PSGMAG.NET est définitivement fermé depuis 2013.


 

Première journée de la phase de groupes de la coupe UEFA

Présentation de Schalke 04 : le club, ses supporters (3/4)

Le PSG se déplace à Gelsenkirchen, chez le champion d’Europe 1997

mercredi 22 octobre 2008, par Vivien B.

Présentation de Schalke 04 : le club, ses supporters (3/4)

Savez-vous qui est Erwin, que signifie le surnom des joueurs de Gelsenkirchen ou encore quel est le palmarès de Schalke 04 ? Les réponses à toutes ces questions et bien d’autres vous attendent dans cette présentation de l’adversaire du PSG lors de la première journée de la phase de groupe de coupe UEFA : la saison 2008/2009 de Schalke 04, son équipe-type, ses supporters, son stade, des infos diverses sur le club…

Dans le cadre de leur cours d’allemand, les élèves de 1re Euro de Delphine Bour — au lycée Émilie-de-Breteuil de Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) — travaillent sur le thème de l’engagement. À l’occasion du déplacement du PSG à Gelsenkirchen, nous leur avons proposé de découvrir le monde des supporters parisiens. Enthousiastes et très impliqués, les 32 lycéens franciliens ont écumé le web germanophone pour dénicher des informations sur l’adversaire du PSG et ses supporters.

Schalke 04 en bref

Palmarès et infos essentielles

PNG - 58.5 ko
Erwin, la mascotte de Schalke 04

Nom complet : FC Gelsenkirchen - Schalke 04 (depuis 1924)
- Surnoms : die Knappen (les mineurs, en référence aux mines de la Ruhr) ; die Königsblauen (bleu roi, la couleur du maillot).
- Création : 4 mai 1904
- Président : Josef Schnusenberg
- Couleurs : bleu et blanc
- Mascotte : Erwin (ou Ährwin)

- Entraîneur : Fred Rutten
- Capitaine : Bordon
- Système de jeu préférentiel : 4-3-3
- Équipe type : Neuer – Pander, Westermann, Bordon, Rafinha – Rakitic, Engelaar, Streit – Farfan, Kuranyl, Altintop

Palmarès :
- 1 coupe de UEFA : 1997 ;
- 7 championnats d’Allemagne : 1934, 1935, 1937, 1939, 1940, 1942 et 1958 ;
- 4 coupes d’Allemagne : 1937, 1972, 2001 et 2002 ;
- 1 coupe de la Ligue : 2005.

Saison précédente :
- 3e de Bundesliga ;
- quart de finale de Ligue des Champions.

Infos diverses sur Schalke 04

- La saison dernière, Schalke 04 a réalisé 100 M€ de chiffre d’affaires, ce qui le place en deuxième position derrière le Bayern Munich.

- Schalke 04 s’était vu refuser son adhésion au G14, l’organisation qui regroupait les clubs les plus riches et influents d’Europe, dont était membre le PSG. Le G14 a par la suite été dissous, en février 2008.

- Le club de Gelsenkirchen a signé en octobre 2006 un contrat de sponsoring avec Gazprom, le leader mondial de la distribution du gaz. Le gazier russe a accepté de payer 125 M€ en cinq ans pour apparaître sur les maillots des joueurs ; c’est l’un des plus gros contrats du football allemand. Dans la foulée, le club s’est étroitement lié avec le club russe du Zénith Saint-Pétersbourg, également soutenu par Gazprom : rapprochement commercial, relations publiques et publicitaires en commun, matches amicaux…

La saison 2008/2009 de Schalke 04

Au tour préliminaire de la Ligue des Champions, les Knoppen ont battu l’Atletico Madrid 1-0 à Gelsenkirchen, avant de chuter 4-0 en Espagne au match retour. Reversés en coupe UEFA, les Knoppen ont éliminé l’Apoel Nicosie (Chypre) lors du premier tour : victoire 1-4 à Chypre, match nul 1-1 en Allemagne.

En coupe d’Allemagne, Schalke 04 a éliminé le FC 08 Homburg (0-3 à Hombourg) puis Hanovre 96 (2-0 à domicile).

Sixième de Bundesliga avec 13 points en huit matches (3 victoires, 4 matches nuls, 1 défaite), Schalke 04 est surtout performant à Gelsenkirchen, où ils ont gagné trois fois, pour un seul match nul et aucune défaite. Les Bleu et Blanc sont ainsi deuxièmes à domicile, avec 10 points sur 12 possibles.

Les supporters de Schalke 04 et le Veltins Arena

Le stade sera-t-il plein jeudi soir ?

PNG - 138.4 ko
Erwin, la mascotte de Schalke 04

L’Arena sera plein pour la réception du PSG. Ce n’est pas une surprise pour les supporters de Schalke, qui expliquent que le stade est en fait toujours rempli — même les matches amicaux réunissent jusqu’à 30 000 spectateurs. Une jolie formule résume l’assiduité des supporters bleu et blanc : «  il suffit d’allumer les projecteurs du stade pour que, une demi-heure plus tard, 30 000 personnes soient présentes ! »

850 associations de supporters !

Si Schalke 04 compte plusieurs millions de supporters dans toute l’Allemagne, le club de Gelsenkirchen compte aussi des centaines d’associations ! En fait, l’organisation des supporters n’est pas comparable à ce que l’on connaît en France : le Schalker Fan-Club Verband, l’association qui regroupe toutes les associations de supporters, est ainsi composée de plus de 850 groupes — des dizaines dans chaque Land. Culture Tribunes précise que « ces fan-clubs sont avant tout des bandes d’amis issus d’un même quartier ou d’une même ville et qui se retrouvent pour supporter activement leur club de football favori. Ils forment progressivement un puissant réseau au sein de chaque club, notamment via l’association qui les fédère. »

Le supportérisme en Allemagne

Culture Tribunes a par ailleurs consacré récemment un article très intéressant sur les supporters allemands, dont voici quelques extraits :

Souvent mal perçu en France, le mouvement supporters allemand est pourtant l’un des plus anciens et des plus forts en Europe. De ses débuts dans la deuxième moitié des années 1960 à l’heure actuelle, il a su conserver une spécificité, une culture, tout en subissant tour à tour les fortes influences du modèle anglais et du modèle italien de supporterisme. […]

Une vraie culture du déplacement se forge en Allemagne, où les contingents de supporters qui suivent leur club à l’extérieur sont très importants. Dès le milieu des années 1970 comme en Angleterre, des trains spéciaux sont organisés, afin de permettre aux supporters de se déplacer voir les matches plus facilement. En 1991, 40 000 supporters de Kaiserlautern effectuent le déplacement à Cologne pour voir leur club remporter le titre de champion ! En outre, la ferveur des fans pour leur club se traduit aussi dans le soutien apporté à l’équipe réserve du club, qui est soutenue à domicile comme à l’extérieur.

Le modèle allemand de supportérisme se rapproche en quelque sorte du modèle anglais. En dépit de l’existence de multiples fan-clubs au sein des tribunes, l’entité la plus importante reste la « Kurve », le virage, qui rassemble les plus fervents supporters et permet de former une « communauté » autour du club. Au sein de la Kurve, il n’y a pas de réelle structuration de l’animation : les chants sont spontanés, parfois rythmés par des grosses caisses, et l’entrée des joueurs sur la pelouse est accompagnée de classiques tendus d’écharpes, voire de quelques grands drapeaux. […]

L’amitié entre Schalke 04 et le FCN

Le club de Schalke 04 est par ailleurs réputé pour l’amitié de ses supporters avec ceux du FC Nürenberg. Alors que les injures sont monnaie courante en France, il est difficile de concevoir que les supporters de deux clubs pourtant concurrents fassent la fête ensembles, réalisent des animations communes et saluent l’autre équipe comme s’il s’agissait de leur propre équipe… D’après la légende, cette amitié serait née en 1980 de la haine réciproque que vouaient ces deux équipes aux hooligans du Bayern Munich, le club le plus prestigieux d’Allemagne. Quelques événements ont ensuite renforcé les relations amicales qu’entretiennent ces deux équipes : signalons par exemple la fête de soutien organisée en 1981 par le fan-club de Schalke pour consoler le FC Nürenberg, qui n’avait pu échapper à la relégation, ou encore la fête organisée par les deux clubs pour célébrer leur maintien en Bundesliga en 1990/1991.

Pour mieux appréhender ce particularisme allemand, lisons une nouvelle fois Culture Tribunes :

Une des particularités les plus intéressantes de la culture des tribunes allemandes est l’existence d’amitiés entre publics de différents clubs. Des amitiés tout à fait originales, sans forcément de liens avec des relations privilégiées entre les dirigeants des clubs ou, plus largement, une bonne entente traditionnelle entre les populations des cités. Ces grandes amitiés remontent souvent à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Certains les expliquent par la volonté d’une partie des fans classiques, des Kütten, de réagir à la montée du hooliganisme et de ne pas voir les stades comme des lieux uniquement remplis d’animosité. […] Néanmoins, les milieux hooligans des clubs nouent également des alliances. […] Et certaines déteignent sur le reste du public. En l’occurrence, la plus forte amitié du pays, celle liant les supporters de Nürenberg et de Schalke 04, aurait d’abord concerné les hools, qui se renforçaient mutuellement lors de leurs matchs chauds. De manière globale, la carte des amitiés a recouvert la carte des rivalités. À l’entente Nürenberg-Schalke répondit l’alliance Bayern Münich-Bochum, selon le vieux principe, « les ennemis de mes amis sont mes ennemis ». D’ailleurs, la plus vieille amitié du pays, apparue en 1972, entre Nürenberg et Hambourg fut rompue car les supporters du HSV ne supportaient pas que leurs amis bavarois se rapprochent de leurs ennemis de Schalke !

Généralement, l’amitié se vit lors des rencontres opposant les deux clubs : les fans festoient et se mélangent dans les tribunes. Elle peut aussi être vécue lors des visites que se rendent les fans, lorsque leurs matches ne se déroulent pas le même jour. Mais l’amitié se vit à chaque match, au moment où les résultats de l’équipe amie sont annoncés et applaudis. Les fans portent des écharpes ou d’autres gadgets célébrant le jumelage, notamment avec le fameux motif des mains qui se serrent.

Ce phénomène sympathique a pourtant eu du mal à résister au temps et à la commercialisation du football. Ainsi, à Dortmund, l’amitié principale liait les fans de la Nordkurve aux fans du club du Hambourg. Les spécialistes du merchandising, surfant sur la mode des amitiés, ont produit des écharpes commémorant les amitiés fictives de Dortmund, avec de nombreux clubs à travers l’Allemagne et l’Europe, y compris avec… Schalke 04, le grand rival de la Ruhr, ce qui a participé à l’étiolement de l’amitié. […]

L’hymne de Schalke : Blau und Weiß, wie lieb ich Dich

L’hymne de Schalke 04 (paroles et musique : Hans J. König, 1924)
Version françaiseVersion originale
Bleu et blanc, comme je t’aime
Bleu et blanc, ne me quitte pas
Bleu et blanc comme la couleur du ciel
Bleu et blanc sont nos couleurs
Si nous avions un royaume
Il serait identique aux membres du club
Toutes les filles, jeunes et belles
Devraient se promener en bleu et blanc

Mahomet était un Prophète
Qui ne comprenait rien au football
Mais parmi toutes les jolies couleurs
Il avait choisi le bleu et le blanc

Mille feux dans la nuit
Nous ont apportés le grand bonheur
Mille amis, qui se tiennent côte à côte
Afin que le FC Schalke ne meure jamais.

Blau und Weiß, wie lieb ich Dich
Blau und Weiß, verlass mich nicht
Blau und Weiß ist ja der Himmel nur
Blau und Weiß ist unsere Fußballgarnitur
Hätten wir ein Königreich
Machten wir es den Schalkern gleich
Alle Mädchen, die so jung und schön
Müssten alle Blau und Weiß spazieren gehn

Mohammed war ein Prophet
Der vom Fußballspielen nichts versteht
Doch aus all der schönen Farbenpracht
Hat er sich das Blau und Weiße ausgedacht

Tausend Feuer in der Nacht
Haben uns das große Glück gebracht
Tausend Freunde, die zusammenstehn
Dann wird der FC Schalke niemals untergehn.

P.-S.

Un grand merci à Delphine Bour et ses élèves du lycée Émilie de Breteuil de Montigny le Bretonneux (1re Euro) qui ont écrit cet article :
- Aurélie, Adeline, Alice et Audrey ;
- Mickaël, Delphine, Morgane et Morgan ;
- Camille, Roxane R., Céline G. et Roxane B. ;
- Roxane C., Solène, Adrien et Solange ;
- Charlotte, Claire, Benoît et Clément ;
- Élise, Marie, Céline M. et Mathieu ;
- Fanny La., Tyfanie, Fanny Le. et Léa ;
- Clémentine, Jérémy, Priscilla et Thibault.

Cet article vous a intéressé ? Notez-le, partagez-le...

Envoyez un mail aux auteurs de cet article

Envoyer un message


Votez

Postez vos commentaires en réaction à cet article

Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Contactez-nous | Partenaires | Plan du site | Archives |  RSS 2.0 (plus d'infos) | Forum PSG | Boutique PSG