Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Résumé du match : Auxerre 1-0 PSG

[J26] Auxerre 1-0 PSG : résumé du match

samedi 5 mars 2011, par Gauthier B.

Moins de 72 heures après sa qualification pour les quarts de finale de la coupe de France ce mercredi, le PSG reprenait le chemin du championnat par le plus petit déplacement de la saison en allant à Auxerre. Aux portes de la relégation, les hommes de Jean Fernandez, derniers visiteurs à s’être imposés au Parc des Princes, voulaient profiter de la venue du PSG pour se relancer. Antoine Kombouaré devait faire sans Camara suspendu, mais surtout sans ses deux attaquants Hoarau et Erding, tous deux à l’infirmerie en cette fin de semaine.

Le match en bref

Le début de match parisien est catastrophique. Comme s’ils n’étaient pas remis de la prolongation disputée ce mercredi, les joueurs du PSG sont patauds et incapables de sortir de leurs propres 30 mètres. Il en résulte deux occasions pour les Bourguignons. Tout d’abord une frappe instantanée de Pedretti au-dessus. Ensuite, Le Tallec récupère un tir raté d’un de ses partenaires, et se retrouve seul face à Edel : le gardien du PSG réalise une parade décisive et permet aux siens de rester dans la rencontre.

Passé le premier quart d’heure, Paris entame enfin sa rencontre, et se montre dangereux dans la foulée. Décalé côté droit par Chantôme, Jallet centre à ras de terre ; Luyindula dévie très intelligemment en retrait pour Nenê, seul dans la surface, qui tire au-dessus. Trois minutes plus tard, à la sortie d’un une-deux plein axe avec Giuly, Luyindula adresse une frappe à ras de terre qu’Olivier Sorin repousse en corner. Auxerre a de plus en plus de mal à sortir le ballon, mais parvient tout de même à réagir, notamment par une frappe enroulée du gauche de Chafni, captée avec facilité par Edel.

Paris repart ensuite à l’attaque, avec un centre de Jallet qui amène une reprise de Luyindula hors-cadre, et un tir lointain du latéral droit parisien qui oblige Sorin à se détendre. Juste avant le coup de sifflet de la mi-temps, l’Auxerrois Alain Traoré expédie une demi-volée du gauche juste au-dessus du but parisien.

Au retour des vestiaires, Paris asphyxie son adversaire, qui n’y est plus du tout. Giuly peut reprendre du gauche un ballon qui traînait dans la surface, mais le défenseur Hengbart se jette et se sacrifie sur l’action : il sortira sur blessure quelques minutes plus tard. Sur un corner de Nenê, Luyindula, bien esseulé, reprend le ballon de la tête, et l’envoie en plein sur le poteau droit de Sorin, qui n’avait pas esquissé le moindre geste. Enfin un centre de Nenê et une feinte de corps de Luyindula permettent à un Giuly lancé de reprendre le ballon, mais l’ancien Lyonnais n’ajuste pas sa frappe.

La domination parisienne continue à être intense, mais il n’y aura pas plus d’occasions pour le PSG, qui voit toujours un défenseur contrer ses passes ou ses tirs. À la 70e minute, Kombouaré sort Luyindula pour le remplacer par Bahebeck — un peu plus tard, Maurice suppléera Giuly —, et le PSG n’arrive plus à tenir le ballon de la même manière. Auxerre parvient à sortir quelque peu la tête de l’eau et, alors que l’on se dirige vers un match nul, Tiéné renvoie mal un long ballon adverse ; Chafni, qui avait passé sa deuxième mi-temps à défendre, ne laisse pas passer sa chance et tente une improbable reprise du gauche, après un rebond : le ballon monte et retombe sous la barre d’Edel (1-0, 86e).

Paris tente très vite de réagir. C’est notamment Armand qui sonne la charge en reprenant d’une volée difficile un centre de Nenê, mais Sorin détourne très proprement la balle. À la toute dernière minute du temps additionnel, c’est même Auxerre qui est proche de doubler la mise : sur un contre, Jelen s’échappe et élimine Tiéné, mais vient buter deux fois sur un Edel impeccable. L’arbitre siffle la fin du match sur le corner qui suit, et Paris doit donc s’incliner, contre le cours du jeu.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

4 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Snow
    5 mars 2011 23:50

    Bordeaux ( au parc), Nice ( au parc), Nancy, Montpellier, Lorient, Lyon, Monaco ( au parc) et donc Auxerre. Tous ces matchs qu’on doit gagner…et qu’on gagne pas.

    Paris a surement le meilleur fond de jeu de ligue 1, mais surement le plus de malchance, manque d’adresse… je sais pas.

    SVP, citez moi les matchs où Paris a empoché la mise sans le meriter afin d’attenuer un peu mon abattement.

  • #2

    Votez
    commentateur anonyme
    6 mars 2011 00:19

    Le week-end dernier contre Toulouse, non ?

  • #3

    Votez
    Arthur33
    6 mars 2011 00:31

    Contre Brest, ou Caen en championnat, Lyon en coupe de la ligue, Séville (aller) en Ligue Europa.

  • #4

    Votez
    Gauthier B.
    6 mars 2011 19:34

    Le match à Séville rentre effectivement dans la catégorie des rencontres où on se fait plutôt balader — même si les Espagnols n’avaient pas eu trop d’occasions —, et où on l’emporte quand même.

    En revanche, pour les rencontres contre Brest, Toulouse, Caen ou Lyon, j’ai un peu du mal à vous suivre : la prestation des Parisiens n’était peut-être pas de grande qualité, mais on ne peut pas dire que nous ayions été dominés par l’adversaire au point de l’emporter contre le cours du jeu, comme l’a fait Auxerre hier.

    Il faut aussi dire que nous ne sommes pas très souvent dominés.

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG