Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Semaine spéciale OM - PSG

[10e j.] Marseille - PSG : les stats essentielles

Les principales statistiques sur les deux équipes en championnat

samedi 24 octobre 2009, par Vivien B.

[10e j.] Marseille - PSG : les stats essentielles

Les séries du Paris SG et de Marseille, leur évolution au classement durant toute la saison, les temps forts et les temps faibles de chaque équipe (buts marqués et encaissés, quart d’heure par quart d’heure), les stats des joueurs, l’incidence de l’ouverture du score sur le résultat final et les principaux classements des deux clubs (attaque, défense, moyenne anglaise, fair-play, etc.) : tout ceci est au programme de cet avant-match 100 % stats.

Les principales statistiques des deux équipes sont décortiquées avant l’affiche de la 10e journée du championnat de France, dimanche soir (21h) au stade Vélodrome [1].

Le PSG et l’OM en Ligue 1 cette saison

La saison du PSG

Après un match nul et trois victoires consécutives en août, le PSG reste sur cinq matches sans victoire en championnat : deux défaites (à Monaco et à Toulouse), trois matches nuls.

Entre temps, les Parisiens ont de même battu Boulogne-sur-Mer en coupe de la Ligue.

La saison de l’OM

Après cinq matches sans défaite en début de saison — trois victoires, deux nuls —, l’OM a perdu 4 matches sur 5 en septembre-octobre, encaissant 12 buts en 5 matches. Étonnamment, personne n’a évoqué la sempiternelle crise d’automne des Marseillais.

Les Olympiens se sont repris en s’imposant 0-3 à Nancy le week-end dernier puis 0-1 à Zurich ce mercredi en Ligue des champions.

Évolution au classement

Sur 9 journées, le PSG était mieux classé que Marseille à 2 reprises, lors des 3e et 4e journées. Le reste du temps, ce sont les Olympiens qui devancent les Parisiens.

- Hormis au soir de la première journée, le PSG a toujours figuré parmi les 9 premiers au classement.
- L’OM a toujours figuré entre la 3e et la 5e place au classement.

Temps forts et temps faibles

L’analyse des buts marqués / buts encaissés par les deux équipes indique que ce sont le premier et le dernier quarts d’heure qui s’avèrent les plus risqués pour le PSG :

- Marseille a marqué 31 % de ses réalisations (soit 5 buts) dans les 15 premières minutes, contre zéro pour Paris ! Jusqu’à maintenant, le PSG n’a encaissé qu’un seul but (soit 10 %) au cours de ce premier quart d’heure de jeu.

- Paris a inscrit 4 de ses 13 buts à domicile lors des 15 dernières minutes (soit 31 %), mais il a par ailleurs encaissé 50 % de ses buts durant le dernier quart d’heure. De son côté, l’OM a marqué un quart de ses buts après la 75e minute.

Les joueurs

- Seul Grégory Coupet n’a pas raté une seule seconde en championnat. Sylvain Armand et Jérémy Clément ont manqué respectivement 4 et 27 minutes… De son côté, Sakho n’a raté que 90 minutes : il était blessé à Monaco.

- Outre Coupet et Clément, trois joueurs ont débuté tous les matches : Cearà, Luyindula et Giuly.

- Christophe Jallet a pris part à 8 des 9 matches (2 titularisations), Clément Chantôme à 7 (0 titularisation). Ce sont les deux joueurs les plus souvent rentrés en cours de match.

- Au final, les onze joueurs parisiens ayant le plus joué en L1 cette saison sont les suivants : Coupet — Armand, Sakho, Traoré, Cearà — Sessegnon, Clément, Makélélé, Giuly — Luyindula, Hoarau. Le Réunionnais a été titularisé quatre fois, pour trois rentrées en jeu et deux absences.

- Ludovic Giuly est le meilleur buteur parisien (3 buts), devant Erding, Jallet et Luyindula (2 réalisations chacun). Stéphane Sessegnon est quant à lui le meilleur passeur (2).

- À l’OM, Niang (6 buts, 1 passe), Brandao (3 buts, 2 passes) et Cheyrou (1 but, 3 passes) sont les plus décisifs.

- Les trois anciens Parisiens et néo-Marseillais Gabriel Heinze (7 titularisations), Édouard Cissé (7 titularisations, 1 entrée en jeu) et Fabrice Abriel (6 titularisations, 1 entrée en jeu) se sont tous les trois imposés en ce début de saison.

Stats en vrac

Résultats, classements, attaques, défenses…

- L’OM a encaissé deux buts lors de chacun de ses trois derniers matches au Vélodrome (défaites 1-2 contre le Milan AC et Monaco, victoire 4-2 contre Montpellier).

- Alors que le PSG a inscrit trois buts durant trois matches consécutifs — ses seules victoires en L1 —, le club parisien n’a jamais inscrit plus d’un but depuis le 30 août.

- À chaque fois que les Parisiens ont marqué, ils ont évité la défaite (4 victoires, 4 nuls).

- À la moyenne anglaise, le PSG gagne une place (8e), mais compte déjà 4 points de retard sur le parcours théorique du champion — que Marseille respecte parfaitement. Bordeaux compte deux points d’avance.

- Marseille est seulement 11e à domicile, alors que Paris est 11e à l’extérieur.

- Avec 16 buts marqués en 9 journées, Marseille détient la troisième attaque derrière Montpellier et Valenciennes (17). Paris est 7e (13 buts).

- L’OM est la sixième défense avec 9 buts encaissés, soit un de moins que Paris (9e, 10 buts). Les premiers sont les Rennais, avec seulement 6 buts contre.

- Avec 15 points tous les deux, le PSG et l’OM sont troisièmes au classement du fair-play.

- Ce match sera la quatrième diffusion sur Canal+ pour chacun des deux clubs. Bordeaux n’aura quant à lui été diffusé qu’à deux reprises, et Lyon une seule.

Tirs cadrés, centres, corners…

- Avec 51 tirs cadrés pour un total de 115 tirs, le PSG est l’équipe qui cadre la plus grande proportion de frappes : 44 %. C’est aussi la formation qui a cadré le plus de tirs en valeur absolue (51, contre 27 pour Boulogne-sur-Mer ou Lens). Avec 37 % (50 sur 135), Marseille arrive en cinquième position. En bas de classement, Lorient, Valenciennes, Montpellier ou encore Lyon cadrent moins d’une frappe sur trois !

- À Marseille, les joueurs qui tirent le plus se nomment Mamadou Niang (23 frappes, 12 cadrées, 50 %), Brandao (22 frappes, 6 cadrées, 27 %) et Benoît Cheyrou (18 frappes, 5 cadrées, 27 %).

- À Paris, ce sont Ludovic Giuly (23 frappes, 10 cadrées, 43 %), Stéphane Sessegnon (21 frappes, 7 cadrées, 33 %) et Peguy Luyindula (16 frappes, 10 cadrées, 62 %). Avec respectivement 66 % et 70 % de tirs cadrés, Jérémy Clément (6 frappes) et Mevlut Erding (10 frappes) atteignent également des scores significatifs.

- À domicile, l’OM figure en queue de peloton (18e), avec seulement 29 % de tirs cadrés (19 sur 64 tentatives), loin derrière Paris (44 %, 2e) et Sochaux (45 %, 1er).

- À l’extérieur, le PSG est à nouveau l’équipe qui cadre le plus : 43 % de ses frappes, soit 24 sur 54. En valeur absolue, deux équipes ont cadré plus de tirs : Rennes (29) et Marseille (31). Avec 10 tirs cadrés et un ratio de 24 %, Lorient est bon dernier. Mention spéciale à Christophe Jallet : 2 frappes, 2 cadrées, 1 but (à Valenciennes).

- Au général, Marseille et Paris ont joué à peu près autant de ballons : 4 920 pour les Franciliens, 4 859 pour les Olympiens. Les deux équipes se situent ainsi dans le ventre mou de ce classement improbable, entre Boulogne-sur-Mer (4 160) et Lyon (5 763). Par ailleurs, le détail indique que Paris a touché 2 723 ballons à l’extérieur (3e position), et Marseille seulement 2 148 à domicile (15e).

- Cinq joueurs parisiens se classent parmi les 25 joueurs de L1 ayant touché le plus de ballons : Clément (9e, 584), Cearà (13e, 543), Sessegnon (16e, 521), Makelele (19e, 506) et Armand (25e, 484). À l’OM, seul Benoît Cheyrou (8e, 590) figure dans ce top 25.

- On retrouve ces tendances avec la possession du ballon : le PSG pointe à la 11e place avec 49 %, quand Marseille est 4e avec 54 %. Les résultats sont sensiblement identiques à l’extérieur (49 % pour le PSG, 7e) et à domicile (55 % pour l’OM, 4e).

- Avec 203 centres (10e) et 42 corners (12e), Paris est clairement à la traîne par rapport à Marseille, qui en compte respectivement 263 (2e) et 49 (5e). Mais les débats s’équilibrent en comparant l’OM à domicile au PSG à l’extérieur : 116 corners (10e) contre 99 (10e) ; 22 centres (16e) contre 18 (10e).

- Stéphane Sessegnon a déjà adressé 59 centres depuis le début de saison, ce qui fait de lui le neuvième joueur du championnat le plus assidu dans cet exercice. À Marseille, Cheyrou (58) et Taiwo (35) sortent du lot.

- Le Béninois a déjà tiré 28 corners depuis le début de saison (6e). Reste à travailler leur dangerosité…

Interview exclusive de Jérôme Latta sur PSGMAG.NET :

- Première partie : les Cahiers passés au crible — le journal, le site et le forum —, et leur sentiment sur la presse sportive en général.
- Deuxième partie : la critique des médias, les journalistes.
- Troisième partie : la médiatisation du PSG et de ses idées reçues.
- Quatrième partie : le Ballon de Plomb de Bernard Mendy (dimanche).

Notes

[1] Toutes les statistiques ont été établies avant le début de la 10e journée de L1. Principale source : LFP.fr.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG