Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

PSG 2009 — Critiquer la presse ? Interdit !

samedi 9 janvier 2010, par Vivien B.

PSGMAG.NET vous a proposé en ce début d’année 2010 de revenir sur les événements marquants de l’année écoulée. Première catégorie : à la une des médias en 2009. Les résultats seront publiés tout au long de ce week-end.

Encore un nouveau prix créé cette année ! Le Top 5 « critiquer la presse, crime de lèse-majesté » permet de récompenser la défense corporatiste la plus zélée qui a suivi la déclaration outrageante de Sylvain Armand :

Voir qu’on ne parle jamais de foot dans les journaux, c’est lassant.

Top 5 « critiquer la presse, crime de lèse-majesté »
#Propositions parmi les événements médiatiques liés au PSG en 2009Score
1. Saccomano : « Vous êtes dans un régime totalement stalinien » 30 %
2. Bérard : « Les pro-Le Guen déversent leur fiel » 27 %
3. Bérard : « Au lieu de critiquer la presse, Armand devrait être meilleur » 21 %
4. Touboul : « Armand estime que les journaux sont responsables du déclin du PSG » 12 %
5. Le Foot : « À ce que l’on sache, les journalistes n’ont jamais empêché personne de marquer » 10 %

1. Saccomano : « Vous êtes dans un régime totalement stalinien »

JPEG - 13.2 ko
Eugène Saccomano (photo RTL)

Comment réagir quand un irresponsable ose émettre une critique sur la presse ? Eugène Saccomano connaît la réponse : déformer les propos de l’impudent et répondre — très — à côté.

Dans les débats sur Internet, l’adage veut que l’on en arrive irrémédiablement à évoquer Hitler pour disqualifier les propos que l’on conteste — on parle alors de point Godwin. Il convient ici d’admirer l’originalité d’Eugène Saccomano, qui préfère en appeler à Staline :

Faudrait qu’en fait, dans tous les domaines — politique, société —, la presse s’écrase. Ce serait formidable. Vous ne sauriez plus rien. Y a un crime là au coin de la rue, vous le savez pas. Vous êtes dans un régime totalement stalinien.

2. Bérard : « Les pro-Le Guen déversent leur fiel »

Au Parisien, Christophe Bérard a rusé. Profitant d’une actualité riche — la sortie de Rothen contre Roche, les velléités de départ de Landreau, les propos d’Armand —, il a mélangé le tout pour en tirer un point commun : les trois joueurs sont catalogués « pro Le Guen ». Nous en avons trouvé un autre : ils ont tous les trois osé émettre une critique envers la presse. Manifestement, cela ne se fait pas :

Jérôme Rothen, Mickaël Landreau, Sylvain Armand, trois joueurs estampillés pro-Le Guen, déversent leur fiel. Si ce n’était pathétique de la part de joueurs qui ont tous des choses à se reprocher, on préférerait en sourire.

3. Bérard : « Au lieu de critiquer la presse, Armand devrait être meilleur »

Doublé de Christophe Bérard ! Le reporter du Parisien récolte ainsi près d’un vote sur deux au total pour son article « Les pro-Le Guen cherchent le clash ». Un succès bien mérité vus les efforts déployés :

Plutôt que de se tromper de cible, Armand aurait gagné aussi à expliquer pourquoi il n’est toujours pas capable d’assumer un vrai rôle de leader qui irait de pair avec son salaire (160 000 €) [1], le cinquième de l’effectif.

4. Touboul : « Armand estime que les journaux sont responsables du déclin du PSG »

Dans L’Équipe, c’est Jérôme Touboul qui a choisi de venger l’honneur bafoué des héritiers d’Albert Londres. Après qu’Armand lui a expliqué d’une part qu’il était lassé de voir que les journaux parlaient de tout sauf de football depuis quelques semaines, et d’autre part qu’il prenait « la responsabilité de cet échec [la place de sixième du PSG en championnat] en entier », Touboul relance :

La presse est donc responsable de la sixième place du PSG ?

L’occasion pour Armand de préciser qu’il en veut à la presse, parmi d’autres, pour avoir fragilisé le groupe en fin de saison, mais sans se chercher d’excuse. Et Touboul de résumer ainsi son interview :

Sylvain Armand a brisé le silence, hier soir, pour estimer que les journaux étaient responsables du déclin du PSG.

Au fait, Sylvain Armand a également accusé L’Équipe d’être responsable du dérèglement climatique, mais Touboul a eu la pudeur de ne pas reproduire cette partie de l’interview.

5. Le Foot : « À ce que l’on sache, les journalistes n’ont jamais empêché personne de marquer »

Dans Le Foot Paris, Cédric Ferreira embraye sur le même thème que ses camarades, alors que le mensuel publie dans le même numéro l’interview complète d’Armand, qui ne laissent aucune ambigüité sur les propos de l’ancien Nantais :

À ce que l’on sache, d’une part, ce n’est pas une nouveauté à Paris [que les médias sont pénibles], et d’autre part, les journalistes n’ont jamais empêché personne de marquer des buts.

À suivre sur PSGMAG.NET :

À la une des médias en 2009 :
- L’éditorialiste le plus énervant
- L’emballement médiatique le plus insupportable
- La polémique dont on aurait vraiment pu se passer
- Le pire talk-show sur le foot
- Top 5 « critiquer la presse, crime de lèse-majesté »
- La rumeur la plus farfelue

Les personnalités qui ont marqué le PSG en 2009 :
- La pire déclaration
- Celui qu’on aurait préféré ne jamais connaître
- Celui qu’on n’attendait pas à ce niveau
- Celui qui ne doit pas quitter le PSG

Les matches du PSG en 2009 dont on se souviendra :
- La victoire la plus agréable
- Le résultat le plus arraché
- La meilleure ambiance
- Le résultat le plus humiliant, frustrant…
- Le plus beau but du PSG en 2009

Notes

[1] Et encore, Christophe Bérard ne précise pas que Sylvain Armand gagne beaucoup plus avec les primes

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG