Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Synthèse des faits marquants

[CDL] Retour sur Lyon 1-2 PSG (a.p.) (vidéos)

Le PSG a renversé la vapeur pour finalement éliminer les Lyonnais

jeudi 28 octobre 2010, par Gauthier B., Vivien B.

[CDL] Retour sur Lyon 1-2 PSG (a.p.) (vidéos)

Au programme de ce « retour sur le match » : les changements tactiques, les retours de Cearà et Coupet, l’incident de la 76e minute, infos diverses, statistiques, vidéos, dans la presse, retrouvailles, les réactions, les infos des tribunes.

Le PSG s’est qualifié pour les quarts de finale de la coupe de la Ligue.

Les enseignements du match

Les changements tactiques

Antoine Kombouaré avait reconduit la tactique de la fin du match contre Auxerre, soit un 4-2-3-1 avec Hoarau en pointe, Luyindula à gauche, Sessegnon à droite et Bodmer en meneur de jeu, soutenu par Clément et Chantôme. Ce dispositif n’a pas permis au PSG de rivaliser avec Lyon en première période. Certains joueurs ayant du mal à se positionner, la bonne moyenne entre repli défensif et jeu vers l’avant était difficile à trouver pour les milieux de terrain.

En deuxième période, Paris a joué plus haut, mais cela tenait plus au relâchement lyonnais qu’à une quelconque assimilation de cette tactique. Au fil de la rencontre, Bodmer semblait même de plus en plus difficile à trouver… jusqu’à son but, où sa position avancée lui a clairement permis de briller. Cette tactique serait peut-être à revoir avec Nenê dans le rôle de l’électron libre du milieu de terrain.

Lors de la prolongation, Kombouaré a très vite compris que la rencontre n’allait plus avoir vraiment de sens, et a donc décidé de tout faire pour plier la rencontre au plus vite. Le PSG s’est alors retrouvé dans une formation extrêmement offensive, avec un duo Hoarau-Luyindula en attaque, Giuly côté droit, Erding côté gauche — qui n’a pas démérité à un poste qui n’est pas le sien —, et Sessegnon à la récupération aux côtés de Clément, qui faisait le boulot pour deux.

Ce choix audacieux a assis la domination parisienne et a été couronné d’un but, on ne peut plus logique. Il faut vraiment saluer le travail défensif et de pressing de la plupart des joueurs d’attaque du PSG. Et notamment Hoarau, qui même avec plus de 100 minutes dans les jambes n’hésitait jamais à gêner la relance adverse. En toute fin de rencontre, il s’est même retrouvé troisième défenseur central, pour dégager tous les ballons aériens !

Dans les dernières minutes du match, Tripy Makonda a remplacé Luyindula : il est venu se positionner dans le couloir gauche, laissant Erding regagner la pointe.

Les retours de Cearà et Coupet

Cette rencontre marquait les retours à la compétition de Cearà et Coupet. Le premier, blessé à la hanche depuis la fin du mois d’août, a repris après une rencontre de CFA disputée samedi dernier. S’il a eu un mal fou à démarrer, se faisant prendre de vitesse plusieurs fois en début de match — sur le but encaissé, il est d’ailleurs vraiment à la peine —, Marcos Cearà a le mérite d’avoir tenu bon jusqu’au terme de la prolongation. Le Brésilien donnait même l’impression d’aller de mieux en mieux au fil des minutes, même s’il est clair qu’il va devoir encore cravacher pour retrouver son meilleur niveau. Surtout, il amène le but victorieux avec son coup franc tiré sur la barre transversale.

Grégory Coupet, quant à lui, n’a pas eu un travail monstrueux à effectuer. Il est à créditer de nombreuses sorties aériennes très propres, et de quelques arrêts sur des frappes lointaines. L’ancien portier lyonnais ne peut rien sur le but encaissé — une frappe contrée —, et réalise juste avant la mi-temps un arrêt presque involontaire, mais néanmoins décisif. Difficile de savoir quel est son niveau actuel.

L’incident de la 76e minute

À un quart d’heure de la fin du temps réglementaire, le PSG pousse. Sur un centre de Jallet, Lovren se jette un peu n’importe comment, et contre le ballon de la main. L’arbitre, Ruddy Buquet ne siffle pas de penalty, estimant que la main est involontaire [1]. Il n’y a rien de scandaleux, le joueur ayant semble-t-il eu le réflexe de protéger son visage.

Dans les secondes qui suivent, Chantôme tacle proprement Jérémy Pied, et récupère le ballon. Pied s’écroule et reste au sol. Christophe Jallet a le ballon ; voyant que l’arbitre n’arrête pas le jeu, il continue sa remontée de terrain, appliquant ainsi les consignes en vigueur. Sur l’action qui suit, Hoarau tape le montant, pendant que le joueur lyonnais est toujours au sol.

Au premier arrêt de jeu, ses coéquipiers, bien échaudés par le public, vont s’en prendre avec véhémence aux Parisiens, et notamment à Jallet. Il s’en suit une grosse échauffourée, avec des gestes très limites de la part des Lyonnais — qui sont manifestement les derniers à ne pas être au courant de ces consignes. Ruddy Buquet sanctionne deux joueurs d’un carton jaune, un dans chaque équipe. Une décision injuste pour Jallet qui n’avait rien fait, mais dont l’intérêt — calmer les esprits — peut se comprendre.

La conséquence sera tout de même de voir Jallet se faire siffler par le public à chaque ballon touché jusqu’à la fin du match, alors qu’il n’y a vraiment rien à reprocher à l’ancien Lorientais sur ce coup-là.

À noter tout de même le délire anti-arbitral de Xavier Gravelaine au micro de France 3, qui impute la responsabilité de l’incident à… l’arbitre, qui n’aurait pas su calmer les joueurs. Les Lyonnais, qui se sont rués avec agressivité sur les Parisiens n’ont donc joué aucun rôle dans l’incidence, d’après l’éminent expert rémunéré par le service public.

Qu’en dit la presse ?

Rien à propos de l’échauffourée et du carton infligé à Jallet. Seule la main de Lovren est commentée : le Parisien estime que Jallet « aurait mérité de bénéficier d’un penalty », tandis que L’Équipe évoque « un penalty flagrant refusé ».

Les vidéos de tous les buts du match

Cliquez ici pour voir les trois buts du match en vidéo

Autres infos autour du match

« Seul le PSG encaisse des buts de ses anciens joueurs »

Cette célèbre idée reçue, rabâchée notamment par Jérôme Touboul dans L’Équipe, est toujours aussi fausse. Mercredi soir Ludovic Giuly a inscrit son troisième but en trois ans contre l’OL. Pour son premier match face à Lyon, Mathieu Bodmer a lui aussi trompé la vigilance de ses anciens partenaires. Chaque saison, les joueurs Parisiens à marquer contre leurs anciens clubs sont donc plus nombreux que les anciens Parisiens contre le PSG.

Ce jeudi, le quotidien sportif commence à entrouvrir timidement les yeux :

Avant, la tradition consistait plutôt en ce que les anciens joueurs du PSG marquent contre Paris. Hier, ce sont les anciens Lyonnais […] qui ont infligé à l’OL sa première défaite depuis un mois.

En fait, c’est totalement faux : le PSG a toujours encaissé des buts de ses anciens joueurs, et cela continuera. Comme cela se produit dans tous les clubs, chaque week-end. Inversement, des joueurs du PSG ont toujours marqué face à leurs anciens clubs — dans l’indifférence générale —, plusieurs fois par saison : la saison dernière, Erding avait marqué quatre buts face à Sochaux, son club formateur, tandis que Giuly avait déjà marqué contre Lyon ; en 2008/2009, Luyindula avait marqué à Marseille, Giuly contre Lyon (déjà !), Traoré contre Nice et Hoarau contre Le Havre (trois buts).

Vous ne verrez pourtant aucune mention du fait que, décidément, Lyon encaisse toujours des buts de la part de ses anciens joueurs : c’est comme si c’était la première fois pour l’OL ! Ne cherchez pas, d’habitude, cela n’arrive qu’au PSG. Si au moins cette prétendue tradition parisienne pouvait disparaître de la presse spécialisée, ce serait un premier pas. Mais n’y comptez pas trop : autant vous prévenir tout de suite, le PSG encaissera encore des buts de la part de ses anciens joueurs…

Stats en vrac

- 1 victoire en 15 ans à Lyon ! Depuis la saison 1994/1995, le PSG ne s’était imposé qu’à 1 seule reprise en 19 déplacements à Lyon — en avril 2005 (0-1) —, contre 6 matches nuls et 12 défaites.

- En quarts 1 fois sur 2. Depuis la création de la coupe de la Ligue en 1994/1995, le PSG s’est qualifié pour les quarts de finale à 8 reprises en 17 éditions, soit quasiment une saison sur deux (47 %).

- Au-delà du temps réglementaire (1). C’est la première fois que le PSG s’impose durant les prolongations en coupe de la Ligue. Sur cinq précédents, le PSG comptait une élimination et quatre séances de tirs au but.

- Au-delà du temps réglementaire (2). Au total des deux coupes nationales, le PSG a joué les prolongations à 27 reprises, pour un bilan de 22 qualifications et seulement 5 éliminations à la fin des prolongations ou à l’issue de la séance de tirs au but. Seules deux équipes ont battu le PSG en prolongations — sur 12 matches —, Guingamp en seizièmes de finale de la coupe de la Ligue 1995/1996 et… Lyon, lors de la finale de la coupe de France 2007/2008.

- Première qualification à Gerland. Un match de coupe de France, un trophée des champions et deux rencontres de coupe de la Ligue avaient déjà eu lieu sur le terrain de l’OL : jusqu’à mercredi, le PSG s’était toujours fait battre ou éliminer.

- Fin de série lyonnaise. L’OL restait sur cinq matches sans défaite : 4 victoires et 1 match nul depuis fin septembre.

Infos en vrac

- Coupet, numéro 2. Après le match, Grégory Coupet a évoqué la hiérarchie des gardiens : « Au niveau des gardiens, les choses sont claires. Edel est le numéro 1, car il est le meilleur. Il bosse très bien, il l’a encore prouvé avec tous les derniers matches qu’il a faits. Moi je suis passé numéro 2. » (source : RMC.FR)

- On n’a rien vu, mais on dira tout. « Bodmer a tout changé », titre le Parisien dans un article censé décrire le jeu des Parisiens. À propos de Bodmer, pour seul commentaire, ce résumé : « On retiendra [de son match] son altercation avec Puel et… son égalisation d’une magnifique demi-volée qui change tout. » Quelle altercation Bodmer-Puel ? Aucun élément complémentaire ne permet de savoir quoi que ce soit à ce sujet.

- Gagner le prochain match, toujours. « La coupe de la Ligue est-elle un objectif pour le PSG ? On ne choisit pas les compétitions, a répondu Antoine Kombouaré en conférence de presse. Notre objectif est toujours de gagner le prochain match. Peu importe l’adversaire ou la compétition. » (source : PSG.FR)

- Audience : France 3 arrive deuxième. Lyon-PSG a réuni 3,8 millions de téléspectateurs, soit 16 % de parts de marché, d’après Ozap. La deuxième meilleure audience de la soirée.

Tirage au sort des quarts de finale

Le tirage au sort des quarts de finale de la coupe de la Ligue a été effectué ce mercredi soir. Seuls des clubs de L1 sont encore en lice. Le PSG affrontera Valenciennes au stade Nungesser. Le match aura lieu mercredi 10 novembre, trois jours après PSG-OM et quatre jours avant Lorient-PSG. Cette rencontre sera la huitième d’une série de neuf matches en quatre semaines.

Les quarts de finale sont les suivants :
- Auxerre (L1) - Saint-Étienne (L1)
- Valenciennes (L1) - PSG (L1)
- Marseille (L1) - Monaco (L1)
- Montpellier (L1) - Lille (L1)

Dans la presse

Dominique Sévérac, dans le Parisien du 28 octobre 2010 :

Impressionnant, ce PSG ! Amorphe, mené, il s’est complètement révolté sur le terrain miné de Lyon, où Claude Puel a quand même sauvé sa place, selon l’annonce officielle hier soir de son président Jean-Michel Aulas. En attendant, voilà Paris propulsé en quart de finale de la coupe de la Ligue où il devient le favori en compagnie de Marseille et Saint-Étienne. […] Ce Lyon-PSG a commencé doucement pour se débrider farouchement dans la passion des rencontres de coupes nationales comme on les aime. Avant le déplacement périlleux à Montpellier ce dimanche en Ligue 1, Paris ne peut y voir qu’un retour à la normale, sur la continuité d’un mois et demi très convaincant. Même s’il faut oublier la première période, complètement ratée. […] Transformé en patron après une longue entame insipide, Paris s’est montré maître du jeu et des occasions, permettant de ranger le revers auxerrois dimanche dernier au Parc dans le tiroir des mauvais souvenirs sans lendemain. Il a aussi survécu à tous les montants touchés entre temps par l’OL. […] Mais la vraie récompense parisienne vient d’ailleurs. Cette saison, Antoine Kombouaré dispose enfin d’un vrai banc. Sans sept des titulaires habituels, il a composé une formation solide, crédible, qui a longtemps cherché ses marques dans un nouveau système (4-3-3) et ses appuis offensifs avant de régler la machine au cœur d’une seconde période où la rencontre a basculé. Quand il se met à jouer, ce PSG-là est terrible.

Vincent Duluc, dans L’Équipe du 28 octobre 2010 :

Quel match ! On a beau penser beaucoup de mal de la place et de la légitimité de la coupe de la Ligue dans la saison française, il faut reconnaître que le spectacle offert par ce Lyon-PSG, hier soir, a été souvent enthousiasmant. Ce vrai match de coupe, avec ses tensions et ses renversements, a récompensé l’équipe qui avait le plus de fraîcheur, en dépit d’un calendrier pareillement européen, mais aussi la meilleure maîtrise technique sur la durée. […] De la 75e à la 86e minute, on a sans doute vu les onze plus belles minutes de la saison française, avec un but, un penalty flagrant refusé et trois tirs sur les montants ! Cela a commencé par le penalty refusé à Paris pour une main de Lovren (75e) qui a fait penser qu’il faudrait passer de cinq à sept arbitres en coupe de la Ligue. Cela a continué par un grand arrêt de Vercoutre déviant sur son poteau un tir de Hoarau (76e), après une action qui a mis le feu aux poudres car Pied était à terre, puis une frappe de Pied sur la barre (80e), un coup franc de Pjanic sur le poteau (83e), pour finir par l’égalisation qui était dans l’air, signée d’une volée rageuse de Bodmer (86e).

- Performances. Les notes attribuées par la presse spécialisée aux joueurs parisiens sont très homogènes. L’Équipe estime que Coupet, « impeccable en fin de match, a simplement eu le malheur d’être trompé par le dos de Camara sur le but de Briand » et lui attribue la meilleure note du match — à égalité avec la moitié de l’équipe. Dans le Parisien, en revanche, il obtient à peine la moyenne, notamment pour avoir été « pris sur ses appuis sur la frappe contrée de Briand ». La cohérence n’étant pas la qualité première du quotidien de Saint-Ouen, un autre article qualifie la prestation de l’ancien Lyonnais de « convaincante » et assure que « Coupet a su répondre aux attentes. Il encaisse certes un but (39e), mais sur lequel il ne peut rien, Camara ayant dévié le ballon de sa trajectoire. »

Réactions

- Antoine Kombouaré : « Mon équipe a montré deux visages. Une première mi-temps où nous avons été dépassés et n’avons pas existé. C’est une chance pour nous de rentrer à la pause avec seulement un score de 1-0 pour Lyon. En deuxième mi-temps, nous avons montré un autre visage. Nous avons été plus conquérants et plus forts dans les duels. […] J’attendais une réaction de mes joueurs car je n’avais pas été content contre Auxerre. Ils ont répondu présents, même si ça a mis du temps à se décanter. L’essentiel en coupes, on le sait, est de se qualifier. Et c’est vrai qu’être mené au score, revenir à la marque et gagner en prolongation, ça fait énormément de bien. Donc je félicite les joueurs. Tout le mérite leur revient. […] En ce moment, ce qui est dur pour nous, c’est d’enchaîner des matchs tous les trois jours donc il faut un énorme mental. Il ne faut pas jouer les matches simplement pour les jouer, il faut les jouer pour gagner. […] Le plus dur, c’est de se remettre dedans et de repartir avec l’esprit guerrier et combattant. Ce que nous n’avons pas été capables de faire en première mi-temps. Quand vous ne gagnez pas un duel, vous n’existez pas. Donc on ne peut pas parler de tactique ou de jeu si l’on n’est pas capable de répondre présent dans les duels. » (source : Football 365)

- Claude Puel : « Je suis déçu pour les joueurs qui ont fait un match magnifique. La seule chose qu’on puisse nous reprocher, c’est de n’avoir pas été assez tueurs. » (source : L’Équipe)

- Clément Chantôme : « Ce n’était pourtant pas gagné, vu notre première mi-temps où nous avons été assez mauvais. Le score aurait pu être plus lourd. Mais à la pause, on a remis les pendules à l’heure. Le coach nous a passé une petite soufflante. Il nous a dit de montrer un autre visage, qu’on était bien meilleurs que ça. De retour sur le terrain, on avait vraiment la rage. A l’image de Mathieu Bodmer. Pour son retour à Gerland, il voulait vraiment marquer le coup. […] Nos difficultés en début de match ? On a changé de système de jeu. Il a fallu un temps d’adaptation. On ne s’est pas assez parlé sur le terrain aussi. » (source : le Parisien)

Retrouvailles

Grégory Coupet (1997-2008), Jérémy Clément (formé au club, 2003-2006), Ludovic Giuly (formé au club, 1994-1998), Peguy Luyindula (2001-2004) et Mathieu Bodmer (2007-2010) retrouvaient leur ancienne équipe. En revanche, aucun joueur de l’actuel effectif lyonnais n’a joué à Paris auparavant.

Dans le passé, une vingtaine de joueurs ont porté les deux maillots : Borrelli, Bravo, F. Brisson, Debbah, Dhorasoo, J. Djorkaeff, Domenech, Fiorèse, Fournier, Frau, Gava, Havet, Hellebuyck, Lanthier, Loko, Maurice, Ngotty, Sassus et Xuereb — sans compter Le Guen, Colleu, Bats, Houllier et Domergue en incluant le staff.

Suspensions

Averti mercredi soir pour la troisième fois en exactement 10 matches, Mathieu Bodmer sera suspendu à Valenciennes.

Zoumana Camara et Christophe Jallet ont quant à eux reçu leur premier carton jaune de la saison, tandis que Jérémy Clément a été averti pour la première fois depuis son expulsion à Sochaux.

Mamadou Sakho sera suspendu s’il reçoit un avertissement lors des cinq prochains matches du PSG, soit jusqu’à la 14e journée.

Traoré (J11), Giuly (J14), Tiéné (J15) et Chantôme (J16) seront quant à eux sous la menace d’une suspension après leur prochain carton jaune.

Côté tribunes…

- Affluence. Parmi les 26 587 spectateurs présents au stade, 18 supporters parisiens avaient fait le déplacement organisé par le PSG, selon les chiffres communiqués par la LFP.

- Convivialité provinciale. Le service des sports de France Télévisions ne ratant jamais une occasion de jouer les ravis de la crèche, les téléspectateurs ont eu droit à cette nouvelle perle : Les supporters lyonnais ont un excellent comportement ce soir, ils sont derrière leur équipe, écoutez cette ambiance, se réjouissaient les commentateurs de France 3. Et durant les quelques secondes de silence qui ont suivi, les téléspectateurs ont pu profiter de l’ambiance de Gerland : « Paris, Paris, on t’encule ! »

Notes

[1] « Avec mon assistant, nous avons bien vu cette main, ce n’était donc pas une erreur de notre part, a expliqué l’arbitre au micro de France 3 après le match. Elle ne nous a pas échappé mais nous avons estimé qu’elle n’était pas volontaire. »

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

9 votes
Votez

13 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

  • #1

    Votez
    Arno P-E
    28 octobre 2010 16:53

    La commission anti-violences à la con devrait se pencher sur le comportement des lyonnais après leur agression contre Jallet. Là au moins elle servirait à quelque chose.

  • #2

    Votez
    Sat’
    28 octobre 2010 17:15

    Ce qui a été reproché par Gravelaine à l’arbitre, c’est surtout de ne pas être intervenu dès le début de l’altercation impliquant plusieurs lyonnais et Jallet. Il s’est posté en retrait rapidement, attendant que les esprits se calment, mais le risque était assez important, à ce moment, que de mauvais coups partent.

    Tu oublies de mentionner l’après match et une interview interessante de l’arbitre du match par Lauclair (son seul truc potable du match, à Lauclair), où l’arbitre indiquait avoir vu la main, mais avoir estimé, (ainsi que son assesseur plutôt bien placé) que celle-ci était involontaire.

    Personnellement, même si j’ai hurlé sur l’action, je reconnais que l’interpretation du corps arbitral est juste.

  • #3

    Votez
    Globule rouge et bleu
    28 octobre 2010 18:24

    Espérons que le PSG va au moins essayer de faire appel de ce carton scandaleux.
    Bastos et Diakhaté méritaient chacun au minimum un jaune (pour ne pas dire un rouge, mais la façon dont ils vont en même temps se jeter sur Jallet !).

    La main, je ne sais vraiment pas comment on peut la juger involontaire, il lève l’avant-bras au-dessus de sa tête pour contrer le centre, c’est tellement évident qu’il n’y a même pas place au débat !

    Il y a un énorme passif au niveau de l’arbitrage depuis des années, les OL-PSG et PSG-OL sont toujours parsemés d’erreurs assez grossières en faveur de l’OL (un fait difficilement contestable, la liste est trop longue pour la faire ici), parfois au Parc on a réussi à gagner quand même, pas au SdF, le faire à Gerland, même si c’est a.p. et que ça va se payer physiquement, quel pied !

  • #4

    Votez
    Jojolafrite
    28 octobre 2010 19:18

    Il y a un énorme passif au niveau de l’arbitrage depuis des années (…)

    Quand est ce que les gens, journalistes ou supporters vont comprendre que tant que l’arbitre sera humain, il se trompera ?

    Il faut juste prendre les erreurs d’arbitrages comme partie intégrante du football : au même titre qu’un tir sur le poteau ou une boulette du gardien à la Mandanda.

    Le seul problème dans l’arbitrage pourrait être la corruption, mais j’ai un bon fond et j’y crois pas une seconde en France.

    Sinon, pour revenir au terrain, on est la, on peut battre tout le monde, on a un bon groupe qui engrange de la confiance. Il faut juste voir ce que ca va donner sur la durée avec l’enchaînement des matchs.

    Si le Parc se remplit à nouveau avec un PSG jouant le titre, les anciennes assoces restantes en prendront un sacré coup.
    Souhaitent-t-elles donc inconsciemment une contre-performance de leur club pour ne pas se faire chiper leurs sièges par des petits nouveaux attirés par les victoires ? :/

  • #5

    Votez
    Charles
    28 octobre 2010 20:37

    Excellent les commentateurs complimentant les supps lyonnais, mais seuls les habitués ont bien reconnus le chamt le plus répandu en France : "Paris, Paris, on t’enc…"

    @Jojolafrite, quels nouveaux arrivants ? attirés par la gagne, OK

    Mais si tu veux comparer des abonnés des anciennes assoces (dont je fais partie) qui étions là depuis des années par pluie, neige, victoires et défaites, coupe d’Europe contre les grosses écuries ou Coupe de France contre une nationale, sur le podium ou relégables, je pense que tu ne dois sûrement pas savoir de quoi tu parles…

    Souhaiter la défaite du PSG…est purement inconcevable !!!

  • #6

    Votez
    Vivien Brunel
    28 octobre 2010 21:52

    @ Sat’ :

    Tu oublies de mentionner l’après match et une interview interessante de l’arbitre du match par Lauclair (son seul truc potable du match, à Lauclair), où l’arbitre indiquait avoir vu la main, mais avoir estimé, (ainsi que son assesseur plutôt bien placé) que celle-ci était involontaire.

    Tu t’adresses à qui ? `Mort de rire

    En ce qui nous concerne, nous avons bien écrit ce que tu nous reproches d’avoir oublié : que l’arbitre estimait que la main était involontaire, en citant la réponse de l’arbitre au micro de France 3.

  • #7

    Votez
    Globule rouge et bleu
    28 octobre 2010 23:12

    @Jojolafrite

    Il y a erreur et multiplication des erreurs toujours dans le même sens, alors qu’entre le PSG et les autres clubs il n’y a pas cette récurrence, de temps en temps l’erreur nous est favorable, d’autre fois défavorable. Sans doute est-ce fortuit, ça n’en est pas moins énervant… Au moins on est prévenu, on sait que quand on va à Lyon il faudra lutter encore plus que lors d’un match normal chez un gros à l’extérieur.

    On a tout eu, la panoplie complète, du rouge oublié au rouge donné à tort en passant par les pénos donnés et oubliés, le carton jaune alors que l’assistant a signalé au central qu’en fait il n’y avait rien (mais pour ne pas complètement se déjuger il donne jaune alors qu’en cas de faute c’était forcément rouge… et sur le CF ça fait but bien sûr), les buts HJ validés, le but parisien refusé, etc. Pour avoir la combinaison bien complète on a même vu le CF joué tellement vite que le ballon était en train de rouler à 1m de l’arbitre (qui fait but en contre)… Souvent des combinaisons d’ailleurs. Ah non, pardon, on n’a pas encore eu le but de la main. D’ailleurs très souvent Armand a été directement impliqué en tant que victime (un péno inexistant contre lui, un but valable refusé en finale de CdF, le coup de la faute avec le jaune dont je parlais, lui aussi, le coup de coude de Kader Keita, et peut-être d’autres).

    Quant à la main de Lovren, j’ai revu l’action 2 ou 3 fois, il est totalement impossible que les 3 arbitres aient tous vu la main et pensé que c’était involontaire (clairement, c’est exprès qu’il lève le bras comme ça, la position de son bras n’a rien de naturel, tu ne te protèges pas le visage en mettant le bras nettement plus haut que sa tête), c’est un gros mensonge pour évacuer le truc en disant qu’il ne s’agit que d’interprétation, pas d’une erreur. C’était pourtant simple pour l’arbitre de dire qu’il avait commis une erreur, que ça peut arriver, et qu’il était heureux qu’elle n’ait finalement pas eu de trop de conséquence.

  • #8

    Votez
    Jojolafrite
    29 octobre 2010 00:56

    Souhaiter la défaite du PSG…est purement inconcevable !!!

    J’en doute parfois pour certains supporters d’après les posts qui je lis à droite, à gauche :/

    @Globule rouge et bleu

    La mémoire du supporter est plutôt sélective, surtout quand on parle d’erreurs d’arbitrages. Je suis sûr que les supporters lyonnais doivent en avoir au moins tout autant sous le coude concernant une autre équipe sans pour autant qu’il y ait de valises de billets qui circulent.

    Les Hors-jeu limite, les rouges limite, les penaltys limite, les simulations et bah c’est aussi ça le football.

    Vu la pression de l’enjeu, la vitesse du jeu, la taille du terrain et le fait qui les arbitres doivent juger en une fraction de secondes SANS VINGT RALENTIS, et bah moi je trouve qu’ils s’en sortent plutôt bien, à Gerland ou ailleurs…
    Ils se trompent des fois, OK, mais comment pourrait-il en être autrement dans l’état actuel des choses ?

  • #9

    Votez
    Benj
    29 octobre 2010 10:40

    Merci Jojo la frite de garder un peu la tête froide (je ne suis pas arbitre non plus).
    La main de Lövren aurait pu donner un penalty. Mais je ne suis pas persuadé qu’elle soit totalement volontaire. C’est discutable. Après vouloir dire qu’il y a un complot en faveur de Lyon contre le PSG…. D’ailleurs si ces dernières années Lyon a pris cette réputation, c’est peut être aussi du à un certain Junhino qui marquait quasi à chaque coup franc. Du coup c’est plus flagrant.

    Mais sinon, ce qui me gène le plus dans les commentaires, c’est que TOUT le monde semble trouver normal qu’un joueur simule aussi lamentablement pour faire arrêter le jeu. Les lyonnais pètent un cable pour une simulation grotesque ! Surtout que 40 secondes après s’être relevé, le pauvre Pied qui était à moitié mort (il avait bien passé 1 minute par terre à se tordre de douleur), il peut faire un sprint et décocher une frappe de 25m (très belle par ailleurs) sur la barre.

    Je trouve que cela est bien plus grave et nuit plus au football que la main de Lövren. J’ajoute d’ailleurs que sur le coup l’arbitre a été très courageux de ne pas se laisser influencer par tout le stade !

  • #10

    Votez
    Charles
    29 octobre 2010 10:43

    Que l’on soit amer de ne pas pouvoir assister à la réussite actuelle, ça ne fait aucun doute, et c’est là que Leproux me dégoute au plus haut point, sa vision du "supporteurisme" (! ?!?!) n’est vraiment pas adaptée au PSG.

    Mais, trouve un vrai supp qui n’a pas hurlé de joie lors des deux buts de l’équipe contre Lyon, je m’imagine en train de manger mon sandwich au Parc des Princes assis entre 2 petits bourges qui vont me taper sur l’épaule pour me dire de ne pas faire de bruit ou de s’assoir parceque mon gentil voisin de dérrière ne voit pas bien Germain…

    Je préfère sauter sur mes potes et gueuler comme des putois debouts en se tenant "par les épaules" et en participant à des tifos légendaires qui te foutent une telle chair de poule que victoires ou défaites ne peuvent avoir aucun impact sur le fait de savoir si tu vas venir voir tel ou tel match !!!

  • #11

    Votez
    Jojolafrite
    29 octobre 2010 12:59

    @Charles,

    Mais quelle sera ta réaction si le Parc se remplit à nouveau mais que les abonnements en virages ne reviennent jamais comme avant ? Tu ne remets plus jamais les pieds au Parc ?

    @Benj

    Pour lutter contre ces simulations de blessures, on devrait instaurer une règle simple. Des que le jeu est arrêté par un blessé, il faut qu’il reste au minimum une minute dehors avant de rentrer à nouveau. Ça donne une supériorité numérique à l’adversaire qui peut être décisive en fin de match.

  • #12

    Votez
    Charles
    29 octobre 2010 14:38

    @jojolafrite

    J’habite en Normandie, 200kms aller-retour, je dois rater 2 matches dans la saison pour cause de vacances, même les matches en semaine, je ne les rate jamais (sauf cette année).

    Si c’est pour être assis comme devant ma télé et ne pas pouvoir vivre ma passion comme je l’entends, effectivement, je suis prêt à payer le prix fort…
    (qui entre parenthèse me coutera moins cher !).

    Cela fait deux mois que je suis platré toute la jambe, donc pour l’instant ça ne me dérange pas, mais je suis père de 3 garçons fans du PSG qui me tanent pour y retourner donc j’y retournerais obligatoirement mais plus question de filer ne serait-ce qu’un € à CC !!

  • #13

    Votez
    Globule rouge e tbleu
    30 octobre 2010 15:35

    @jojolafrite

    La mémoire du supporter est plutôt sélective, surtout quand on parle d’erreurs d’arbitrages.

    C’est un argument ça ? C’est aussi intelligent de dire que les erreurs "ça s’équilibre sur la saison"… un non sens qui consiste à tout pardonner. Cette mémoire qui serait "sélective", au moins, elle a le mérite d’exister, certains n’ont manifestement aucune mémoire… Pour ma part non, ma mémoire ne retient pas tout, j’en conviens, elle oublie beaucoup de fois où Paris a été désavantagé, se souvient aussi de fois où on a pu bénéficier de mauvaises décisions, malheureusement c’est plus rare, ces dernières années certains arbitre ayant eu une tendance fâcheuse à vouloir se faire le PSG (Moulin et Vessière, Chapron et Layec c’est différent, ils ont toujours été abominablement mauvais avec à peu près tout le monde).
    Il est évident que si les joueurs du PSG avaient toujours réussi à l’emporter malgré les erreurs dont ils étaient les victimes, on en aurait oublié une bonne partie. Ces joueurs, qui ont pourtant très rarement été mauvais contre l’OL, ont été allègrement critiqués. Pourquoi les arbitres devaient-ils échapper à la citrique lorsqu’ils sont mauvais ? Ils sont professionnels, s’ils font mal leur travail, il faut le dire. Si l’arbitre fait partie du jeu, il faut les traiter comme tout autre acteur du jeu. A quoi rime ce tabou que certains veulent imposer à propos du niveau de l’arbitrage ?

    Les Hors-jeu limite, les rouges limite, les penaltys limite, les simulations et bah c’est aussi ça le football.

    L’erreur est humaine, malheureusement l’incompétence aussi.
    Quand l’assistant pourtant bien placé ne voit pas que Wiltord est 2 mètres HJ dans la surface…
    Quand juste devant le 4ème arbitre Kader Keita met un énorme coup de coude dans la tête d’Armand sans le faire sourciller…
    Quand pour ne pas se déjuger alors que son assistant l’a prévenu qu’il n’y avait pas faute il met un jaune au lieu du rouge automatique prévu pour une action de ce genre…
    Quand dans le stade TOUT le monde a vu une faute grossière en direct/à vitesse réelle hormis les 4 et désormais 5 officiels (les 3/4 du temps le ralenti ne sert qu’à confirmer ce qu’on a vu ou cru voir en direct sans avoir la même façon d’observer le match qu’eux, nous, quand un joueur à le ballon on regarde autant les solutions offertes par ses coéquipiers, le mouvement, plein de trucs dont l’arbitre n’a pas particulièrement à se préoccuper)…
    Quand on constate des choses dans ce genre le "bah, c’est aussi ça le football" est d’une grande bêtise. Que tout ça puisse se produire est un grave problème pour le football. Serais-tu d’accord pour être jugé par quelqu’un qui ne connaît pas la loi de surcroît sans avoir de recours ? Quand on voit par exemple le cas Mangane exclu sans faute juste parce que son adversaire semblait KO après avoir mal résisté à un contact licite… un rapport de l’arbitre pour rectifier son erreur et faire annuler la sanction ? Jamais de la vie ! Certaines erreurs sont excusables, il est parfois quasiment impossible de ne pas se tromper à vitesse réelle, or à chaque fois que c’est le cas je suis le 1er à le dire.

    Et qui a parlé de complot ?
    …Juste une redondance horripilante traduisant tantôt la réticence au moins inconsciente des arbitres à siffler contre l’OL (on le sait, se mettre Aulas à dos est une chose à éviter, au minimum on se fait allumer pendant plusieurs jours dans la presse), tantôt leur incompétence, tantôt leur refus d’admettre qu’ils ont des limites.

    @Benj
    Le courage c’était de sortir Bastos ou Diakhaté sans sanctionner Jallet, qui n’y était absolument pour rien.

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG