Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Le PSG est-il premier de L1, et pourquoi ?

L1 : qui du PSG ou de Lyon est premier, et pourquoi ?

lundi 26 septembre 2011, par Gauthier B., Vivien B.

L1 : qui du PSG ou de Lyon est premier, et pourquoi ?

Samedi soir, après les victoires du PSG à Montpellier (0-3), de Lyon contre Bordeaux (3-1) et de Toulouse face à Nancy (1-0), les trois équipes se sont retrouvées à égalité de points (17), en tête du championnat de France. Qui occupe la première place ? De nombreuses hypothèses et autres fausses informations ont circulé ce week-end. Décryptage et enquête auprès de la LFP.

Avec une différence de buts de +5, le TFC se classe derrière l’OL et le PSG (+7). Pour ces deux dernières équipes, les choses sont plus compliquées.

Lyon et le PSG à égalité parfaite

Les modalités de calcul du classement de la Ligue 1 sont définies à l’article 510 des règlements 2011/2012 de la LFP :

En cas d’égalité de points, le classement des clubs ex-aequo est déterminé par la différence entre les buts marqués et les buts concédés par chacun d’eux au cours des matches joués pour l’ensemble de la division.
En cas de nouvelle égalité, avantage sera donné au club ayant marqué le plus grand nombre de buts.
En cas de nouvelle égalité, les clubs seront départagés à la différence de buts lors des rencontres disputées entre eux.
Si l’égalité subsistait encore, c’est la LFP qui départagerait les clubs en fonction de leur bonne tenue :
- avertissement = 1 point ;
- carton rouge = 3 points.

Le PSG et Lyon sont à égalité à la différence de buts (+7), au nombre de buts marqués (14), et ne se sont pas encore affrontés cette saison.

Restent les cartons :
- Paris a été sanctionné de 14 avertissements simples [1] et d’1 expulsion, soit 17 points ;
- Lyon a été sanctionné de 11 avertissements simples [1] et de 2 expulsions, soit 17 points.

Là encore, les deux clubs sont donc à égalité parfaite, ce qui nous a été confirmé par la LFP.

Comme nous l’annoncions dimanche, et contrairement à ce qu’ont affirmé le Parisien et de nombreux médias, le PSG et l’OL sont donc à égalité parfaite à l’issue des cinq critères prévus par les règlements du championnat. Sans doute déterminé à prouver que le simple fait de lire un règlement n’est pas donné à tout le monde, Pierre Ménès s’est permis, sur le plateau du Canal Football Club, une de ses insupportables saillies de comptoir : « Sur le site de la LFP, c’est Lyon qui est en tête [au moment où Ménès a tenu ces propos, le PSG apparaissait en réalité à la première place], alors qu’en fait, Paris est premier grâce au fair-play. Ils font des règlements et ils ne les appliquent même pas. Mais bon, c’est aussi eux qui désignent les arbitres… »

Bonus : le « classement » du fair-play

De nombreux lecteurs nous ont interrogé ce week-end sur le « classement du fair-play » de lequipe.fr, qui classe le PSG premier.

Plusieurs observations :
- ce n’est pas le « classement du fair-play » qui est utilisé pour départager plusieurs équipes, mais bien un barème attribuant des points à chaque carton (voir ci-dessus) ;
- le « challenge du fair-play » est une compétition parallèle à la L1, co-organisée par la LFP et l’UCPF. Son classement n’a aucun impact sur celui du championnat, bien que son barème soit identique : « chaque avertissement reçu vaut 1 point ; chaque expulsion vaut 3 points ».
- le classement du fair-play calculé par le site de L’Équipe ne correspond à aucun règlement — pas davantage que le classement en relief, une création originale des Cahiers du football plagiée par lequipe.fr.

Qui est deuxième, et pourquoi ?

Tous les critères prévus pour départager deux équipes au classement ayant été épuisés, la LFP s’est trouvée face à un cas non prévu. Ce qui… est prévu par les règlements. L’article 502 énonce que « les cas non prévus par le présent règlement sont tranchés par la commission des compétitions ».

Libre de déterminer le classement des deux premiers selon les modalités de son choix, la Ligue les a départagés au nombre de cartons rouges reçus, ce qu’elle a confirmé à l’AFP.

Les deux clubs sont donc à égalité parfaite, mais le PSG est officiellement premier de L1, et Lyon deuxième. Toutefois, les règlements ne prévoyant pas un tel cas de figure, un autre critère pourrait être utilisé si deux clubs se retrouvaient à égalité parfaite à l’issue du championnat — par exemple la tenue d’un match d’appui.

Comment les égalités sont-elles départagées ailleurs ?

À l’issue des éliminatoires de la coupe du monde, la Fifa prévoit sept critères pour départager les participants dans chaque groupe. En cas d’égalité, des matches de barrages seraient disputés sur terrain neutre, jusqu’à une séance de tirs au but.

En phase finale de coupe du monde, le classement des groupes prévoit six critères (points, différence de buts, buts marqués, etc.). En cas d’égalité, c’est un tirage au sort qui désignerait le vainqueur.

En Ligue des champions, les règlements de l’UEFA prévoient douze critères pour établir le classement de la phase de groupes. Le dernier est le suivant : « plus grand nombre de points de coefficient obtenus par le club en question et son association sur les cinq saisons précédentes ».

Enfin pour connaître les meilleurs troisièmes — qui deviennent têtes de série —, l’UEFA a défini sept critères, le dernier étant le même que pour le classement de la phase de groupes (voir ci-dessus).

Notes

[1] À noter que le règlement, dans sa formulation actuelle, ne prévoit pas le cas des expulsions consécutives à deux avertissements reçus lors du même match. En appliquant rigoureusement les textes, un tel cas de figure devrait donc valoir 5 points (1 pour chaque carton jaune, 3 pour le carton rouge).

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

43 votes
Votez

24 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1
    8 votes
    Votez
    commentateur anonyme
    26 septembre 2011 12:06

    Excellent papier. Comme d’habitude !

  • #2

    Votez
    Ludovic
    26 septembre 2011 12:14

    Ah, j’aime quand vous écrivez des articles en pensant fort à moi. Excellent travail !

    C’est super d’avoir repris la citation in extenso de Ménès : ce type est consternant de beauferie et de démagogie !

  • #3

    Votez
    job
    26 septembre 2011 12:55

    Chose amusante : sur le site de lequipe, le PSG a 15 cartons jaunes contre 14 sur le site de la lfp… Du coup, d’après l’article ci-dessus, lequipe est en parfaite contradiction car elle aurait dü positionner Lyon à la première place… (18 points pour Paris, 17 pour Lyon)…

    Enfin… carton jaune pour lequipe

  • #4

    Votez
    job
    26 septembre 2011 13:01

    J’aurais une petite question : deux cartons jaunes font bien un rouge. Mais pour le "comptage" du fair play, doit on tenir compte du deuxième jaune ? Car il semblerait que la différence de cartons jaunes entre lequipe et la lfp vient de ce fait : lors de l’expulsion de jallet, lequipe considère 2 jaunes et un rouge là ou la lfp considèrerait un jaune et un rouge….

    Bref, c’est de la masturbation intellectuelle… Cette première place partagée étant assez anecdotique à ce niveau du championnat

  • #5

    Votez
    Vivien Brunel
    26 septembre 2011 13:12

    @ job : dans le cas d’une expulsion suite à deux cartons jaunes, la LFP comptabilise ici 0 jaune et 1 rouge. C’est la raison pour laquelle nous parlons d’« avertissements simples » dans l’article, et qu’une note de bas de page précise cette subtilité. Clin d'oeil

    Paris a reçu 16 cartons jaunes, dont 2 ne sont pas comptés puisqu’ils ont donné lieu à l’expulsion de Jallet. Soit L’Équipe a oublié un jaune dans la bataille, soit ils considèrent, comme toi semble-t-il, que le deuxième jaune ne doit pas être comptabilisé, ce qui à mes yeux ne se justifie pas du tout. Clin d'oeil
    [d’un point de vue purement comptable, les deux cartons jaunes existent ; pour ce qui est du barème, il me semble illogique que deux jaunes équivalent in fine à 4 points alors qu’une expulsion directe en vaut 3]

  • #6

    Votez
    job
    26 septembre 2011 13:50

    Je voulais dire que lequipe était en contradiction avec elle-même ;)
    Sinon tout est bien clair, lequipe a oublié le carton reçu par Matuidi face à Brest… :)

    ps : sinon oui, il me semble que le deuxième jaune n’est pas comptabilisé. D’ailleurs tu dis bien "16 cartons jaunes, dont 2 ne sont pas comptés car ils ont donné lieu à une expulsion".

    Sinon très bon article, comme toujours

  • #7

    Votez
    Vivien Brunel
    26 septembre 2011 14:00

    @ job :

    oui, il me semble que le deuxième jaune n’est pas comptabilisé. D’ailleurs tu dis bien "16 cartons jaunes, dont 2 ne sont pas comptés car ils ont donné lieu à une expulsion".

    Ce n’est pas tout à fait ce que je dis. Clin d'oeil

    La LFP comptabilise tous les « avertissements simples », c’est-à-dire ceux qui n’ont pas été suivis d’un deuxième avertissement au cours du même match.
    Quand il y a deux jaunes [donc un rouge] dans un même match, aucun carton jaune n’est compté. Ce n’est pas juste le deuxième jaune qui n’est pas comptabilisé, ce sont les deux avertissements — qui sont « oubliés » au profit du seul carton rouge.

  • #8

    Votez
    job
    26 septembre 2011 14:05

    Et bien je reconnais ma mauvaise interprétation de tes propos Sourire
    Nous sommes d’accord.

    Je note toutefois la double erreur de lequipe : l’oubli du carton à Matuidi et la comptabilisation du premier avertissement reçu par Jallet

  • #9

    Votez
    commentateur anonyme
    26 septembre 2011 14:10

    [d’un point de vue purement comptable, les deux cartons jaunes existent ; pour ce qui est du barème, il me semble illogique que deux jaunes équivalent in fine à 4 points alors qu’une expulsion directe en vaut 3]

    Cela peut paraître logique cer le 2ème jaune, n’a pas d’existence propre puisqu’il a valeur de rouge.

  • #10

    Votez
    commentateur anonyme
    26 septembre 2011 14:13

    Remarque en passant, quand on observe le classement du fair play de la lfp (qui est d’ailleurs affiché en haut de cet article), on observe bien que le PSG est 1er et Lyon 4eme en fair play.

    Partant de là, il est indiscutable (puisque confirmé par le classement de la Lfp) que Paris est premier, non ?

  • #11

    Votez
    Charles
    26 septembre 2011 14:18

    Merci pour cet article, qui est très explicite.

    quelques idées pour se départager en cas d’égalité parfaite :

    - concours de coup de tête entre les entraineurs, avec golden score (comme au judo !!)

    - concours de banderoles..

    - meilleur de site consacré au club (si c’est pas de la lèche !!!)

    - ville la plus peuplée…

    - etc…

  • #12

    Votez
    Vivien Brunel
    26 septembre 2011 14:30

    @ anonyme #10 : il est officiel que Paris est premier mais cela n’est pas « confirmé » par le challenge du fair-play, puisque celui-ci n’a absolument aucun impact sur le classement de L1.
    Comme nous l’expliquons dans l’article, la LFP aurait parfaitement pu retenir une des propositions de Charles pour départager les deux équipes, quel que soit le classement au challenge du fair-play.

  • #13
    7 votes
    Votez
    Erzogal
    26 septembre 2011 14:46

    Vivement dimanche soir, qu’on batte Lyon et qu’on n’en parle plus !

  • #14

    Votez
    commentateur anonyme
    26 septembre 2011 14:48

    @Vivien

    Désolé, je n’ai pas du tout comprendre, car j’avais lu en dernier critère :

    Si l’égalité subsistait encore, c’est la LFP qui départagerait les clubs en fonction de leur bonne tenue :
    avertissement = 1 point ;
    carton rouge = 3 points.

    C’est pas ça justement le classement du fair-play qui arrive en dernier critère et que l’on retrouve ici : http://www.lfp.fr/ligue1/classement…

  • #15

    Votez
    Vivien Brunel
    26 septembre 2011 14:59

    @ anonyme #14 : non, ce n’est pas du tout la même chose. D’un côté tu as un critère pour départager des équipes à égalité en fonction d’un barème ; et de l’autre une compétition totalement indépendante (le challenge du fair-play), qui a son propre règlement, ses propres organisateurs, bref sa propre vie.

    À partir du moment où deux équipes sont encore à égalité à l’issue du dernier critère (le barème affecté aux cartons reçus), ce qui est le cas ici entre Paris et Lyon, alors la LFP choisit comme bon lui semble la façon de déterminer le classement, sans avoir à se référer au challenge du fair-play.

    Je t’invite à relire notamment l’encadré Bonus : le « classement » du fair-play dans l’article ci-dessus. Clin d'oeil

  • #16

    Votez
    Rhoth
    26 septembre 2011 15:34

    Question Bonus : A quoi sert d’utiliser un classement du fair-play quand on voit que les avertissements et expulsés sont révisés en commission ou par le biais de rapport et qu’ils n’apparaissent pas dans ce classement ?

    Ce serait marrant de voir se plaindre JMA parce qu’il sont 2eme en raison d’un carton rouge, alors que le PSG aurait enchainé toute la saison des rapports complémentaire de suspension pour des gestes non sanctionnés à leur juste valeur d’après les arbitres :)

  • #17

    Votez
    Charles
    26 septembre 2011 15:52

    C’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens, je doute que dans une trentaine de journées on ne puisse pas se départager.

    Même si le critère ne nous favoriserait pas, je pense que les buts inscrits sur penaltys devraient être séparés des buts inscrits dans le jeu.

    Et vivement qu’ils fassent une nouvelle règle, le bonus offensif à partir de 3 buts marqués, un point de plus.

  • #18

    Votez
    CRPMP
    26 septembre 2011 17:49

    Je ne suis pas d’accord avec la note en bas d’article : un carton jaune vaut un 1 point, un double jaune ou un rouge 3 pts et un jaune-rouge 4 pts (ce qui est logique).

  • #19

    Votez
    Vivien Brunel
    26 septembre 2011 18:27

    @ CRPMP : ce n’est pas ce que dit le règlement. Dans « Avertissement = 1 point », rien ne permet de comprendre « sauf dans les cas où ils constituent ensuite un “double jaune” » comme tu le fais.

  • #20

    Votez
    commentateur anonyme
    26 septembre 2011 18:29

    Au passage, pour Pierre Menes, ce n’est pas la LFP qui désigne les arbitres mais la FFF via la LFP !

    Deux conneries dans une phrase !

  • #21

    Votez
    Kob_bzh
    26 septembre 2011 19:30

    Deux conneries dans une phrase !

    On reste très loin de son record…

  • #22

    Votez
    CRPMP
    26 septembre 2011 19:57

    19 : bah, c’est ce que j’avais lu quelquepart…

  • #23

    Votez
    Kavecch
    27 septembre 2011 04:49

    Ca serait amusant que Paris prenne un rouge et lyon 2 jaunes avec un 0-0 juste pour voir si Aulas essaie d’influencer la LFP sur le choix du 1er au classement.

  • #24

    Votez
    Kavecch
    27 septembre 2011 04:54

    * Faudrait que Lyon prenne 3 jaunes

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG