PSGMAG.NET est définitivement fermé depuis 2013.


 

Synthèse des faits marquants

[J09] Retour sur Toulouse 0-2 PSG (vidéos)

Le PSG enchaîne son septième match sans encaisser de but

lundi 18 octobre 2010, par Gauthier B., Vivien B.

[J09] Retour sur Toulouse 0-2 PSG (vidéos)

Au programme de ce « retour sur le match » : une belle équipe, quelques individualités, les séries du PSG, infos diverses, statistiques, vidéos, dans la presse, retrouvailles, les réactions, les infos des tribunes.

Le PSG s’est imposé 0-2 à Toulouse, et prend ainsi la troisième place du classement derrière Rennes et Saint-Étienne.

Les enseignements du match

Une belle équipe

Quand Antoine Kombouaré estime que le PSG a joué en champion, on peut y voir un excès d’enthousiasme de la part de l’entraîneur parisien. Pourtant, si les dernières victoires à l’extérieur — à Séville puis à Lens — avaient été acquises avec une certaine réussite, celle obtenue ce samedi à Toulouse a surtout été marquée par une maîtrise de la rencontre, de bout en bout. Paris est rentré fort dans l’adversaire dès le début de la rencontre, a marqué très vite, puis a appliqué son désormais traditionnel sérieux défensif. Même si Toulouse a eu quelques opportunités en seconde période — toutes assez confuses —, les Parisiens ont toujours semblé parfaitement sereins.

Ce qui est d’autant plus appréciable est que cette prestation a été réalisée en l’absence de Claude Makelele. Non pas que le capitaine parisien soit un problème, mais l’an passé, un match sans ce joueur signifiait automatiquement une prestation collective poussive. Samedi, les joueurs ne semblaient pas perdus sans leur leader.

Une autre satisfaction peut se trouver dans l’état d’esprit. C’est toujours plus facile à remarquer quand l’équipe gagne, mais la cohésion du groupe parisien a l’air bien réelle. Quand Sakho a inscrit le premier but, il a filé immédiatement sur le banc pour sauter dans les bras de Sammy Traoré, remplaçant du remplaçant en défense centrale. Lorsque Erding a marqué après deux mois de mutisme, c’est toute l’équipe qui fait une course pour accorder de chaleureuses accolades au Turc : preuve que tous se sentaient concernés par les déboires du joueur.

Bien sûr, tout cela peut changer, et très vite. Mais il faut le dire : depuis le début du mois de septembre, cette équipe fait tout de même particulièrement plaisir à voir.

Quelques individualités

La roue est en train de tourner pour Edel et visiblement, dans l’inconscient collectif, il semble enfin être admis que si Paris n’encaisse plus de but depuis 7 matches, le portier parisien peut y être pour quelque chose. Samedi, toutes ses interventions ont été parfaites. Avec en point d’orgue, sa claquette sur un coup franc de Machado qu’il est allé chercher dans la lucarne.

Au risque de se répéter de semaine en semaine, insistons sur le fait que l’enchaînement de bonnes performances de la part de Sakho renforce l’idée que le vice-capitaine du PSG n’a rien à envier aux titulaires actuels de l’équipe de France. Outre son but, il n’y a absolument rien à jeter défensivement dans sa prestation de samedi. Il n’y a plus de faute de concentration, plus de marquage lâche : depuis le début de saison, c’est un vrai grand défenseur que le PSG compte dans ses rangs.

Enfin, terminons par la statistique incroyable de la rencontre : Chantôme et Giuly comptent respectivement 95 % et 85 % de passes réussies selon la LFP. Si le PSG a semblé jouer juste tout au long de la rencontre, il n’y a pas à chercher bien loin les responsables…

Les séries du PSG

- Imperméabilité TCC : 7 matches. Le PSG n’a pas encaissé le moindre but lors des 7 derniers matches, toutes compétitions confondues. La précédente performance similaire remonte à novembre-décembre 2001. Le record du club depuis 1970 date quant à lui de la saison 1996/1997 : du 10 août au 26 septembre, le PSG avait enchaîné 10 matches — dont 8 en L1 — sans encaisser le moindre but !

- Imperméabilité en L1 : 5 matches. En L1, le PSG n’a pas encaissé de but depuis 5 matches. Une telle série est exceptionnelle dans l’histoire du club parisien : en 38 saisons dans l’élite, le PSG n’avait réussi pareille performance qu’à 7 reprises. La dernière datait de janvier-février 2003 : Paris avait enchaîné 3 victoires 1-0 et 2 matches nuls 0-0. Le record de matches de première division consécutifs sans encaisser de but date quant à lui d’août-septembre 1996 : le PSG avait gardé ses buts inviolés durant 8 matches — 6 victoires et 2 nuls —, accédant ainsi à la première place du classement.

- Invincibilité TCC : 7 matches. La dernière série de 7 matches sans défaite toutes compétitions confondues remontait à janvier-février 2007 : peu après l’arrivée de Paul Le Guen, le PSG avait enchaîné 5 victoires et 2 matches nuls. La meilleure performance récente date de février-mars-avril 2006 : le PSG était resté invaincu durant 9 matches (4 victoires, 5 matches nuls).

- Invincibilité en L1 : 5 matches. En L1, Paris était déjà resté invaincu durant 5 matches consécutifs entre mai et août 2009, à cheval sur deux saisons. Sur une seule saison, il faut remonter à janvier-février-mars 2009 : le PSG n’avait pas perdu durant 7 matches d’affilée.

Les vidéos de tous les buts du match

Cliquez ici pour voir les deux buts du match en vidéo

Autres infos autour du match

Les buts de Sakho

Mamadou Sakho vient de marquer son troisième but pour le PSG : un de la tête contre Saint-Étienne en février 2009, un du gauche contre Arles-Avignon en septembre dernier, et donc un du droit ce samedi. À noter que Sakho a également inscrit trois buts contre son camp depuis le début de sa carrière, avec la même répartition : un de la tête, un du gauche, un du droit.

Dans la presse

Christophe Bérard, dans le Parisien du 17 octobre 2010 :

Invaincus depuis sept matches, les Parisiens continuent de marquer les esprits. Ils grimpent à la troisième place au classement. […] Où s’arrêtera Paris ? Pas à Toulouse qui n’a jamais existé face à la maîtrise et la justesse de jeu des Parisiens. Fort d’un match solide à tous les niveaux, voilà désormais le PSG propulsé à la troisième place au classement. […] Pour l’heure, le bonheur parisien est à chercher ailleurs. Les hommes de Kombouaré viennent d’enchaîner leur septième match sans défaite et sans encaisser de but. La confiance est partout dans cette équipe. Des gants d’Edel, impressionnant dans ses interventions, à la pyramide humaine qui a enseveli Mevlut Erding quand celui-ci a enfin retrouvé le chemin des filets. Cette joie immense au moment du deuxième but parisien n’est pas feinte. Les Parisiens sont heureux de jouer ensemble. Et ce constat autorise tous les rêves. Rien n’interdit de croire que cette équipe peut viser encore plus haut. […] Si l’entraîneur parisien refuse intelligemment de s’enflammer, son homologue toulousain, Alain Casanova, n’a pas ses pudeurs et lâche l’évidence. « Paris est l’équipe qui nous a posé le plus de problèmes depuis le début de saison. Cette équipe a le potentiel pour viser le titre. Quand on voit que sur le banc, il y avait Sessegnon, Kezman et Luyindula, il est clair que Paris est d’un très haut niveau en France. »

Franck Le Dorze, dans L’Équipe du 17 octobre 2010 :

Le club de la capitale pointe […] à un niveau jamais atteint avec cette troisième place. Elle est autant significative qu’incontestable car le fruit d’une série de cinq matches sans défaite, avec deux nuls et trois victoires, dont la dernière, à Toulouse hier, ne prête à aucune contestation. Surtout, durant cette période née début septembre, les Parisiens n’ont encaissé aucun but, validant une solidité de plus en plus impressionnante.

- Performances. Les deux quotidiens spécialisés se rejoignent globalement sur les prestations individuelles des Parisiens à Toulouse : pour L’Équipe, les joueurs les plus en vue furent Giuly — auteur de « l’une de ses meilleures prestations de la saison » —, Chantôme, Edel et Sakho, tous crédités d’un 7. Suivent Tiéné, Armand, Clément, Nenê et Erding, qui héritent chacun d’un 6. Seuls Jallet et Hoarau « sont passés à côté » selon le quotidien sportif : ils obtiennent un 4. Au Parisien, ce sont Edel (7,5) et Sakho (7) qui sortent du lot : le quotidien a identifié 5 interventions qu’il qualifie d’« arrêts décisifs et de grande classe ». Giuly et Clément (6,5), mais aussi Nenê, Armand et Chantôme (6), sont également à l’honneur. En revanche, les performances d’Erding et Hoarau (5,5), Jallet et Tiéné (5) sont jugées plus médiocres.

Réactions

- Franck Tabanou, défenseur de Toulouse : « On avait l’impression qu’on aurait pu jouer deux jours sans marquer. Il faut travailler pour retrouver une dynamique. On est déçus, c’est normal. On ne regarde pas trop le classement. Paris est l’équipe la plus costaude contre qui on a joué cette saison. Je pense qu’elle va faire mal. » (source : L’Équipe)

- Alain Casanova : « Nous avons eu du mal à entrer dans le match face à une équipe qui, elle, nous a posé d’entrée beaucoup de problèmes. Quand vous laissez Giuly, Nenê, Chantôme prendre de la vitesse, il y a danger. On est menés au score sur une petite erreur de notre part. Ensuite, je n’ai pas eu l’impression que nous pouvions revenir. On n’a pas de regrets à avoir sur notre prestation. Les Parisiens ont montré qu’ils avaient un potentiel d’un très bon niveau. À partir du moment où ils sont solides défensivement, leur potentiel offensif les rend dignes de jouer le titre. Paris n’a pas gagné à cause de nos absents, mais parce qu’il était plus fort. […] Sur ce qu’il a montré, le PSG a un potentiel de très haut niveau avec sa solidité défensive et de gros atouts offensifs, même sur le banc. Il a été notre adversaire le plus fort cette saison. Paris peut viser le titre. » (sources : lequipe.fr, L’Équipe)

- Antoine Kombouaré : « C’est une très belle soirée. […] Il faut que je le dise, j’avais misé beaucoup sur ce match. On était favoris, d’autant que Toulouse était diminué. J’attendais mes joueurs au tournant. C’est donc une grosse satisfaction. Ce soir, on a joué en champions. […] On avait fait de très bonnes choses en septembre. Il fallait que l’on valide ça. On a un gros mois qui nous attend, les signes positifs de ce soir seront à confirmer à chaque match. Il ne faut pas oublier que la saison est encore longue. C’était en tous cas une belle soirée, car il faut se souvenir que Toulouse était notre bête noire les années passées. Il était important de casser cette spirale négative. » (source : lequipe.fr)

- Mevlüt Erding : « Après neuf matches de championnat, je n’ai marqué que deux buts. La saison passée à la même période, j’avais les mêmes statistiques sauf que j’étais blessé. J’ai eu une période de doute, durant laquelle j’ai beaucoup travaillé. Mes partenaires et le coach m’ont beaucoup soutenu. Les efforts ont payé contre Toulouse, mais ce n’est que le début et j’ai encore envie de mettre plein de buts. Ça m’a vraiment touché de voir tous mes partenaires me féliciter après mon but. […] Je tiens à remercier mes coéquipiers, le coach et les supporters qui m’ont toujours soutenu. Ils étaient derrière moi et cela me touche vraiment. C’est un plaisir de retrouver Paris en haut du classement, mais la saison n’est pas terminée. » (sources : PSG.FR, PSG.FR)

- Guillaume Hoarau : « Ça fait un moment qu’on enchaîne les bonnes performances. Tous les efforts fournis sont récompensés. Il y a des périodes comme ça où on se sent forts, donc il faut s’en servir pour être performant sur la durée. Ça fait sept matches qu’on ne prend pas de but et qu’on fait la différence devant. A partir de là, il n’y a pas grand-chose qui peut nous arriver. On se rend compte qu’on a vraiment un effectif pour faire quelque chose de grand cette année. Donc il ne faut pas tout gâcher. […] Mev [Erding] est un peu décrié en ce début de saison. Un peu comme moi d’ailleurs. Samedi, il a été récompensé de ses efforts fournis sur le front de l’attaque. Ça va le débloquer parce qu’il est encore jeune. A Paris, si on écoute trop ce qui se dit à droite et à gauche, on peut être affecté. Mais c’est un gars qui ne triche pas. C’est pour ça que lorsqu’il a marqué, j’étais super-content. Comme si c’était moi qui avais marqué. » (source : RMC.FR)

Suspensions

Seul Clément Chantôme a été averti samedi soir. Il s’agit de son premier carton de la saison en championnat.

Rappelons que Claude Makelele était suspendu à Toulouse.

Mathieu Bodmer (2 matches) et Tripy Makonda (1) seront suspendus s’ils reçoivent un avertissement au cours du prochain match du PSG.

Cearà (jusqu’aux 8es de coupe de la Ligue), Traoré (J11), Giuly (J14), Sakho (J14), Tiéné (J15) et Chantôme (J16) seront quant à eux sous la menace d’une suspension après leur prochain carton jaune.

Côté tribunes…

- Parisiens. « Hier soir, le PSG comptait bien plus de soutien que la quarantaine de supporteurs parisiens ayant fait le déplacement à Toulouse via l’organisation mise en place par le PSG, indiquait le Parisien dimanche. Environ cinquante autres, dont une vingtaine de Lutèce Falco, ont pris place dans la tribune située à côté. Ces derniers avaient acheté leur billet à l’avance et en se montrant discret sur leur appartenance au PSG. »

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message

9 votes
Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG