PSGMAG.NET est définitivement fermé depuis 2013.


 

[Débat] Faut-il plus de turnover au PSG ?

[Débat] Kombouaré a-t-il insuffisamment fait tourner ?

mercredi 26 janvier 2011, par Gauthier B.

[Débat] Kombouaré a-t-il insuffisamment fait tourner ?

Depuis la reprise, il y a un peu plus de deux semaines, le PSG a joué quatre rencontres, pour trois victoires et une défaite. Alors qu’il s’agissait principalement de matches de coupes, Antoine Kombouaré a étonné son monde en pratiquant un turn-over plus que minimaliste. En reconduisant systématiquement plusieurs de ses titulaires et surtout, en ne donnant que très peu de temps de jeu à ses remplaçants, l’entraîneur parisien a-t-il fait le bon choix ?

Durant cette période, avec les blessures de Tiéné, Bodmer, Cearà et l’absence de Sessegnon, Kombouaré avait à sa disposition moins de titulaires potentiels qu’à l’accoutumée. Il n’en a pas profité pour aligner d’entrée certains joueurs d’appoint comme Maurice, Makonda ou Traoré, et n’a pas non plus lancé des jeunes dans les compétitions nationales. Preuve que Kombouaré a clairement dressé une limite entre les joueurs qui ont pour lui l’étoffe pour rentrer dans le onze, et les autres. Puisque ces fameux autres sont essentiellement des joueurs en devenir, il n’y a rien de forcément problématique dans cette gestion-là.

Il reste qu’aux yeux de certains, le technicien kanak a trop fait confiance à son onze-type, avec deux risques principaux : user certains joueurs, et faire baisser la motivation des autres. S’il est vrai que Hoarau, Jallet et Nenê ont débuté toutes ces rencontres, et que Giuly et Makelele ont foulé la pelouse plus longtemps que leur âge ne le leur permet, le rythme de compétition n’était pas encore surhumain. Il y a eu une semaine entre la réception de Lens et celle de Sochaux, cinq jours entre le déplacement à Montpellier et celui à Agen – qui lui-même sera suivi d’un rencontre six jours plus tard. À l’exception de la transition Sochaux-Montpellier, il ne s’agissait pas d’une période de matches tous les trois jours ; surtout, les batteries des Parisiens ont été rechargées durant la trêve. Il y a effectivement une probabilité pour que cette accumulation se paye en fin de saison, mais s’il y avait un moment adéquat pour faire enchaîner les titulaires, il s’agissait bien de celui-ci. Au mois de février, lorsque la coupe d’Europe fera son retour avec ses déplacements harassants, le problème sera tout autre.

Concernant l’adhésion de la totalité de son groupe, il est injuste de faire désormais de Kombouaré un entraîneur qui s’entête dans ses choix et qui ne fait pas jouer la concurrence entre les joueurs. Il y a certes eu l’incident Sessegnon — même si la suite a montré que le comportement du joueur était tout sauf exemplaire — et le cas Luyindula à Montpellier, mais tout semble être rentré dans l’ordre depuis. Et les signes d’agacement de Camara et Clément qui avaient crû être décelés par des journalistes en mal de crise ne se sont pas retrouvés sur le terrain. D’ailleurs, il faut bien préciser que ces deux joueurs comptent respectivement trois et deux titularisations lors de cette fameuse série de quatre matches : pas de quoi se plaindre de son sort. La concurrence est de toute façon bien réelle, le début de saison du PSG l’a prouvé : Edel, Armand, Chantôme et Giuly partaient sur le banc et ont gagné leur place à la loyale. Et même actuellement, la hiérarchie ne semble pas figée dans le secteur offensif, où Bodmer conteste la place d’Erding.

Concrètement, pour chacun de ces quatre matches, le fait d’aligner la meilleure équipe possible était peut-être tout simplement dû à des impératifs de résultat. Idée saugrenue : il faut envisager que Kombouaré ne souhaitait balancer aucune compétition. Il était essentiel de ne pas perdre les matches de reprise — en coupe de France puis en L1 —, qui avaient plombé la fin de saison du PSG l’an dernier. Aux portes de la finale de la coupe de la Ligue, la qualification était naturellement un objectif majeur. Enfin, quelques jours après une défaite à Montpellier, la coupe de France devenait à son tour un enjeu important. Dès lors, la vue des résultats immédiats — deux qualifications, une victoire en championnat, et une élimination en prolongations — tendrait à prouver que le choix de Kombouaré s’est avéré judicieux. À moins de vouloir à tout prix prendre le contre-pied des reproches faits à Le Guen, lui qui était vivement critiqué pour ses rotations jugées trop massives en coupes…


Le recrutement de David Beckham, ce serait...

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

3 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Charles
    26 janvier 2011 13:00

    …avec deux risques principaux : user certains joueurs, et faire baisser la motivation des autres.

    La saison est encore longue, et la deuxième partie de saison est on ne peut plus importante. A mon avis, il n’aura pas le choix, certains joueurs ne tiendront pas la cadence, et si il tire trop sur la corde on risque de perdre des joueurs majeurs, Armand, Nene, Jallet ou Sakho.
    Sa tactique de jouer avec le 11 au début du match en espérant faire la différence très tôt est bonne, encore faut-il concrétiser les occasions !!!
    Il faut souhaiter que Hoareau retrouve son efficacité… En tout cas, pour une fois, je suis 100% avec le coach !!!

  • #2

    Votez
    Ricou75
    26 janvier 2011 17:02

    Pareil que Charles : Jallet, Sakho et Hoarau sont super sollicités. Faut qu’ils tiennent !

    Pour Jallet, tant que Ceara sera blessé, faut croiser les doigts.

    Devant, on a un souci : faut que Hoarau et surtout Erding retrouvent la confiance. Je trouve que Hoarau ne tente plus d’enchainement contrôle - frappe, alors qu’à son arrivée, sa vitesse d’enchaînement était un super atout. C’est dommage !

    Bodmer peut aider en n°10 aussi. Faut que ça tienne.

  • #3

    Votez
    amirage
    27 janvier 2011 00:59

    J’ai voté peut être un peu lâchement "la fin de saison nous le dira" et de toute façon nous ne saurons jamais s’il fallait plutôt faire ceci ou cela. Mais je ferais remarquer une petite chose qui a son importance aussi le premier match celui contre Lens a été plié très rapidement en 2 ème mi temps on a même joué à 11 contre 10. Donc Paris a certainement laissé moins d’énergie dans ce match la. Ce qui a permis aux titulaires de mieux enchainer la suite.

    Sinon la suite semble avoir donné raison à Kombouaré car contre Montpellier même avec la meilleure équipe possible ça n’est pas passé, on ne peut pas lui reprocher la défaite. Ca se serait peut être passé autrement avec une autre compo mais sur le papier il pouvait difficilement faire mieux à par être devin.

    Puis contre Agen ben le score fut plus serré qu’attendu les mecs d’Angers ayant maintenu le PSG sous pression jusqu’a la fin. Avec des mecs plus léger je me demande ce qu’il se serai passé.

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG