Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Au PSG jeudi 17 mars 2011

L’actu PSG du jour : Ligue Europa, Éverton, Portugais

jeudi 17 mars 2011, par Julien Siriex, Vivien B.

Chaque jour, nous faisons le point sur toutes les informations concernant le PSG.

Ce qu’il faut savoir

Tout ce dont vous devez prendre connaissance pour être informé de l’actualité du PSG.

Les infos transferts du jour

- Éverton Santos de retour… puis envoyé en Corée ? Sur son site officiel, le club de Ponte Preta (D2 brésilienne) a annoncé que le PSG avait demandé le retour d’Éverton Santos à Paris. Successivement prêté à Fluminense (Brésil), Albirex Niigata (Japon) puis Goiás (Brésil), le jeune attaquant (24 ans) avait rejoint Ponte Preta en début d’année. Le club brésilien indique que l’accord passé avec le PSG prévoyait qu’Éverton Santos soit à sa disposition jusqu’en juin, mais qu’il soit payé intégralement par le club francilien, qui restait donc susceptible de le faire revenir à tout moment. Ponte Preta précise encore que le PSG souhaiterait qu’Éverton Santos, blessé pour un mois environ, finisse son traitement à Paris, car « il est en négociations avec un club coréen ».

- Qasmi intéresse (à peu près) 183 clubs. Selon les informations de Football 365, Yacine Qasmi « s’est fait remarquer lors de la rencontre de l’équipe nationale des olympiques marocains contre le Burkina Faso, qui avait lieu le mois dernier en lever de rideau des A qui défiaient eux le Niger ». Résultat, d’après le site de Patrick Chêne, le jeune attaquant parisien intéresserait notamment le Standard Liège (Belgique), Anderlecht (Belgique), Bursaspor (Turquie), le Levski Sofia (Bulgarie), Lille (France), Rennes (France), Toulouse (France), Nice (France) et Saint-Étienne (France).

- Boumsong refait un appel du pied au PSG. Jean-Alain Boumsong, qui a signé au Panathinaïkos l’été dernier, a rappelé une énième fois que le PSG l’intéressait. « Après avoir joué dans les championnats de France, d’Écosse, d’Angleterre et d’Italie, je découvre celui de Grèce, a-t-il expliqué à France-Soir. C’est le moins relevé que j’aie connu. Le niveau n’est pas fantastique. Le climat est surtout très agressif. Les supporters peuvent se révéler violents. Les nôtres n’échappent pas à la règle, et le Pana a déjà disputé cinq matches à huis clos pour avoir dégradé des tribunes à l’extérieur ou envahi le terrain. Dommage que cette passion soit gâchée par une pression exacerbée, qui débouche sur de la violence. J’ai été dans le bain d’entrée : dès mon premier match amical, j’ai dû esquiver des bouteilles lancées sur les joueurs durant un arrêt de jeu ! J’ai aussi entendu des cris de singe jaillir des tribunes. J’espère que le gouvernement saura prendre des mesures pour punir ceux qui génèrent le désordre. Je souhaite surtout que les pouvoirs publics n’attendent pas la mort d’un joueur pour réagir ! […] Je pense pouvoir jouer au plus haut niveau encore trois ans. Je suis fier d’aider le Pana à reconquérir ses lettres de noblesse. Il y a de l’ambition ici. En signant, j’ai consenti un effort financier, réduisant mon salaire de 15 %. […] Retourner à Lyon serait un rêve merveilleux. Je n’ai pas voulu partir. On ne me l’a jamais dit clairement, mais j’ai senti qu’on voulait que je quitte le club. […] Mais il n’y a pas que Lyon qui m’attire : jouer à l’OM ou au PSG aurait de l’allure. Je n’en ferais pas une question d’argent. » L’été dernier, avant de signer en Grèce, Boumsong avait déjà assuré que le PSG était « le club de [son] cœur ».

Le reste de l’actu du jour

- PSG-Benfica. Ce soir — à 19 heures sur W9 —, Paris affronte le Benfica Lisbonne lors du match retour des huitièmes de finale de la Ligue Europa. Luyindula (cheville gauche) est forfait, tandis que Camara est auprès de sa femme, sur le point d’accoucher. (voir le groupe et la composition probable)

- Le PSG doit absolument balancer la Ligue Europa. Le Parisien ne souhaite décidément pas que le PSG poursuive l’aventure en Ligue Europa. Cette fois, c’est Dominique Sévérac qui y va de son laïus. Dans un article titré « Les Parisiens n’ont plus le choix », le reporter rabâche que la Ligue Europa ne sert à rien, moque ceux qui pensent le contraire, puis conclut : « Ce soir, Paris doit se demander s’il préfère le trop-plein des compétitions enivrantes ou le ronron de la Ligue 1 et sa juste mesure d’une rencontre par semaine. Il n’y a peut-être pas de bon choix. » La plaidoirie du journaliste vaut le détour : tout est question de noblesse et d’argent. « Se qualifier, c’est continuer à s’user physiquement, mentalement. Et Marseille arrive à un moment où le championnat doit rester la priorité. C’est son pain quotidien et le PSG ferait mieux de comprendre qu’il y a plus de noblesse et d’argent à tirer de la Ligue 1 que des coupes (Paris doit encore disputer une demi-finale de coupe de France à Angers). […] Il faut aussi écouter les arguments des stakhanovistes du ballon, qui racontent que les victoires appellent les victoires, qu’arrivé au printemps, les joueurs préfèrent les matches aux entraînements et qu’évincer Benfica sous les yeux de ses supporters (le Parc sera portugais ce soir) est un vrai kif dans une saison. » Il faut les écouter, ces arguments de stakhanovistes, mais il n’est manifestement pas la peine d’y répondre. En tout cas, Sévérac ne le fait pas. (voir Coupes d’Europe : le Parisien retourne sa veste)

- Le PSG doit absolument se qualifier en Ligue Europa. De son côté, L’Équipe estime que le PSG se doit d’éliminer le Benfica pour « contenir sa mini-crise ». « Les crispations actuelles de ses remplaçants peuvent même le conforter dans l’idée qu’une qualification raviverait une dynamique de groupe, même si elle nourrirait un risque : celui d’affecter la fraîcheur physique de ceux qui jouent beaucoup, comme Nenê et Chantôme. » Le quotidien sportif fait-il partie des stakhanovistes dénoncés par le Parisien ? Une chose est sûre : pile, le PSG fait la mauvaise opération de la soirée ; face, le PSG fait la mauvaise opération de la soirée. « La venue des Portugais peut relancer la machine. Ou la couler quasi-définitivement à trois jours d’un déplacement à risque à Marseille », prévient ainsi l’AFP. C’est donc la crise au PSG, il faut juste attendre ce soir pour savoir pour quelle raison.

- Antoine Kombouaré et la Ligue Europa. Interrogé en conférence de presse, Antoine Kombouaré a expliqué pourquoi il ne déclarerait pas forfait ce soir contre le Benfica, au grand dam du Parisien : « Tous les matches sont importants, le premier c’est celui de jeudi. Gagner contre Benfica serait la meilleure des façons de préparer Marseille, d’accumuler de la confiance et retrouver une dynamique positive. Et cela nous ferait continuer l’aventure en Ligue Europa. Une compétition qu’il faut respecter. Nous, on fait honneur à cette compétition qu’on est allée chercher l’année dernière avec la victoire en coupe de France. Quand on fait des grands matches contre Séville, Dortmund ou Benfica, les joueurs grandissent aussi et c’est tout bénéfique pour le championnat. » (source : lequipe.fr)

- PSG-Benfica : ce que disent les stats. Sur 442 précédents depuis 1970, 51 % des équipes qui ont perdu 2-1 à l’extérieur au match aller se sont qualifiées. Par ailleurs, le PSG reste sur une série de 14 matches européens sans défaite au Parc des Princes. Sur cette période, Paris a su garder ses cages inviolées à 11 reprises, n’encaissant au total que 5 buts pour 24 marqués. En revanche, alors qu’ils ne pourront se satisfaire d’un match nul pour se qualifier, les Parisiens n’ont gagné qu’1 match sur leurs 7 dernières rencontres en Ligue Europa, contre 5 matches nuls et 1 défaite. (voir plus de stats)

- Entre 20 000 et 38 000 Portugais au Parc. « Ce huitième de finale de Ligue Europa devrait permettre au PSG de battre le record d’affluence de la saison actuellement détenu par PSG-OM, annonce le Parisien. 40 234 spectateurs avaient assisté à cette rencontre de L1 à laquelle les supporters de l’OM n’étaient pas conviés. Ce soir, les deux tiers du public [soit environ 27 000 personnes] devraient être acquis à la cause de Benfica. Les dirigeants pensent dépasser la barre des 40 000 spectateurs. » « 38 000 supporters portugais, essentiellement issus de la région parisienne, sont attendus », assure de son côté RMC.FR, qui ajoute que « sentant venir le coup, Robin Leproux avait demandé début mars aux anciens ultras d’Auteuil et de Boulogne, via une réunion avec l’un des responsables, de venir “prouver contre Montpellier et Benfica” qu’ils pouvaient à nouveau remplir le Parc sans poser de problèmes ». Enfin L’Équipe annonce que le PSG « jouera devant un paquet de supporters (sic) parmi les 43 000 spectateurs attendus ». Quant au club parisien, il « s’attend à voir au moins 20 000 supporters du club lisboète s’installer dans les travées », d’après le Parisien.

- Hoarau et Sakho en Bleus. Mamadou Sakho et Guillaume Hoarau ont été sélectionnés en équipe de France participer au match Luxembourg-France vendredi 25 mars — comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2012 — et au match amical France-Croatie du 29 mars 2011. (voir Équipe de France : Hoarau et Sakho sélectionnés)

- Makonda en Espoirs. Tripy Makonda a été sélectionné en équipe de France Espoirs participer aux matches amicaux France-Espagne et République tchèque-France les 24 et 29 mars. (voir Équipe de France : Hoarau et Sakho sélectionnés)

Compléments d’informations

Notre revue de presse de l’actualité du PSG au sens large.

- Makelele est serein. Capitaine d’un groupe actuellement secoué par quelques problèmes internes, Claude Makelele se veut plutôt rassurant à quelques heures d’affronter le Benfica Lisbonne. En conférence de presse, il a estimé que l’intervention de Robin Leproux était bénéfique : « C’est important, dans notre situation, que le président réagisse et remette de l’ordre dans le groupe. On est conscient qu’on a fait pas mal d’erreurs depuis une semaine. Il faut retrouver nos valeurs. Il y a des situations où chaque joueur doit penser à son avenir. Mais ces situations ne doivent pas s’immiscer dans le collectif. C’est ce message que le président a voulu envoyer. C’est très très important. On est capable de battre n’importe qui. Ce n’est pas une semaine cruciale, il y a juste des tous petits détails que l’on doit régler. Dans le groupe, il se passe certaines choses mais c’est pareil dans tous les clubs. À un moment, Erding n’était pas bien, on a été solidaire. Pareil pour Sakho ou Hoarau. Un groupe vit comme ça. Il y a des caractères qui ressortent. Il faut vivre avec. Il y a eu des tiraillements mais je ne suis pas inquiet. » Le PSG, qui terminera son marathon de 11 matches en 5 semaines face à Marseille dimanche avant de disposer d’une semaine de récupération pourra compter sur son capitaine, toujours heureux de jouer : « Oui, bien sûr que je suis capable [de jouer ce soir et à Marseille]. J’ai toujours été disponible pour le coach, comme tous les joueurs. Il le sait très bien. Si je suis amené à jouer contre Benfica ou Marseille, je me donnerai à 100 % et si je suis fatigué, il y aura la relève sur le banc. Benfica a un avantage. Lors de la plupart de ses matches, il s’est qualifié à l’extérieur. Ça va être très difficile mais on a envie de passer. Leur entraîneur a mis beaucoup de joueurs au repos ce week-end. Ça veut tout dire, qu’il veut se qualifier. À nous de les déstabiliser. Ce but marqué à l’extérieur va peut-être nous permettre de plus leur mettre la pression. » (source : AFP)

- Kombouaré minimise les tensions. En conférence de presse d’avant-match, Antoine Kombouaré a tenu à préciser que les faits intervenus suite à la rencontre PSG-Montpellier n’avaient rien d’exceptionnels et qu’il s’agissait déjà d’une histoire ancienne : « Le groupe est-il sous tension ? Sous tension, non. Avec une certaine pression, oui. J’aime bien ce genre de pression parce que cela annonce de grandes et belles choses. C’est en tout cas ce que j’attends du groupe face à Benfica. […] J’espère que [l’équipe] va retrouver sa solidarité. Après Montpellier, des choses ont été dites. Il fallait rectifier pas mal de choses. Les coups de gueule font parfois du bien. Je pense que les joueurs ont été contents d’entendre certains propos. Maintenant, il faut revenir au terrain, qui dicte tout. J’attends une réponse contre notre bel adversaire. […] À mon époque, on vivait déjà ça. Devant nous, il y avait Ginola et Weah, deux joueurs surmédiatisés. Donc, forcément, il y a un peu de crispation. L’important est de se dire les choses. Quand les joueurs ne le font pas, moi, je suis là pour mettre un coup de pied dans la fourmilière. Une fois que tout le monde est remis à sa place, on continue à bosser et à gagner. Seule la victoire nous fait avancer. » (source : le Parisien)

- Nenê s’explique. « Je tiens à mettre les choses au clair suite à ce qui a été écrit dans la presse après le match contre Montpellier dimanche dernier, a fait savoir Nenê sur son site officiel. J’ai été très déçu par le résultat et mon niveau de jeu lors de la deuxième mi-temps, c’est la raison pour laquelle j’étais en colère à la sortie du vestiaire. J’ai dit que j’étais “le problème de l’équipe”, je me suis mal exprimé, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Nous avons beaucoup parlé tous ensemble et tout va bien entre nous. L’équipe a des objectifs très importants et motivants en cette fin de saison, nous savons qu’il est important de rester concentré. C’est ce que nous faisons ! Je tiens à remercier les supporters Parisiens pour leur soutien et les nombreux encouragements qu’ils me livrent chaque jour ! »

- Jorge Jesus confiant pour son équipe. Grâce à deux buts inscrits à Lisbonne en seconde mi-temps, le Benfica se présente au Parc des Princes en bonne position, d’autant plus que le public devrait être acquis à la cause des Portugais, ce qui n’est pas pour déplaire au coach Jorge Jesus : « Le fait d’avoir beaucoup de supporters présents dans les tribunes est très important pour nous. Cela va nous aider. Nous n’avons ni blessé, mis à part Amorim, ni suspendu. On a une équipe motivée et des joueurs prêts. En plus du championnat, nous sommes engagés dans trois compétitions où nous avons toutes nos chances. L’ambition est présente. Je ne pense pas que le PSG soit en crise de confiance. Il joue les premières places de son championnat. Je suis venu ici avec Braga, et l’équipe a très peu évolué depuis. Elle est très forte au milieu. Nous avons des joueurs très créatifs. On ne va donc pas penser à notre avantage et jouer. » Également présent à cette conférence de presse, Pablo Aimar souhaite plus que tout la qualification des siens : « Cette compétition est très importante pour nous. Tout joueur rêve de remporter ce type de compétition. Cela fait plusieurs années que Benfica n’a pas gagné de trophée européen. Ce serait historique et j’aimerais y participé. Si je dois jouer, je me donnerais à fond. » (source : PSG.FR])

- Supporter du PSG = individu violent. Dans un procès pour meurtre, l’avocat de la partie civile cherche à « mettre en lumière la violence » de l’accusé : « Vous vous dites supporter du PSG, c’est troublant non ? » (source : Nord-Éclair)

-  lequipe.fr découvre la vie. « Ah, les problèmes d’ego… À entendre les uns les autres s’exprimer sur le sujet, cela existe partout. Et de tout temps. » Ce ne serait donc pas qu’au PSG ? Vous êtes sûrs ? (source : lequipe.fr)

- Kenedy : « J’ai fait une erreur en quittant Paris. » Avant PSG-Benfica, sofoot.com a interrogé le Portugais Daniel Kenedy, qui a évolué dans les deux clubs : « Comme tout le monde le sait, Benfica est mon club de cœur mais je garde un très bon souvenir de mon passage au PSG. Ça va être un match difficile mais j’ai confiance en une qualification de Benfica. Mister Jorge Jesus va trouver la tactique pour gérer cette rencontre. C’est un grand entraîneur, un grand savant du football. […] Tout se décidera entre l’attaque de Benfica et la défense du PSG. Le SLB possède de très bons attaquants et le tout sera de voir combien de temps les Parisiens pourront résister. Parce que j’en suis convaincu : Benfica va marquer. » Kenedy, qui joue en Grèce depuis cinq ans — aujourd’hui dans un club de D4, où il vient d’être nommé entraîneur-joueur —, a également profité de l’occasion pour revenir sur son passage au PSG en 1996/1997 : « On a terminé deuxième du championnat, atteint la finale de la coupe des coupes… Sportivement c’était une grosse saison. Et puis j’ai été très bien accueilli. Il y avait une super ambiance. Ngotty, Guérin, Raí, Leonardo… Ils m’ont pris sous leur aile, comme j’étais un peu plus jeune qu’eux. Et le président, Michel Denisot, est un homme extraordinaire. Il était proche de nous, c’était un ami. Il a tout fait pour que je reste lorsque j’ai décidé de partir. Parce que la décision de quitter le club était la mienne. D’ailleurs si t’as son numéro à Denisot… Pourquoi avoir voulu quitter Paris ? J’étais jeune, j’avais 23 ans. J’avais réalisé une grosse saison. Sur les quelques 70 matches qu’on avait joués, j’avais participé à presque tous. A l’époque le FC Porto me voulait et j’avais envie de retourner au pays. On me proposait les mêmes conditions qu’en France. C’était tentant. Mais les choses ne se sont pas passées comme je l’espérais à Porto. Si je pouvais revenir en arrière, je resterais au PSG. J’ai fait une erreur en quittant Paris… »

- Des nouvelles de Quiévreux. Troisième gardien du PSG de 1998 à 2000, Laurent Quiévreux a ensuite évolué à Istres (National puis L2), l’União Leiria (Portugal), Clermont (National) et l’AC Ajaccio (L2). Il est aujourd’hui de retour dans sa ville natale, à l’AC Cambrai, où il « parfait, depuis la semaine dernière, sa condition physique avec son club d’origine dans l’espoir de décrocher un dernier contrat au prochain mercato », selon la presse locale. « Il s’est lancé dans l’arbitrage en début d’année et a suivi une formation dans l’optique de devenir agent immobilier », précise par ailleurs l’Observateur du Cambrésis.

- OM-PSG : une minute de silence pour le Japon. Comme l’UEFA pour les matches européens de cette semaine, la LFP a décidé de faire observer une minute de silence lors des rencontres disputées ce week-end, afin d’« exprimer son soutien au Japon et [de] rendre hommage aux victimes de la catastrophe ». (source : LFP.FR)

Voir aussi l’édition d’hier : L’actu PSG du jour : jalousies, Colony, rénovation

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

7 votes
Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG