PSGMAG.NET est définitivement fermé depuis 2013.


 

Le carnet du supporter, par Arno P-E

[Billet] PSG 3-1 Brest : le supporter-insupportable

L’élégance parisienne en action

mardi 7 décembre 2010, par Arno P-E

[Billet] PSG 3-1 Brest : le supporter-insupportable

Gagner un match, c’est bien. Mais se montrer tellement désagréable que les pauvres visiteurs qui auraient eu la malchance de se trouver à vos côtés décident au coup de sifflet final de ne plus jamais remettre les pieds au Parc des Princes… c’est mieux.

Certains matches sont propices au déplacement en masse d’autochtones au teint rougeaud et aux goûts vestimentaires discutables. Quand Paris affronte des équipes portugaises, par exemple. Ou bretonnes. Bref quand il y a une importante communauté étrangère dans la région. Hier, en combinant le fait que Brest n’avait plus joué au Parc depuis vingt ans avec le boycott induit par le plan Leproux, toutes les conditions étaient réunies pour que les amateurs de crêpes au sucre débarquent en force. L’occasion pour nous de prouver tout le savoir-recevoir à la parisienne. Histoire que personne ne rentre à la maison déçu de sa soirée.

Première étape pour faire chier du Breton, repérer sa cible. Hier, ce n’était pas très difficile : les visiteurs s’étaient éparpillés dans toutes les travées du stade, aussi y avait-il de fortes chances pour que le gars un peu trop nerveux assis à quelques sièges de vous soit un de ces si sympathiques représentant du peuple celte. Car tordons une fois pour toute le cou à cette idée reçue : le supporter du PSG n’est pas forcément xénophobe.

L’expérience de quelques années passées au sein des tribunes parisiennes aidant, je crois pouvoir dire que les habitués du Parc savent se montrer respectueux des traditions et des spécificités de chaque club visiteur. Du moment qu’ils ne nous font pas chier avec leurs costumes régionaux à la con, leur musique de merde ou leur cuisine dégueu, nous sommes tout ce qu’il y a de plus tolérant à Paris.

Première phase donc, le repérage. L’autochtone aime à arborer fièrement ses couleurs. Mais bon, même s’ils boycottent, il paraît qu’au PSG les supporters sont tous violents donc on va camoufler l’écharpe rouge sous le col du manteau, et ré-enrouler le drapeau breton. On ne sait jamais.

La règle d’or pour les Parisiens : surtout, ne fixez pas trop longuement le Breton. Se sentant repéré, il ne tarderait pas à revendiquer son statut. Alors que si vous laissez planer le doute, vous pourrez savourer la phase 2.

Il s’agit de la fraternisation. Faites comme si vous pensiez que le visiteur du jour était lui aussi fan du Paris Saint-Germain. À ce titre, partagez donc vos judicieux jugements sur la médiocrité du milieu de terrain adverse. Chaque fois qu’un visiteur rate la moindre passe, hochez la tête d’un air réprobateur en prenant à témoin votre voisin. Croyant que vous le prenez pour un supporter local, il se sentira obligé de jouer la carte de la complicité.

Dimanche par exemple, voilà ce que cela a pu donner avec le duo arrivé juste après le coup d’envoi, pas tout à fait assez enclins à s’enthousiasmer sur l’ouverture du score de Nenê à mon goût.

Eh bien, quel but ! Heureusement que vous n’êtes pas arrivés trois minutes plus tard : vous le loupiez. Ça aurait été dommage. Non parce qu’avec leur stratégie défensive d’épiciers, c’est pas dit qu’on voit d’autres buts ce soir. Les pauvres, ils ont vraiment un entraîneur pourri, ils doivent se faire chier quand ils regardent les matches de leur équipe… Enfin bon, pas sûr qu’ils captent Canal+ là-bas, de toutes façons.

Phase trois, se trouver le bouc émissaire. Pas de finesse ici, l’objectif c’est juste de se montrer le plus lourd possible, en insistant sur un joueur adverse. Bonne foi et honnêteté intellectuelle à ranger au placard : qu’il réussisse son action ou pas, critiquez. Et toujours en prenant à témoin votre nouvel ami. Ami dont le sourire se fige inexplicablement en une sorte de grimace crispée au fur et à mesure que vous débitez des horreurs à propos de votre bouc émissaire…

Dans l’équipe de Brest, le dénommé Grougi avait la malchance de porter à la fois le numéro 6, un maillot bleu ciel et un catogan. Pour ceux qui ont connu la L1 de la fin des années 1990, cela ne pouvait évoquer qu’un souvenir : le Strasbourgeo-Havrais Teddy Bertin. La victime était toute trouvée…

— Eh dites donc, vous trouvez pas que leur numéro 6 il ressemble trop à Teddy Bertin ? — Bah… — Attends… Mais si regarde, il est coiffé pareil en plus ! — Mais… — Peut-être que c’est lui ? Faut l’appeler, s’il tourne la tête c’est que c’est lui. HEY TEEEEEEDDDYYYYY ! — ??? — Alors ? Il a tourné la tête ? J’ai pas bien vu. Vas-y, crie son nom, moi je regarde. — Euh… — En tous cas il a raté sa passe. TEEDDDDYYYY, t’as raté ta paaaaaasssseee ! — Hum. — Oulà, et puis là il était en retard, il s’est fait fumer par Nenê. Tu trouves pas que Nenê l’a fumé là ? TEEEDDDYYYYY, Nenê il t’a fuuuuuummééééé !

Résultat garanti. Le mec assis à côté de moi a passé une heure affreuse, à ne pas oser ouvrir la bouche, et encore moins soutenir son équipe… jusqu’à l’égalisation de Nolan Roux. Parce que là, après avoir encaissé une heure d’humiliations bien lourdes, une fois levé sur le but, mon voisin avait du mal à se faire passer pour Parisien.

Évidemment, dans ces cas-là, si Brest marque de nouveau, la fin de partie risque de se révéler un peu tendue. Sauf que cette année, comme le PSG a la bonne habitude de finir ses matches en inscrivant le but qui va bien, il y avait des chances que les choses se finissent bien. On pouvait donc passer à la phase 4 : l’étude sociologique. Le bon prétexte pour sortir tous les clichés possibles et imaginables.

Non mais c’est pas possible, il va se mettre à 9 mètres sur le coup franc Teddy Bertin ou pas ? Je me demande si Duhamel leur parle en français. Peut-être que comme ils sont Bretons, ils comprennent pas quand il leur demande en français de reculer ? Il comprend le français votre Teddy Bertin ? Ou alors vous avez payé l’arbitre. Ça s’est possible aussi. En poissons. Vous payez souvent en poissons ? Ils acceptent ça les arbitres ? En tous cas, avec ce terrain pourri, vous êtes vraiment avantagés. Enfin je veux dire, jouer sur un champ de patates, pour un Brestois c’est comme un Brésilien qui joue sur une plage, c’est trop facile. Je me demande quand même où tous les supporters ont pu garer leurs barques pour venir. Ça doit vous faire bizarre de voir toutes ces voitures. Vous en avez aussi des voitures chez vous ?

Le score aidant, je crois qu’à la fin le gars en avait marre. Mais je dois dire qu’il est resté poli jusqu’au bout. J’ai juste regretté que Giuly ne marque pas sur sa reprise de la tête. Ça, ça aurait vraiment été marrant. Mais bon, malgré tout, pas sûr que celui-là revienne au Parc. Toujours ça de pris.

P.-S.

Crédit illustration : jeanbrouillard.com

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

38 votes
Votez

26 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    benji-psg
    7 décembre 2010 11:52

    Y’en a qui n’ont que ça à foutre… ça s’trouve c’était un bon gars qu’à eu la cervelle de conclure après ce match qu’il reviendra au Parc car il pourrait retrouvé des clown comme lui et bien se foutre de sa gueule intelligemment. T’es minable sur ce coup là…

  • #2
    8 votes
    Votez
    Shinichi
    7 décembre 2010 13:23

    J’attends généralement les billets avec impatience. Celui là était moins bon que d’habitude meme s’il a su me tirer le sourire parfois.

    J’ai juste peur des réactions d’autres qui pourront se persuader que la conduite de ce billet humoristique est celle à appliquer `Mort de rire

  • #3

    Votez
    dblejay
    7 décembre 2010 13:25

    hé hé ; trop marrant ; j’adore

  • #4

    Votez
    JahbaL
    7 décembre 2010 15:48

    Excellent !! Un billet comme je les aime.

  • #5

    Votez
    Magicsurf
    7 décembre 2010 16:03

    Ca me fait bien marrer quand tu parles d’envahisseurs ! Et le drapeau algérien dans tes tribunes, quand il n’y a aucun joueur de cette nationnalité sur le terrain c’est pour faire beau ? Ou alors c’est la banlieue qui t’envahie ? En attendant notre bouffe et peut être déguelasse mais les spécialité parisienne semble le kebab

    Allez Kenavo tocard, et n’oublie pas ce que Paris aurait été sans Brest au début des années 90 grâce à notre liquidation. Sac’h kaoc’h.

  • #6
    7 votes
    Votez
    Dav’
    7 décembre 2010 16:07

    Hahahaha, mon cher Arno-PE, j’adore ! Bravo.
    La phase 4 est phénoménale.

    Mais fais attention tu pourrais risquer du sursis. Quelque part, "nous sommes tous des bre"….. ah non.

  • #7

    Votez
    Charles
    7 décembre 2010 17:48

    Les bretons, c’est comme les auvergnats, quand y en a un, ça va…

  • #8

    Votez
    Arno P-E
    7 décembre 2010 19:59

    Yes ! On tient enfin la preuve irréfutable qu’il n’y a pas qu’au PSG qu’on se traîne de gros fachos.

    PS : et tu fais bien d’en parler, un grand merci à Brest de pas savoir faire une addition ! C’est vrai que si vous aviez su compter, on n’aurait pas pu profiter de Ginola et Lama.

  • #9

    Votez
    Arno P-E
    7 décembre 2010 20:05

    Oui, et puis "ça s’trouve", c’était même du second degré.

  • #10

    Votez
    amara
    7 décembre 2010 20:11

    Si il y a une critique à faire ce n’est pas sur le billet, qui est excellent, mais sur le fait que Arno, tu as été au Parc ?!!!

  • #11

    Votez
    Julien Siriex
    7 décembre 2010 21:05

    J’ai juste peur des réactions d’autres qui pourront se persuader que la conduite de ce billet humoristique est celle à appliquer

    @Schinichi : Les lecteurs de PSGMAG ont trop de second degré pour appliquer tout ce qu’ils lisent ! (Dieu merci d’ailleurs… ;))

    Sinon, la frontière entre le fantasme et la réalité me semble bien peu épaisse. Aurais-tu osé le faire réellement Arno ? Je ne renie pas tes talents de conteur… Évidemment… Mais par moments, je me suis dit : "il l’a vraiment fait ce c** !"

  • #12

    Votez
    Arno P-E
    7 décembre 2010 21:08

    J’avoue que la partie sur Teddy Bertin, on n’est pas très loin de la réalité. Thibaut témoignera s’il parcourt ces lignes.

  • #13
    5 votes
    Votez
    BZH
    7 décembre 2010 21:17

    A Brest nous n’avons pas besoin de tous ces "stratagèmes", nous vous accueillerons dans la seule tribune qui n’est pas couverte spécialement prévue pour les supporters visiteurs afin que vous puissiez profiter du doux climat Breton, ça vaut au moins 10 imbéciles à côté de toi au match.

    Kenavo

  • #14

    Votez
    Arno P-E
    7 décembre 2010 21:32

    Ce qui illustre pas mal l’adage voulant qu’en Bretagne, il ne pleut que sur les cons, quand on y pense Clin d'oeil. Mais comment feras-tu si un fourbe parisien parvient à acheter un billet en latérale ? Car il s’agît bien de ce type de comportement retors que nous avons à subir au Parc des Princes (qui a été construit après l’invention du toit, lui).

  • #15

    Votez
    BZH
    7 décembre 2010 21:56

    Par chance il y a beaucoup moins de Parisiens expatrié à Brest que l’inverse le phénomène est donc de ce fait largement moins important !

    … Et le stade FLB est complet à chaque match

  • #16

    Votez
    Arno P-E
    7 décembre 2010 22:10

    Vous êtes donc 4 derrière la lice lors de chaque rencontre `Mort de rire !?! Respect.

  • #17
    5 votes
    Votez
    Per
    7 décembre 2010 23:34

    Deimat
    Que nous sommes heureux en étant ploucs, bretons, celtes…Que c’est triste Paris, j’y étais aujourd’hui
    Il y a vraiment des moments où on se dit qu’il faudrait créer une celtic league avec nos cousins entre celta vigo, celtic glasgow, glasgow rangers, brest,…c’est là une ligue qui aurait de l’allure.
    Ah oui, petit détail pour le parisien qui peut penser que cette ligue n’est pas "naturelle" au sens français : pour vous la mer c’est les vacances, quelque chose de froid ou de chaud et qui fait en fait toujours peur, …pour nous c’est un moyen de transport…
    C’est d’ailleurs pour ça que Rennes et Nantes ont quitté la Bretagne, maintenant ce sont des banlieues de Paris …Nous on reste loin de vous les parisiens et contents de rester loin. Oui nous sommes étrangers…Tant pis au revoir parisien et français pour qui tant des notres sont tombés ( mais ça vous avez oubliés à qui vous devez votre liberté) . Je n’étais pas indépendantiste, cet excellent article du parisien m’a convaincu.
    Kenevo bras

  • #18

    Votez
    Paul et tas
    8 décembre 2010 00:33

    Encore un billet plein de second degré ce que certains, au vu de quelques commentaires, ont apparemment du mal à comprendre… Rien que le titre orientait sur l’humour ( le supporter-insupportable ;D )

    J’adore cet humour décalé, me remémorer la crinière de teddy Bertin fut un plaisir :D Bravo et merci Arno P-E !

  • #19

    Votez
    Shinichi
    8 décembre 2010 09:01

    Malheureusement tu te trompes… Le fait meme que certains pensent qu’Arno l’a réellement fait me fait froid dans le dos !

  • #20
    5 votes
    Votez
    smegs
    8 décembre 2010 10:00

    Si j’étais supporter de l’autre camp, je prendrais certainement aussi très mal les billets d’Arno et je manquerai d’humour, mais commme je suis parisien je me régale !

  • #21

    Votez
    Charles
    8 décembre 2010 14:49

    C’est de l’humour, en fait Arno P-E s’appelle réellement :
    "Arnoz de psgmagpointnec"…

    La dernière fois que je l’ai croisé il avait un T-shirt "crêpe wahou" et souvent ses billets ne valent pas un coup de cidre…

  • #22

    Votez
    Arno P-E
    8 décembre 2010 14:57

    Bon, ça me rassure, je ne suis pas le seul à être complètement cinglé ici !

     `Mort de rire

  • #23

    Votez
    John John Lagadec
    8 décembre 2010 19:08

    Drôle, bof, etrange conception de l’humour, taper sur le portos, le breizhou, le corse ou le niak, c’est simple et fade à la longue, mais pourquoi ne pas faire un papier plein de ce sacro-saint "second degré" (qui, appliqué aux autres se transforme en beaufitude extreme..) sur la nouvelle population des virages, sur ces gens qui a part enfiler la terre entiere ne savent pas faire grand chose de leurs journées, tu sais, ces gens que tu croises dans le metro, juste avant de baisser la tête et fermer ton claque-merde (comme tu le fais si bien quand tu es au stade, que ce soit à coté d’un breton, d’un basque ou d’un portugais, en bonne victime, le net, c’est mieux, mais bon, je m’égare dans mon second degré, et ma perte de temps, puisque c’est si simple de filtrer ce qui déplait.

    Allez, s’il te plait, s’il te plait, s’il te plait, tu peux nous pondre un billet sur les neuneus belges, les cas soc’ cheutemi, ou mieux, la radins normands, bref, un truc hyper drôle, sans lieux communs et surtout hyper-engagé.

  • #24

    Votez
    Arno P-E
    8 décembre 2010 19:51

    Et toi mon garçon, que fais-tu ici si ce n’est ouvrir ton "claque-merde" sur le net ? Je me le demande Surpris.

    Pourquoi ne commencerais-tu pas par balayer devant ta porte avant de venir donner des leçons au reste de cette humanité qui attendait certainement tes jugements avec crainte, déférence mais respectueuse envie ?

    Quant au filtrage des réponses, je suis désolé de décevoir ta nette tendance paranoïaque Triste. On se contente sur PSGMAG de censurer les plus grossiers personnages, et j’aime autant te dire que vu le niveau de ton registre langagier tu n’es pas passé loin. Mais nous ne censurons pas ceux qui nous déplaisent ou même que l’on trouve parfaitement stupides. Comme tu le constates d’ailleurs à l’instant `Mort de rire.

  • #25
    5 votes
    Votez
    BNJ
    8 décembre 2010 21:26

    Arno, le plus drôle dans ce billet, ceux sont vraiment certains des commentaires ci-dessous !!! comme quoi le droit au second degré et au mauvais goût n’a plus sa place dans notre société… fais attention à toi, tu vas finir au tribunal (suis mon regard…).
    En fait, je me trompe, ce n’est pas drôle, plutôt pathétique. Comme le supporter parisien insupportable que tu décris (car malheureusement cette caricature existe vraiment, mais là n’est pas le sujet). Le supporter parisien a juste le droit d’être con, il ne peut pas être drôle. Certes son humour n’est pas toujours le meilleur, mais je ne suis pas certain que cet humour soit meilleur ailleurs.
    Continues tes billets satiriques et que les provinciaux "frustrés" ou autres parisiens bien-pensants soient choqués, cela n’a aucune importance et n’est finalement que la preuve que tu écris bien.

    Allez Paris.

    (et que les supporters parisiens qui passent leur match à chanter "untel enculés" ou "untel on t’encule" arrêtent de faire honte au peuple parisien et au Paris St Germain… le tout avec l’approbation de notre chère direction qui semble si fière de son "nouveau" public !!)

  • #26

    Votez
    commentateur anonyme
    9 décembre 2010 10:23

    Je vois que les billets d’Arno P-E font plus réagir que les débats que vous proposez sur la tactique à adopter…

    Arno tu as le don de toucher le point sensible des lecteurs. Continue comme ça, mais méfies-toi, il parait que le FLB a ton adresse, et au fait je suis normand, il parait qu’on est radin… je suis jaloux on a pas eu de billets quand Paris jouait le HAC…

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG