Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

PSG 0-0 Lens : à qui la faute ?

[Billet] PSG 0-0 Lens : le coupable idéal

mardi 15 février 2011, par Arno P-E

[Billet] PSG 0-0 Lens : le coupable idéal

Après la contre-performance du PSG contre les Lensois, difficile de garder le moral au beau fixe. Entre le retour de Giuly et les occasions franches que le club ne cesse de se procurer, les optimistes trouveront certainement des motifs d’espoir. Mais pour en arriver à un tel résultat, quelle dépense d’énergie ! Non, mieux vaut se dénicher un bon vieux bouc émissaire et tout lui coller sur le dos. C’est plus facile et en plus, ça soulagera…

De toutes manières, après un match nul face à Lens, comment voulez-vous trouver le moindre motif de satisfaction ? Cette frustration, il faut en trouver un responsable. Essayons de voir ça avec méthode.

Les journalistes

Défouloir idéal en cas de petit coup de mou, les journalistes sportifs. Après le match nul du PSG, la lecture des quotidiens a livré son lot d’énormités bonnes à reprendre de volée. Comme toujours. On ne sait où la presse a été pêcher la lubie de s’acharner contre Edel, mais plus qu’un effet de mode, dans certaines salles de rédaction cela virerait presque à la profession de foi. Le jugement de Laurent Perrin dans le Parisien à l’encontre du goal parisien est immense :

Il n’a pas eu grand-chose à faire (aucun tir cadré de Lens) et l’a mal fait.

Alors quoi ? Le gardien du PSG n’a rien eu à faire parce que nos adversaires n’ont pas cadré la moindre frappe ? Tant pis pour lui, cela prouve qu’il n’est pas décisif. Trouver à critiquer le seul secteur du jeu du PSG qui ait vaguement progressé sur ce match, c’est quand même très fort. Pour une fois qu’on ne prend pas de but, comment justifier ce dénigrement ? Heureusement, Christophe Bérard est là pour expliquer que même si ça va bien, eh bien en fait non :

La seule satisfaction de la soirée est à chercher au rayon des statistiques. Le PSG a fini la rencontre sans encaisser le moindre but. Cela ne lui était pas arrivé lors de ses… dix-huit derniers matches. En même temps, se glorifier de ne pas avoir pris de but face une équipe venue surtout pour défendre serait malvenu.

Alors que l’on tape depuis des semaines sur le gardien et donc le secteur défensif parisien, là, pour une fois que les filets restent préservés, le journaliste du Parisien nous explique avec le dernier sérieux que non, finalement c’était pour du beurre. Parce qu’en fait Lens jouait le contre. Comme si les trois quarts des équipes venues au Parc ces derniers temps avaient fait autre chose ! Ces fameuses équipes qui offraient de belles occasions de critiquer Edel quand elles scoraient sur une de leurs rares contre-attaques. Mais là pas de chance, Bérard est formel, pouce, ça ne compte pas. Aucun mérite pour Paris.

Peut-être Maoulida avait-il oublié sa bandelette « j’aime le pâté » à la maison, et demandé à son coach Bölöni l’autorisation de ne surtout pas inscrire de but ? Bérard possède sans doute des informations cruciales à ce sujet avant de dégager de telles certitudes.

Mais le journaliste est une cible trop facile. Il serait plus savoureux de trouver notre coupable ailleurs. Et pourquoi pas sur le terrain ?

Les attaquants parisiens

Après tout, si le PSG ne marque pas, c’est bien parce que ses attaquants, pourtant payés pour cela, se montrent incapables de pousser le ballon dans les cages adverses. À croire qu’ils le font exprès ! C’est pourtant pas compliqué : regardez, moi avec mon club du dimanche, je l’aurais mise la tête de Hoarau. C’est limite une faute professionnelle. Quant à Erding, ses loupés face à Runje, n’en parlons même pas. Je suis bien d’accord avec les analyses de la presse : les vrais fautifs sont à aller chercher en attaque !

Sauf que voilà, ces mêmes journalistes de RMC et de Canal+ expliquaient après France-Brésil que Benzema avait formidablement bien joué mercredi. Là en revanche, Erding et Hoarau sont d’innommables quiches. Benzema a vendangé une flopée d’occasions face à un adversaire en infériorité numérique, pourtant les spécialistes expliquaient que la vraie preuve de son talent, c’est qu’il se les est créées, ces actions. C’était là qu’ils voyaient le vrai buteur. L’illustration d’un état d’esprit, d’une reconquête de ses repères, etc. Alors que Hoarau qui touche le poteau, et Erding en pleine reconquête de ses repères en se procurant des situations dangereuses, par contre, là, comment dire… eh bien c’est tout naze. Dommage !

Un peu comme si pour les consultants, si tu gagnes le dernier match, un attaquant qui a besoin de dix face-à-face pour marquer, ça passe, alors que si tu ne le gagnes pas, de toutes manières c’est la crise chez les buteurs. Forcément, leur équipe n’a pas gagné donc c’est qu’il fallait qu’ils scorent davantage ! CQFD.

Belle perspicacité, quand on y pense. Heureusement que ces professionnels d’expérience sont là pour nous offrir leurs analyses. On n’y aurait pas songé sans eux…

Mais cela ne nous aide pas à trouver le véritable coupable de cette déconvenue. Erding, Hoarau et Nenê n’ont pas réussi à marquer contre Lens. Les attaquants titulaires lillois eux sont bien plus forts que ceux du PSG. Il y a deux semaines, ils n’ont pas réussi non plus à faire sauter le verrou ch’ti. Il a fallu attendre une action heureuse d’un remplaçant pour que Lille gagne. Dans la douleur et sur une frappe que l’on qualifiera de « pleine de réussite », pour rester polis et ne pas mettre en cause la fidélité conjugale d’une épouse de joueur sans doute par ailleurs charmante.

Sur un match face à Lens, les titulaires du PSG sont tout aussi en crise que leurs homologues du Losc. Et la poursuite de ce bouc émissaire continue.

Le reste du monde

Reste la thèse du complot. Dans ce cas-là, l’arbitre attire le regard : désigné par on ne sait quelle obscure commission, son comportement ne peut qu’être suspect. Surtout quand il fait un aussi consciencieux étalage de sa nullité durant toute la partie. Pour être aussi ridicule, il faut quand même l’avoir fait exprès, non ?

Non ?

Sans cela, comment réussir à éviter de sortir le moindre carton rouge avec un acte d’anti-jeu lensois par action ? Cela relève de l’exploit ! Une prestation digne des plus grands qui laisse présager d’une belle carrière pour ce monsieur Rainville. Cet homme de dialogue qui aura passé plus de temps à sermonner Bölöni, les défenseurs lensois, les remplaçants, le gardien ou les attaquants de cette même équipe qu’à laisser jouer le PSG… Avec seulement deux cartons jaunes à la clef ? Respect.

Gageons que ces remontrances, que l’on imagine ardentes et empruntes de la plus grande autorité, se montreront d’ailleurs très efficaces. Mais dès demain alors, parce que sur le match de samedi, le résultat c’est que les Lensois se sont bien foutus de sa gueule, toute la partie : murs à trois mètres cinquante sur chaque coup franc, remplacements de joueurs version films moldaves avec course au ralenti sur un bord de mer en noir et blanc, Runje qui prend le temps d’envoyer un texto à sa femme sur chaque dégagement… Mais en plus ils ont continué dans les vestiaires. Martel expliquant sans sourire que sur l’action de Kanga Akalé, OK il n’a rien vu, mais elle méritait un penalty ! Dany Boon peut aller se rhabiller, on a trouvé son remplaçant.

Brave garçon cet arbitre. Hâte de le revoir. Si possible aux infos pour apprendre qu’il est parti en vacances du côté de Nantes et que les récidivistes sont toujours aussi actifs dans le coin.

Rayon bouc émissaire possible, il y a aussi la faute au sale esprit lensois. Cultiver la haine du Ch’ti, certes c’est facile, mais tant que cela offusquera les bonnes gens, il faut avouer que ça garde un côté marrant. Attribuons donc une mention spéciale pour cet imbécile de Grégory Sertic, remplacé à la 77e par Roudet.

L’idiot du village a tenté de suivre l’exemple affligeant d’Akale : son coéquipier venait de battre le record du monde de sortie à cloche-pied, prenant pas moins de deux minutes pleines pour aller de son aile gauche à la ligne de touche opposée lors de son remplacement. Voilà donc notre Sertic qui tente de quitter la pelouse le plus lentement possible. Et que je trottine sur place, et que je m’arrête, et que je… bah alors, pourquoi tout le monde s’en fout ? C’est que pendant ce temps-là, un Parisien était au sol, blessé. Eh oh, ça ne compte pas s’indigne l’abruti, moi je voulais gagner du temps et vous, vous faites rentrer les soigneurs ? Il était tout désemparé le petit Grégory. Immobile tel un sac plastique au fond de la Vologne, perdu en plein dans le rond central. Tous ses efforts pour prouver sa mentalité de merde étaient réduits à néant. Le coup de pas de bol. Il a dû avoir sa soirée gâchée, sûr.

Mais faut-il en tenir rigueur aux Lensois pour autant ? Non… Ce club fier est tout de même l’occasion unique de se marrer deux trois fois par an. Samedi, on a eu droit à des perles de supporters certes classiques, mais toujours bienvenues. Alors que le nouveau public familial du Parc déclarait de manière fort originale son envie de pratiquer la sodomie sur la personne des visiteurs, une voix s’est élevée en tribune : « Inutile de vous fatiguer à leur proposer ça, ils n’ont pas besoin de vous, il paraît qu’ils le font très bien entre eux. » Rien de neuf sous le soleil donc, mais pourquoi se priver de ces petits plaisirs simples que nous réserve la venue des Ch’tis ?

Comme cette autre réponse, alors que nous quittions le Parc des Princes : rassurés par la nullité du score, objectif inespéré pour ces pauvres garçons, les supporters visiteurs proclamaient à leur tour leurs pulsions refoulées. Oui, disaient-ils, ils rêvaient de recourir à ces mêmes pratiques sexuelles anales, mais avec la ville de Paris ce coup-là. Ce à quoi un voisin de tribune rétorqua fort à propos : « Non, désolé, vous devez nous confondre avec madame votre sœur. »

Tout cela ne vole pas bien haut, mais ériger le Lensois en bouc émissaire, lui souhaiter une nouvelle descente en L2, évidemment que, sur le coup, ce serait plaisant… Pourtant, à terme, se priver d’un tel exemple de médiocrité, quel dommage ! Nous tenons là l’exacte incarnation de tout ce que nous ne voulons pas devenir. Leur visite annuelle du Parc a pour nous valeur d’un rappel à l’ordre salutaire. À ce titre, il faut que Lens reste en L1 !

Et la recherche du bouc émissaire reste elle au point mort. Ce PSG-Lens si décevant, tout porte à croire qu’il faudra le considérer pour ce qu’il est : une mauvaise opération comptable. Un revers frustrant, dont il faudra tenir compte afin qu’il ne se reproduise plus. Sans pour autant qu’il soit la faute d’un seul homme. C’est rageant, mais c’est comme ça. La saison continue, et il faut gagner le prochain match. Peut-être le plus important d’ailleurs…

P.-S.

Crédit illustration : dominiquebesson.com

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

9 votes
Votez

9 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1
    11 votes
    Votez
    RCLens_actu
    15 février 2011 14:52

    Comme beaucoup de supporters, je trouve que vous avez la mémoire courte. Certes notre équipe est médiocre mais dois-je vous rappeler qu’il y a encore quelques mois vous vous battiez pour ne pas descendre également ? J’étais au parc et je pense qu’on a pas vu le même match car effectivement, si Armand se fait expulser et que l’arbitre ouvre les yeux sur la faute de Camara, ce n’est pas le même match. Mais avec des "si", les matchs dureraient 4h et les stats montrent que sur une saison, les fautes subies et commises non sifflées s’équilibrent.

    Les seuls enseignements que j’ai tirés de ce match vous concernant, ce sont un manque cruel de lucidité devant le but, l’impossibilité d’étendre un bloc défensif jouant bas et un Néné qui porte votre équipe. Du coup, lorsque ce dernier n’est plus dans le rythme comme samedi, votre équipe pêche par sa créativité.

    Sale esprit lensois ? Les conneries durant ce match, elles émanaient à la fois du parcage des supporters en déplacement mais également de la tribune Auteuil qui nous jouxtait. Quand je lis de-ci de-là que l’on est une population de chômeurs et de paysans, ça me fait doucement rire car notre région reste la seconde en terme de population et compte près de 95% d’habitants en zone urbaine (contre 70% pour l’ens. de la pop. nationale).

    Les supporters lensois savent que la saison sera dure jusqu’au bout, ils savent aussi que l’équipe pimpante de la fin des années 90 n’est plus et qu’il faut reconstruire. Avec la descente, on a fait l’effort de reconstruire sur des bases saines. Mais ça prend du temps. Alors on est peut être médiocre jusqu’au bout, mais notre club a le mérite de ne pas avoir (pour l’instant) vendu son âme au diable de la finance.

    Généraliser les supporters lensois à des stéréotypes est d’une bêtise crasse. Les considérer comme des pleureuses depuis l’affaire de la banderole alors que la plupart en a vraiment rien à foutre, c’est équivalent à résumer vos défunts supporters à 10 000 fachos qui se battent contre 10 000 kaïras de la cité. ça te ferait plaisir de lire ce genre de conneries alors que tu sais que la composition sociale des tribunes est bien plus complexe que ça ?

    Plutôt que de tenter une note d’esprit à notre encontre qui ne se nourrit que de stéréotypes, garde plutôt tes forces pour lutter contre votre véritable adversaire, Colony Capital. Parce que Lens venant au Parc à côté de vos Lynx aphones et brossés dans le sens du poil, ça n’a vraiment pas la même saveur.

  • #2

    Votez
    kelevra75
    15 février 2011 16:30

    RC Lens_actu +1 on peut en vouloir qu’à nous-mêmes pour cette défaite.
    ps : j’espère que vous les avez bien enchaînés les lynx :o

  • #3
    6 votes
    Votez
    Ricou75
    15 février 2011 16:47

    J’adore ce commentaire. Le mec il est lensois, 18e au classement, et il vient te donner des leçons de foot !

    Achète-toi un baril de modestie bonhomme, tu pourras nous la raconter quand il y aura moins de boulot chez toi que chez nous. Sur le terrain, en tribunes, et à la tête du club.

    Parce que votre jeu n’existe même pas, vos supporters font la joie des journalistes, ce qui veut tout dire, et votre président dépressif hypothéqué me semble pas un exemple à suivre pour ce qui est de faire gagner son club.

    En passant… Merci pour la leçon de géo, j’adore quand les ploucs essayent de se justifier (oui chez nous aussi il y a des immeubles, on est des vrais citadins, faut pas croire). MDR !

  • #4

    Votez
    kob_bzh
    15 février 2011 17:25

    RCLens_actu, pour que ta (longue) réaction ne soit pas à côté de la plaque, il eût fallu que tu ne tombasses point dans le piège qu’Arno tend à ses lecteurs les moins avertis : il y a de belles vérités mais elle sont cachés dans un fond de second degré savoureux (ou pas, suivant ton équipe !) Un peu comme les fruits dans le yahourt, si tu me pardonnes cette stupide métaphore agro-alimentaire.

    Sinon, merci pour le clin d’oeil à notre lutte dans le dernier paragraphe. J’étais -et pour cause- devant ma télé et j’ai vraiment eu honte : ce pseudo public de merde a enchaîné tout le long du match deux "lensois on t’en####" pour un vague "allez Paris", le tout entrecoupé d’interminables silences…

  • #5

    Votez
    Charles
    15 février 2011 22:43

    murs à trois mètres cinquante sur chaque coup franc, remplacements de joueurs version films moldaves avec course au ralenti sur un bord de mer en noir et blanc,

    Trop bon !!! Même notre ami lensois devrait apprécier les savoureuses analyses d’Arno…

    Merci encore d’illuminer un peu cette saison triste à mourir…

  • #6

    Votez
    RCLens_actu
    16 février 2011 01:29

    @Kob, superbe métaphore. :D

    Oui je soutiens la cause de LPA. Tout simplement parce que ce qui arrive chez vous, peut très bien arriver chez nous demain…Et ça me ferait chier de voir disparaître une partie de cette culture populaire qu’est le supportérisme en faveur d’une opération immobilière juteuse. Désolé de ma réponse vindicative à l’encontre de l’auteur mais je trouve ça moche ce genre de vannes faites et refaites.

    @Ricou,

    Calme toi bonhomme, je ne te donne pas des leçons de football. Je suis sur qu’en plus tu partages mon avis sur votre contre-perf. Quant à l’avenir de Lens, au vue des performances de nos jeunes (notre CFA est composé quasi essentiellement de U19), je pense que l’on peut le voir sainement et sereinement. Quant au leçon de géographie, je pense que tu en as en effet besoin, et étant compétent en la matière, ça me ferait plaisir de t’en donner. ça tombe bien puisque le plouc que je suis habite en banlieue parisienne.

    Merci en tout cas à PSGMag d’avoir accepté de publier mon commentaire, même si celui-ci n’allait pas dans le même sens que celui de l’auteur :)

  • #7

    Votez
    JahbaL
    16 février 2011 12:08

    J’adore ce genre de billets car, malgré de la mauvaise foi évidente, les supporters adverses tombent à chaque fois dans le panneau.

    Bravo Arno… comme tu le dis si bien : "C’est bien beau tout ça, mais c’est qu’on a une réputation de connard à entretenir nous !!" :D

  • #8

    Votez
    Ricou75
    16 février 2011 17:28

    @RCL actu : tu nous donnes pas des leçons de foot, tu te permets juste de conseiller un club qui pointe à une douzaine de places au classement avant le tien. C’est pas mal avoue.

    "Quant à l’avenir de Lens", comme tu le dis… ben en fait on s’en fout. On vous rejouera dans un an ou deux (si vous descendez) et voilà. On vous a déjà joué trois fois cette saison, ça y est, c’est bon, notre oeuvre civilisatrice est terminée. Qu’est-ce que tu veux qu’on s’intéresse à vos pauvres existences maintenant ?

    "Quant au leçon de géo", c’est bien sympa de ta part mais essaye de les donner en bon français, mets un "x" à "aux" et un "s" à "leçons" et là tu pourras vraiment parler de tes "compétences" sans me faire hurler de rire.

    Bisous aux tiens (mais ce conseil t’est-il vraiment utile ?).

  • #9

    Votez
    Arno P-E
    16 février 2011 21:32

    Salut RCLens_Actu

    Question spéciale gros curieux : tu es collègue ?

    Sinon, pour le comm’, il n’y a pas de quoi… Du moment que ça ne contient pas (trop) d’insulte(s) et que c’est écrit en français, on garde. À ce propos, c’était pas la peine de préciser que tu vivais en région parisienne. On l’avait remarqué puisque, comme je te le disais on vérifie si les commentaires sont écrits en français Clin d'oeil.

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG