Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Pourquoi Sessegnon sera-t-il suspendu dès PSG-TFC ?

vendredi 19 février 2010, par Vivien B.

Expulsé à Vesoul le 9 février dernier pour un geste d’énervement, Stéphane Sessegnon a été suspendu ce jeudi par la commission de discipline de la FFF pour trois matches ferme. Déjà suspendu à Nancy samedi dernier, il sera absent dès demain contre Toulouse puis à nouveau dimanche prochain face à l’OM. Explications.

Quelle instance a suspendu Sessegnon ?

L’expulsion ayant eu lieu durant un match de coupe de France — compétition organisée par la FFF —, c’est la commission fédérale de discipline qui s’est prononcée, et non la commission de discipline de la LFP — qui ne s’occupe que des championnats professionnels (L1 et L2) et de la coupe de la Ligue.

Pourquoi Sessegnon sera-t-il absent dès demain ?

Habituellement, les sanctions prononcées le jeudi par les commissions de discipline se sont appliquées qu’à compter du lundi suivant — c’est la raison pour laquelle Mamadou Sakho sera suspendu contre Marseille, mais pourra jouer contre Toulouse. Pourquoi n’est-ce pas le cas pour Stéphane Sessegnon ?

L’article 351 des règlements de la LFP précise que « les peines de suspension […] ne sont exécutoires […] qu’à partir du lundi 0 heure qui suit le prononcé du jugement ». De même, l’article 226 des règlements généraux de la FFF fait état d’un délai d’exécution :

Les sanctions prononcées par la commission fédérale de discipline et la commission de discipline de la LFP à la suite d’avertissements, de révocation de sursis, de rapports d’officiels (délégués, arbitres, etc.) ou de saisine d’un dossier selon les modalités prévues à l’article 128, ne sont exécutoires qu’à partir du lundi zéro heure qui suit leur prononcé.

Le même article précise toutefois, comme nous le rappelions dès le lendemain du match à Vesoul, une exception :

Ce délai n’est pas applicable aux sanctions complémentaires s’ajoutant à la suspension automatique consécutive à une exclusion, lesquelles doivent être purgées consécutivement et sans discontinuité, dès la notification de la décision.

Avez-vous été bien informés par la presse spécialisée ?

Non… Au lendemain du match, ni L’Équipe ni le Parisien n’évoquent la suspension de Sessegnon au-delà du match automatique à Nancy.

Le surlendemain, L’Équipe se mélange les pinceaux :

Stéphane Sessegnon […] est récidiviste en la matière et la commission de discipline pourrait donc alourdir la sanction. Si elle lui inflige un minimum de deux matches, il sera suspendu contre l’OM. En tout cas, il pourra jouer contre Toulouse le 20 février.

De son côté, le 11 février, le Parisien prend bien en compte le fait qu’une sanction complémentaire doit être purgée sans discontinuité, mais se trompe sur le casier du Béninois :

Stéphane Sessegnon, expulsé à Vesoul, pourrait être suspendu lors des trois prochains matches de L1 à Nancy, face à Toulouse (20 février) et l’OM (28 février), puisqu’il était sous la menace d’un sursis.

Une semaine plus tard, le quotidien francilien n’a toujours pas réalisé son erreur :

Suspendu. Sessegnon (il a pris un rouge [contre Vesoul] alors qu’il était sous le coup d’un sursis).

Sessegnon a bien écopé d’un sursis cette saison, suite à son expulsion à Monaco en septembre, mais celui-ci a déjà été révoqué — il n’était de toute façon valable que dix matches.

Le 14 février, cinq jours après le match Vesoul-PSG, le Parisien n’avait pas non plus réalisé que le dossier concernait la Fédération, et non la LFP :

Sessegnon pour Toulouse, cette sanction devrait être confirmée jeudi par la commission de discipline de la Ligue.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG