PSGMAG.NET est définitivement fermé depuis 2013.


 

Synthèse des faits marquants

[Quarts CDF] Retour sur Auxerre 0-0 PSG (vidéos)

Les Parisiens sont qualifiés pour les demi-finales de la coupe de France

mercredi 24 mars 2010, par Gauthier B., Vivien B.

[Quarts CDF] Retour sur Auxerre 0-0 PSG (vidéos)

Au programme de ce « retour sur le match » : le match en bref, les performances du PSG en coupe de France, résultats et bilan du PSG dans cette compétition, les résultats des 16es de finale en retard et des 8es, tirage au sort des demi-finales, suspensions, infos diverses, statistiques historiques et sur la saison en cours, photos et news des tribunes, et encore quelques infos complémentaires…

Au terme du premier des « matches le plus important de la saison », le PSG a prolongé l’intérêt sportif de sa saison d’au moins 90 minutes. Le Stade de France est en vue…

Le match en bref

Nouveau match à huis clos pour le PSG, conséquence d’une décision des pouvoirs publics et non des instances du football, ce qui faisait des Auxerrois les victimes de ces mesures exceptionnelles. Pour ce quart de finale de coupe de France, Antoine Kombouaré avait bien entendu aligné son équipe type — après avoir fait souffler une partie de ses cadres à Nice —, et Fernandez en faisait de même malgré la position nettement plus avantageuse de son club en L1.

Dès l’avant-match, la pelouse avait été annoncée comme étant catastrophique, et le ballon du match comme bien trop dur. Ces deux difficultés seront confirmées par Benoît Pedretti à la mi-temps. Sans ambiance — hormis les cris des bovins qui formaient la corbeille présidentielle bourguignonne [1] —, et avec une équipe auxerroise qui ne pensait qu’à défendre, le match était très difficile à apprécier.

Le PSG a bien dominé le début de rencontre, mais c’est Auxerre qui s’est procuré la première, et la seule, occasion de la mi-temps sur un lob de Niculae tenté depuis le milieu du terrain. Les défenses sont bien en place et les milieux peu inspirés.

En seconde période, Paris continue à dominer légèrement et se crée cette fois-ci plusieurs situations : un raid de Hoarau qui termine par un tir largement au-dessus, une volée de Giuly du gauche qui passe à côté, un coup franc de Sessegnon dévié en corner par Riou et enfin une tête de Sakho qui rase le poteau. Tout ceci ne suffit pas empêcher les prolongations d’avoir lieu.

Durant la rencontre, Kombouaré a effectué deux changements : Chantôme à la place d’un Erding pas du tout dans son assiette, et, pendant les prolongations, Kezman en remplacement d’un Sessegnon au bord du carton rouge. C’est le Serbe qui finalement relance la rencontre en étant très présent dans la surface. Sur un centre de Giuly, il place une belle tête qui échoue sur le poteau, puis sur une ouverture du même Giuly, il jaillit bien, contrôle et frappe au-dessus. Hoarau se procure également une occasion en croisant trop un tir du gauche.

Mais la dernière frayeur est pour la défense parisienne : une frappe anodine est contrée de la main par Jallet — après qu’un Auxerrois a commis une faute sur Edel. Le commentateur d’Eurosport Christophe Jammot aura besoin de trois ralentis pour assurer que le penalty était évident — ce dont n’était pas persuadé le consultant Lionel Charbonnier. Pourtant, à la vue des images, la main semble tout sauf volontaire [2] — une condition sine qua non pour qu’une main soit synonyme de faute. Cela n’empêche pas la majorité des commentateurs, qui ne connaissent pas les lois du jeu, d’accuser Pascal Viléo d’une erreur d’arbitrage flagrante…

Tout ceci nous conduit donc aux tirs au but, avec une légère inquiétude côté parisien : Edel s’est pris un coup sur la cuisse juste avant la séance. Il tient tout de même sa place.

Les tireurs prennent l’ascendant puisque la première série de cinq tireurs voit toutes les tentatives transformées. Pour le PSG, ce sont Hoarau, Jallet, Chantôme, Kezman et Giuly qui réussi dans l’exercice. Dans le série de la mort subite, la première tentative est la bonne : Edel repousse d’abord la frappe de Quercia, puis c’est le capitaine Makelele qui vient offrir la qualification aux siens en expédiant en finesse et dans la lucarne une frappe du plat du pied droit.

Séance de tirs au but
TireurRésultatTireurRésultat
Hengbart Réussi (1-0) Hoarau Réussi (1-1)
Pedretti Réussi (2-1) Jallet Réussi (2-2)
Mignot Réussi (3-2) Chantôme Réussi (3-3)
Ndinga Réussi (4-3) Kezman Réussi (4-4)
Dudka Réussi (5-4) Giuly Réussi (5-5)
Quercia Raté (5-5) Makelele Réussi (5-6)

Paris réussit donc à se maintenir en course dans cette coupe de France après un match loin d’être transcendant, mais au cours duquel le PSG a eu le mérite de tenter par moment de faire la différence, contrairement à son homologue auxerrois.

Infos en vrac

- Huis clos. Après Nice-PSG — la LFP ayant sanctionné le club niçois pour les incidents du dernier match contre Monaco —, il s’agissait du deuxième match consécutif disputé à huis clos par les Parisiens. Cette fois, il s’agissait d’une décision du ministère de l’Intérieur afin d’éviter d’éventuels incidents. Enfin ce dimanche, contre Boulogne-sur-Mer, le huis clos fera suite à une sanction de la LFP envers le PSG suite au match contre Marseille de la saison dernière.

- Penalties. Le Parisien précise que, jeudi dernier, les Parisiens avaient conclu une longue séance d’entraînement par une série de tirs au but : « Tous les joueurs y étaient passés, avec un taux de réussite assez impressionnant. » Antoine Kombouaré rappelait par ailleurs que « cela fait bien un mois qu’on travaille les penalties à l’entraînement ».

Le point sur les suspensions

Jérémy Clément a reçu à Auxerre son troisième carton jaune en moins de dix matches. Il sera donc suspendu face à Bordeaux.

Également avertis mardi soir, Stéphane Sessegnon et Clément Chantôme rejoignent la liste des joueurs parisiens qui seront sous la menace d’une suspension lors de leur prochain carton jaune : Erding, Kezman, Makelele, Ngoyi.

Enfin Sammy Traoré (cinq matches), Christophe Jallet (cinq matches également) et Younousse Sankharé (deux) seront suspendus s’ils sont sanctionnés durant les prochaines rencontres.

Les performances du PSG en coupe de France

- Le PSG a confirmé ses excellents résultats au terme du temps règlementaire : depuis 1970, le PSG a joué les prolongations à 20 reprises, pour un bilan de 17 qualifications et seulement 3 éliminations à la fin des prolongations ou à l’issue de la séance de tirs au but (voir le détail).

- Depuis 2003, le PSG s’est qualifié pour les demi-finales de la coupe de France plus d’une année sur deux. En comptant la saison en cours, sur les huit dernières éditions, Paris fut au moins demi-finaliste à cinq reprises.

- Sur 12 demi-finales de coupe de France disputées depuis 1970, le PSG n’en a perdu que deux : en 1974/1975 et en 1985/1986. Paris reste même sur huit demi-finales victorieuses consécutives !

Résultats et bilan du PSG en coupe de France

Bilan du Paris SG en coupe de France au 23 mars 2010
TourPQJVNDBPBCD
5e tour 2 2 2 2 0 0 9 0 +9
6e tour 3 3 3 3 0 0 3 0 +3
7e tour 2 2 3 2 1 0 10 5 +5
32es de finale 40 35 41 33 3 5 104 25 +79
16es de finale 35 26 50 31 8 11 86 55 +31
8es de finale 26 18 35 22 5 8 60 36 +24
Quarts de finale 18 13 25 13 4 8 31 25 +6
Demi-finales 12 10 15 8 4 3 24 14 +10
Finale 10 7 10 6 1 3 15 10 +5
Total coupe de France 148 116 184 120 26 38 342 170 +172

En 18 participations aux quarts de finale depuis 1970, le PSG s’est qualifié à 13 reprises, soit 72 % de réussite.

Les résultats des 16es de finale en retard

Six matches des 8es de finale avaient été reportés en raison des mauvaises conditions météorologiques ayant perturbé les 32es :
- Lens (L1) 2-1 (a.p.) Brest (L2)
- Auxerre (L1) 4-0 Plabennec (National)
- Saint-Étienne (L1) 2-0 Vannes (L2)
- Bordeaux (L1) 0-2 Monaco (L1)

Sur ces quatre matches, aucune surprise n’est à signaler. Signalons simplement que Lens (L1) n’a acquis sa qualification contre Brest (L2) que durant les prolongations.

Les résultats des 8es de finale

Deux matches auront lieu ce mercredi :
- Monaco (L1) - Sochaux (L1) à 17h
- Lens (L1) - Saint-Étienne (L1) à 20h45

Tous les matches :
- Auxerre (L1) 0-0 (5 t.a.b. à 6) PSG (L1)
- Quevilly (CFA) 3-1 Boulogne-sur-Mer (L1)

Sur ces deux matches, une seule surprise est à signaler : les amateurs de Quevilly (CFA) ont éliminé Boulogne-sur-Mer (L1), après avoir déjà éliminé Angers (L2) et Rennes (L1) lors des tours précédents.

Mardi matin, avant le match, le président de Boulogne motivait ses joueurs ainsi : « Je n’ai pas envie que vous fassiez la une de L’Équipe ». Qu’il se rassure, le quotidien sportif fait finalement sa une sur « Quevilly en folie » et n’a pas un mot pour l’échec des professionnels nordistes.

Demi-finales de la coupe de France

Le tirage au sort des demi-finales de la coupe de France sera effectué ce dimanche 28 mars dans l’émission Stade 2.

Les demi-finales auront lieu mardi 13 et mercredi 14 avrilentre PSG-Bordeaux et ASSE-PSG.

Bilan : tous les clubs qualifiés division par division

Qualifiés pour les demi-finales :
- Ligue 1 : 1 club (PSG)
- CFA : 1 club (Quevilly)

Qualifiés pour les quarts (matches disputés mercredi) :
- Ligue 1 : 4 clubs (Lens, Monaco, Saint-Étienne, Sochaux)

Notes

[1] Christophe Jallet l’évoquera après le match : « Ce n’était pas totalement à huis clos parce qu’il y avait toute la ville d’Auxerre qui gueulait chaque fois qu’on touchait un Auxerrois. Je n’ai pas trop compris, ce n’était pas totalement un huis clos [il y avait une cinquantaine de personnes en tribunes présidentielle]. On les entendait bien. On a bien entendu ce qu’ils nous ont dit. »

[2] Après le match, Christophe Jallet expliquera : « Je ne l’ai pas fait exprès mais il y avait une belle main dans la surface. »

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG