Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

[Débat] Y a-t-il un problème Nenê au PSG ?

[Débat] Nenê est-il trop individualiste ?

mercredi 16 mars 2011, par Gauthier B.

[Débat] Nenê est-il trop individualiste ?

Cause ou conséquence du mauvais match nul du Paris Saint-Germain contre Montpellier ce dimanche, le cas Nenê s’est visiblement posé au sein du groupe parisien. Même s’il faut toujours prendre des pincettes avec les divers récits supposés retranscrire avec exactitude les incidents, prises de becs et propos ayant eu lieu dans l’intimité d’un vestiaire, les interventions de Hoarau au micro de Canal+ à la mi-temps et de Nenê dans les couloirs du Parc à la fin du match laissent peu de place au doute : la façon d’être sur le terrain du joueur brésilien ne satisfait visiblement pas tout le monde. Il lui serait notamment reproché de s’empêtrer dans des mauvais choix, en privilégiant un peu trop souvent l’action personnelle à la solution collective. Mais est-ce réellement fondé ?

Il ne faut pas faire semblant de découvrir aujourd’hui qui est Nenê. Depuis le début de saison, il joue de la même façon, mais avec plus ou moins de réussite. Que le joueur tente plus de dribbles que nécessaire, qu’il tente régulièrement un tir impossible alors qu’une passe s’imposait, cela fait partie intégrante de son jeu. C’est ce culot, et c’est cet individualisme un peu poussé qui lui ont permis de réaliser un superbe début de saison. Et de faire gagner bon nombre de points à Paris. Durant la première moitié de saison déjà, il était clair que le jour où il ferait moins d’exploits, il pourrait agacer ses partenaires. Tout est ensuite une question de proportion. Des joueurs talentueux comme Ginola ou Djorkaëff pouvaient également agacer leurs coéquipiers ; si cela ne va pas au-delà d’un haussement de ton ponctuel, il n’y a rien de dramatique. Robert Duverne expliquait encore ce lundi que ce type d’incidents était monnaie courante dans le monde du football, même au sein de groupes qui empilent les titres. Mais qui pouvait croire que tout était toujours rose ?

Revenons-en à Nenê. Le Brésilien a effectivement commis des mauvais choix contre Montpellier. En première mi-temps, il y a effectivement une action lors de laquelle il s’échappe côté gauche et tente un tir impossible depuis l’angle de la surface, alors que Hoarau ou Erding étaient placés dans la surface. Un peu plus tard, c’est un coup franc complètement excentré qu’il tire directement, et très maladroitement. En ce sens, la déclaration de Hoarau au micro de Canal+ n’est pas complètement insensée — et sa remarque pouvait également tenir pour les tentatives de raid solitaire d’Erding. Nenê n’étant actuellement pas en réussite dans ses tentatives de frappe, qu’il privilégie la solution collective quand celle-ci est évidente tombe sous le sens. Le vrai problème est finalement que Hoarau ait justement fait cette remarque publiquement, au lieu de n’adresser ses reproches qu’à Nenê, mettant ainsi l’accent sur une querelle de groupe comme il y en a des dizaines dans une saison. Il ne faut pas oublier que le mois d’août avait été le théâtre du même genre de malaises concernant Erding ; le groupe parisien y avait largement survécu, et peut largement y survivre encore une fois.

Ce qui reste paradoxal dans toute cette histoire, c’est qu’elle arrive alors que les statistiques de Nenê n’ont jamais plaidé autant en faveur de son sens collectif. Depuis début janvier, Nenê n’a marqué qu’un seul but, mais il collectionne les passes décisives. Il en a réalisé 8 depuis la reprise, toutes compétitions confondues — et il est impliqué sur 14 réalisations parisiennes. Sur les quatre derniers matches, il a été passeur décisif 3 fois, quand 2 de ses centres ont amené un tir sur le poteau. On a vu des joueurs individualistes donner moins de bons ballons à leurs partenaires… Un autre sujet concerne son implication dans le groupe : ce mardi, L’Équipe a raconté une anecdote au sujet de Nenê, qui se serait enfermé dans une pièce après la victoire à Avignon — le quotidien ne prend pas la peine d’expliquer pourquoi. Peut-être qu’un jour, il y a deux mois, Nenê était effectivement contrarié. Mais il y a deux semaines, quand un tout jeune joueur parisien, Jean-Christophe Bahebeck, qualifiait Paris contre Le Mans, la joie de Nenê pour son collègue novice était bel et bien visible. L’idée d’un malaise qui trainerait ainsi depuis un bon bout de temps ne semble donc pas réellement tenir la route.

Pour ceux qui ne sont pas au sein du groupe professionnel, il sera impossible de savoir précisément ce qui a été reproché à Nenê. Peut-être est-ce un joueur qui, sur certaines actions, va légitimement agacer ses partenaires. Mais il n’est pas mono-tâche, et n’est pas de ces Brésiliens qui vont coûter un résultat à leur équipe en passant 90 minutes à s’empaler sur les défenses adverses. Ses performances ont beau ne pas être aussi resplendissantes qu’à l’automne dernier, sa fiche statistique continue à gonfler, et il va certainement présenter l’un des meilleurs bilans de ces dernières années pour un joueur du PSG sur une saison. Pour le reste, les querelles internes devront être réglées par le staff et les leaders de l’effectif.


Le recrutement de David Beckham, ce serait...

JPEG - 106.2 ko
Nene (photo Éric Baledent)

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

9 votes
Votez

3 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    commentateur anonyme
    16 mars 2011 09:51

    Enfin un article intelligent dénué de polémique et d’envie d’enfoncer le PSG.
    Je vous félicite

  • #2

    Votez
    Captain Rai
    16 mars 2011 11:27

    bon article,

    je trouve qu’une fois de plus dans le plus grand club du monde (je vous jure que je suis à jeun), dès qu’il y a un problème on met tout sur le dos du joueur le plus créatif.

    Déja le cas avec ronnie, cela permet à certains de se cacher et de ne pas reconnaître qu’il n’aurait pas leur place en division régionale indienne (très connu pour le niveau de son championnat).

    il n’est pas parfait, mais qui l’est à part Mamadou (malgré des petites déconcentration).

    j’ai pas entendu le louveteau faire son méa-culpa après Benfica malgré trois vendenge que même Traorique aurait pu mettre.

    il faudrait engager un psy pour éviter de s’effondrer dès que le match deviens tendu.

    Allez, seul une victoire dimanche poura nous permettre de croire encore un peu disputer la coupe au grande oreilles.

  • #3

    Votez
    Julien Siriex
    16 mars 2011 12:22

    Je n’ai d’ailleurs pas compris pourquoi Hoarau et Erding s’étaient excités à ce point après le fameux tir de Nenê en première mi-temps. Si mes souvenirs sont bons, ils n’étaient pas spécialement bien placés, entourés de Montpelliérains et de Jourdren prêt à jaillir. Bref, si le tir est mauvais, cela ne rend pas ce choix si individualiste… Surtout qu’à peine un quart d’heure avant, Nenê avait adressé une merveille de passe décisive à Hoarau. C’est ce qui me fait penser que le mal est plus profond qu’on ne veut bien le croire… Malgré cet excellent article…

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG