Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Résumé du match : Ajaccio 1-3 PSG

[J10] Ajaccio 1-3 PSG : résumé du match

dimanche 16 octobre 2011, par Gauthier B.

Après deux semaines de trêve internationale, Paris reprend la compétition avec un déplacement en Corse, à Ajaccio. Les promus peuvent compter sur leur gardien Ochoa, un temps incertain. Du côté du PSG, en plus de Bisevac et Hoarau blessés, Antoine Kombouaré doit faire sans Lugano, Matuidi et Ménez, suspendus. Ces trois derniers sont remplacés poste pour poste par Sakho, Sissoko et Jallet. À noter également qu’Armand et Chantôme ont été préférés à Tiéné et Bodmer.

Le match en bref

Le match commence très bien pour Paris : dès les premières secondes, le but contre son camp ajaccien est proche quand un centre de Nenê est dévié par un défenseur au ras de son poteau. Sur le corner qui suit, Nenê trouve Armand dans la surface, qui dévie au second poteau. Esseulé, Gameiro peut marquer de près du droit (1-0, 1re). Pour la première fois en L1 cette saison, Paris ouvre très tôt le score. Dans le jeu, le PSG domine ensuite, mais les Corses parviennent toutefois à être dangereux sur coups de pied arrêtés. Sur l’un d’eux, Sammaritano envoie un coup franc juste à côté du cadre parisien.

De son côté, le PSG attaque plutôt bien, et sur une très longue touche de Cearà, Jallet prend le ballon dans la surface et remet pour Nenê. La reprise smashée du Brésilien est déviée par Ochoa ; Jallet reprend, mais un défenseur parvient à dégager le ballon devant son but. Un peu plus tard, un centre venu de la droite de Nenê arrive devant la surface ; Sissoko tente une volée du gauche qui passe à côté. Le même Sissoko se distingue ensuite par un tacle dangereux dans son camp, qui lui vaut logiquement un carton jaune. Et sur le coup franc, Armand dégage comme il peut, un Corse récupère à l’angle de la surface, et remet dans le paquet : Medjani est tout heureux de voir le ballon lui arriver, à quelques mètres des buts ; il contrôle et égalise (1-1, 24e).

Paris tente de repartir de l’avant dans la foulée. Jallet adresse une frappe du gauche à ras de terre, captée par Ochoa. Puis, Pastore se montre en dribblant trois joueurs depuis la gauche du terrain, il remet à Chantôme qui tente une frappe en force. Ochoa repousse, Gameiro jaillit mais tire au-dessus. Les Ajacciens sont toujours dangereux sur coups de pied arrêtés : sur un corner, Socrier envoie une tête sous la barre, mais Nenê, sur sa ligne repousse le ballon d’une tête très bien inspirée. La dernière occasion de la mi-temps est toutefois pour Paris, avec Pastore qui lance Gameiro en profondeur, excentré dans la surface, l’ancien lorientais adresse un tir croisé qu’Ochoa parvient à sortir en corner.

La deuxième mi-temps reprend par une grosse occasion pour Ajaccio : Cearà renvoie un ballon plein axe et Socrier reprend de volée du gauche. Mais Sirigu veille et réalise une parade spectaculaire. Cette frayeur sera heureusement sans suite, puisque c’est bien le PSG qui est décidé à reprendre l’avantage. Après une alerte pour Ochoa, obligé de sortir en dehors de sa surface devant Pastore, c’est Momo Sissoko qui est à l’attaque. Le Malien déborde côté gauche et centre dans la surface. Gameiro, par le biais d’une bicyclette, ne parvient pas à reprendre correctement le ballon, et Jallet le récupère côté droit. Celui-ci fait un centre haut au second poteau ; Sissoko, qui avait poursuivi son action, remet de la tête devant le but, Gameiro contrôle et marque de près du gauche (1-2, 50e). Les Corses sont sonnés, et Paris en profite. Depuis la droite, Jallet sert Chantôme en profondeur dans la surface. Il dribble Ochoa et excentré côté droit puis redresse devant le but pour Gameiro, qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets pour son premier triplé parisien (1-3, 53e).

Cet avantage confortable acquis au retour des vestiaires va grandement faciliter la tâche des Parisiens, qui vont pouvoir contrôler tranquillement la fin de match. Ajaccio va avoir quelques petites occasions : Kinkella, bien lancé par Socrier, réalise une pichenette à côté des buts ; un peu plus tard, c’est Sammaritano qui se distingue par une frappe au-dessus. Du côté parisien, seule une frappe de Nenê en fin de rencontre, passant très près de la lucarne, sera un motif d’inquiétude pour Ochoa, le rythme de la rencontre baissant nettement. Antoine Kombouaré en profitera pour faire jouer Erding, Tiéné et Bahebeck aux places de Gameiro, Sissoko et Pastore.

Paris s’impose donc logiquement en Corse et conforte ainsi sa première place au classement, pendant que Gameiro devient le meilleur buteur du championnat.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

11 votes
Votez

11 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    irho
    16 octobre 2011 20:02

    Un oubli microscopique de lettre :

    Les Ajacciens sont toujours dangereux sur coup de pied arrêté

    (Histoire d’être relou)

    Sinon résumé parfait, comme d’hab’

  • #2

    Votez
    Vivien Brunel
    16 octobre 2011 20:04

    @ irho : merci, c’est corrigé.

  • #3

    Votez
    clark1002
    16 octobre 2011 20:49

    Abondance de biens ne nuit pas…Force est de constater que les "rempaçants" ; Chantôme, Armand, Jallet, Sissokho sont très performants !

    Y a t’il une équipe type ? Franchement je suis surpris de la technicité dont a fait preuve Jallet dans les derniers 30 mètres adverses, de l’impact de Sissokho et Chantôme sur les 2 derniers buts…un petit bémol concernant Armand mais petit !

    Franchement, surprenant !

    Dommage pour le but encaissé mais à l’extérieur, faut pas faire la fine bouche ! `Mort de rire

  • #4
    8 votes
    Votez
    Anonyme Quotidien
    16 octobre 2011 21:34

    Encore une fois BRAVO à toute l’équipe. Et surtout un grand coup de chapeau à ANTOINE KOMBOUARE pour sa gestion du cas Sissokho pendant ce match… Les problèmes de ce joueur me rappelle très clairement et exactement les mêmes soucis d’adaptation de Makélélé à son arrivée à Paris. Il a vraiment du mal à trouver le bon tempo dans les duels : soit il met trop de gaz soit pas assez… Il faut vraiment lui laisser du temps : 8 mois sans jouer + adaptation dans un nouveau championnat. Et enfin chapeau bas à AK pour sa gestion de ce cas parce qu’à la mi-temps je me disait qu’il fallait vraiment sortir Sissokho avant le rouge mais finalement AK a eu une idée de TRÈS GRAND COACH en reculant Chantôme et en montant d’un cran Sissokho qui s’est trouvé du coup moins en danger dans les duels et il a semblé libéré dans le jeu avec un réel apport technique dans le jeu… Au final, encore une fois du très bon Chantôme au four et au moulin : il va falloir être sacrément très fort pour le déloger de cette équipe. Une très belle bagarre de très haut niveau en perspective au milieu de terrain comme on en a jamais eu de toute notre histoire. Bodmer, Chantôme, Matuidi, Sissokho (et Armand en dépannage) : j’en salive d’avance !!!!

  • #5
    8 votes
    Votez
    catfab
    17 octobre 2011 09:02

    Bon le p’tit Kevin est en tête du classement des buteurs, mais je sais pas pourquoi, je n’arrive pas à m’enthousiasmer pour ce joueur…
    Ca viendra sûrement.

  • #6

    Votez
    G
    17 octobre 2011 09:32

    @catfab
    Je crois savoir pourquoi tu ne t’enthousiasmes pas.
    Gameiro, c’est un jeu très basique sur le papier : appel de balle dans le dos et frappe. Si pas de place pour faire un appel, j’anticipe et je me mets là où je pense que le ballon va tomber.

    Il ne va pas te coller des mines de 30 mètres, ni te faire un petit enroulé depuis le coin de la surface de réparation et il ne sait même pas dribbler. Bref, si tu as encore en tête les images de Pedro Miguel face à Barthez, oublie, Kevin ne remettra jamais les mêmes. Mais j’apprécierai tout autant un petit plat du pied à 6m devant le but de Mandanda à la 90e minute. :)

  • #7

    Votez
    Kob_bzh
    17 octobre 2011 09:33

    @ catfab

    Ben oui, c’est vrai quoi. Gignac ou Gouffran sont tellement plus enthousiasmants…

    Un gars qui a grandi à Paris, qui allait au Parc mome en rêvant d’être à la place de Simone un jour, qui signe chez nous et qui cartonne sans chopper la grosse tête, c’est vrai qu’il manque un truc pour que ça le fasse…

  • #8

    Votez
    papy
    17 octobre 2011 10:04

    +1 pour G !!

    Moi je suis super fan de Kéké !! Il fait des appels de tout le temps pendant tout le match. Et comme a dit bien dit AK si menez et cie marquent c’est grâce au travail de Kéké donc c’est cool qu’il ait été récompensé hier.

    Il n’a que 24 ans et c’est le 1er grand club qu’il fait et je trouve qu’il s’adapte très bien !!

    Après c’est vrai que c’est pas pauleta mais pour 10 millions d’euros je trouve que c’est l’affaire du mercato !!

  • #9

    Votez
    catfab
    17 octobre 2011 12:59

    Je voulais pas dire que ce n’est pas un bon attaquant, pas du tout, je sais bien qu’il était supp de paname, mais je n’arrive pas à accrocher à ce joueur.
    C’est l’âge, je suis moins indulgent qu’avant ;)

  • #10

    Votez
    zed60
    17 octobre 2011 13:16

    @catfab,

    Je t’ invite à te délecter de l’ article du dernier SO FOOT, consacré à tous ses buteurs, qui "font pas buteurs ces gars là !", vont au final, te planter des pions, à la pelle, alors que pourtant…Je cite de mémoire, la réflexion de l’ auteur de l’ article, à leur propos :"C’ est le genre de joueur, lors d’ un rapport sexuel, il arriverait juste pour l’ éjaculation…". Voilà, à méditer et bonne journée à tous.

  • #11

    Votez
    zed60
    17 octobre 2011 18:34

    Juste pour revenir sur mon dernier post. Il s’agit en fait de l’ article sur Pippo Inzaghi, "Je suis une idole" (Lui, hein, pas moi…). Et la vraie phrase est "Dans un porno, il serait le gars qui arrive au moment de …". Soyons précis…Cela dit, c’ est tentant comme poste…Non ?

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG