

Colony Capital détient 95,8 % du PSG ? C’est faux.

L’Équipe est un quotidien pédagogue. À chaque fois qu’il évoque l’actionnaire majoritaire du PSG, il prend la peine de préciser la nature exacte de sa participation dans le capital du club parisien, à la décimale près : « Un PSG détenu jusqu’à présent par Colony Capital (95,8 %) et Butler Capital Partners (4,2 %) », précise ainsi le quotidien sportif du 10 mai. « [Sébastien Bazin est] l’actionnaire principal du PSG à travers Colony Capital (95,8 %) », confirme-t-il le lendemain. « Colony Capital Europe, actionnaire principal du PSG (95,8 %) », est-il encore indiqué le 12 mai. « Colony Capital, l’actionnaire principal du PSG (95,8 %) », rappelle L’Équipe le 19 mai. Ce jeudi, Jérôme Touboul évoque à nouveau « Colony, actionnaire principal du PSG (95,8 %) ».

Même chose pour le Parisien. Le 12 avril dernier, lorsqu’il consacre sa une à la vente du PSG, le quotidien rappelle ainsi que le club est « détenu à 95,8 % par le fonds d’investissement américain Colony Capital ». Ce mardi, le quotidien francilien remet à sa une la vente du club, et évoque les « deux actionnaires actuels : Colony Capital (95,8 %) et Butler Capital Partners (4,2 %) ». Des précisions pas inutiles… mais erronées.

Depuis décembre 2009, soit depuis un an et demi, le groupe Colony Capital a porté sa participation dans la holding (Colfilm SAS) qui détient la holding (HSE SA) qui détient la SASP Paris Saint-Germain Football (sic) de 95,8 % à 98,4 %, celle du groupe Butler étant ramenée de 4,2 % à 1,6 % [1]. Une évolution qui ne change pas fondamentalement la donne — le groupe de Sébastien Bazin reste l’actionnaire majoritaire —, mais qui confirme une chose : la presse spécialisée n’enquête pas sur le club. Certains journalistes — Arnaud Hermant notamment — se sont constitués un excellent réseau, leur permettant d’être alertés lorsqu’un proche du club a un message à faire passer, ou une information à laisser filtrer. Mais ils n’enquêtent pas. Sinon, ils auraient été en mesure de découvrir, comme nous l’avons fait, que depuis dix-huit mois l’actionnariat du PSG n’est pas celui qu’ils indiquent quasiment chaque matin dans leurs colonnes.

Évolution de l’actionnariat de Colfilm SAS

Pour les amateurs de chiffres, voici le détail de toutes les évolutions de l’actionnariat de Colfilm SAS :

- En juin 2006, le capital social de Colfilm SAS était composé de 1,8 million d’actions de 5 €, soit 9 M€, détenues à égalité par trois groupes : la participation de Colony Capital s’est faite par l’intermédiaire de Colyzeo s.à.r.l. (22,22 %) et C7 Princes (Lux) s.à.r.l. (11,11 %), deux filiales basées au Luxembourg ; celle de Butler par le FCPR France Private Equity III (31,33 %) et Butler Capital Partners SA (2,00 %) ; enfin celle de Morgan Stanley par Morgan Stanley & co International (33,33 %).

- En juin 2007, une augmentation de capital de 15 M€ — par émission de 3 millions d’actions de 5 € — a porté le capital social à 24 M€. Celle-ci n’a pas modifié la structure de l’actionnariat, chacun souscrivant à hauteur de sa participation.

- En avril 2008, en raison de divergences entre Sébastien Bazin et Walter Butler, Colony Capital a racheté 87,5 % des parts de Butler, portant ainsi sa participation à 62,50 % (Colyzeo s.à.r.l. 31,25 %, C7 Princes (Lux) s.à.r.l. 31,25 %), contre 33,33 % pour Morgan Stanley et 4,17 % pour Butler (FPE III 3,92 %, BCP SA 0,25 %).

- En juin 2009, Colyzeo s.à.r.l. a racheté la totalité des titres de Morgan Stanley, Colony Capital détenant ainsi 95,83 % du capital social de Colfilm SAS (Colyzeo s.à.r.l. 64,58 %, C7 Princes (Lux) s.à.r.l. 31,25 %), la participation de Butler restant inchangée (4,17 %).

- En décembre 2009, une nouvelle augmentation de capital de 39,15 M€ — par émission de 7,83 millions d’actions de 5 € — a porté le capital de 24 M€ à 63,15 M€. Cette augmentation de capital a été souscrite exclusivement par les entités du groupe Colony Capital (Colyzeo s.à.r.l. 66 %, C7 Princes (Lux) s.à.r.l. 34 %), diluant ainsi la participation de Butler à 1,58 % — et non plus 4,17 % — au profit du groupe dirigé en Europe par Sébastien Bazin, dont le contrôle est passé de 95,83 % à 98,42 %.

Enquête : organigramme, comptes, transferts, salaires

Enquête sur les dettes du « groupe PSG » et l’investissement de Colony Capital :

- Combien Colony a-t-il réellement investi au PSG ?
- Enquête : les dettes des entreprises du « groupe PSG »

Notes

[1] Nous parlons bien du groupe Butler et non de Butler Capital Partners SA, cette entreprise n’étant que l’une de celles utilisées par le groupe Butler pour investir dans le PSG. Mais ne pinaillons pas… (voir « Évolution de l’actionnariat de Colfilm SAS »)

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

18 votes
Votez

2 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Benji75
    3 septembre 2011 14:08

    Tres bon article , mais il manque une syntese , et puis des chiffres bruts comme ca , sa ne veut pas dire grand chose desoler…C’est dommage ont voit que l’auteur a bosser , mais c’est tres trop foullit.

  • #2

    Votez
    Vivien Brunel
    3 septembre 2011 14:17

    @ Benji75 : comme nous le précisions dans l’article, la deuxième partie est là « pour les amateurs de chiffres », qui veulent savoir précisément comment les choses ont évolué. Clin d'oeil

    Si tu veux juste la synthèse, la voilà : à l’époque où cet article a été publié, le PSG était détenu à 98,4 % par le groupe Colony Capital, et à 1,6 % par le groupe Butler.

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG