Pour prolonger les discussions entamées dans les commentaires des articles...

Découvrez les forums de PSGMAG.NET


 

Synthèse des faits marquants

[J19] Retour sur Nancy 2-0 PSG (vidéos)

Le PSG s’incline après une série de 13 matches sans défaite

jeudi 23 décembre 2010, par Gauthier B., Vivien B.

[J19] Retour sur Nancy 2-0 PSG (vidéos)

Au programme de ce « retour sur le match » : l’expulsion de Sakho dès la 14e minute, Sammy Traoré recule dans la hiérarchie, une défaite pas vraiment inquiétante, infos diverses, statistiques, vidéos, dans la presse, retrouvailles, les réactions, les infos des tribunes.

À dix dès la 14e minute, les Parisiens n’ont pas réussi à prolonger leur série d’invincibilité — 13 matches — jusqu’en 2011.

Les enseignements du match

L’expulsion de Sakho dès la 14e minute

Après un début de rencontre largement dominé par le PSG, Mamadou Sakho effectue une grosse erreur en manquant une tête près du rond central. Youssouf Hadji en profite et file au but. Il tombe au contact de Sakho, qui revenait à ses trousses, et l’arbitre expulse le jeune Parisien. Est-ce réellement justifié ? Les ralentis ne permettent pas d’avoir une opinion tranchée sur le sujet. Hadji tombe clairement après s’être fait un auto-croc en jambe mais, en revenant derrière lui, Sakho l’a peut-être touché avec le pied, perturbant ainsi sa course.

Quoi qu’il en soit, si faute il y a, elle est clairement involontaire — il ne s’agit ni plus ni moins que de la foulée de Sakho qui croise celle d’Hadji [1]. Ajoutée au fait que Camara semblait lui aussi revenir, et pouvait vraisemblablement empêcher le Nancéen de se présenter seul devant les buts parisiens, l’expulsion paraît excessivement sévère, et a forcément faussé la partie. Néanmoins, à vitesse réelle, tous ces paramètres étaient difficiles à prendre en compte, et il n’est pas question ici de crier au complot international comme le premier Jean-Claude Dassier venu.

S’il y a un reproche à adresser à Antony Gautier, il s’agit de son arbitrage étrange lors du reste de la rencontre : les fautes — souvent peu évidentes — qu’il mettait plusieurs secondes à signaler, mais également sa série impressionnante de six cartons distribués dans les vingt dernières minutes — trois de chaque côté —, généralement pour pas grand-chose : Makelele a notamment été sanctionné pour un coup de coude qu’il n’a jamais donné.

Sammy Traoré recule dans la hiérarchie

Jusque-là, Sammy Traoré était considéré comme le quatrième défenseur central de l’effectif parisien derrière Sakho, Armand et Camara. Et encore, ayant joué ses premières minutes à Lviv la semaine dernière, il était plus considéré comme une roue de secours. À Nancy, Kombouaré a bien montré qu’il fallait une véritable hécatombe — voire plus… — pour que son joueur rentre sur la pelouse. Avec Armand suspendu et Sakho expulsé en cours de rencontre, l’entraîneur parisien a préféré faire reculer Claude Makelele d’un cran que de faire entrer son géant malien. Sammy Traoré semble donc être finalement la cinquième solution dans l’axe de la défense.

Toutefois, épuisé par ses deux matches dans la semaine, et par le terrain synthétique, Makelele — qui s’en est plutôt bien sorti à ce nouveau poste — a tout de même dû quitter le terrain pour le dernier quart d’heure, et Kombouaré l’a cette fois-ci bien remplacé par Traoré. L’ancien Niçois est donc tout de même préféré au jeune Loïck Landre, présent sur le banc mercredi soir.

Une défaite pas vraiment inquiétante

Une fois de plus, on pourrait rager sur l’incapacité du PSG a aller de l’avant, et à griller la politesse aux équipes proches au classement. Néanmoins, cette fois-ci, il est difficile de considérer que Paris a raté le coche, tant les événements étaient contraires. Difficile de dire ce que les Parisiens auraient pu faire pour éviter cette déconvenue : en une journée de championnat, le PSG a dû affronter tous les problèmes qu’il n’ a pas eu les trois mois précédents.

L’avant-match a déjà été pollué par les rumeurs en tout genre, avec notamment ces histoires incessantes de rachat par des Qataris qui fleurissent dans les quotidiens nationaux. Puis il y a eu une mini-crise, avec le fameux clash entre Kombouaré et Sessegnon. Quelle qu’en soit l’ampleur réelle, ces deux phénomènes n’aident pas à aborder sereinement une rencontre. Paris a de plus entamé cette rencontre avec deux autres absents en défense — Tiéné et Armand —, et un dans le secteur offensif — Bodmer.

Ensuite, ce sont les faits de match qui ont été contraires, avec cette expulsion de Sakho très sévère pour Paris, qui intervient avant même la fin du premier quart d’heure. Le PSG disputait donc à 10 contre 11, pendant 75 minutes, son quatrième match en dix jours, pendant que son adversaire du soir n’avait pas évolué en rencontre officielle depuis dix jours justement… Le tout sur un terrain synthétique usant. Il n’est pas question ici de chercher des excuses fallacieuses, mais juste de constater que gagner cette rencontre dans ces conditions relevait presque du miracle. Et la chance n’était définitivement pas du côté de Paris hier soir, avec ce corner de Nenê qui a atterri sur la barre alors que le score était encore vierge…

Finalement, Paris peut se satisfaire en se disant que cette défaite n’a pas eu de grosse conséquence au classement : la majorité des matches de la 19e journée s’étant soldés par un match nul, Paris a perdu au pire un point sur ses concurrents directs, et parvient tout de même à la trêve à la deuxième place. Avec un calendrier à la reprise abordable — Sochaux à domicile puis un déplacement à Arles-Avignon —, Paris aura de quoi se rattraper dès janvier.

Les vidéos de tous les buts du match

Cliquez ici pour voir tous les buts en vidéos

Autres infos autour du match

Stats en vrac : l’équipe

- Cela faisait 10 ans. Le PSG n’avait pas perdu son dernier match avant la trêve depuis la saison 1999/2000 et une défaite 1-0 à Auxerre. (source : Opta)

- Buts encaissés. Paris a encaissé au moins un but lors de ses 11 derniers matches, soit depuis PSG 0-0 Dortmund début novembre. (source : PSGMAG.NET)

- Buts marqués. Depuis le même match, Paris avait également toujours marqué au moins un but. Cette série s’est terminée mercredi soir après 10 rencontres. (source : PSGMAG.NET)

- Expulsion. Le PSG a perdu ses cinq derniers matches de championnat lors desquels il a joué à dix : Camara contre Marseille (1-3), Sessegnon à Monaco (2-0), Sakho à Lyon (2-1), Clément à Sochaux (3-1) et Sakho à Nancy (2-0). (sources : Opta, PSGMAG.NET)

- Invincibilité. Le PSG était invaincu depuis 13 matches toutes compétitions confondues, dont 8 matches en L1 [2]. (source : PSGMAG.NET)

- Adversaire. L’AS Nancy-Lorraine reste désormais sur cinq matches sans défaite.

Dans la presse

Laurent Perrin, dans le Parisien du 23 décembre 2010 :

L’équipe de la capitale a raté son dernier rendez-vous de l’année. A qui la faute ? Un peu à tout le monde. La sévérité de l’arbitre qui expulse Sakho dès la 14e minute, la transparence de Nenê, la maladresse d’Hoarau… Il y a aussi la fatigue et la pluie qui complique tout sur un terrain synthétique. Hier, ce n’était pas un bon soir pour Paris. Cela arrive à tout le monde. Lille, Lyon, Marseille, Rennes… Tous les leaders ont laissé passer leur chance hier soir. Voici une maigre consolation pour les Parisiens. Elle n’est pourtant pas anecdotique. L’équipe de Kombouaré n’a pris qu’un point lors de ses deux derniers matches. Pourtant, elle est toujours deuxième au classement. Cela va lui permettre de revenir en 2011 avec les espoirs nés en 2010. […] Ce Paris si séduisant paraît parfois encore bien fragile. On lui souhaite, pour 2011, de garder tout son charme mais de revenir plus sûr de sa force et d’assumer son statut.

Jérôme Touboul, dans L’Équipe du 23 décembre 2010 :

Paris quitte 2010 à la deuxième place, mais en laissant un sentiment de fragilité. […] C’est une fausse note. Une de plus, quatre jours après l’égalisation tardive et confuse de Monaco (2-2). Pour Paris, rien n’a vraiment basculé du mauvais côté en quatre jours, mais rien n’a décollé non plus avant la trêve, alors que les résultats de ses rivaux, hier, lui offraient une nouvelle opportunité de s’emparer du leadership de la L1.

- Performances. Seuls Ceara (« un match correct ») et Chantôme (« une première heure de qualité avant une nette baisse de régime aussi bien à la récupération que dans la justesse de ses gestes ») s’en sortent à peu près dans les commentaires du Parisien. A contrario, Nenê (« [il] n’a rien fait, hormis se plaindre continuellement », « Sa transparence démontre à quel point le PSG est dépendant de ses performances. Sans lui, impossible de marquer. »), Hoarau (« [il] a encore raté quelques belles occasions (9e, 62e) et va inévitablement relancer le débat sur son manque d’efficacité »), Camara et Giuly sont pointés du doigt. Mamadou Sakho est quant à lui accusé d’avoir « encore une fois pénalisé son équipe ». Pour L’Équipe, Chantôme sort du lot — suivi par Clément et Ceara —, tandis que Hoarau (« a manqué de justesse dans le dernier geste »), Camara, Nenê (« un déchet inhabituel ») et Edel (« a relâché trop de ballons ») sont « passés à côté ».

Réactions

- Antoine Kombouaré : « L’expulsion de Sakho ? C’est un fait de jeu qui nous fait du mal parce que c’est très tôt dans le match. On n’a pas été capable de ramener au moins un point, c’est une déception. On a tenu, on s’est même créé de belles situations et avec un peu plus de lucidité, de calme et de précision, on aurait pu ouvrir la marque. Mais les joueurs ont fait tellement d’efforts que je peux comprendre les maladresses techniques. Je suis fier de ce match joué dans des conditions difficiles. On a baissé de pied physiquement en deuxième partie, cela a été dur de tenir le ballon, de faire remonter le bloc, de garder le ballon un peu plus haut pour soulager la défense. » (source : AFP)

Suspensions

Averti samedi soir, Clément Chantôme sera sous la menace d’une suspension lors des six prochains matches, soit jusqu’aux huitièmes de finale de coupe de France si le PSG se qualifie en coupes.

Pour rappel, Ludovic Giuly — jusqu’aux 32es de finale de la coupe de France — et Siaka Tiéné — jusqu’à la 21e journée de L1 — seront également suspendus s’ils reçoivent un nouvel avertissement au cours des prochains matches.

Claude Makelele et Guillaume Hoarau, également avertis à Nancy, seront quant à eux menacés après leur prochain carton jaune.

Enfin Mamadou Sakho, expulsé, sera suspendu face à Lens samedi 8 janvier pour le premier match officiel après la trêve.

Retrouvailles

Aucun joueur des effectifs actuels n’a connu les deux clubs.

Dans le passé en revanche, une vingtaine de joueurs ont porté les deux maillots : Éric Rabesandratana, Franck Gava, Jean-Philippe Séchet, Bruno Germain, Philippe Jeannol, Jean-Michel Moutier, Éric Martin, Robert Jacques, Bernard Caron, Denis Bauda, Gérard Cenzato, Jean-Claude Fernandes, Bernard Bureau, Pascal Zaremba, Manuel Abreu, Dominique Lokoli ou encore Michel Prost.

Côté tribunes…

- Déplacement. 34 supporters parisiens ont fait le déplacement officiel organisé par le club, selon la LFP.

Notes

[1] « C’est sans doute involontaire mais il me crochète la jambe », estime d’ailleurs Hadji dans L’Équipe.

[2] Depuis fin août, Paris n’avait perdu qu’1 match sur 22 : face à Auxerre (2-3).

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

6 votes
Votez

5 commentaires ont déjà été postés par nos lecteurs

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG