Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Au PSG vendredi 3 juin 2011

L’actu PSG du jour : transferts, Sakho, formation, U19

vendredi 3 juin 2011, par Vivien B.

Chaque jour, nous faisons le point sur toutes les informations concernant le PSG.

Ce qu’il faut savoir

Tout ce dont vous devez prendre connaissance pour être informé de l’actualité du PSG.

Les infos transferts du jour

- Qui veut plumer le PSG ? « Depuis mardi et l’officialisation de l’arrivée des Qataris, le PSG suscite un engouement sans précédent, estime le Parisien. Personne ne sait de quelle enveloppe le club disposera pour recruter. Mais le profil du repreneur laisse croire, à tort ou à raison, que la somme sera importante. […] Du coup, ces trois derniers jours, le PSG est devenu le club à contacter à tout prix. Alain Roche, responsable de la cellule de recrutement, est submergé de coups de téléphone, des agents cherchant désespérément à le joindre pour vanter les mérites de leurs poulains. L’Argentin de Benfica, Javier Saviola, aurait ainsi été proposé, tandis que l’international uruguayen Diego Forlan devrait l’être dans les prochains jours. […] Si Paris devrait enfin avoir les moyens de ses ambitions, son nouveau statut de “club riche” pourrait aussi faire grimper le prix des joueurs qu’il convoite. “Ces dernières années, faute de moyens, on savait tous que cela ne servait à rien de proposer au PSG des transferts à plus de 10 M€. Les dirigeants parisiens pouvaient aussi passer des semaines à négocier pour obtenir 500 000 € de moins, raconte un agent. Désormais, c’est l’effet inverse qui va se produire.” “Les dirigeants parisiens ne sont pas dupes. Ils sont conscients de ce risque, précise Franck Belhassen, agent de Zoumana Camara et de Siaka Tiéné. Et je ne les vois pas rentrer dans cette surenchère. Ils vont rester très vigilants lors des négociations, comme ils l’ont toujours fait. Ce n’est pas parce que le PSG roule en Ferrari qu’il compte payer plus cher le péage.” Au club, on assure ne pas tenir compte de cette effervescence. Les dirigeants parisiens restent concentrés sur leurs priorités (Gameiro, Payet, Diarra et Bisevac) et n’entendent pas céder à la folie des grandeurs. Pour l’instant du moins. »

Le reste de l’actu du jour

- Sakho, 3e plus jeune DC titulaire en Bleus ? S’il débute bien le match Biélorussie-France ce vendredi soir, Mamadou Sakho (21 ans et 3 mois) deviendrait le troisième défenseur central le plus jeune de l’histoire de l’équipe de France lors de sa première titularisation, après Battiston (19 ans et 11 mois) et Bossis (20 ans et 9 mois) — selon les statistiques de L’Équipe. « Tout le monde est unanime pour dire qu’il fait une très bonne saison, estime Laurent Blanc. Maintenant, il devra confirmer, mais il a le potentiel. » Dans le quotidien sportif, Antoine Kombouaré ne tarit pas d’éloges au sujet de son futur capitaine : « [Sakho a beaucoup progressé cette saison] Sur le plan de la concentration. Désormais, il est capable d’être très solide pendant 90 minutes, ce qui n’était pas le cas avant. Ensuite, il a une énorme confiance en lui. Il sort très, très souvent vainqueur de ses duels. Mamadou est intimidant sur un terrain. C’est ce que j’aime chez un défenseur. Je vois bien que les mecs, en face, ont les chocottes face à lui. […] Il a gagné en maturité. Maintenant, il faut qu’il maintienne ce niveau de performances sur plusieurs années. […] Pour moi, Mamadou n’est pas inférieur à Rami ou à Mexès, dit le premier. Même s’il doit encore “affiner” son corps, il fait partie des deux meilleurs défenseurs centraux français. […] En fait, il me fait penser à Marcel Desailly au même âge. À part lui, je n’avais jamais vu un joueur qui dégageait autant de puissance et de rage. »

- Le PSG recrute sur ses terres. L’édition départementale du Parisien se penche sur les brillants résultats du centre de formation du PSG ces dernières saisons : « Sous l’impulsion de Pierre Reynaud, ancien défenseur latéral du club désormais chargé de l’animation de la cellule recrutement, le PSG optimise le vivier francilien. “Depuis cinq ans, on ne cible plus que des joueurs issus de l’Île-de-France, car le potentiel y est particulièrement important”, dévoile Bertrand Reuzeau, directeur de la préformation et de la formation. Résultat, le PSG est devenu incontournable aux yeux des jeunes talents de la région. L’éclosion chez les pros de joueurs tels que Chantôme, Sakho et, plus récemment, de Kebano et Bahebeck, renforce l’image d’un club qui offre sa chance aux jeunes Franciliens. » Le quotidien régionale indique par ailleurs que « sur la cinquantaine d’éléments du centre, près de la moitié ont été appelés en sélection française ou étrangère ».

- U19 : Lorient-PSG. Le PSG affronte Lorient ce vendredi à 18 heures en demi-finale du championnat national des moins de 19 ans. Sur PSG.FR, David Bechkoura, l’entraîneur des U19 du PSG, a évoqué la demi-finale et, plus globalement, le travail de la formation parisienne : « Je sens les joueurs concernés et concentrés depuis le début de la semaine. La pression va monter crescendo. Les visages des garçons vont se fermer au fur et à mesure que le match approche. […] Ce sera des matches couperet, avec beaucoup d’enjeu. Nous bénéficions de l’expérience par rapport à notre victoire l’année dernière, mais ce n’est pas une garantie. […] C’est un travail de longue haleine. La détection, le recrutement, la pré-formation, la formation… pour arriver jusqu’aux pros puisque nous voulons vraiment que nos garçons arrivent au plus haut niveau. C’est le travail de toute une équipe. Tout le monde œuvre pour que ces jeunes atteignent ce niveau. […] Voir Mamadou [Sakho] et Clément [Chantôme] au plus haut niveau est un moteur pour nos jeunes. En plus, ils réalisent de belles prestations, Mamadou est en équipe de France… C’est quelque chose de très bien pour nous puisque les jeunes les côtoient au quotidien, s’en inspirent, leur posent des questions. Mamadou et Clément sont toujours très proches de la formation. C’est génial pour les jeunes. »

- Éric Leroy confirme son départ. Après que l’Estac a annoncé le départ au PSG de l’entraîneur des gardiens du centre de formation, Alfred Dossou-Yovo, l’actuel détenteur du poste, Éric Leroy, a confirmé son départ dans L’Union : « Cela faisait quand même cinq ans que j’étais entraîneur-adjoint en CFA au PSG. J’ai eu une autre expérience enrichissante en Ligue 2 à Nancy comme assistant de Francis Smerecki. Cette période n’est évidemment pas facile à vivre, mais je suis prêt à étudier toutes les propositions. »

Compléments d’informations

Notre revue de presse de l’actualité du PSG au sens large.

- Qatar : Lama ambitieux mais prudent. « Il faut espérer que l’actionnaire mette des moyens supplémentaires pour pouvoir jouer le titre l’année prochaine, a estimé Bernard Lama dans le Parisien. Il faut prendre deux, trois joueurs de très haut niveau international. À Paris, il faut une belle équipe. Mais l’argent ne fait pas tout non plus. L’argent mal utilisé peut détruire un club. Donc il ne faut pas s’enflammer. A mon avis, les nouveaux actionnaires vont prendre le temps d’observer. Et dans les deux ou trois ans, ils mettront les gros moyens. »

- Marco Simone et l’hygiène de vie. Dans une interview accordée à France-Soir, Marco Simone a évoqué les différences qu’il dit avoir constatées entre le Milan AC et le PSG à la fin des années 1990 : « On dit du vestiaire du Milan qu’il est sacré ? Je confirme. Il faut souvent du temps pour être accepté. Pas toujours, mais souvent. Tu n’es pas jugé sur ta valeur technique — au Milan, tout le monde est censé être bon — mais sur ta capacité à te fondre dans le groupe en respectant les règles. Le respect des horaires, déjà. Arriver en retard à l’entraînement était impensable ! […] L’idéal, c’était même d’arriver une heure en avance… Chaque manquement dans la vie commune t’éloignait du groupe. Ce règlement structuré m’a apporté le cadre nécessaire pour devenir un bon joueur sur le terrain et un bon homme en dehors. […] J’ai été surpris, en arrivant à Paris, du manque d’exigence et du professionnalisme du club. Il n’y avait pas ce respect des horaires, cette hygiène de vie. C’était beaucoup plus flexible. Certains arrivaient en retard, téléphonaient dans les vestiaires… Au Milan, j’étais habitué à venir m’échauffer avant les matches, à travailler la tactique sans que personne ne vous le demande. Ce n’était pas le cas au PSG. Cela n’a pas été facile pour moi. J’ai dû m’adapter. Cela m’a déstabilisé. En plus, les cadres comme Guérin, Roche ou Le Guen étaient partis. L’équipe ne marchait pas trop bien, sauf en coupes. »

- Lecornu quitterait le Red Star. « Moins de deux ans après avoir fait son retour dans un club dont il fut joueur (1976-1978 puis 1984/1985), entraîneur (13 matches de L2 en 1989/1990) et responsable de la formation (1992-2000), Patrice Lecornu (53 ans) nous a annoncé, samedi soir, qu’il ne serait plus le directeur technique du Red Star pour “raisons personnelles”, indique l’édition départementale du Parisien. Courroie de transmission entre l’équipe fanion (staff et joueurs) et la direction du club, mais aussi responsable de la politique sportive chez les jeunes, l’ex-ailier international (3 sélections entre 1979 et 1981) avait informé le président Haddad de sa décision il y a déjà plus d’un mois. Selon nos informations, l’ex-directeur du centre de formation du PSG (2000-2005) pourrait se voir proposer un autre rôle au sein du club audonien. Mais celui-ci devrait décliner l’offre, ayant déjà tourné la page Red Star. »

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

11 votes
Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG