PSGMAG.NET est définitivement fermé depuis 2013.


 

PSG 3-1 Valenciennes : les faits marquants

[J33] Retour sur PSG 3-1 Valenciennes (vidéos)

dimanche 1er mai 2011, par Gauthier B.

Au programme de ce « retour sur le match » : Edel face à son public, les performances des autres joueurs, infos diverses, statistiques, vidéos, dans la presse, les réactions.

Les enseignements du match

Edel, face à son public

Grégory Coupet insuffisamment remis de sa blessure contractée à Brest la semaine dernière, Apoula Edel retrouvait une place de titulaire dans les cages parisiennes pour la première fois depuis la mi-mars. Le numéro deux du PSG ne pouvait pas compter sur le soutien de son public qui, ayant sûrement en tête sa mauvaise entrée en jeu à Brest ainsi que les avis expéditifs de tout ce que le monde du football compte d’experts, n’a pas manqué de le siffler copieusement. Que l’on apprécie ou pas un footballeur, que l’on soit favorables ou non aux sifflets adressés à sa propre équipe, la question se pose de l’utilité d’une telle action avant même une rencontre importante pour le club. Si les « siffleurs » voulaient qu’Edel fasse un mauvais match, ils n’auraient pas pu mieux s’y prendre.

Fort heureusement, si le gardien camerounais avait dû couler, il l’aurait fait il y a longtemps. La semaine dernière, il disait aux journalistes qu’ils pouvaient continuer à le « fracasser », lui saurait ne pas y prêter attention. Et malgré tous les défauts que l’on peut lui trouver, Edel a effectivement cette qualité de sembler imperméable à toute pression extérieure. Après sa grosse bévue à Lyon, il avait réalisé un très bon match au Parc contre Séville, prenant même le temps de chambrer l’adversaire — dans le jeu — qui avait déposé une plainte quant à son identité. Ici, contre Valenciennes, il a su faire un match sérieux, même s’il n’a pas été soumis à une grande adversité.

Pour une de ses premières interventions, il a détourné un ballon sur un tir lointain à ras de terre — qui ne semblait toutefois pas cadré. Il a ensuite coupé la trajectoire d’un centre fort de Bong, mais ne peut en revanche rien sur le but, face à un Pujol qui avait tout le but face à lui. Pour le reste, toutes ses prises de balles ont été propres et ses relances à la main toujours précises et utiles pour amorcer les contres. Rien d’exceptionnel, mais suffisant en tout cas pour que les sifflets s’estompent au fil de la rencontre.

Les performances des autres joueurs

En défense centrale, Sylvain Armand a fait un match discret, mais l’adversité du seul Pujol ne se prêtait pas aux exploits défensifs. Il a juste le tort de laisser un boulevard derrière lui sur l’occasion de Kadir en première période. À ses côtés, Sakho a su se mettre en avant, mais offensivement ; il amène le second but, place une tête qui rase le montant et marque le troisième but en fin de rencontre. À gauche, Tiéné a comme toujours proposé des solutions dans son couloir, a commis quelques fautes, et se montre de façon générale moins tranchant qu’à l’hiver. Sur le côté droit, Cearà a surtout aidé par ses longues touches qui deviennent de plus en plus impressionnantes, mais se fait éliminer très facilement sur le but encaissé.

Au milieu du terrain, Makelele et Chantôme ont fait leur bon match habituel, en dominant les débats dans l’entre-jeu durant l’essentiel de la rencontre. À droite, Giuly a été nettement plus en difficulté, même si c’est lui qui provoque la première occasion du match sur une volée. À gauche, Nenê a lui réalisé un match parfait : un but marqué et impliqué sur les deux autres. Il a de plus multiplié les centres — 13 à son actif —, le tout avec un déchet très minime — seulement un ballon sur cinq perdu, ce qui est peu pour un joueur offensif. Et comme souvent quand il se sent bien, Nenê a effectué quelques gestes techniques qui ravissent les spectateurs — notamment une passe à l’aveugle plus spectaculaire qu’utile.

Devant, Bodmer a marqué son troisième but consécutif en trois rencontres ; avec son coéquipier Hoarau, ils se sont montrés utiles par leur présence aérienne et leurs remises. Du côté des remplaçants, Clément est entré pour tenir le ballon au milieu de terrain, ce qu’il a su faire durant vingt minutes. Bahebeck a lui joué à droite, puis à gauche, et n’a malheureusement pas réussi grand-chose — rien d’embêtant à son âge. Il a tout de même le mérite d’être dans le coup sur le troisième but.

Les vidéos de tous les buts du match

Cliquez ici pour voir tous les buts du match

Autres infos autour du match

Stats en vrac : l’équipe

- Paris met fin à des années de disette. Le Parisien a cru bon de préciser samedi que le PSG restait sur près de 20 années sans victoire au Parc des Princes en championnat. Les hommes de Kombouaré ont donc mis fin à cette incroyable série qui était composée de… quatre rencontres, Valenciennes ayant passé l’essentiel de cette période dans les divisions inférieures.

Stats en vrac : les joueurs

- Bodmer sur sa lancée. Buteur il y a dix jours à Angers, puis la semaine dernière à Brest, Bodmer a récidivé samedi soir contre Valenciennes, en marquant son huitième but de la saison toutes compétitions confondues.

- Nenê retrouve le chemin des filets. D’après Opta, Nenê n’avait plus marqué en Ligue 1 depuis 1 204 minutes, soit plus de 20 heures. Ce but est en effet le premier en championnat depuis PSG-Monaco de décembre dernier — Nenê avait depuis marqué à deux reprises en coupe de France.

- Sakho, déjà cinq. Mamadou Sakho a marqué le cinquième but de sa carrière professionnelle. Il s’agit du quatrième cette saison, et le second du droit, pourtant son mauvais pied.

Infos en vrac

- Lama au coup d’envoi. L’ancien gardien international du PSG Bernard Lama a donné le coup d’envoi fictif de la rencontre, afin de faire la promotion de son jubilé qui se tiendra le 11 juin au Parc des Princes.

Réactions

- Antoine Kombouaré : « C’est un gros soulagement. C’était un match compliqué contre un adversaire difficile à manœuvrer. La preuve, c’est qu’on n’a pas toujours eu la maîtrise et qu’on a parfois été bousculés. Le but encaissé avant la mi-temps nous met dans le dur, dans le doute avant ce troisième but qui nous libère en fin de match. VA a eu beaucoup de situations et je n’étais pas du tout satisfait. À 2-0, on a montré des signes de relâchement. On doit être plus rigoureux, plus disciplinés et agressifs. On a de très bons frappeurs et des joueurs athlétiques, de la taille. Il faut en profiter. Les touches longues de Cearà sont aussi une arme. On peut marquer dans le jeu et sur coup de pied arrêté. C’est une force qu’il faut garder jusqu’à la fin. Voir Nenê efficace c’est bien, mais c’est aussi le retour en forme de Bodmer, Hoarau ou Giuly. Ils ont tous traversé une période difficile. C’était notre 60e match et quand il y a de la pression comme ce soir, je peux comprendre qu’il y ait des creux. On demande beaucoup aux joueurs. C’est au mental qu’on va chercher cette victoire. L’idée, en jouant avant Lyon, était de lui mettre la pression. » (source : AFP)

- Philippe Montanier : « On a perdu 3-0 le match des coups de pied arrêtés. Mais quand on est mené rapidement 2-0, ça ne facilite pas la tâche. Malgré tout, les joueurs n’ont pas lâché. Il n’y a pas de honte non plus à perdre à Paris. Ils ont des joueurs de classe internationale et aussi la réussite qu’ont ceux qui savent la provoquer. Nous, on n’a pas ça. Je crois que nous sommes la 19e équipe sur coups de pied arrêtés et on l’a montré ce soir. Notre mérite, c’est d’avoir réduit le score et d’avoir fait peser sur Paris la menace d’une égalisation. C’est difficile de dire quel match cela aurait été avec Bisevac. […] Cette saison, on n’a pas été loin à trois reprises contre Paris mais à chaque fois on les a pris au mauvais moment, quand ils retrouvaient des couleurs. » (source : AFP)

Suspensions

Averti samedi soir, Clément Chantôme sera suspendu s’il écope d’un nouveau carton jaune d’ici la 38e journée de L1 — Claude Makelele et Mevlüt Erding sont quant à eux en sursis jusqu’à la 35e journée de L1, Nenê jusqu’à la finale de la coupe de France et Siaka Tiéné jusqu’à la 36e journée.

Également averti, Guillaume Hoarau n’est pas sous la menace d’une suspension.

Retrouvailles

Siaka Tiéné (2008-2010) et Antoine Kombouaré (entraîneur, 2005-2009) retrouvaient leur ancien club. Du côté de Valenciennes, l’entraîneur des gardiens Christian Mas a travaillé au PSG de 1989 à 2009.

Par ailleurs, Mathieu Dossevi est le fils de Pierre-Antoine Dossevi et le neveu d’Othniel Dossevi, tous deux passés par le PSG dans les années 1970.

Côté tribunes…

- Affluence. 29 158 spectateurs étaient présents au Parc des Princes, d’après les chiffres communiqués par la LFP.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

10 votes
Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG